Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221124758
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm

Doña Isabel

Ou la véridique et très mystérieuse histoire d'une jeune Créole perdue dans la forêt des Amazones

Date de parution : 14/04/2011

Un roman d'aventures d'une grande finesse, fondé sur l'histoire vraie d'une expédition tragique au XVIIIe siècle.

En octobre 1769, Doña Isabel, une Créole du Pérou, a quitté son hacienda à la tête de trente et un porteurs pour ne plus jamais revenir. Elle s'est enfoncée dans la forêt d'Amazonie... Son but était de rejoindre son mari, qui se trouvait alors en Guyane - un mari français,...

En octobre 1769, Doña Isabel, une Créole du Pérou, a quitté son hacienda à la tête de trente et un porteurs pour ne plus jamais revenir. Elle s'est enfoncée dans la forêt d'Amazonie... Son but était de rejoindre son mari, qui se trouvait alors en Guyane - un mari français, Jean Godin des Odonais, qu'elle n'avait pas vu depuis vingt ans. Mais son expédition s'est perdue, et les voyageurs sont tous morts les uns après les autres dans des conditions atroces... Tous sauf Doña Isabel. Seule dans la forêt, elle a marché pendant près de deux semaines avant d'arriver à demi morte à la mission chrétienne d'Andoas. Comment a-t-elle pu survivre ?
Dans un salon parisien, M. de La Condamine, savant réputé et grand voyageur, contemporain de Voltaire et de Diderot, entend parler de cet incroyable et émouvant exploit. Mais lui, qui a bien connu Jean et Isabel Godin des Odonais, n'est pas dupe. Que se cache-t-il derrière cette histoire, si lisse, si romanesque en apparence ? Pour tenter de le découvrir, le vieil homme entreprend un dernier voyage et une dernière enquête.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221124758
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CzarnyPies Posté le 25 Décembre 2021
    "Doña Isabel" est un roman important qui offre une réflexion importante sur l'époque et l'esprit du siècle des Philosophes. Il roman raconte des événements survenues dans sa vie Charles Marie de La Condamine un des très grands explorateurs et scientifiques francais du XVIIIe siècle lors d'une expédition qu'il a mené en Amérique du Sud entre 1735 et 1744 dans le but de déterminer si la terre était une sphère parfaite ou si elle avait la forme d'un melon. Doña Isabel, la femme d'un des membres de son équipe, n'est pas l'héroïne mais plutôt la sphinge qui lui pose des questions troublantes. Durant sa carrière, La Condamine a fait des contributions importantes à la géodésie, la médecine, et la botanique. C'est lui qui a été le premier à établir le longueur exact du mètre et a fait des grands efforts pour promouvoir l'inoculation contre la variole. Pourtant, il a toujours accepter de courir des grands risques. Huit des dix membres francais de son expédition en Amérique du Sud. La Condamine est mort finalement après une chirurgie sur son hernie où on faisait l'essai d'une nouvelle technique. Doña Isabel par... "Doña Isabel" est un roman important qui offre une réflexion importante sur l'époque et l'esprit du siècle des Philosophes. Il roman raconte des événements survenues dans sa vie Charles Marie de La Condamine un des très grands explorateurs et scientifiques francais du XVIIIe siècle lors d'une expédition qu'il a mené en Amérique du Sud entre 1735 et 1744 dans le but de déterminer si la terre était une sphère parfaite ou si elle avait la forme d'un melon. Doña Isabel, la femme d'un des membres de son équipe, n'est pas l'héroïne mais plutôt la sphinge qui lui pose des questions troublantes. Durant sa carrière, La Condamine a fait des contributions importantes à la géodésie, la médecine, et la botanique. C'est lui qui a été le premier à établir le longueur exact du mètre et a fait des grands efforts pour promouvoir l'inoculation contre la variole. Pourtant, il a toujours accepter de courir des grands risques. Huit des dix membres francais de son expédition en Amérique du Sud. La Condamine est mort finalement après une chirurgie sur son hernie où on faisait l'essai d'une nouvelle technique. Doña Isabel par contre a vécu pour l'amour, la famille et le confort bourgeois. Pourtant, un concours de circonstances l'ont forcé à faire un voyage à travers l'Amazonie au cours du lequel tous les gens qui l'accompagnaient se sont trouvés la mort. Miraculeusement Doña Isabella a survécu malgré une période de elle dix semaines qu'elle du passer seule dans la jongle. Le mari de Doña Isabel demande à son ancien patron d'un inclure un récit qu'il avait écrit sur l'aventure de sa femme. La Condamine se rend compte immédiatement que le récit est bourré de mensongers. Doña Isabel et son mari répondent que ca ne servirait à rien de mettre la vérité au grand jour. La Condamine insiste mais après avoir entendu l'aveu complet de Doña Isabel, il accepte de publier le récit dans sa première version. Pour la Condamine la vérité était primordiale dans le domaine de la science mais seulement facultative dans la vie privée.
    Lire la suite
    En lire moins
  • leboncoinlecture Posté le 18 Mars 2021
    Une écriture alerte et virtuose qui peint à merveille le décor de ce séjour en Berry du très vieillissant scientifique et explorateur Charles Marie de la Condamine pour mener l'enquête sur ce qui est véritablement arrivé à Dona Isabel, créole du Pérou épouse du sieur Jean Godin des Odonais, qui a vécu l'aventure extraordinaire de survivre seule à un périple sur le fleuve des Amazones et dans la jungle amazonienne, alors que tous ses compagnons de route ont péri (je précise que ce roman est basé sur des faits réels). Les sources historiques et scientifiques (listées minutieusement en fin de volume) sont habilement et subtilement distillées entre dialogue et pensées des personnages et l'ensemble est très agréable à lire... sauf que le moment des révélations est continuellement retardé. L'auteure tissé la toile des nouveaux indices, des nouvelles hypothèses, des bribes d'informations de manière excessivement progressive et j'avoue que cela m'a quelque peu lassée, d'autant qu'un bilan récapitulatif est fait très régulièrement, amenant des répétitions et faisant stagner le récit. Cette fameuse Dona Isabel que j'avais hâte de rencontrer se terre dans sa chambre, son mari s'efforçant tant bien que mal d'assouvir la curiosité de cet hôte importun et j'ai... Une écriture alerte et virtuose qui peint à merveille le décor de ce séjour en Berry du très vieillissant scientifique et explorateur Charles Marie de la Condamine pour mener l'enquête sur ce qui est véritablement arrivé à Dona Isabel, créole du Pérou épouse du sieur Jean Godin des Odonais, qui a vécu l'aventure extraordinaire de survivre seule à un périple sur le fleuve des Amazones et dans la jungle amazonienne, alors que tous ses compagnons de route ont péri (je précise que ce roman est basé sur des faits réels). Les sources historiques et scientifiques (listées minutieusement en fin de volume) sont habilement et subtilement distillées entre dialogue et pensées des personnages et l'ensemble est très agréable à lire... sauf que le moment des révélations est continuellement retardé. L'auteure tissé la toile des nouveaux indices, des nouvelles hypothèses, des bribes d'informations de manière excessivement progressive et j'avoue que cela m'a quelque peu lassée, d'autant qu'un bilan récapitulatif est fait très régulièrement, amenant des répétitions et faisant stagner le récit. Cette fameuse Dona Isabel que j'avais hâte de rencontrer se terre dans sa chambre, son mari s'efforçant tant bien que mal d'assouvir la curiosité de cet hôte importun et j'ai bien cru qu'elle n'apparaitrait jamais... avant d'arriver à la page 310 (sur 380 dans mon édition...). Si je me résume le fin mot de cette affaire, je la trouve fort intéressante à plusieurs titres, mais sa dilution trop grande à mon goût m'a empêché d'en profiter pleinement. Dommage. La qualité de plume de Christel Bouchard me donne cependant envie de lire d'autres de ses oeuvres, souvent tournées vers des histoires de femmes, réelles ou fictives.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    Dès les premières pages, je me suis rendue compte que ce roman historique se basait sur des faits avérés : l'expédition de La Condamine entre 1735 et 1745 et le périple d'Isabel Godin des Odonais, en 1769. Christel Mouchard s'est appuyée sur les archives d'époques pour nous offrir un texte à la fois érudit et très vivant (la dernière partie du livre est d'ailleurs consacrée aux références, chapitre par chapitre, ce qui permet que la lecture reste fluide). Ce sont les quelques blancs qui demeurent dans l'histoire incroyable de cette femme perdue seule dans la forêt amazonienne qui permettent à l'auteur de bâtir une intrigue tout à fait originale qui fait basculer le roman historique vers le roman policier tandis que l'atmosphère vire à la suspicion et que le narrateur chez coûte que coûte à découvrir la vérité.Le récit (fait par un narrateur âgé, sourd et malvoyant) qui mêle passé et présent, souvenirs et fantasmes, demi-vérités et mensonges garde le lecteur dans le flou jusqu'au bout : Christel Mouchard ne donne pas la solution à l'énigme, mais elle propose quelques hypothèses, plus ou moins probables, plus ou moins réalistes, qui n’ôtent riens au mystère qui entoure la disparition de Doña... Dès les premières pages, je me suis rendue compte que ce roman historique se basait sur des faits avérés : l'expédition de La Condamine entre 1735 et 1745 et le périple d'Isabel Godin des Odonais, en 1769. Christel Mouchard s'est appuyée sur les archives d'époques pour nous offrir un texte à la fois érudit et très vivant (la dernière partie du livre est d'ailleurs consacrée aux références, chapitre par chapitre, ce qui permet que la lecture reste fluide). Ce sont les quelques blancs qui demeurent dans l'histoire incroyable de cette femme perdue seule dans la forêt amazonienne qui permettent à l'auteur de bâtir une intrigue tout à fait originale qui fait basculer le roman historique vers le roman policier tandis que l'atmosphère vire à la suspicion et que le narrateur chez coûte que coûte à découvrir la vérité.Le récit (fait par un narrateur âgé, sourd et malvoyant) qui mêle passé et présent, souvenirs et fantasmes, demi-vérités et mensonges garde le lecteur dans le flou jusqu'au bout : Christel Mouchard ne donne pas la solution à l'énigme, mais elle propose quelques hypothèses, plus ou moins probables, plus ou moins réalistes, qui n’ôtent riens au mystère qui entoure la disparition de Doña Isabel dans la forêt amazonienne.Le personnage de Doña Isabel est d'ailleurs particulièrement mystérieux. On ne parle que d'elle et de son incroyable aventure, on la sait présente dans la maison, mais alors qu'elle détient toutes les réponses, elle reste étrangement absente tel un fantôme qui hanterait le récit...Malgré toutes ces qualités indéniables, je n'ai pas vraiment aimé le roman, tout simplement parce que l'histoire n'est pas à mon goût. J'aurais préféré des réponses plus définitives, même si imaginées par l'auteur, car après tout, il s'agit d'un roman...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tounet Posté le 25 Juillet 2013
    Isabel Grandmaison, héritière d'une bonn e famille Créole du Pérou a épousé, à 13 ans, Jean Godin des Odonais; un français membre de l'expédition de monsieur de la Condamine venue mesurer un degré de méridien. Ce monsieur Godin laisse Isabel, après la mort de leurs 3 premiers enfants, enceinte du quatrième afin de préparer leur voyage en France. Les époux seront séparés pendant 20 ans par la largeur d'un continent: elle à Quito, lui à Cayenne. Au bout de ces 20 ans Isabel entreprend de rejoindre son époux par la route la plus dangereuse qui soit: celle de la rivière des Amazones! Partie en famille avec des serviteurs au nombre de 31 personnes, seule elle ressortira de la jungle, portée,dit-on, par l'amour conjugal... Et cette version propre à émouvoir les salons parisiens ne convainct pas monsieur de la Condamine, car il les connaît, lui les acteurs du drame! Comment cette femme élevée dans le luxe et le confort sans doute éprouvée par le chagrin d'avoir enterré ses quatres enfants, a-t-elle seule survécut là où des hommes en pleine force de l'âge sont mort? Pourquoi avoir choisit une route évitée par les aventuriers aguérris eux-même? Route dont le relief interdit toute... Isabel Grandmaison, héritière d'une bonn e famille Créole du Pérou a épousé, à 13 ans, Jean Godin des Odonais; un français membre de l'expédition de monsieur de la Condamine venue mesurer un degré de méridien. Ce monsieur Godin laisse Isabel, après la mort de leurs 3 premiers enfants, enceinte du quatrième afin de préparer leur voyage en France. Les époux seront séparés pendant 20 ans par la largeur d'un continent: elle à Quito, lui à Cayenne. Au bout de ces 20 ans Isabel entreprend de rejoindre son époux par la route la plus dangereuse qui soit: celle de la rivière des Amazones! Partie en famille avec des serviteurs au nombre de 31 personnes, seule elle ressortira de la jungle, portée,dit-on, par l'amour conjugal... Et cette version propre à émouvoir les salons parisiens ne convainct pas monsieur de la Condamine, car il les connaît, lui les acteurs du drame! Comment cette femme élevée dans le luxe et le confort sans doute éprouvée par le chagrin d'avoir enterré ses quatres enfants, a-t-elle seule survécut là où des hommes en pleine force de l'âge sont mort? Pourquoi avoir choisit une route évitée par les aventuriers aguérris eux-même? Route dont le relief interdit toute tentative de demi-tour? Pourquoi tout à coup avoir réalisé tous ses biens et vouloir à tous prix rejoindre un époux perdu de vue depuis 20 ans? Et ça intrigue tellement notre curieux vieillard qu'il va braver ses handicaps ( l'homme est sourd, à peu près aveugle et impotant) qu'il va délaisser sa jeune épouse et son fauteuil pour rejoindre Jean et Isabel retirés à Saint-Amand en Berry. Malgré l'inquisition de notre redoutable vieillard le roman reste en clair-obscur naviguant de mensonges en demi-vérités; qui nous permet de nous interroger sur les valeurs relatives du Mensonge et de la Vérité, sur la place de la curiosité, la force des souvenirs et l'importance des rêves et de la volonté pour survivre. C'est aussi un voyage dans l'exotisme des jungles impénétrables , dans la philosophie des libertins et du siècle des Lumières. Comme monsieur de la Condamine on est dévoré de curiosité, traversé de soupçons effrayants et pourtant on ne peut s'empêcher d'éprouver de la tendresse pour cette femme mystérieuse et brisée dont on ne sait si elle est une victime admirable ou une falsificatrice éhontée. Qui ment? Pourquoi? A qui? Sur quoi? On est comme suspendu à l'enquête de monsieur de la Condamine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LePamplemousse Posté le 14 Juillet 2013
    Dona Isabel, jeune péruvienne ayant épousé un français, aurait vécu une aventure tout autant qu'un drame. Partie rejoindre son époux, elle aurait vécu l'enfer pendant une expédition en amazonie, et serait l'unique survivante de cette tragédie pleine de mystères et de secrets. Des années plus tard, Charles de La Condamine, un savant ayant longtemps côtoyé l'époux de la dame, se penche sur cette aventure remplie de zones d'ombres et cherche à connaître la vérité, la dame n'ayant donné que de brèves explications à ce drame. L'histoire m'a particulièrement intéressée mais le style de l'auteur est beaucoup plus proche d'un documentaire que d'un roman. On y lit une succession de souvenirs, vrais ou faux mais sans s'attacher aux personnages ni à leur psychologie, pratiquement absente du roman. Ce roman m' a semblé être une bonne base de travail pour une recherche sur ce fait réel mais il n'est pas assez romancé à mon goût et j'ai failli décrocher de la lecture à plusieurs reprises à cause de ça. De plus, les souvenirs évoqués ne racontent pas vraiment le quotidien concret de cette épopée, on ne saura presque rien des conditions de vie ou de survie des personnages dans la jungle amazonienne, moi qui aime les... Dona Isabel, jeune péruvienne ayant épousé un français, aurait vécu une aventure tout autant qu'un drame. Partie rejoindre son époux, elle aurait vécu l'enfer pendant une expédition en amazonie, et serait l'unique survivante de cette tragédie pleine de mystères et de secrets. Des années plus tard, Charles de La Condamine, un savant ayant longtemps côtoyé l'époux de la dame, se penche sur cette aventure remplie de zones d'ombres et cherche à connaître la vérité, la dame n'ayant donné que de brèves explications à ce drame. L'histoire m'a particulièrement intéressée mais le style de l'auteur est beaucoup plus proche d'un documentaire que d'un roman. On y lit une succession de souvenirs, vrais ou faux mais sans s'attacher aux personnages ni à leur psychologie, pratiquement absente du roman. Ce roman m' a semblé être une bonne base de travail pour une recherche sur ce fait réel mais il n'est pas assez romancé à mon goût et j'ai failli décrocher de la lecture à plusieurs reprises à cause de ça. De plus, les souvenirs évoqués ne racontent pas vraiment le quotidien concret de cette épopée, on ne saura presque rien des conditions de vie ou de survie des personnages dans la jungle amazonienne, moi qui aime les récits de voyage détaillés, je n'y ai pas trouvé mon compte ici.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.