En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Du sang sur la soie

        10/18
        EAN : 9782264047892
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 756
        Format : 135 x 220 mm
        Du sang sur la soie

        Collection : Grands Détectives
        Date de parution : 07/10/2010

        Au cœur de la Byzance du XIIIe siècle, les destins se construisent entre complots, pouvoir et trahisons. Décimée par le sac de Constantinople, pillée, incendiée, la perle de l'empire orthodoxe tente de renaître de ses cendres. C'est dans cette ville exsangue et crépusculaire que la jeune Anna Zaridès, travestie en...

        Au cœur de la Byzance du XIIIe siècle, les destins se construisent entre complots, pouvoir et trahisons. Décimée par le sac de Constantinople, pillée, incendiée, la perle de l'empire orthodoxe tente de renaître de ses cendres. C'est dans cette ville exsangue et crépusculaire que la jeune Anna Zaridès, travestie en eunuque, tente de s'établir comme médecin. Son but : obtenir des informations pour prouver l'innocence de son frère accusé de meurtre. Elle croisera sur sa route la dangereuse et magnifique Zoé Chrysaphès, prête à tout pour redonner à la cité impériale sa splendeur perdue. Mais derrière les doux reflets de la soie, passions et ambitions se mêlent dans le sang…

        « Anne Perry nous offre une fresque épique sur l'obsession, le sacrifice et la foi au croisement éblouissant des civilisations orientale et occidentale. »
        Publishers Weekly


        Traduit de l'anglais
        par Jean-Charles Provost

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782264047892
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 756
        Format : 135 x 220 mm
        10/18
        21.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • henrimesquida Posté le 16 Septembre 2017
          Anne Perry est connue pour toute une série de romans policiers prenant pour décor Londres au XIX°siècle. Elle y offre des intrigues bien ficelées et un souci du détail historique. Quand j'ai découvert que ce même auteur proposait un livre se déroulant à Constantinople, à un carrefour historique et religieux, je n'ai pas hésité. Tout le talent d'Anne Perry est au rendez-vous: une intrigue captivante, portée de bout en bout par un univers à la fois envoûtant et réaliste. Si Anna, sous les traits du physicien Anastasius, est le personnage principal de l'histoire, Anne Perry propose plusieurs points de vue, de la noble vengeresse qui a subi les croisades de Rome à l'envoyé du Pape venu négocier un rapprochement avec le Vatican. L'intrigue avance avec une richesse de points de vue, sans souffrir de manichéisme. Les histoires personnelles se mêlent habilement à la trame historique de l'époque, où Rome veut mettre la main sur Constantinople, alors orthodoxe. La mise en place de la situation et des protagonistes est un peu longue, et le premier tiers du livre est un peu lent. Ce défaut est rapidement rattrapé par une mise en ambiance très réussie. Mes connaissances historiques ne me permettent pas de juger la fidélité... Anne Perry est connue pour toute une série de romans policiers prenant pour décor Londres au XIX°siècle. Elle y offre des intrigues bien ficelées et un souci du détail historique. Quand j'ai découvert que ce même auteur proposait un livre se déroulant à Constantinople, à un carrefour historique et religieux, je n'ai pas hésité. Tout le talent d'Anne Perry est au rendez-vous: une intrigue captivante, portée de bout en bout par un univers à la fois envoûtant et réaliste. Si Anna, sous les traits du physicien Anastasius, est le personnage principal de l'histoire, Anne Perry propose plusieurs points de vue, de la noble vengeresse qui a subi les croisades de Rome à l'envoyé du Pape venu négocier un rapprochement avec le Vatican. L'intrigue avance avec une richesse de points de vue, sans souffrir de manichéisme. Les histoires personnelles se mêlent habilement à la trame historique de l'époque, où Rome veut mettre la main sur Constantinople, alors orthodoxe. La mise en place de la situation et des protagonistes est un peu longue, et le premier tiers du livre est un peu lent. Ce défaut est rapidement rattrapé par une mise en ambiance très réussie. Mes connaissances historiques ne me permettent pas de juger la fidélité du livre à la réalité, mais la ville de Constantinople est superbement décrite, dans toute sa splendeur et fragilité, le centre du monde de l'époque. Au travers de l'histoire, le lecteur peut également découvrir Venise, Naples, même Lyon (!!!), toutes décrites de façon très immersives. Si vous aimez les intrigues complexes et les personnages travaillés, n'hésitez pas à vous plonger dans ce XIII° siècle version Anne Perry, une petite perle de lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • thisou08 Posté le 17 Février 2017
          Constantinople au XIIIe siècle , perle de l'empire orthodoxe. Prenant le prétexte d'une enquête sur la disparition de son frère jumeau, Anna, médecin, se travestit en eunuque et, par ce biais, entre partout où une femme ne serait pas admise. Ce qui nous permet d'assister à toutes les intrigues, tous les complots, les alliances, les manipulations, les meurtres, la corruption, la trahison etc. au moment où Constantinople est une nouvelle fois menacée par les croisés (donc le Pape) qui l'ont déjà pillée et incendiée en 1204. Bien que classé comme polar, je trouve qu'il s'agit plutôt d'un roman historique retraçant un moment de la vie de Constantinople. En général, je lis rapidement. Mais là, ce récit est tellement foisonnant, les personnalités si riches, si complexes... Et l'Histoire si compliquée qu'il m'a fallu du temps pour en venir a bout. Mais je n'ai rien regretté !
        • lacazavent Posté le 2 Août 2016
          Anne Perry qui quitte son Angleterre fétiche c' est suffisamment rare pour m'inciter à aller voir et si en plus la quatrième de couverture nous laisse miroiter une intrigue à Byzance au XIIIe siècle, je me laisse convaincre et ouvre le livre. Un bon moment en perspective, sauf que ... Les maladresses sont nombreuses non seulement ça traine en longueur mais il y a de très très nombreuses répétitions dans les descriptions, dans les dialogues. Quand aux rebondissement ils mettent tellement de page à arriver annoncé à grand coup d'effet littéraire usé qu' ils ne parviennent qu' à peine à redonner du dynamisme à une intrigue qui avance à une allure d'escargot. Ceci dit, malgré ses énormes défauts habituellement totalement rédhibitoire pour moi surtout pour un roman qui se veut policier, je n'ai pas décroché, je n'ai pas non plus sauté de page mine de rien c'est une très belle fresque de cette époque et de cette ville. C' est en un sens cette fresque justement qui ralentit l' intrigue malgré les très belles lignes qu 'Anne Perry y consacre.
        • maylibel Posté le 18 Décembre 2014
          Constantinople, mars 1273. Anna est une jeune veuve qui exerce la profession de médecin. Mais son frère jumeau a été accusé de meurtre et exilé. Convaincue de l’injustice de cette accusation, elle sacrifie tout pour découvrir la vérité, jusqu’à se déguiser en eunuque pour mieux mener l’enquête, au péril de sa propre vie. N’espérez pas découvrir un polar haletant en ouvrant Du sang sur la soie : l’enquête d’Anna n’est qu’un prétexte pour nous plonger dans la Constantinople de la fin du XIIIe siècle, à nouveau menacée de destruction par une croisade après avoir été pillée par les Vénitiens quelques décennies plus tôt. Anne Perry nous emmène au cœur des jeux de pouvoir de cette époque, nous fait voyager de Venise à Constantinople, en passant par Palerme et Jérusalem. Elle sait nous passionner pour le devenir de ses personnages fascinants, tout en ambiguïté, rythmer son intrigue par de nombreux rebondissements sans jamais nous ennuyer. Elle réussit avec Du sang sur la soie une saga dépaysante et addictive, qui emporte son lecteur au cœur du Moyen âge. Un pavé très agréable à lire.
        • DOMS Posté le 10 Novembre 2014
          Avec ce roman, Anne Perry a abandonné pour une fois sa chère Angleterre Victorienne pour nous emporter avec bonheur dans la Constantinople de la deuxième moitié du XIIIe siècle. Dévastée par la croisade, pillée, la ville se remet difficilement lorsque Bessarion Comnène est assassiné. Dans ce contexte de complot, et alors que la nouvelle croisade qui se prépare menace de nouveau la ville, Anna Lascaris, médecin, va arriver essayer de comprendre pourquoi son frère jumeau a été arrêté pour ce meurtre, et tenter de le réhabiliter. Pour cela, elle va se faire passer pour un eunuque, seul moyen de rencontrer tous les intervenants possibles pour l’aider à résoudre ce drame. Comme toujours chez Anne Perry, les personnages sont nombreux, souvent crédibles, passionnés et investis, la vie et les mœurs sont particulièrement bien travaillés pour nous faire découvrir une époque, des hommes et des femmes, avec qui nous allons vibrer. C’est davantage un roman historique qu’une enquête policière, peut-être un peu trop long à mon goût, du coup on se perd un peu dans l’intrigue policière un peu mince, mais la peinture d’une époque, de Constantinople à Rome, en passant par Venise et Jérusalem, et d’une civilisation complexe, riche... Avec ce roman, Anne Perry a abandonné pour une fois sa chère Angleterre Victorienne pour nous emporter avec bonheur dans la Constantinople de la deuxième moitié du XIIIe siècle. Dévastée par la croisade, pillée, la ville se remet difficilement lorsque Bessarion Comnène est assassiné. Dans ce contexte de complot, et alors que la nouvelle croisade qui se prépare menace de nouveau la ville, Anna Lascaris, médecin, va arriver essayer de comprendre pourquoi son frère jumeau a été arrêté pour ce meurtre, et tenter de le réhabiliter. Pour cela, elle va se faire passer pour un eunuque, seul moyen de rencontrer tous les intervenants possibles pour l’aider à résoudre ce drame. Comme toujours chez Anne Perry, les personnages sont nombreux, souvent crédibles, passionnés et investis, la vie et les mœurs sont particulièrement bien travaillés pour nous faire découvrir une époque, des hommes et des femmes, avec qui nous allons vibrer. C’est davantage un roman historique qu’une enquête policière, peut-être un peu trop long à mon goût, du coup on se perd un peu dans l’intrigue policière un peu mince, mais la peinture d’une époque, de Constantinople à Rome, en passant par Venise et Jérusalem, et d’une civilisation complexe, riche et multiple, est tellement bien faite qu’on ne lâche pas ce roman.
          Lire la suite
          En lire moins
        Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
        Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.