RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Elia, la passeuse d'âmes - tome 01

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266264440
            Code sériel : J2813
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 140 x 225 mm
            Elia, la passeuse d'âmes - tome 01

            Collection : Elia, la passeuse d'âmes
            Date de parution : 04/05/2016
            Les prophéties n’existent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser.
            Elia est une Passeuse d’Âmes, un être sans émotions. Elle doit exécuter ceux qui sont devenus des poids pour la société : vieux, malades, opposants… Mais un jour elle ne parvient plus à obéir aux ordres et s’enfuit dans la région la plus déshéritée du pays, là où les Passeurs... Elia est une Passeuse d’Âmes, un être sans émotions. Elle doit exécuter ceux qui sont devenus des poids pour la société : vieux, malades, opposants… Mais un jour elle ne parvient plus à obéir aux ordres et s’enfuit dans la région la plus déshéritée du pays, là où les Passeurs d’Âmes sont considérés comme les pires ennemis. Au plus profond d’immenses mines à ciel ouvert, Elia découvrira, telle une pépite, une destinée qui la dépasse.
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266264440
            Code sériel : J2813
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            16.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • deidamie Posté le 27 Février 2019
              « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd’hui je vais vous parler d’Elia, la Passeuse d’âmes, rédigé par Marie Vareille. Or donc Elia a seize ans et un emploi : elle exécute les individus devenus trop vieux ou trop dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune homme lui est amené, c’est un Nosoba, un garçon issu de la plus basse caste. La Passeuse va désobéir et le payer très cher… -… pour notre plus grand plaisir de lecteur assoiffé d’aventures ! Y a pas à dire, la couverture tient toutes ses promesses ! De l’Injustice et de la Rébellion ! -Moué… -Comment ça « moué » ? Qu’est-ce que tu reproches à ce roman ? -D’être un roman-chips, en moins gras. Vite ouvert, vite mangé, vite oublié. -Tu plaisantes ? L’intrigue est prenante, la description de la société prétendument parfaite du futur est glaçante comme il convient tout en résonnant avec la nôtre, le mystère pousse à aller plus loin pour en découvrir la clé, des persos attachants… Le texte s’écoule sans heurts… -Un peu trop sans heurts, m’est avis. Je regrette que la prose ne soit plus joliment travaillée. J’ai bien noté çà et là de plaisants effets de rythme, certes, mais je... « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd’hui je vais vous parler d’Elia, la Passeuse d’âmes, rédigé par Marie Vareille. Or donc Elia a seize ans et un emploi : elle exécute les individus devenus trop vieux ou trop dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune homme lui est amené, c’est un Nosoba, un garçon issu de la plus basse caste. La Passeuse va désobéir et le payer très cher… -… pour notre plus grand plaisir de lecteur assoiffé d’aventures ! Y a pas à dire, la couverture tient toutes ses promesses ! De l’Injustice et de la Rébellion ! -Moué… -Comment ça « moué » ? Qu’est-ce que tu reproches à ce roman ? -D’être un roman-chips, en moins gras. Vite ouvert, vite mangé, vite oublié. -Tu plaisantes ? L’intrigue est prenante, la description de la société prétendument parfaite du futur est glaçante comme il convient tout en résonnant avec la nôtre, le mystère pousse à aller plus loin pour en découvrir la clé, des persos attachants… Le texte s’écoule sans heurts… -Un peu trop sans heurts, m’est avis. Je regrette que la prose ne soit plus joliment travaillée. J’ai bien noté çà et là de plaisants effets de rythme, certes, mais je suis un peu déçue de n’avoir pas trouvé un texte plus esthétique. -Boah, c’est l’histoire qui compte, Déidamie ! -Moué… -Encore ! Qu’est-ce que tu lui reproches, à l’histoire ? -De se dérouler sans surprise. Je l’ai lue sans déplaisir, sans trop m’inquiéter ni frémir non plus et en m’attristant de constater que mes prévisions tombaient juste. « Et là il va se passer ça… Bingo ! » Dommage. -Tu dois quand même reconnaître que ce n’est pas mal écrit du tout ! -Je le reconnais. L’autrice possède un talent certain pour les scènes à suspense. Ses descriptions vivent, les émotions passent et j’adore l’idée de cette société où la liberté met en danger ladite société. Hélas, je ne me suis pas sentie plus transportée que ça par les aventures d’Elia. Peut-être que je suis trop vieille. Je sens confusément que l’ado que j’ai été aurait raffolé de ce roman. L’adulte, moins… »
              Lire la suite
              En lire moins
            • Minimouthlit Posté le 12 Février 2019
              Elia, la passeuse d’âme est un roman d’aventure fantastique des plus agréables à lire. L’histoire se met en route rapidement, enchaînant scènes d’action et révélations. L’écriture, très fluide, de Marie Vareille facilite, elle aussi, notre entrée dans le récit. Rapide, simple et efficace : voilà les trois termes qui pourraient désigner le début de ce roman. Personnellement, c’est ce que je demande à un récit : qu’il me donne directement envie de me plonger dedans. La passeuse d’âme remplit cette fonction à merveille en accrochant tout de suite le lecteur. Du coup, celui-ci n’hésite pas et s’enfile à toute vitesse les 300 pages du bouquin avec un plaisir démesuré.
            • AgatheLeroy8 Posté le 25 Janvier 2019
              Une histoire selon moi inspirée des trois ordres de l'Ancien régime (les nobles, le clergé et le tiers-état). Un vrai retour en arrière dans le temps bien que les événements se passent dans un futur nouveau. J'ai adoré ce roman ainsi que le tome 2. Je vous le conseille vivement !
            • TheTeapotLibrary Posté le 21 Janvier 2019
              Dès les premières pages on est complètement happé par l’univers crée par l’auteure et une fois le livre entamé, je n’avais plus envie d’en sortir. Elia qui a toujours vécu dans le luxe va se retrouver du jour au lendemain complètement démunie et contrainte de vivre dans des conditions des plus précaires. On a tout de suite envie de comprendre pourquoi Elia est particulière et pourquoi elle semble différente des autres Kornésiens. L’univers de cette saga est très bien travaillé et développé. Les autres personnages principaux (Tim, Solstan, Arhya), ainsi que les secondaires sont tous très attachants et je les trouve très « réalistes ». Bien que ce soit un livre Young adult, tout n’est pas rose, l’univers est même plutôt sombre, les relations entre personnages ne sont pas niaises comme je le regrette parfois avec ce genre de lecture. Je trouve que ce roman convient aussi bien à des ado qu’à des adultes, et ça c’est vraiment pas toujours le cas, chapeau bas à l’auteure donc. Au delà de l’intrigue, ce livre traite de sujets importants comme la balance entre le bien individuel et le bien de la communauté, la famille, l’entraide et l’amitié, le racisme et les injustices sociales.... Dès les premières pages on est complètement happé par l’univers crée par l’auteure et une fois le livre entamé, je n’avais plus envie d’en sortir. Elia qui a toujours vécu dans le luxe va se retrouver du jour au lendemain complètement démunie et contrainte de vivre dans des conditions des plus précaires. On a tout de suite envie de comprendre pourquoi Elia est particulière et pourquoi elle semble différente des autres Kornésiens. L’univers de cette saga est très bien travaillé et développé. Les autres personnages principaux (Tim, Solstan, Arhya), ainsi que les secondaires sont tous très attachants et je les trouve très « réalistes ». Bien que ce soit un livre Young adult, tout n’est pas rose, l’univers est même plutôt sombre, les relations entre personnages ne sont pas niaises comme je le regrette parfois avec ce genre de lecture. Je trouve que ce roman convient aussi bien à des ado qu’à des adultes, et ça c’est vraiment pas toujours le cas, chapeau bas à l’auteure donc. Au delà de l’intrigue, ce livre traite de sujets importants comme la balance entre le bien individuel et le bien de la communauté, la famille, l’entraide et l’amitié, le racisme et les injustices sociales. Enfin bref, il fait aussi réfléchir. J’ai également bien aimé que le livre commence par la fin, du coup pendant toute la lecture, on se demande comment on en est arrivé là. Le rythme du roman est bien dosé et s’accélère petit à petit devenant de plus en plus haletant. Je n’ai trouvé aucun temps mort. La dernière page tournée, je n’ai pas pu m’empêcher de me jeter sur le deuxième tome, alors que je m’étais dit que je le garderais pour plus tard, voulant avancer dans le Reading Classics Challenge. J’ai aussi beaucoup aimé la plume de Marie Vareille qui m’a donné envie de découvrir ses autres œuvres qui sont plutôt de la chick lit. En bref, ce livre est une SUPER découverte pour moi et je ne peux que vous le conseiller. Il est très prenant, l’univers est riche et élaboré, les personnages très attachants. Comme je le disais je me suis jetée sur le tome 2 à peine celui-ci terminé, et je l’ai dévoré en une journée (chronique à venir bientôt, spoiler alert : je l’ai encore plus aimé que le 1er !). Ce qui n’est pas très malin parce que maintenant je VEUUUX lire le troisièèèème, mais il va falloir patienter un peu …
              Lire la suite
              En lire moins
            • mamoounne Posté le 21 Janvier 2019
              un super roman. vivement la suite!!!
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.