Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266285551
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Elia, la passeuse d'âmes - Tome 3 : Saison chaude

Collection : Elia, la passeuse d'âmes
Date de parution : 21/03/2019
Les prophéties n’existent que si quelqu’un a suffisamment de courage pour les réaliser.
À la suite de l’échec de l’attaque du Conclusar, les combattants de l’Aube ont été décimés, Tim a disparu et Solstan est passé à l’ennemi. Elia, activement recherchée par le Palatium, doit fuir la Cité pour survivre. Dans un monde fait d’injustice et de violence où les Passeurs d’Âmes ont... À la suite de l’échec de l’attaque du Conclusar, les combattants de l’Aube ont été décimés, Tim a disparu et Solstan est passé à l’ennemi. Elia, activement recherchée par le Palatium, doit fuir la Cité pour survivre. Dans un monde fait d’injustice et de violence où les Passeurs d’Âmes ont désormais les pleins pouvoirs, elle devra affronter le pire. Seule face à la puissance du Palatium, saura-t-elle se relever et sauver ceux qu’elle aime ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266285551
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mutinelle Posté le 25 Avril 2020
    J’aime beaucoup les romans de Marie Vareille et tout particulièrement cette série jeunesse. J’avais donc hâte d’en découvrir le dernier tome. Ce tome étant le troisième d’une série où il se passe beaucoup de choses je préfère ne pas faire de résumé personnel. Pour une fois, je n’ai pas eu trop de mal à me replonger dans l’histoire et de la reprendre là où elle m’avait laissée après le tome 2. Cela m’a fait plaisir de retrouver les personnages créés par Marie Vareille et de suivre à nouveau leurs aventures. Elia m’a un peu agacé dans les débuts, son abattement, même s’il est justifié m’a donné envie de la secouer. L’impression du début c’est que tout met du temps à se mettre en place, mais au fil des pages tout prend un sens, on ne fait pas une révolution en une dizaine de pages. Certains personnages prennent le temps de se dévoiler et prennent de l’ampleur dans l’histoire. De personnages secondaires ils passent à personnages principaux et j’ai aimé les suivre. On apprend des secrets, des alliances incongrues qu’on voyait venir, des trahisons qu’on n’avait pas vu venir à l’inverse et plein d’événements qui font la richesse de ce tome. J’ai suivi l’enchainement... J’aime beaucoup les romans de Marie Vareille et tout particulièrement cette série jeunesse. J’avais donc hâte d’en découvrir le dernier tome. Ce tome étant le troisième d’une série où il se passe beaucoup de choses je préfère ne pas faire de résumé personnel. Pour une fois, je n’ai pas eu trop de mal à me replonger dans l’histoire et de la reprendre là où elle m’avait laissée après le tome 2. Cela m’a fait plaisir de retrouver les personnages créés par Marie Vareille et de suivre à nouveau leurs aventures. Elia m’a un peu agacé dans les débuts, son abattement, même s’il est justifié m’a donné envie de la secouer. L’impression du début c’est que tout met du temps à se mettre en place, mais au fil des pages tout prend un sens, on ne fait pas une révolution en une dizaine de pages. Certains personnages prennent le temps de se dévoiler et prennent de l’ampleur dans l’histoire. De personnages secondaires ils passent à personnages principaux et j’ai aimé les suivre. On apprend des secrets, des alliances incongrues qu’on voyait venir, des trahisons qu’on n’avait pas vu venir à l’inverse et plein d’événements qui font la richesse de ce tome. J’ai suivi l’enchainement des événements avec le cœur qui palpitait, j’ai eu envie de crier ma colère et ma tristesse avec les personnages, ma joie également, même si elle n’a pas été totale. Sans vouloir trop vous en dévoiler sur la fin de cette trilogie, je peux vous dire que chaque victoire à son lot de pertes et cette victoire a un prix amer et un goût de sang.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nikouette Posté le 15 Avril 2020
    Dans ce tome, Elia apprend que sa sœur Edeline est morte. Elle croit que son père adoptif est également décédé et qu’il sert juste d’homme de paille à Varnaka et Sado Kill, jusqu’à ce qu’il apparaisse , mais dans le coma, dans une vidéo. Elia comprend alors qu’ils vont bientôt l’éliminer en prétendant qu’il a été empoisonné par les combattants de l’Aube afin de prendre le pouvoir, de mettre définitivement les Passeurs d’âmes aux manettes et d’asphyxier encore un peu plus les Nosobas. Elle va donc lutter contre son chagrin et son sentiment d’impuissance pour s’élever une nouvelle fois contre eux. Une trilogie qui tient ses promesses. Des tomes toujours riches en rebondissements et des personnages attachants aux relations qui ne cessent d’évoluer.
  • silvercrow Posté le 26 Mars 2020
    Se tome marque la fin de cette série qui aura, de mon point de vue, connue pas mal de bas et peu de haut finalement et qui ma quand même bien déçut. Beaucoup d'action dans ce tome avec disons un bon finale mais le gros reproche que je fais a ce tome c'est qu'on a beaucoup trop de moment où les personnages pense réussir mais leur espoirs s'envole la minute d’après, ces moment sont nécessaire je l'entend bien mais la je trouve qu'on en relève trop vers la fin de plus l'Aube n'a pas vraiment été utile si ce n'est que de causer des morts dans les deux camps et de ne servir a rien dans le dénouement final. Malgré un bon début et une histoire originale je trouve dommage que l'auteur n'est pas assez développé son univers et que l'on reste que autour des personnage principale sens vraiment s’éloigner. Bref une série sympas a lire quand on a pas vraiment autre chose de meilleur a lire ou si l'on veut une histoire peu complexe.
  • Sylla Posté le 25 Mars 2020
    J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre... car je n'avais aucune envie de quitter les personnages ! La dystopie et moi ce n'est pas une très grande histoire d'amour. J'avais beaucoup aimé Hunger Games, mais le peu que j'ai lu par la suite dans ce style y ressemblait beaucoup trop à mon goût avec une trame toujours identique. Dans cette trilogie Elia, La Passeuse d'Âmes, Marie Vareille, reprend bien évidemment les codes de base de la dystopie tout en se démarquant de celles que j'ai pu lire jusque là (on rappelle que je ne suis pas une pro du genre). Ainsi l'auteure nous présente un univers riche et unique dans lequel on parvient sans mal à se projeter, avec un style très agréable à lire. J'ai adoré me replonger dans l'ambiance de cette saga. Dans ce tome, on fait face à beaucoup de retournements de situation, avec des personnages toujours aussi fouillés et attachants, qui pour certains ne sont plus forcément du même côté. Certaines situation sont déchirantes. L'auteure sait nous faire passer les sentiments des personnages à merveille. J'ai dévoré ce livre en moins de deux, incapable de le lâcher, et en même temps j'avais peur d'arriver à la fin... J'ai eu beaucoup de mal à terminer ce livre... car je n'avais aucune envie de quitter les personnages ! La dystopie et moi ce n'est pas une très grande histoire d'amour. J'avais beaucoup aimé Hunger Games, mais le peu que j'ai lu par la suite dans ce style y ressemblait beaucoup trop à mon goût avec une trame toujours identique. Dans cette trilogie Elia, La Passeuse d'Âmes, Marie Vareille, reprend bien évidemment les codes de base de la dystopie tout en se démarquant de celles que j'ai pu lire jusque là (on rappelle que je ne suis pas une pro du genre). Ainsi l'auteure nous présente un univers riche et unique dans lequel on parvient sans mal à se projeter, avec un style très agréable à lire. J'ai adoré me replonger dans l'ambiance de cette saga. Dans ce tome, on fait face à beaucoup de retournements de situation, avec des personnages toujours aussi fouillés et attachants, qui pour certains ne sont plus forcément du même côté. Certaines situation sont déchirantes. L'auteure sait nous faire passer les sentiments des personnages à merveille. J'ai dévoré ce livre en moins de deux, incapable de le lâcher, et en même temps j'avais peur d'arriver à la fin pour savoir comment tout se terminerait et quitter cet univers. Marie Vareille nous offre un final puissant, qui m'a donné des frissons, littéralement. Une saga coup de cœur que je vous conseille absolument même si vous saturez de la dystopie !
    Lire la suite
    En lire moins
  • IdeesLivres Posté le 11 Janvier 2020
    Dans le dernier tome de la trilogie de Marie Vareille, Elia vient d'apprendre que sa sœur est morte et vit un deuil difficile. Elle croit son ami Solstan mort, mais il est bien vivant. Tous les combattants de l'aube se sont dispersés. Elia réussira-t-elle à surmonter son chagrin et à reprendre le combat contre l'oligarchie au pouvoir et à détruire le système des castes? C'est en lisant le récit que vous le découvrirez. J'ai eu un beau coup de cœur pour ce tome, que je n'ai pas pu lâcher!
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.