Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221144909
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 210
Format : 122 x 182 mm

Éloge des vagabondes

Herbes, arbres et fleurs à la conquête du monde

Collection : Documento
Date de parution : 17/04/2014

Conjuguant les talents du botaniste, du paysagiste et de l’écrivain, Gilles Clément exprime ici son rêve de voir enfin réconciliés l’homme et la nature.
Les plantes vagabondes n’ont pas bonne presse : on les appelle mauvaises herbes, fleurs sauvages, et elles sont trop souvent interdites de culture. Pour prendre la...

Conjuguant les talents du botaniste, du paysagiste et de l’écrivain, Gilles Clément exprime ici son rêve de voir enfin réconciliés l’homme et la nature.
Les plantes vagabondes n’ont pas bonne presse : on les appelle mauvaises herbes, fleurs sauvages, et elles sont trop souvent interdites de culture. Pour prendre la défense du brassage planétaire, Gilles Clément, l’un de nos plus célèbres paysagistes inventeur du Jardin en mouvement, a choisi de nous raconter l’histoire de quelques-unes de ces plantes exotiques que nous retrouvons aujourd’hui dans nos jardins et dans les friches : rhubarbe du Tibet, pavot de Californie, armoise de Sibérie, grande berce du Caucase… Il nous explique aussi comment l’homme, les désherbants, le béton, les défrichages et les cultures industrielles ont permis à ces vagabondes de s’installer et de se développer. Un livre polémique et poétique, passionnant et passionné.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221144909
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 210
Format : 122 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ErnestLONDON Posté le 14 Décembre 2021
    « Le monde inquiet dénonce l'invasion des êtres venus d’ailleurs. Étrangers, plantes, animaux, comment osez-vous gagner nos terres ? » Le paysagiste Gilles Clément prend la défense de quelques unes de ces weeds, « pestes végétales » aujourd’hui clouées au pilori. Au nom de la diversité, sont fixées les « normes d’un paysage » et déclarés ennemis les êtres qui en franchissent les limites. Il répond que la multiplicité des rencontres sont « autant de richesses ajoutées au territoire » et explique comment nos activités, nos désherbants, nos défrichages, notre béton et nos cultures industrielles permettent à ces « plantes vagabondes » de s’installer et de se développer. « Il va falloir un jour se décider à réviser le vocabulaire horticole, non pour accabler à nouveau telle ou telle espèce, mais pour se contenter de regarder le vagabondage des plantes comme l'accompagnement logique de notre propre agitation. Un paysage qui s’ouvre sous la lame des bulldozers verra, pour commencer, un cortège de plantes pionnières fleurir les terres bouleversées. Dans bienvenue ou malvenue, l'important est la venue. » (...) Magnifique éloge de l’accueil et de la diversité donc, de la vie contre la marchandisation du monde. Gilles Clément énonce son discours scientifique dans... « Le monde inquiet dénonce l'invasion des êtres venus d’ailleurs. Étrangers, plantes, animaux, comment osez-vous gagner nos terres ? » Le paysagiste Gilles Clément prend la défense de quelques unes de ces weeds, « pestes végétales » aujourd’hui clouées au pilori. Au nom de la diversité, sont fixées les « normes d’un paysage » et déclarés ennemis les êtres qui en franchissent les limites. Il répond que la multiplicité des rencontres sont « autant de richesses ajoutées au territoire » et explique comment nos activités, nos désherbants, nos défrichages, notre béton et nos cultures industrielles permettent à ces « plantes vagabondes » de s’installer et de se développer. « Il va falloir un jour se décider à réviser le vocabulaire horticole, non pour accabler à nouveau telle ou telle espèce, mais pour se contenter de regarder le vagabondage des plantes comme l'accompagnement logique de notre propre agitation. Un paysage qui s’ouvre sous la lame des bulldozers verra, pour commencer, un cortège de plantes pionnières fleurir les terres bouleversées. Dans bienvenue ou malvenue, l'important est la venue. » (...) Magnifique éloge de l’accueil et de la diversité donc, de la vie contre la marchandisation du monde. Gilles Clément énonce son discours scientifique dans une belle langue, parfaitement accessible, et prend le contre-pied de bien des idées reçues. Article complet sur le blog :
    Lire la suite
    En lire moins
  • joel87 Posté le 14 Janvier 2015
    Une belle intention, mais je reste sur ma fin. Je ne sais pas s'il m'a manqué de poésie ou quoi, mais j'ai eu un goût d'inachevé à la lecture...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.