RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            En roue libre

            Belfond
            EAN : 9782714471116
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 225 mm
            En roue libre

            Guillaume-Jean MILAN (Traducteur)
            Date de parution : 20/04/2017
            À mi-chemin entre Bridget Jones et Pénélope Bagieu, un roman drôle et tendre pour décrire le chemin de croix d’une Londonienne quasi trentenaire bien décidée à « trouver sa voie ». Une réjouissante bouffée d’air frais.
            Claire en a assez. À presque trente ans, la Londonienne a décidé de sauter à pieds joints dans l’inconnu – enfin, dans une phase de chômage transitoire – pour se donner le temps de trouver le-job-de-ses-rêves-qui-l’épanouira, de se refaire une silhouette d’athlète, de raviver la flamme de la passion avec... Claire en a assez. À presque trente ans, la Londonienne a décidé de sauter à pieds joints dans l’inconnu – enfin, dans une phase de chômage transitoire – pour se donner le temps de trouver le-job-de-ses-rêves-qui-l’épanouira, de se refaire une silhouette d’athlète, de raviver la flamme de la passion avec Luke, son amoureux, d’arpenter les salles d’expo et puis, soyons fous, de dépasser la page 3 d’Ulysse de Joyce.
            Mais après six mois à errer chez elle en pyjama, le bilan est cata : non seulement Claire n’a pas la plus petite idée de ce que devrait être le-job-de-ses-rêves, mais sa tendance à la procrastination et à l’auto-apitoiement commence à peser sur son entourage. Même Luke, très charmant et très compréhensif apprenti chirurgien, commence à laisser filtrer les signes d’un début de ras le bol devant cette capricieuse enfant de trente ans. Et sur le plan familial, c’est la Bérézina : depuis que Claire a commis un impair diplomatique à l’enterrement de son grand-père, sa mère refuse de lui adresser la parole ; sa grand-mère, elle, ne cesse de lui rappeler son égoïsme et l’abreuve de coupures de presse anxiogènes sur le danger des grossesses tardives et les bienfaits du mariage.
            Et ce ne sont pas ses amis bien mariés/bien employés/parfaitement heureux qui l’aideront à se défaire de cette désagréable image de feignasse pathétique, à demi-alcoolique, qui lui colle à la peau…
            À cœur vaillant, rien d’impossible ! Avec un peu d’humour, de tendresse et une bonne rasade de vin, Claire va retrousser ses manches et reprendre sa vie en main ! Euh… par où commencer ? 
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714471116
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            19.50 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Un roman plein de clairvoyance sur les difficultés qui pavent le chemin des jeunes aspirants au monde professionnel, mais aussi plein de vivacité, d’esprit et incroyablement drôle. Un humour qui donne au personnage de Claire Flannery cette voix si originale, capable de retranscrire avec beaucoup d’acuité toutes les petites réflexions sans importance et obsessions ridicules qui encombrent l’esprit de ceux qui ont trop de temps à porter de main… »
            The Observer  

            « Lisa Owens mêle habilement tous ces petits incidents drôles du quotidien à ces grands sujets souvent trop énormes, trop douloureux, pour qu’on ose y faire face. Une comédie très pince-sans-rire pour la génération procrastination. »
            The Guardian
             
            « En plus d’être un génie comique, Lisa Owens est une écrivaine magnifiquement douée. En roue libre réussit à être original, concis et poignant, et à donner une voix à une génération aussi brillante qu’elle est paumée. Il n’est pas si fréquent de rencontrer l’âme sœur dans un livre, c’est pourtant l’impression que j’ai eue. »
            Emma Jane Unsworth, auteur de Nous étions animales

            « Acérée et drôle, une lecture teintée de la mélancolie que doit ressentir celui qui, au milieu d’un groupe, croit être le seul à ne pas réussir à donner un sens à sa vie. »
            Stylist
             

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Deanerys Posté le 14 Juin 2017
              Claire, jeune londonienne, se rend compte qu’à bientôt trente ans, sa vie n’est pas forcément ce qu’elle aurait espéré. Sur un coup de tête, elle décide alors de changer de vie, notamment en démissionnant pour prendre le temps de trouver le travail de ses rêves tout en ayant différentes activités. Quelques mois plus tard, le bilan n’est pas très positif puisque rien n’a vraiment changé dans sa situation. Sans compter que sa famille commence à s’inquiéter et les relations vont devenir de plus en plus pesante. Je remercie la Masse Critique Babelio et les éditions Belfond pour l’envoie de ce roman. Je reconnais que la couverture, le résumé, ainsi que la comparaison avec Bridget Jones m’ont de suite convaincu. Je l’avoue, les romans chick-lit, quoique souvent prévisibles, sont toujours une bouffée d’air frais, le genre de lecture plaisante. Malheureusement ici, je n’ai pas été conquise autant que je l’espérais. Certaines choses m’ont plu mais d’autres beaucoup moins, du coup j’ai un ressenti assez mitigé sur cette histoire. Commençons par la structure du roman qui assez particulière. En effet, il ne s’agit pas d’une narration linéaire comme on en a l’habitude. L’histoire se construit autour de thèmes auxquels suivent des paragraphes plus ou... Claire, jeune londonienne, se rend compte qu’à bientôt trente ans, sa vie n’est pas forcément ce qu’elle aurait espéré. Sur un coup de tête, elle décide alors de changer de vie, notamment en démissionnant pour prendre le temps de trouver le travail de ses rêves tout en ayant différentes activités. Quelques mois plus tard, le bilan n’est pas très positif puisque rien n’a vraiment changé dans sa situation. Sans compter que sa famille commence à s’inquiéter et les relations vont devenir de plus en plus pesante. Je remercie la Masse Critique Babelio et les éditions Belfond pour l’envoie de ce roman. Je reconnais que la couverture, le résumé, ainsi que la comparaison avec Bridget Jones m’ont de suite convaincu. Je l’avoue, les romans chick-lit, quoique souvent prévisibles, sont toujours une bouffée d’air frais, le genre de lecture plaisante. Malheureusement ici, je n’ai pas été conquise autant que je l’espérais. Certaines choses m’ont plu mais d’autres beaucoup moins, du coup j’ai un ressenti assez mitigé sur cette histoire. Commençons par la structure du roman qui assez particulière. En effet, il ne s’agit pas d’une narration linéaire comme on en a l’habitude. L’histoire se construit autour de thèmes auxquels suivent des paragraphes plus ou moins long. Au début c’est assez déstabilisant. J’avais l’impression de suivre des bouts d’histoire, un peu comme des anecdotes de la vie de l’héroïne. Même si l’on finit par s’y habituer et que c’est ce qui fait l’originalité du roman, ça dessert plutôt l’histoire (pour ma part en tout cas). En effet, j’ai trouvé que l’auteure restait ainsi très en surface, beaucoup de choses ne sont pas assez approfondies à mon goût, l’intrigue autant que les personnages. De plus, il ne se passe pas grand choses de plus que ce qui est dit dans le résumé, ce qui est dommage. Malgré tout, bien que je ne me sois pas attachée plus que ça à Claire, j’ai aimé suivre son parcours, sans doute parce qu’il faisait écho à ma propre histoire. En effet, pour raconter un petit peu ma vie, je suis aussi à la recherche d’un travail qui me plairait, pour lequel je me réveillerais sans boule au ventre le matin et dans lequel je m’épanouirais. Du coup j’ai compris la volonté de l’héroïne de prendre du temps pour trouver sa voie, sa peur de s’engager là où elle ne serait pas heureuse et de passer à côté DU boulot. Contrairement à d’autre lecteur qui ont été assez agacés par son comportement, je me suis plutôt reconnu en elle. Autre point positif : la relation de Claire avec Luke. D’habitude les romans chick-lit nous présentent des histoires d’amour naissantes, or ici nous faisons la connaissance de Claire alors qu’elle est déjà avec son chéri. Pour le coup ça change un peu et permet de voir les aspects pas toujours faciles d’un couple ensemble depuis un moment déjà. Ça m’a plu. Ce roman aura été en demi-teinte pour moi. Je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher aux personnages et je suis sortie de ma lecture avec le sentiment d’avoir été témoin d’une partie de la vie de l’héroïne sans qu’il y ait de réelle fin. Cependant le thème est intéressant puisqu’il pourra, je pense, parler aux lecteurs.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Leslecturesdenini Posté le 23 Mai 2017
              J'ai tout d'abord été séduite par la couverture qui nous promet une lecture pétillante et joyeuse. En lisant le résumé -qui en dit beaucoup tout de même sur l'histoire-, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Bridget Jones, et oui, une londonienne, trentenaire... mais la comparaison s'arrête là, les héroïnes n'ont rien en commun. A la fin du livre, je suis dubitative, je n'ai pas aimé mais pas pour autant été déçue, je le trouve tout simplement moyen. Ce livre ne rentre pas dans ma liste des 10 meilleurs chick lit. Nous rencontrons donc Claire a un tournant de sa vie, elle décide de tout plaquer pour trouver sa voie, s'occuper d'elle et de Luke, son petit ami. Malheureusement, tout se déroule pas comme prévu. Claire se plaint beaucoup, bois des litres d'alcool, a des comportements énervants avec son Luke et son entourage. Je l'ai trouvé parfois à la limite antipathique et j'ai eu envie de la secouer. Cette héroïne manque aussi de profondeur et c'est assez irritant. Elle n'est pas attachante. Claire n'a "pas les codes" pour être l'Héroïne comme je les aime, elle est bien trop "comme tout le monde". Le comportement de Luke relève l'histoire. Malgré tout sa relation... J'ai tout d'abord été séduite par la couverture qui nous promet une lecture pétillante et joyeuse. En lisant le résumé -qui en dit beaucoup tout de même sur l'histoire-, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Bridget Jones, et oui, une londonienne, trentenaire... mais la comparaison s'arrête là, les héroïnes n'ont rien en commun. A la fin du livre, je suis dubitative, je n'ai pas aimé mais pas pour autant été déçue, je le trouve tout simplement moyen. Ce livre ne rentre pas dans ma liste des 10 meilleurs chick lit. Nous rencontrons donc Claire a un tournant de sa vie, elle décide de tout plaquer pour trouver sa voie, s'occuper d'elle et de Luke, son petit ami. Malheureusement, tout se déroule pas comme prévu. Claire se plaint beaucoup, bois des litres d'alcool, a des comportements énervants avec son Luke et son entourage. Je l'ai trouvé parfois à la limite antipathique et j'ai eu envie de la secouer. Cette héroïne manque aussi de profondeur et c'est assez irritant. Elle n'est pas attachante. Claire n'a "pas les codes" pour être l'Héroïne comme je les aime, elle est bien trop "comme tout le monde". Le comportement de Luke relève l'histoire. Malgré tout sa relation avec Claire est enviable. J'ai aussi été déstabilisée par le format de l'histoire -je ne m'y attendais pas- une forme de journal intime avec des paragraphes très disparates - 1 lignes ou des pages entières -, j'ai eu l'impression d'une "liste de course" sans queue ni tête qui ne fait pas avancer l'histoire, heureusement, on s'y habitue et on se laisse porter. La plume de l'auteure est fluide et légère, la lecture est rapide et agréable. Mais les personnages ne sont pas assez développés, l'histoire a du mal à avancer. Bref, une grosse sensation de lu et relu sans nouveauté ou le petit truc en plus. Malgrè tout, une histoire à lire pour passer un bon moment si vous aimez les chick lit, mais ne vous attendez pas à de la nouveauté ou à rire, vous sourirez si tout va bien.
              Lire la suite
              En lire moins
            • pyrouette Posté le 14 Mai 2017
              Claire, 30 ans a perdu le contrôle de sa vie. Elle démissionne pour se trouver un métier à la hauteur de ses ambitions. Six mois de salaire d’avance, sa période de réflexion ne prendra pas tout ce temps. Elle vit avec Luke, interne en neurochirurgie, jeune homme brillant et aimant. Ses parents la soutiennent au début, ses amis aussi. La descente aux enfers est là pour Claire. Traînant en pyjama toute la journée, répondant à une offre d’emploi de temps en temps, Claire ne trouve pas sa voie. Elle ne sait absolument pas ce qu’elle veut faire comme métier. Rien, nada, aucune idée et aucune envie. Elle se laisse aller, sort, boit trop et de plus en plus, commet une gaffe irréparable à l’enterrement de son grand-père, se fâche avec sa mère. Et puis les journées sont trop courtes quand on ne travaille plus, pas le temps de s'occuper du ménage, des courses, de la maison, pas le temps. Luke essaie bien de la raisonner avec diplomatie mais la voit chuter sans rien pouvoir faire. Les amis s’éloignent, surtout, depuis une soirée où elle s’est faite particulièrement remarquée, à la limite du coma éthylique. Inutile de dire que le... Claire, 30 ans a perdu le contrôle de sa vie. Elle démissionne pour se trouver un métier à la hauteur de ses ambitions. Six mois de salaire d’avance, sa période de réflexion ne prendra pas tout ce temps. Elle vit avec Luke, interne en neurochirurgie, jeune homme brillant et aimant. Ses parents la soutiennent au début, ses amis aussi. La descente aux enfers est là pour Claire. Traînant en pyjama toute la journée, répondant à une offre d’emploi de temps en temps, Claire ne trouve pas sa voie. Elle ne sait absolument pas ce qu’elle veut faire comme métier. Rien, nada, aucune idée et aucune envie. Elle se laisse aller, sort, boit trop et de plus en plus, commet une gaffe irréparable à l’enterrement de son grand-père, se fâche avec sa mère. Et puis les journées sont trop courtes quand on ne travaille plus, pas le temps de s'occuper du ménage, des courses, de la maison, pas le temps. Luke essaie bien de la raisonner avec diplomatie mais la voit chuter sans rien pouvoir faire. Les amis s’éloignent, surtout, depuis une soirée où elle s’est faite particulièrement remarquée, à la limite du coma éthylique. Inutile de dire que le compte en banque de Claire est dans le rouge absolu Sa mère ne lui pardonne pas mais se rapproche d’elle pour éviter la catastrophe. Du coup, Claire parle plus à son père et ce dernier suit les traces de sa fille en démissionnant. Après quarante ans de bons et loyaux services, il vient de s’apercevoir qu’il s’était trompé de voie, il voulait être architecte. C’est drôle et terriblement actuel. Il faut avoir des bases solides pour quitter son travail à notre époque, sinon la chute est inexorable. Malgré quelques décennies me séparant de Claire, nos histoires se ressemblent… Je me cherche encore ! Très agréable à lire, un peu comme un journal intime. Merci à Babelio et aux Éditions Belfond pour cette découverte bien agréable.
              Lire la suite
              En lire moins
            • melenny Posté le 3 Mai 2017
              Merci pour cette masse critique qui m'a permis de remporter ce livre tout en couleur comme je les aime. La couverture annonce déjà une comédie sympathique. L'histoire est portée sur le personnage de Claire, en pleine crise existentielle. Tout juste au chômage, par choix, Claire est décidée, elle veut changer de vie et trouver sa voie. Cependant, elle ne sait pas du tout vers quel métier s'orienter. Claire devient ensuite peu à peu la personne à éviter. Ses amis commencent à s'éloigner, son tendre Luke se pose de nombreuses questions. C'est un sujet que je connais que trop bien, la recherche de LA voie. Le Saint Graal, le métier de nos rêves. Je me suis facilement retrouvé dans le personnage de Claire. C'est un roman sur un air de Bridget Jones, avec des gags en moins. La fin de ce livre m'a un peu déçu ! Pas assez drôle à mon goût. Aucun rebondissement. Je n'ai pas aimé la structure du texte, je ne l'ai pas vraiment compris. Des "titres" à chaque paragraphe, certains passages dont on se serait passé....Tandis que des scènes auraient mérités d'être approfondis. Enfin, globalement c'est un livre que j'ai aimé et que je recommande aux amoureux... Merci pour cette masse critique qui m'a permis de remporter ce livre tout en couleur comme je les aime. La couverture annonce déjà une comédie sympathique. L'histoire est portée sur le personnage de Claire, en pleine crise existentielle. Tout juste au chômage, par choix, Claire est décidée, elle veut changer de vie et trouver sa voie. Cependant, elle ne sait pas du tout vers quel métier s'orienter. Claire devient ensuite peu à peu la personne à éviter. Ses amis commencent à s'éloigner, son tendre Luke se pose de nombreuses questions. C'est un sujet que je connais que trop bien, la recherche de LA voie. Le Saint Graal, le métier de nos rêves. Je me suis facilement retrouvé dans le personnage de Claire. C'est un roman sur un air de Bridget Jones, avec des gags en moins. La fin de ce livre m'a un peu déçu ! Pas assez drôle à mon goût. Aucun rebondissement. Je n'ai pas aimé la structure du texte, je ne l'ai pas vraiment compris. Des "titres" à chaque paragraphe, certains passages dont on se serait passé....Tandis que des scènes auraient mérités d'être approfondis. Enfin, globalement c'est un livre que j'ai aimé et que je recommande aux amoureux de la chick lit. C'est tout de même une lecture divertissante. :)
              Lire la suite
              En lire moins
            • JessSwann Posté le 23 Avril 2017
              Avant toute chose je tiens à remercier le site Babelio pour m'avoir sélectionnée parmi les participants de la Masse Critique et les éditions Belfond pour l'envoi du roman avant sa sortie officielle Mon avis : Alors... Claire a 30 ans, Claire se cherche et Claire est odieuse sans s'en rendre compte.. J'ai envie de décerner la médaille du courage à Luke, son petit ami mais... La grand-mère de Claire est ...pas si sympathique (voir une certaine conversation), sa mère a une réaction plus qu'exagérée face aux "fausses accusations" de Claire suite à la mort du grand pa.OK, il n'y a pas d'accusation, juste une remarque innocente, du genre pour Claire c'est banal et elle voit pas le mal mais bon...on peut se poser la question.. Sinon, je me suis demandée où était le conseiller à l'emploi de Claire (non mais parce qu'elle galère à fond quand même ...) Claire boit trop (rooo oui mais bon ça arrive à tout le monde) Claire n'est pas une fan de l'engagement (ça aussi je peux le comprendre) et Claire se cherche (et euh... bref comme les deux précédents) Au final, j'aime beaucoup Claire, j'avoue qu'elle ne m'a pas fait rire aux éclats comme Bridget Jones mais... Avant toute chose je tiens à remercier le site Babelio pour m'avoir sélectionnée parmi les participants de la Masse Critique et les éditions Belfond pour l'envoi du roman avant sa sortie officielle Mon avis : Alors... Claire a 30 ans, Claire se cherche et Claire est odieuse sans s'en rendre compte.. J'ai envie de décerner la médaille du courage à Luke, son petit ami mais... La grand-mère de Claire est ...pas si sympathique (voir une certaine conversation), sa mère a une réaction plus qu'exagérée face aux "fausses accusations" de Claire suite à la mort du grand pa.OK, il n'y a pas d'accusation, juste une remarque innocente, du genre pour Claire c'est banal et elle voit pas le mal mais bon...on peut se poser la question.. Sinon, je me suis demandée où était le conseiller à l'emploi de Claire (non mais parce qu'elle galère à fond quand même ...) Claire boit trop (rooo oui mais bon ça arrive à tout le monde) Claire n'est pas une fan de l'engagement (ça aussi je peux le comprendre) et Claire se cherche (et euh... bref comme les deux précédents) Au final, j'aime beaucoup Claire, j'avoue qu'elle ne m'a pas fait rire aux éclats comme Bridget Jones mais le tout est très divertissant et elle a des remarques très inattendues. Le roman est bien écrit et j'aime beaucoup la manière dont le personnage de Claire gère ses relations. Mention spéciale pour le décalage parfois observé avec ses amies! Ce que j'aime : Claire, ses remarques souvent décalées, sa relation avec Luke Ce que j'aime moins : J'aurais aimé voir toute l'histoire avec le grand père et connaitre le boulot final de Claire En bref : Une héroïne "spéciale " qui déteste son taff (mais ne sait pas quoi faire d'autre), se sent grosse, picole comme un trou et a du mal avec l'engagement, comment ne pas l'aimer ? Le tout est raisonnablement drôle mais agréable à lire Ma note 7/10
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.