En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Enon

        Cherche midi
        EAN : 9782749120805
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 210 mm
        Enon

        Pierre DEMARTY (Traducteur)
        Collection : Lot 49
        Date de parution : 21/08/2014
        Le nouveau roman de Paul Harding, prix Pulitzer 2010 pour Les Foudroyés.
        « La plupart des hommes de ma famille font de leurs épouses des veuves, et de leurs enfants des orphelins. Je suis l’exception. Ma fille unique, Kate, est morte renversée par une voiture alors qu’elle rentrait de la plage à bicyclette, un après-midi de septembre, il y a un an. Elle... « La plupart des hommes de ma famille font de leurs épouses des veuves, et de leurs enfants des orphelins. Je suis l’exception. Ma fille unique, Kate, est morte renversée par une voiture alors qu’elle rentrait de la plage à bicyclette, un après-midi de septembre, il y a un an. Elle avait treize ans. Ma femme Susan et moi nous sommes séparés peu de temps après. »

         
        Ainsi commence Enon, du nom de la bourgade de Nouvelle-Angleterre où Charlie Crosby, détruit par cette tragédie, va entamer une longue descente aux enfers qui le mènera aux confins de la folie. Dans un paysage de fin du monde, Charlie se débat avec les démons de la drogue et le peuple des fantômes qui ne cessent de l’assaillir : celui de sa fille, dont l’existence trop brève se reconstitue à travers le prisme de ses souvenirs chaotiques, mais aussi celui des autres morts d’Enon, endormis sous la terre du petit cimetière paroissial que hante Charlie, errant nuit et jour à la recherche de la délivrance.
         

        Paul Harding, par la grâce d’une écriture somptueuse, nous offre un texte palpitant, vibrant d’émotion mais aussi d’humour et d’espoir. Loin de tout requiem, Enon est tour à tour une ode aux beautés inaltérables de la nature, un chant d’amour et un trip halluciné d’une drôlerie souvent féroce. Après Les Foudroyés, ce roman nous donne une confirmation magistrale : Paul Harding fait partie des nouveaux grands auteurs de la littérature américaine.
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782749120805
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 288
        Format : 140 x 210 mm
        Cherche midi
        17.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Bazart Posté le 10 Novembre 2016
          Un couple perd sa fille unique, écrasée par une voiture. Comme c'est malheureusement souvent le cas, le couple se délite. La femme part, l'homme ne la retient pas. C''est alors la descente aux enfers pour le père, Charlie, qui tombe dans la drogue et l'alcool, qui le pousse jusqu'à s'introduire chez ses voisins pour leur voler leurs médicaments. Malgré le sujet tristeent banal, on lit ce livre d'un bout à l'autre. L'intéret tient à la ville d'Enon, lieu du récit, et des descriptions émouvantes du bonheur passé. Charlie arrive t-il à s'en sortir ? Et comment ? Nous le saurons dans le dernier chapitre, pour cela on va jusqu'au bout Après les Foudroyés (prix Pulitzer 2010), Paul Harding signe un roman incandescent vibrant d'émotions et d'une infirme cruauté,comme la vie..
        • Bellonzo Posté le 11 Avril 2016
          L'équation du deuil est magistralement explorée par ce livre qui tient parfois du prodige intellectuel. L'Américain Paul Harding, Prix Pulitzer 2010 avec Les foudroyés, plonge avec Enon dans les affres vécues par le père de Kate, 13 ans, qui est morte accidentellement dès les premières pages. Le couple ne résiste pas plus de quelques jours et Susan quitte Charlie. Ce n'était de toute façon pas le couple du siècle. Et c'est la descente aux enfers pour cet homme, expression banale mais parfois le très banal convient bien, dans la très modeste bourgade d'Enon, Nouvelle-Angleterre. Seul, Charlie va très vite sombrer dans une grave dépression avec dépendance, addiction plutôt, aux médicaments et à l'alcool. Ces choses là arrivent. Mais Enon va beaucoup plus loin, enclenchant une fatale mécanique du désastre. C'est que Charlie n'est pas un intellectuel et qu'il n'est pas apte à affronter ses souvenirs et moins encore les fantômes qui l'assiègent. Ses facultés vacillent,il s'est explosé la main quasi volontairement, cesse de se raser, dort sur le... L'équation du deuil est magistralement explorée par ce livre qui tient parfois du prodige intellectuel. L'Américain Paul Harding, Prix Pulitzer 2010 avec Les foudroyés, plonge avec Enon dans les affres vécues par le père de Kate, 13 ans, qui est morte accidentellement dès les premières pages. Le couple ne résiste pas plus de quelques jours et Susan quitte Charlie. Ce n'était de toute façon pas le couple du siècle. Et c'est la descente aux enfers pour cet homme, expression banale mais parfois le très banal convient bien, dans la très modeste bourgade d'Enon, Nouvelle-Angleterre. Seul, Charlie va très vite sombrer dans une grave dépression avec dépendance, addiction plutôt, aux médicaments et à l'alcool. Ces choses là arrivent. Mais Enon va beaucoup plus loin, enclenchant une fatale mécanique du désastre. C'est que Charlie n'est pas un intellectuel et qu'il n'est pas apte à affronter ses souvenirs et moins encore les fantômes qui l'assiègent. Ses facultés vacillent,il s'est explosé la main quasi volontairement, cesse de se raser, dort sur le canapé, mais surtout marche dans les bois et prend l'habitude de hanter le cimetière d'Enon où reposent sa fille mais aussi sa mère et ses grand-parents. Ainsi vit, ou survit, Charlie Crosby, Charlie le désarmé, le timoré peut-être, le très fragile sûrement. Jeune il avait vite arrêté ses études pour gagner sa vie en repeignant des maisons, en tondant les pelouses et en déblayant les allées enneigées. Epousé Susan, enseignante, élevé Kate du mieux qu'il le pouvait, Kate maintenant couchée dans le cimetière paroissial où il passe des heures, prostré, en proie à des ombres, à des voix, à de vraies rencontres parfois. Charlie, plein de whisky, de cachets, de douleur(s), voit ses souvenirs le submerger. La prose de Paul Harding est capable de nous emporter dans le quotidien de cet homme à la dérive, de nous émouvoir, mieux de nous bouleverser. Dans Enon la discrète, des pages entières sur le froid, sur quelques arbres, sur un bien discret supermarché de bourgade et son patron, ou encore une magistrale évocation du grand-père de Charlie remontant les mécanismes horlogers des maison bourgeoises, sont autant de joailleries. Enon est donc à mon sens une grande réussite, un poème d'amour d'un père à sa fille, mais aussi à la vie, la vie qu'il est quoi qu'il en soit un privilège de vivre. Pas à fleur de peau, mais profondément incarnée au sens premier. Qui peut dire ce qui suit les ténèbres? Ce qui suit la lecture d'Enon, ça, je le sais, est une belle envie de lire Les foudroyés.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeaTouchBook Posté le 23 Novembre 2015
          3.5/5 : Enon avait eu un bon accueil lors de la rentrée littéraire 2014, avec sa sortie poche c'est l'occasion de faire connaissance avec cet auteur américain incontournable ! Enon est une petite ville américaine qui a été le théâtre d'un drame : la mort d'une enfant, celle de Charlie, un père dévasté. Ce roman n'est pas fait pour les lecteurs en quête de rire : c'est une histoire terriblement triste, elle mélange le sentiment de perte et la descente aux enfers qui la suit. C'est l'histoire d'un père qui a tout perdu et qui se rappelle de sa fille et de tous les autres êtres ayant quitté sa vie. Paul Harding a une écriture redoutable, elle incise le réel : c'est une ode aux sentiments du deuil, du regret, et du monde qui continue encore et malgré tout de tourner. La première partie est tellement belle : on ressent la musique des mots, on est touché par ce protagoniste, on essaye de lui tendre la main pour qu'il se relève mais sans grand succès. La deuxième partie du roman est un peu plus difficile à appréhender : c'est celle du chaos et de la drogue. Le lecteur aura du mal parfois... 3.5/5 : Enon avait eu un bon accueil lors de la rentrée littéraire 2014, avec sa sortie poche c'est l'occasion de faire connaissance avec cet auteur américain incontournable ! Enon est une petite ville américaine qui a été le théâtre d'un drame : la mort d'une enfant, celle de Charlie, un père dévasté. Ce roman n'est pas fait pour les lecteurs en quête de rire : c'est une histoire terriblement triste, elle mélange le sentiment de perte et la descente aux enfers qui la suit. C'est l'histoire d'un père qui a tout perdu et qui se rappelle de sa fille et de tous les autres êtres ayant quitté sa vie. Paul Harding a une écriture redoutable, elle incise le réel : c'est une ode aux sentiments du deuil, du regret, et du monde qui continue encore et malgré tout de tourner. La première partie est tellement belle : on ressent la musique des mots, on est touché par ce protagoniste, on essaye de lui tendre la main pour qu'il se relève mais sans grand succès. La deuxième partie du roman est un peu plus difficile à appréhender : c'est celle du chaos et de la drogue. Le lecteur aura du mal parfois à suivre les pensées de Charlie qui sombre petit à petit dans une forme de folie et s'abandonne aux substances et à la mélancolie... Cela n'en reste pas moins réaliste et la fin est vraiment émouvante. En définitive, un roman émouvant dont la première partie est plus réussie que la seconde.
          Lire la suite
          En lire moins
        • veroherion Posté le 9 Novembre 2015
          Une écriture magnifique qui porte un sujet douloureux et difficile. Paul Harding évite l'écueil du mélo. C'est tout à fait appréciable. Il décrit avec une belle tendresse la complicité entre un père et une fille. Il décrit avec simplicité la découverte de l'enfant qui tend vers l'adulte. Puis la chenille ne devient pas papillon, juste une ébauche à tout jamais, suite à un accident. La construction toute en flash-back et en longs épisodes contemplatifs m'a beaucoup plu. Le gros bémol que je mettrais cependant est cette très longue dérive dans le désespoir, la drogue et l'alcool... C'est super bien écrit, mais un peu longuet à mon goût. Voilà, voilà....
        • jeromemarc Posté le 2 Février 2015
          La dure réalité de perdre son enfant dans un accident de voiture. La descente aux enfers du père malheureux, ses souvenirs heureux, ses doutes, ses choix. Paul Harding (Les foudroyés) de son écriture à fleur de peau, balade son personnage dans la tempête de sa folie jusqu'au paroxysme, pour le pire comme le meilleur.
        Toute l'actualité du cherche midi éditeur
        Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com