Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221075463
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 920

Errements et tourments - Jours disparus - Frau Jenny Treibel - Effi Briest

Claude DAVID (Préface)
Collection : Bouquins
Date de parution : 10/11/1992

Fontane marque un tournant décisif dans l'histoire du roman allemand. On ne peut plus écrire après lui comme on avait fait auparavant. Fontane meurt en 1898 ; trois ans plus tard, Thomas Mann publie Buddenbrooks. Ce livre est l'héritier immédiat de ceux de Fontane. Thomas Mann, d'ailleurs, n'a jamais renié...

Fontane marque un tournant décisif dans l'histoire du roman allemand. On ne peut plus écrire après lui comme on avait fait auparavant. Fontane meurt en 1898 ; trois ans plus tard, Thomas Mann publie Buddenbrooks. Ce livre est l'héritier immédiat de ceux de Fontane. Thomas Mann, d'ailleurs, n'a jamais renié cette dette : «chacun de ses vers, chaque ligne de ses lettres, chaque lambeau de dialogue qu'il a écrit provoque en moi un ravissement immédiat et instinctif, me rassérène, me réchauffe, m'emplit de bonheur».
L'art de Fontane est un art de moraliste, fait de psychologie subtile et d'équilibre, un art aussi qui rappelle celui de la tradition «réaliste». A ce titre, il rejoint spontanément le grand roman européen.
Mais c'est un «réalisme» tout particulier que celui de Fontane, avec ses lois propres et sa saveur incomparable ; un réalisme qui laisse place aux légendes, aux rêves, aux angoisses de la vie intérieure. La réalité sensible se double d'une composante imaginaire, d'un monde spirituel. De la religion réformée subsiste chez Fontane tout ce qui peut rester quand on en a retiré la croyance. Ce mélange de scepticisme affiché et de secret puritanisme, de modernité et de tradition est ce qui donne aux romans de Fontane leur sens, leur fraîcheur et leur originalité. C'est le cas, en particulier, des quatre romans publiés dans ce volume, qui figurent parmi les plus beaux et les plus riches.
Claude David.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221075463
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 920
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Edouard22 Posté le 29 Décembre 2019
    Vous connaissez depuis votre jeunesse votre meilleur ami et savez pertinemment qu'il est devenu un homme à femmes. Vous savez aussi que la force mentale n'est pas la principale qualité de votre jeune et charmante épouse. Dans ces conditions, encourageriez-vous votre conjointe et cet ami faire de grandes randonnées à cheval des après-midis entiers, ou, simplement, laisseriez-vous cette habitude s'installer ? Ou alors êtes vous davantage motivé, voire aveuglé, par votre carrière professionnelle qu'épris de votre épouse dont vous aviez pourtant pris l'initiative de demander la main ? Le roman Effi Briest de Theodor Fontane comporte ainsi quelques invraisemblances. On y voit par ailleurs les principaux personnages adhérer sans ciller aux codes sociaux très rigides de la société prussienne, sans le moindre recul, même lorsqu'à la fin ils s'en trouvent victimes : jugulaire, jugulaire ! Cela étonne le lecteur du XXIème siècle, mais peut-être était-ce normal aux yeux des lecteurs de l'époque (fin du XIXème siècle). Ceci dit Theodor Fontane nous conte cette histoire avec beaucoup de talent : prose très agréable et finesse psychologique. Il installe une ambiance générale plutôt grise, à l'instar des paysages des bords de la mer Baltique, qui vire au gris foncé vers la fin de l'ouvrage : ici la vie... Vous connaissez depuis votre jeunesse votre meilleur ami et savez pertinemment qu'il est devenu un homme à femmes. Vous savez aussi que la force mentale n'est pas la principale qualité de votre jeune et charmante épouse. Dans ces conditions, encourageriez-vous votre conjointe et cet ami faire de grandes randonnées à cheval des après-midis entiers, ou, simplement, laisseriez-vous cette habitude s'installer ? Ou alors êtes vous davantage motivé, voire aveuglé, par votre carrière professionnelle qu'épris de votre épouse dont vous aviez pourtant pris l'initiative de demander la main ? Le roman Effi Briest de Theodor Fontane comporte ainsi quelques invraisemblances. On y voit par ailleurs les principaux personnages adhérer sans ciller aux codes sociaux très rigides de la société prussienne, sans le moindre recul, même lorsqu'à la fin ils s'en trouvent victimes : jugulaire, jugulaire ! Cela étonne le lecteur du XXIème siècle, mais peut-être était-ce normal aux yeux des lecteurs de l'époque (fin du XIXème siècle). Ceci dit Theodor Fontane nous conte cette histoire avec beaucoup de talent : prose très agréable et finesse psychologique. Il installe une ambiance générale plutôt grise, à l'instar des paysages des bords de la mer Baltique, qui vire au gris foncé vers la fin de l'ouvrage : ici la vie ne ménage ni pardon ni pitié pour les fautifs ! Traduction très agréable de Pierre Villain malgré un appareil de notes imposant (mais nécessaire).
    Lire la suite
    En lire moins
  • ollivier Posté le 25 Octobre 2019
    Depuis le temps que je rencontre au hasard de mes lectures le nom de Théodore Fontane, me voilà à pied d'oeuvre. Errements et tourments : je suis d'abord frappé par la lenteur de la narration, l'accumulation des détails, parfois pittoresques, sur le quotidien, une forme de réalisme bourgeois, détails toujours signifiants - la lecture progressivement nous en convainc. Et plutôt qu'un roman réaliste, j'y verrais davantage un roman psychologique, le personnage principal hésitant entre le présent de sa relation avec son épouse et le passé de sa relation avec Lene. le tout dans une approche stoïcienne qui est ici un respect des convenances bourgeoises. C'est cette ambiguïté qui fait tout le charme de ce roman.
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.