Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221191408
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 135 x 215 mm

Et je serai toujours avec toi

Date de parution : 11/02/2016
Roman à la mécanique implacable, conte à la morale subtile, Et je serai toujours avec toi impose Armel Job comme un maître du suspense.

Automne 1995. Victime d’un incident mécanique, un homme vient demander de l’aide dans la maison la plus proche. Teresa, la jeune veuve et catholique fervente qui lui donne asile le temps de faire réparer son véhicule, se convainc très vite que cet homme lui est, en réalité, envoyé par Dieu...

Automne 1995. Victime d’un incident mécanique, un homme vient demander de l’aide dans la maison la plus proche. Teresa, la jeune veuve et catholique fervente qui lui donne asile le temps de faire réparer son véhicule, se convainc très vite que cet homme lui est, en réalité, envoyé par Dieu en réponse à la promesse de son défunt mari. « Et je serai toujours avec toi » n’est-elle pas l’épitaphe que ce dernier a demandé que l’on grave sur sa tombe ?
Tadeusz et André, les fils de Teresa, âgés tous deux d’une vingtaine d’années, voient pour leur part d’un mauvais oeil l’irruption de cet inconnu qui vient troubler le deuil familial. Un fait divers tragique ne va pas tarder à révéler que celui qui se dit réfugié croate n’est pas tout à fait celui qu’il prétend être…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221191408
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 306
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Papou64 Posté le 9 Juin 2021
    Un réfugié croate est accueilli dans une famille, en 1995. Le père est mort un an plus tôt, et la mère voit dans son arrivée un signe du défunt. Elle tombe amoureuse, les deux fils se méfient (et je ne peux malheureusement pas vous en dire plus, pour maintenir le suspense). Ce qui est intéressant, c'est la réflexion sur la culpabilité et le pardon, sur la religion et la crédulité. Dans la famille, les liens sont aussi intéressants : les fils s'aiment et ne se comprennent pas, et c'est la même chose dans leur relation avec leur mère. L'histoire est racontée alternativement par les deux fils, ce qui donne deux regards différents sur les évènements. C'est vraiment très bien, et très prenant.
  • majero Posté le 11 Mars 2021
    Un petit village ardennais, une brasserie artisanale, Térésa et ses deux fils Tadeusz et André et puis Branko qui débarque un soir comme par hasard, Croate paumé dans sa vieille Golf pourrie. Personnages merveilleusement croqués, la jeune veuve polonaise Térésa, qui se sait jolie, qui traverse l'église chaque dimanche avec le même retard en claquant ses hauts talons, les rancoeurs d'André, le bon fond de Branko qui ne veut rien cacher. Job séduit par sa prose inventive, juste, sobre.
  • Cath1975 Posté le 3 Mars 2021
    La belle Teresa, polonaise d’origine, a choisi de se marier via une agence matrimoniale afin de mener une vie sur laquelle soufflerait un vent de liberté, loin de son pays de misère. Mais finalement, comme dans les contes de fées qui se terminent mal, la réalité s’est révélée moins reluisante. Ne s’est-elle pas exilée trop tôt dans ce monde inhospitalier aux confins de l’Ardenne belge ? Adulée par son mari et 2 enfants plus tard, elle lui oppose pourtant un masque de froideur que rien n’entame pendant plus de 20 ans sauf que … l’infortuné est frappé par un cancer foudroyant, bouleversant Teresa qui se transforme en amoureuse transie, mue par une nécessité de rédemption tardive. Quand un séduisant étranger du nom de Branko débarque 1 an plus tard avec sa voiture en panne et quelques heureux hasards du calendrier, la pieuse Teresa y voit le messager céleste de son défunt mari aimé trop tard qui lui a promis de se manifester outre-tombe. Mais les morts ont-ils le droit de décider de la destinée des vivants ? L’arrivée du croate aussi intrigante que suspecte n’est pas perçue de la même manière par ses deux fils Tandeusz et André. L’un a pris... La belle Teresa, polonaise d’origine, a choisi de se marier via une agence matrimoniale afin de mener une vie sur laquelle soufflerait un vent de liberté, loin de son pays de misère. Mais finalement, comme dans les contes de fées qui se terminent mal, la réalité s’est révélée moins reluisante. Ne s’est-elle pas exilée trop tôt dans ce monde inhospitalier aux confins de l’Ardenne belge ? Adulée par son mari et 2 enfants plus tard, elle lui oppose pourtant un masque de froideur que rien n’entame pendant plus de 20 ans sauf que … l’infortuné est frappé par un cancer foudroyant, bouleversant Teresa qui se transforme en amoureuse transie, mue par une nécessité de rédemption tardive. Quand un séduisant étranger du nom de Branko débarque 1 an plus tard avec sa voiture en panne et quelques heureux hasards du calendrier, la pieuse Teresa y voit le messager céleste de son défunt mari aimé trop tard qui lui a promis de se manifester outre-tombe. Mais les morts ont-ils le droit de décider de la destinée des vivants ? L’arrivée du croate aussi intrigante que suspecte n’est pas perçue de la même manière par ses deux fils Tandeusz et André. L’un a pris la relève de son père pour perpétuer l’emblématique « Crochepatte » à la brasserie familiale et l’autre joue les fils prodigues en suivant des études de mathématiques à Bruxelles. D’hôte de passage, Branko arrive à s’installer dans leur maison jusque dans le lit de leur mère. Lorsqu’un meurtre est commis au village, tous les soupçons se tournent naturellement vers le nouveau venu dont le statut d’ancien combattant dans la guerre des Balkans en fait le coupable idéal. Rien n’est simple dans ce roman d’Armel Job, à l’instar des sentiments qui animent les protagonistes. L’intrigue policière et l’analyse psychologique des relations entre la mère et ses deux fils nous permet d’instaurer une ambiance intimiste « à la belge » qu’affectionne particulièrement l’auteur. On découvre en alternance les récits d’André et de Tandeusz que rien ne réunit mais qui se rejoignent dans la même bataille : protéger leur mère. « Dans toute cette histoire, il y avait le mélange de mensonge et de sincérité qui est sans doute le fond ordinaire de l’existence, dont il faut bien s’accommoder pour vivre ensemble. Il n’y a que de rares heures où, comme à la fin d’un bon vieux roman, la vérité occupe toute la place et rejette les mensonges dans l’ombre. »
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesLecturesDeRudy Posté le 26 Octobre 2019
    C'est toujours un plaisir de retrouver Armel Job même si son univers est plutôt sombre et ce roman ne fait pas exception à la règle. Nous sommes dans les Ardennes profondes et suivons une histoire racontée par deux frères, chacun ayant sa propre vision des faits . On y croise donc des gens que rien ne distingue de la masse, qui ont leurs petites vies avec les peines et les soucis de tout un chacun et survient un homme qui chamboule tout ce bel ordre . Chacun de réagir suivant son caractère et ses idées . Ce n'est pas un roman policier au sens classique même s’il y a une intrigue policière c'est plus un roman de mœurs un peu comme le faisait si bien Simenon qui nous dépeints sans prendre position une petite communauté bien de chez nous face à l'étranger, la crise financière qui menace et la vie de famille pas toujours aussi simple qu'on le voudrait . C'est superbement écrit dans une langue fluide et sans bavardage inutile . Un bon moment de lecture..
  • josette-costeux Posté le 2 Octobre 2019
    Quelle belle lecture ! Un roman abouti qui se révèle page après page. Au fur et à mesure de la lecture, on découvre une intrigue palpitante, un suspense psychologique intense, des personnages face à leurs démons intérieurs. Tout va très vite et j'étais vraiment impatiente de connaitre le dénouement. Tout au long du livre, l'auteur donne la parole à 2 des personnages principaux. Il nous en dresse alors un portrait juste et précis. L'auteur a réussi à me surprendre jusqu'aux toutes dernières pages. Bravo aussi à la manière dont l'auteur a su créer la tension, les non-dits, les silences. Tout cela est exprimé clairement et rend les émotions palpables.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.