RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Et soudain, la liberté - Grand prix des lycéennes ELLE

            Les Escales
            EAN : 9782365693073
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 140 x 225 mm
            Et soudain, la liberté - Grand prix des lycéennes ELLE

            ,

            Collection : Domaine français
            Date de parution : 31/08/2017
            Une incroyable traversée du XXe siècle : l’histoire romancée d’Evelyne Pisier et de sa mère, deux femmes puissantes en quête de liberté.
            Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste,... Mona Desforêt a pour elle la grâce et la jeunesse des fées. En Indochine, elle attire tous les regards. Mais entre les camps japonais, les infamies, la montée du Viet Minh, le pays brûle. Avec sa fille Lucie et son haut-fonctionnaire de mari, un maurrassien marqué par son engagement pétainiste, elle fuit en Nouvelle-Calédonie.
            À Nouméa, les journées sont rythmées par la monotonie, le racisme ordinaire et les baignades dans le lagon. Lucie grandit ; Mona bovaryse. Jusqu’au jour où elle lit Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. C’est la naissance d’une conscience, le début de la liberté.
            De retour en France, divorcée et indépendante, Mona entraîne sa fille dans ses combats féministes : droit à l’avortement et à la libération sexuelle, égalité entre les hommes et les femmes. À cela s’ajoute la lutte pour la libération nationale des peuples. Dès lors, Lucie n’a qu’un rêve : partir à Cuba. Elle ne sait pas encore qu’elle y fera la rencontre d’un certain Fidel Castro...
             
            Et soudain, la liberté, c’est aussi l’histoire d’un roman qui s’écrit dans le silence, tâtonne parfois, affronte le vide. Le portrait d’une rencontre entre Evelyne Pisier et son éditrice, Caroline Laurent – un coup de foudre amical, plus fou que la fiction. Tout aurait pu s’arrêter en février 2017, au décès d’Evelyne. Rien ne s’arrêtera : par-delà la mort, une promesse les unit.
             
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782365693073
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 140 x 225 mm
            Les Escales
            19.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Merci infiniment pour ce livre, ces vies partagées, ces femmes si poignantes dans leurs forces et leurs faiblesses, pour cette traversée d'un passé à la fois si proche et si lointain. Je me suis sentie très vivante à la lecture de ce roman. J'ai été émue aussi. L'idée de mettre en miroir le reflet intime, émotionnel, générationnel et féminin que renvoyait l'histoire d'Evelyne (j'ai envie de l'appeler par son prénom) et de sa mère à Caroline, puisque ni l'une ni l'autre n'étaient plus là pour l'accompagner dans l'écriture, cette idée donc, est d'une justesse et d'une intelligence formidable. »
            Librairie Coiffard - Nantes - 44

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • MuseaUranie Posté le 10 Janvier 2019
              Lors de sa sortie, Et soudain La liberté ne me tentait pas du tout, mais vraiment pas. J’avais un peu peur (ne me demandait pas pourquoi) de tomber sur une romance donc j’ai très vite oublié l’ouvrage. Et puis, il y a un mois, alors que je cherchais du féminisme à me mettre sous la dent, voilà qu’il ressort. Finalement, c’était peut-être le bon moment pour passer outre les idées que j’avais dessus et le soufflet médiatique était bien retombé depuis. Le roman parle de plusieurs femmes, Maud et Lucie bien entendu (des noms d’emprunt que j’ai beaucoup apprécié pour le respect de l’autrice envers ces femmes), mais aussi de Caroline elle-même, qui entrecoupe le récit de sa propre histoire et de sa quête du roman-hommage parfait. On y découvre des portraits d’une justesse inouïe dans une époque qui ne faisait pas de cadeaux aux femmes. On apprend à découvrir un contexte, celui des colonies au début pour l’une, d’un changement de politique et d’un amour surprenant presque dangereux pour l’autre. Caroline Laurent a su rendre justice à ces femmes et surtout cette femme qu’était Evelyne Pisier. Une femme forte, inspirante que la vie avait marquée. Et puis, il y a toute... Lors de sa sortie, Et soudain La liberté ne me tentait pas du tout, mais vraiment pas. J’avais un peu peur (ne me demandait pas pourquoi) de tomber sur une romance donc j’ai très vite oublié l’ouvrage. Et puis, il y a un mois, alors que je cherchais du féminisme à me mettre sous la dent, voilà qu’il ressort. Finalement, c’était peut-être le bon moment pour passer outre les idées que j’avais dessus et le soufflet médiatique était bien retombé depuis. Le roman parle de plusieurs femmes, Maud et Lucie bien entendu (des noms d’emprunt que j’ai beaucoup apprécié pour le respect de l’autrice envers ces femmes), mais aussi de Caroline elle-même, qui entrecoupe le récit de sa propre histoire et de sa quête du roman-hommage parfait. On y découvre des portraits d’une justesse inouïe dans une époque qui ne faisait pas de cadeaux aux femmes. On apprend à découvrir un contexte, celui des colonies au début pour l’une, d’un changement de politique et d’un amour surprenant presque dangereux pour l’autre. Caroline Laurent a su rendre justice à ces femmes et surtout cette femme qu’était Evelyne Pisier. Une femme forte, inspirante que la vie avait marquée. Et puis, il y a toute cette dimension des relations filiales. J’y ai souvent fait le parallèle avec ma propre mère et nos relations à la fois heureuse et difficile. Ce sont des relations complexes où parfois un événement ou un sentiment mineur peut être le début d’un conflit. J’ai aimé Maud autant que je l’ai détesté. Je l’ai aimé parce qu’elle a réussi à prendre sa vie en main et quitter son infâme mari sexiste et raciste. Parce qu’elle a réussi à mener un combat féministe et à aider les femmes à prendre en main leurs corps et leurs vies. Mais je l’ai aussi détesté parce qu’elle revenait toujours à lui, enchaînée à cet amour dévastateur. Est-ce que je peux réellement la juger ? Une chose est sûre, ces vies m’ont remuée et c’est par toutes ces émotions, que Caroline Laurent prouve qu’elle a su rester fidèle à la mémoire de Evelyne Pisier et qu’elle a réussi à transmettre ces vies colorées. Cela aurait été une belle erreur de passer à côté, car finalement, Et soudain la liberté est un hommage à ces femmes que la vie et les hommes ont marqués. Caroline Laurent écrit majestueusement les sentiments et les relations filiales compliquées.
              Lire la suite
              En lire moins
            • heleneledem Posté le 30 Décembre 2018
              Quelle vie riche et passionnante que celle d’Evelyne Pisier ! Dans cette autobiographie achevée par son éditrice et amie, Caroline Laurent, elle raconte son enfance en Indochine puis à Nouméa auprès d’un père haut-fonctionnaire, pétainiste et maurassien et d’une mère, Mona, soumise à son époux et ses idéaux. Celle-ci découvrira « Le Deuxième sexe » de Simone de Beauvoir qui provoquera son émancipation et son désir d’indépendance . De retour en France, la mère et la fille, s’engagent dans les combats féministes comme le droit à l’avortement et les luttes révolutionnaires pour Evelyne qui la mèneront à Cuba, aux côtés de Fidel Castro. En parallèle, elle poursuit ses études et deviendra une des premières femmes agrégées de droit public et de science politique. Un très beau récit captivant, intelligent et si romanesque sur deux personnes modernes et engagées ! Un grand plaisir de lecture ! Grand Prix des Lycéennes ELLE Prix Marguerite Duras Prix Première Plume
            • Sociolitte Posté le 12 Novembre 2018
              « La vérité romanesque d’un destin » Evelyne Pisier, sa vie, son œuvre. De l’Indochine à la France, en passant par Cuba. Son père pétainiste, Olivier Duhamel, Fidel Castro et Bernard Kouchner. Et l’amitié avec son éditrice, qui terminera son livre. Malgré une plume souvent trop simpliste et manquant de nuances, le charme opère et on se laisse vite emporter. Lecture agréable. Lu en octobre 2018.
            • Bidib Posté le 27 Octobre 2018
              [...] Et soudain la liberté fut une très belle « lecture », une histoire à la fois émouvante et intéressante, superbement interprétée par Gaëlle Billaut Danno qui a su rendre le récit très vivant et agréable à écouter. Je recommande.
            • LxLcsf Posté le 20 Octobre 2018
              4 mains, des femmes extraordinaires, la fin d’un siècle et le début d’un autre. Et soudain, la liberté est un roman singulier. Il y a dans ce livre ce qu’il aurait pu être : l’histoire d’Evelyne Pisier, racontée comme une fiction, par Evelyne Pisier elle-même, et corrigée par Caroline Laurent, son éditrice. Mais la vie, d’abord, a changé les règles du jeu. Entre Evelyne et Caroline, c’est un coup de foudre amical, une rencontre organisée par le destin. Le roman ne peut plus s’écrire qu’à quatre mains,: l’amitié s’est immiscée dans la vie et dans les mots. Et la mort, soudain surgit, emportant Evelyne. C’est à Caroline Laurent qu’a incombé la lourde tâche de terminer ce projet dont l’harmonie prenait racine dans la confiance et l’amitié. Ecrire sans filet la vie d’une autre. Remplir le vide laissé par l’amie disparue. De cette contrainte est née Et soudain, la liberté tel que nous l’avons lu, un roman fort bien construit qui alterne les passages de fiction et les chapitres ancrés dans le présent, où Caroline Laurent dit l’absence, douloureuse, et évoque sans filtre et avec justesse les affres de l’écriture. Et soudain, la liberté est un livre qui traverse le XXe... 4 mains, des femmes extraordinaires, la fin d’un siècle et le début d’un autre. Et soudain, la liberté est un roman singulier. Il y a dans ce livre ce qu’il aurait pu être : l’histoire d’Evelyne Pisier, racontée comme une fiction, par Evelyne Pisier elle-même, et corrigée par Caroline Laurent, son éditrice. Mais la vie, d’abord, a changé les règles du jeu. Entre Evelyne et Caroline, c’est un coup de foudre amical, une rencontre organisée par le destin. Le roman ne peut plus s’écrire qu’à quatre mains,: l’amitié s’est immiscée dans la vie et dans les mots. Et la mort, soudain surgit, emportant Evelyne. C’est à Caroline Laurent qu’a incombé la lourde tâche de terminer ce projet dont l’harmonie prenait racine dans la confiance et l’amitié. Ecrire sans filet la vie d’une autre. Remplir le vide laissé par l’amie disparue. De cette contrainte est née Et soudain, la liberté tel que nous l’avons lu, un roman fort bien construit qui alterne les passages de fiction et les chapitres ancrés dans le présent, où Caroline Laurent dit l’absence, douloureuse, et évoque sans filtre et avec justesse les affres de l’écriture. Et soudain, la liberté est un livre qui traverse le XXe siècle, de l’Indochine à Cuba, de la femme au foyer au féminisme assumé. C’est le roman magnifique de passions et d’émancipations, c’est la vie de Lucie, Mona et André, au milieu de secousses géopolitiques majeures. J’ai tourné les pages à toute allure, découvrant avec effroi le quotidien d’une époque tant révolue qu’on peine à penser qu’elle a vraiment existé. Je me suis prise de passion pour la quête de liberté de Mona, la moderne et paradoxale Mona, qui doit s’affranchir de carcans séculaires sous le regard réprobateur de toute une époque. De la libération à la libération des sexes, Et soudain, la liberté raconte tout un siècle en 400 pages. Il aura suffi de seulement quelques phrases pour que je sois complètement séduite par l’écriture Caroline Laurent, conteuse toujours juste, à la plume affutée, qui réalise ici un grand roman et un bel hommage.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
            Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Lisez

              [Interview] Caroline Laurent, le livre qui a tout changé

              Révélation de la rentrée littéraire 2017, Caroline Laurent vient de remporter le Grand Prix des lycéennes ELLE pour Et soudain, la liberté, livre qui l’a fait passer d’éditrice à auteure. Elle revient sur la genèse d’un roman pas comme les autres, écrit à quatre mains avec Évelyne Pisier, décédée avant d’avoir pu mettre un point final à cette histoire.

              Lire l'article
            • Par Les Escales

              Le Grand Prix des lycéennes ELLE 2018 attribué à "Et soudain, la liberté"

              Nous sommes fiers et heureux de vous annoncer que le jury du Grand Prix des lycéennes ELLE 2018 vient de couronner Et soudain, la liberté, l’histoire romancée d’Evelyne Pisier et de sa mère, co-écrite avec son éditrice Caroline Laurent et publiée aux éditions Les Escales en août dernier.

              Lire l'article