Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092525678
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 600
Format : 14 x 21 mm

Fablehaven

,

Marie-José Lamorlette (Traducteur)
Collection : Roman Grand format
Série : Fablehaven
Date de parution : 20/10/2011

Voici l'heure de l'affrontement final...

Après des années de complot, le Sphinx, chef de la maléfique Société de l'Etoile du Soir, est près de s'emparer de la clé de la prison de Zzyxx, où sont enfermés les pires démons. Kendra, Seth et les Chevaliers de l'Aube doivent à tout pris l'en empêcher.

Le temps est venu de l'ultime combat contre les puissances de l'Ombre.


EAN : 9782092525678
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 600
Format : 14 x 21 mm
Nathan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shirubamun Posté le 18 Septembre 2021
    Une fin magnifique pour une série magnifique. L'intrigue suit son cours de façon fluide, les combats sont rythmés, les rebondissements imprévus. J'ai été plusieurs fois surpris par la tournure des évènements à laquelle je ne m'attendais pas. La bataille de fin est soigneusement écrite. Elle n'est pas trop longue à en devenir ennuyante, ni trop courte à sauter des détails. Vraiment une fin en apothéose.
  • Mel37350 Posté le 31 Mars 2021
    Encore une fois, très agréablement surprise par le dernier tome de cette série. On commence par une trahison dont on ne s'attendait pas, et les évènements s'enchainent au fil des pages, plus surprenant les uns que les autres. J'ai vraiment adorée, j'ai pas d'autres mots.
  • Lumina33 Posté le 27 Décembre 2020
    Ce tome final est un festival d’aventures, de surprises, d’originalité ! On s’attendait à voir le Sphinx ouvrir la prison des démons, mais il se fait doubler… L’humour des satyres prend enfin toute sa place à mesure que l’on se rapproche de l’assaut final, ils sont complètement décalés dans leur monde et c’est très drôle ! Tout est très bien pensé, jusqu’à la toute fin !
  • Sharon Posté le 29 Avril 2020
    Après des années de lectures, des années de cinéma pendant lesquelles j'ai pu lire, voir des oeuvres dans lesquelles il s'agissait de sauver le monde, j'ai rarement eu l'occasion de voir des personnages comme Newel et Doren qui osent enfin aborder les fondamentaux : Mais voilà, si nous réussissons, nous ne sauverons pas que le monde, nous sauverons la télé, nous sauverons les fast-foods, nous sauverons les sodas, les beignets, les barres chocolatées et les glaces. - Nous sauverons les chips, ajouta Doren, l'air solennel. Oui, les super-héros ont aussi besoin de réconfort calorique et mangent aussi. Certes, Doren et Nawel ne sont pas les personnages principaux, et pourtant eux aussi, un peu comme tous les soldats de seconde classe, monteront au front. Oui, dans ce dernier tome, la guerre est là, et bien là. Pas de temps mort dans Fablehaven, pas de répit : n'importe qui peut être victime de la Société de l'étoile du soir. Chacun participera, avec ses qualités, et ses défauts : une qualité, parfois, peut se révéler un défaut, quand la personne en face de vous ne partage définitivement pas les mêmes valeurs. Seth (définitivement mon personnage préféré), Kendra et tous les autres ne se ménagent pas, ne cessent... Après des années de lectures, des années de cinéma pendant lesquelles j'ai pu lire, voir des oeuvres dans lesquelles il s'agissait de sauver le monde, j'ai rarement eu l'occasion de voir des personnages comme Newel et Doren qui osent enfin aborder les fondamentaux : Mais voilà, si nous réussissons, nous ne sauverons pas que le monde, nous sauverons la télé, nous sauverons les fast-foods, nous sauverons les sodas, les beignets, les barres chocolatées et les glaces. - Nous sauverons les chips, ajouta Doren, l'air solennel. Oui, les super-héros ont aussi besoin de réconfort calorique et mangent aussi. Certes, Doren et Nawel ne sont pas les personnages principaux, et pourtant eux aussi, un peu comme tous les soldats de seconde classe, monteront au front. Oui, dans ce dernier tome, la guerre est là, et bien là. Pas de temps mort dans Fablehaven, pas de répit : n'importe qui peut être victime de la Société de l'étoile du soir. Chacun participera, avec ses qualités, et ses défauts : une qualité, parfois, peut se révéler un défaut, quand la personne en face de vous ne partage définitivement pas les mêmes valeurs. Seth (définitivement mon personnage préféré), Kendra et tous les autres ne se ménagent pas, ne cessent de parcourir le monde pour tenter de sauver ce qui peut l'être - et parfois, j'ai envie de dire "pas grand chose" : ne peuvent être sauvés des personnes qui ne veulent pas l'être. Leurs ennemis ? Ils ne se reposent pas non plus, surtout qu'ils ont la tranquille assurance qu'apportent de sérieux atouts et une énorme confiance en eux, confiance qui a profité d'années de complots pour se développer. La confiance en soi, c'est très bien - quel que soit le camp auquel on appartient. J'en profite pour dire qu'il ne faut jamais laisser personne vous démolir, vous faire douter de vos capacités - regardez Seth. Transgresser les règles fait aussi progresser soi-même et les autres. Sans lui, pas de dénouement. Rappelez-vous aussi ces deux vérités : toutes les filles aiment les licornes et les dragons sont indispensables dans un ouvrage de fantasy.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Gaphanie Posté le 19 Novembre 2018
    Un dénouement à la hauteur de la série ! Charmeur d'ombres contre charmeur d'ombres, vaisseau fantôme et épée magique, rencontre avec une Licorne, tentatives désespérées et vouées à l'échec, de sauver les Immortels et... l'affrontement final. Les Fées et leurs alliés ont-ils une chance de vaincre les Démons, une fois que la porte de leur prison sera ouverte ? Par la force, peut-être pas, mais qui aurait pu prévoir une ruse comme celle-là ? Vraiment, cette saga est une des meilleures que je connaisse en fantasy jeunesse, le haut du podium étant pour moi occupé par Harry Potter.

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés