Lisez! icon: Search engine
Fleuve éditions
EAN : 9782265143975
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 210 mm

Face Mort

Collection : Fleuve noir
Date de parution : 15/10/2020
"Vous avez aimé Le Bureau des Légendes? Vous allez adorer Face Mort. Un thriller réaliste à couper le souffle." Le Midi Libre

"Une claque ! Magistral." Pierrick Fay, Les Echos

« Une intrigue qui fait froid dans le dos... Impossible à lâcher ! » Jérôme Toledano, Librairie des Cyclades

Le sous-lieutenant Georges Kabla, petit génie tout...
"Vous avez aimé Le Bureau des Légendes? Vous allez adorer Face Mort. Un thriller réaliste à couper le souffle." Le Midi Libre

"Une claque ! Magistral." Pierrick Fay, Les Echos

« Une intrigue qui fait froid dans le dos... Impossible à lâcher ! » Jérôme Toledano, Librairie des Cyclades

Le sous-lieutenant Georges Kabla, petit génie tout juste sorti de Polytechnique, effectue son stage au centre radioélectrique des Alluets-le-Roi, en réalité une base d’écoute de la DGSE. Sa mission ? Paramétrer Face Mort, un algorithme de reconnaissance faciale extrêmement sophistiqué. Quand la machine déclenche une alerte après avoir détecté et analysé une vidéo, la France se retrouve en première ligne face à une conspiration impitoyable…

À des milliers de kilomètres de là, de l’autre côté de la Méditerranée, en Afrique du Nord, une femme traque dans le plus grand secret les djihadistes français pour les éliminer. Maxime Barelli, capitaine dans les forces spéciales, affronte ses vieux démons, mais obéit aux ordres. Jusqu’à ce matin où elle découvre qu’une arme inconnue vient d’être testée dans une petite ville de Libye. Une arme qui choisit ses victimes, aussi insaisissable que l’air, et qui menace l’Hexagone !
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782265143975
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 464
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cavistelecteur Posté le 13 Novembre 2020
    Ce thriller est absolument terrifiant parce qu'il préfigure ce que pourrait être le terrorisme de demain. Mais peut-être est-il déjà en route et je ne serais pas surpris que cette fiction ne soit finalement pas si « inventée » que cela ? Dormez braves gens, on s'occupe de tout ! Un banquier devenu Président, une DGSE trouble aux choix discutables, des équipes de « nettoyeurs » sur le terrain qui n'existent pas mais font le job en toute discrétion, le monde des Barbouzes avec l'aide de la technologie 2.0 n'a jamais été aussi efficace et présent aux quatre coins du monde. On est bien loin du Rainbow Warrior du 10 Juillet 1985 dont les plus anciens se souviendront, mais on ne peut nier une certaine filiation dans les intervenants et les moyens. Au siège de la DGSE, on paramètre un nouveau logiciel de reconnaissance faciale d'un tout nouveau genre et le sous-lieutenant Kabla est à la manœuvre. Pendant ce temps, Maxime Barelli, capitaine des forces spéciales, une femme aussi invisible qu'efficace est sur le terrain à des milliers de kilomètres de là, au Moyen Orient. Lorsque « Face Mort » fait ressortir une information concernant « La sauterelle », c'est branle-bas de combat et... Ce thriller est absolument terrifiant parce qu'il préfigure ce que pourrait être le terrorisme de demain. Mais peut-être est-il déjà en route et je ne serais pas surpris que cette fiction ne soit finalement pas si « inventée » que cela ? Dormez braves gens, on s'occupe de tout ! Un banquier devenu Président, une DGSE trouble aux choix discutables, des équipes de « nettoyeurs » sur le terrain qui n'existent pas mais font le job en toute discrétion, le monde des Barbouzes avec l'aide de la technologie 2.0 n'a jamais été aussi efficace et présent aux quatre coins du monde. On est bien loin du Rainbow Warrior du 10 Juillet 1985 dont les plus anciens se souviendront, mais on ne peut nier une certaine filiation dans les intervenants et les moyens. Au siège de la DGSE, on paramètre un nouveau logiciel de reconnaissance faciale d'un tout nouveau genre et le sous-lieutenant Kabla est à la manœuvre. Pendant ce temps, Maxime Barelli, capitaine des forces spéciales, une femme aussi invisible qu'efficace est sur le terrain à des milliers de kilomètres de là, au Moyen Orient. Lorsque « Face Mort » fait ressortir une information concernant « La sauterelle », c'est branle-bas de combat et sueurs froides pour tout le monde. « Face Mort » est un bouquin qui fait mouche. Il explore les arcanes du terrorisme international de haut niveau, celui qui utilise les cellules grises d'éminents chercheurs et les fonds abyssaux de généreux donateurs. C'est documenté et saisissant de vérité. L'Europe, gruyère migratoire est là encore montrée du doigt, mais le vrai problème ici est que les amis d'hier deviennent souvent les pires ennemis d'aujourd'hui. Les anciens alliés passent dans l'autre camp au grès des événements géopolitiques et du sens du vent. C'est ce qui est arrivé avec Ben Laden et les States, et c'est ce qui va se passer en France dans cet opus de Stéphane Marchand. Magouilles et intérêts divers, jeux de dupes et chantages, on est dans un scénario addictif, violent, où certaines actions effroyables sonnent justes. Et si une arme d'un nouveau genre était en train d'être mise au point, une arme sélective reléguant Daesh et ses fous tragiques à moins mille ans avant l'âge de pierre ? Du Palais de l'Elysée aux réseaux secrets, en passant par la Grèce, la Turquie, la Syrie et une bonne partie du Moyen Orient, c'est une course contre la montre, pour comprendre d'abord ;pour combattre ensuite qui s'engage. Toutes les ressources du renseignement français sont en alerte maximale et il n'y a pas une minute à perdre. Surveillances électroniques, drones dernier cri, réseaux cryptés, satellites militaires, ordinateurs surpuissants, relations donnant-donnant, et agents aux bonnes vieilles méthodes, ce petit monde de l’ombre va être confronté à rude épreuve. Maxime et son équipe sont en première ligne sur les terrains de guerre ainsi que Georges Kabla derrière son puissant ordinateur à reconnaissance faciale. Est-ce crédible ? Oui à 200%, parce que cette technologie existe (déjà dans nos téléphone et pc), et que toutes les armées du monde sont sur les dents lorsque l'on parle de « guerre bactériologique et de virus mortel ». Sans vouloir forcément faire écho au Covid aujourd'hui, ce polar explosif prend toute sa saveur avec ce banquier devenu Président et ses supposés copinages. Nous sommes bien sûr dans une pure fiction, mais tellement étayée et crédible que l'on ne peut que se poser de légitimes questions. Voilà mon retour de lecture de ce thriller de Stéphane Marchand, soit dit en passant un journaliste affûté, polytechnicien de formation, qui doit donc bien connaître les arcanes du pouvoir et les services de renseignements. Edifiant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ya2meufs_qui_lisentetvoyagent Posté le 11 Novembre 2020
    😱DANS TA FACE!😱 Face Mort, c'est le nom d'un logiciel de reconnaissance faciale ultra sophistiqué utilisé par la DGSE pour traquer les terroristes partout dans le monde. Lorsqu'il détecte de dangereux individus hostiles à notre pays, c'est le branle-bas de combat au sein de l'espionnage français. La capitaine Maxime Barelli, une agent au passé tortueux chargée d'éliminer les djihadistes au Moyen-Orient avant qu'ils ne sèment le chaos dans l'Hexagone est appelée à la rescousse. Elle est envoyée en Libye où une mystérieuse arme mortelle a été confectionnée... Mais qui sont les commanditaires ? Et quelle est la cible exacte ? Avec "Face Mort", on est en pleine politique-fiction, dans un récit haletant, d'une actualité brûlante. L'auteur Stéphane Marchand qui est journaliste à la base, s'est énormément documenté pour nous raconter les coulisses de la Sécurité Extérieure, le travail des hommes de terrain et les méthodes des terroristes. Son thriller d'un terrible réalisme fait froid dans le dos, encore plus aujourd'hui, après les tragiques événements vécus en France... Mais ce qu'on a particulièrement apprécié, c'est le personnage de Maxime, une femme borderline à la personnalité complexe, une militaire indomptable prête à risquer sa vie pour son pays, une femme en quête de rédemption... 😱DANS TA FACE!😱 Face Mort, c'est le nom d'un logiciel de reconnaissance faciale ultra sophistiqué utilisé par la DGSE pour traquer les terroristes partout dans le monde. Lorsqu'il détecte de dangereux individus hostiles à notre pays, c'est le branle-bas de combat au sein de l'espionnage français. La capitaine Maxime Barelli, une agent au passé tortueux chargée d'éliminer les djihadistes au Moyen-Orient avant qu'ils ne sèment le chaos dans l'Hexagone est appelée à la rescousse. Elle est envoyée en Libye où une mystérieuse arme mortelle a été confectionnée... Mais qui sont les commanditaires ? Et quelle est la cible exacte ? Avec "Face Mort", on est en pleine politique-fiction, dans un récit haletant, d'une actualité brûlante. L'auteur Stéphane Marchand qui est journaliste à la base, s'est énormément documenté pour nous raconter les coulisses de la Sécurité Extérieure, le travail des hommes de terrain et les méthodes des terroristes. Son thriller d'un terrible réalisme fait froid dans le dos, encore plus aujourd'hui, après les tragiques événements vécus en France... Mais ce qu'on a particulièrement apprécié, c'est le personnage de Maxime, une femme borderline à la personnalité complexe, une militaire indomptable prête à risquer sa vie pour son pays, une femme en quête de rédemption aussi.... Alors, ce roman vous tente ? Prêts à jouer les espions et à embarquer dans le désert lybien ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Linou26 Posté le 3 Novembre 2020
    Le moins que l'on puisse dire est que ce thriller fait froid dans le dos. Criant de vérité et faisant terriblement écho à l'actualité, Stéphane Marchand propose un thriller qui fait réfléchir. Au centre d'écoute de la DGSE, un nouvel algorithme vient d'être créé permettant une reconnaissance faciale des individus. Un seul objectif : Face Mort doit permettre de trouver des terroristes à distance pour ensuite envoyer des agents sur le terrain. Au même moment, en Lybie, dans un petit village, une famille entière est décimée d'une étrange façon. Il semblerait que les victimes aient été ciblés par leur ADN. Cette nouvelle arme chimique pourrait bien décimer des populations entières et notamment la France qui est la cible principale depuis son intervention en Lybie. Est-il encore possible de sauver la population ? Les terroristes pourront-ils être identifiés à temps par Face Mort ? Stéphane Marchand offre un thriller qui est si bien détaillé, documenté que l'on ne peut que s'imaginer que cela puisse réellement arriver. Cela a d'ailleurs rendu ma lecture assez difficile car parfois trop technique, ce qui ne m'a pas permise de rentrer pleinement dans l'intrigue. De l'action, de l'amour, du suspens, des morts... tous les ingrédients d'un bon thriller d'action sont réunis. Bien que... Le moins que l'on puisse dire est que ce thriller fait froid dans le dos. Criant de vérité et faisant terriblement écho à l'actualité, Stéphane Marchand propose un thriller qui fait réfléchir. Au centre d'écoute de la DGSE, un nouvel algorithme vient d'être créé permettant une reconnaissance faciale des individus. Un seul objectif : Face Mort doit permettre de trouver des terroristes à distance pour ensuite envoyer des agents sur le terrain. Au même moment, en Lybie, dans un petit village, une famille entière est décimée d'une étrange façon. Il semblerait que les victimes aient été ciblés par leur ADN. Cette nouvelle arme chimique pourrait bien décimer des populations entières et notamment la France qui est la cible principale depuis son intervention en Lybie. Est-il encore possible de sauver la population ? Les terroristes pourront-ils être identifiés à temps par Face Mort ? Stéphane Marchand offre un thriller qui est si bien détaillé, documenté que l'on ne peut que s'imaginer que cela puisse réellement arriver. Cela a d'ailleurs rendu ma lecture assez difficile car parfois trop technique, ce qui ne m'a pas permise de rentrer pleinement dans l'intrigue. De l'action, de l'amour, du suspens, des morts... tous les ingrédients d'un bon thriller d'action sont réunis. Bien que je n'ai pas pleinement accrochée, il n'en reste pas moins que cette lecture est marquante. Je lirai avec plaisir d'autres thrillers de cet auteur...
    Lire la suite
    En lire moins
  • loeilnoir Posté le 29 Octobre 2020
    Thriller technologique, militaire, politique, Face Mort est un roman angoissant car le sujet de fond, la lutte contre le terrorisme, est on ne peut plus actuel. Dans un centre radioélectrique des Alluets-Le-Roi, en réalité base secrète d’écoute de la DGSE, un jeune stagiaire polytechnicien, le sous-lieutenant Georges Kabla, a pour mission de paramétrer Face Mort, un logiciel hyperpuissant d’intelligence artificielle de reconnaissance faciale. Lorsque l’algorithme analyse la vidéo d’une mise à mort circulant sur Internet, un dossier sensible du gouvernement ressurgit. Sur le terrain, la capitaine des forces spéciales Maxime Barelli est chargée de traquer les djihadistes français pour les éliminer. Au cours d’une mission en Libye, elle découvre l’existence d’une arme chimique de masse, testée sur la population d’une petite ville: une arme insaisissable qui menace notre pays. Je pense que ce roman pourra ravir les amateurs du genre, adeptes de Tom Clancy ou Michaël Crichton. J’ai pensé aussi à J’irai tuer pour vous d’Henri Loevenbruck, même si les personnages ne sont pas aussi attachants que Marc Masson, mais l’univers est le même, aussi passionnant qu’intrigant. L’ensemble est bien mené, documenté de façon riche et précise, l’action est présente du début à la fin. J’ai toutefois trouvé le récit assez lourd, en... Thriller technologique, militaire, politique, Face Mort est un roman angoissant car le sujet de fond, la lutte contre le terrorisme, est on ne peut plus actuel. Dans un centre radioélectrique des Alluets-Le-Roi, en réalité base secrète d’écoute de la DGSE, un jeune stagiaire polytechnicien, le sous-lieutenant Georges Kabla, a pour mission de paramétrer Face Mort, un logiciel hyperpuissant d’intelligence artificielle de reconnaissance faciale. Lorsque l’algorithme analyse la vidéo d’une mise à mort circulant sur Internet, un dossier sensible du gouvernement ressurgit. Sur le terrain, la capitaine des forces spéciales Maxime Barelli est chargée de traquer les djihadistes français pour les éliminer. Au cours d’une mission en Libye, elle découvre l’existence d’une arme chimique de masse, testée sur la population d’une petite ville: une arme insaisissable qui menace notre pays. Je pense que ce roman pourra ravir les amateurs du genre, adeptes de Tom Clancy ou Michaël Crichton. J’ai pensé aussi à J’irai tuer pour vous d’Henri Loevenbruck, même si les personnages ne sont pas aussi attachants que Marc Masson, mais l’univers est le même, aussi passionnant qu’intrigant. L’ensemble est bien mené, documenté de façon riche et précise, l’action est présente du début à la fin. J’ai toutefois trouvé le récit assez lourd, en raison d’une écriture en « bloc », trop peu aérée… Mais ce n’est que mon avis. Un roman à découvrir sur l’envers d’un monde que nous ne maitrisons pas. Je remercie Net Galley et les Editions Fleuve Noir pour cette lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • chacris63 Posté le 27 Octobre 2020
    Ce roman, bien ancré dans la réalité actuelle, entraîne le lecteur dans une traquerai prend petit à petit des airs de course contre la montre, puisqu’il s’agit de retrouver et stopper un groupe de terroristes envoyés pour frapper la France aussi bien physiquement que psychologiquement. On navigue entre le « terrain »de l’après-Khadafi, les salons du pouvoir et les salles secrètes où les décisions ultimes se prennent… Un héros d’un nouveau genre va prêter main-forte à la capitaine Barelli, sorte de mercenaire réserviste plus ou moins en odeur de sainteté, accompagnée d’une solide équipe : « Face mort » est un logiciel d’intelligence artificielle, algorithme de reconnaissance faciale, piloté par un jeune homme qui va se révéler extrêmement efficace, secondé par une jeune geek de la même tenue. L’intrigue se déroule sans temps mort, et l’on est bien accroché par le côté « technologique », sans que cela soit trop pesant. On est évidemment pris par le suspense : les terroristes iront-ils jusqu’au bout de leur « mission » ? Le personnage de Barelli est intéressant, ce n’est pas une froide mécanique, et l’on aimerait une suite pour connaître un peu plus cette femme et ses fêlures. Je n’irai pas jusqu’à comparer ce roman au « Pukthu » de DOA, bien... Ce roman, bien ancré dans la réalité actuelle, entraîne le lecteur dans une traquerai prend petit à petit des airs de course contre la montre, puisqu’il s’agit de retrouver et stopper un groupe de terroristes envoyés pour frapper la France aussi bien physiquement que psychologiquement. On navigue entre le « terrain »de l’après-Khadafi, les salons du pouvoir et les salles secrètes où les décisions ultimes se prennent… Un héros d’un nouveau genre va prêter main-forte à la capitaine Barelli, sorte de mercenaire réserviste plus ou moins en odeur de sainteté, accompagnée d’une solide équipe : « Face mort » est un logiciel d’intelligence artificielle, algorithme de reconnaissance faciale, piloté par un jeune homme qui va se révéler extrêmement efficace, secondé par une jeune geek de la même tenue. L’intrigue se déroule sans temps mort, et l’on est bien accroché par le côté « technologique », sans que cela soit trop pesant. On est évidemment pris par le suspense : les terroristes iront-ils jusqu’au bout de leur « mission » ? Le personnage de Barelli est intéressant, ce n’est pas une froide mécanique, et l’on aimerait une suite pour connaître un peu plus cette femme et ses fêlures. Je n’irai pas jusqu’à comparer ce roman au « Pukthu » de DOA, bien plus dense, fort et percutant dans l’écriture, les personnages, l’intrigue, mais « Face mort »est une lecture prenante, qui évoque des situations crédibles et par là même, effrayantes.
    Lire la suite
    En lire moins
Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.