RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Fandom - tome 01

            Pocket jeunesse
            EAN : 9782266281485
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 140 x 225 mm
            Nouveauté
            Fandom - tome 01

            Emmanuel GROS (Traducteur)
            Date de parution : 18/10/2018
            Aucune histoire ne mérite qu’on meure pour elle…
            Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre héroïne préférée… Katniss, par exemple ! Le rêve, non ? Du moins, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous êtes incapable de tirer à l’arc ou de grimper aux arbres, et que vous n’avez pas le moindre... Imaginez que vous puissiez vous glisser dans la peau de votre héroïne préférée… Katniss, par exemple ! Le rêve, non ? Du moins, jusqu’à ce que vous vous rendiez compte que vous êtes incapable de tirer à l’arc ou de grimper aux arbres, et que vous n’avez pas le moindre instinct de survie. Mais pas de panique, vous pouvez toujours choisir de retourner à votre petite vie tranquille de fan, dans le monde réel. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de Violet, coincée dans son roman favori...
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266281485
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket jeunesse
            18.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Slava Posté le 16 Décembre 2018
              Violet est une jeune fille passionnée par son roman favori, La danse des Pendus, qui se déroule dans un monde dystopique où s'opposent les humains normaux, les Impas, à ceux modifiés, les Ingas. Elle admire en particulier son héroïne Rose, une sorte de Katniss Everdeen qui se bat pour les Impas et a une histoire d'amour tragique. En bref, elle est une fan. Elle se rend d'ailleurs au Comic-Con costumée comme son héroïne avec ses amies Katie et Alice et son frère Nate. Sauf que voilà que après un étrange tremblement de terre, ils se retrouvent transporté dans le monde de la danse des Pendus ! Et comme vous vous en doutez, l'immersion ne sera pas une partie de plaisir... J'avoue que si j'ai pris ce livre c'était l'idée de base alléchante : imaginez si vous vous êtes téléporté dans votre ouvrage favori. En plus, pour appâter le lecteur, Fandom prend comme exemple Hunger Games. Bien que ce n'est pas dans ce dernier qu'on est immergé, on est tout de même dans un univers dystopique. Je remercie Masse Critique de m'avoir proposé cet étrange OLNI (Objet Littéraire Non Identité , bizarre par son principe. Le livre a le mérite d'aborder un... Violet est une jeune fille passionnée par son roman favori, La danse des Pendus, qui se déroule dans un monde dystopique où s'opposent les humains normaux, les Impas, à ceux modifiés, les Ingas. Elle admire en particulier son héroïne Rose, une sorte de Katniss Everdeen qui se bat pour les Impas et a une histoire d'amour tragique. En bref, elle est une fan. Elle se rend d'ailleurs au Comic-Con costumée comme son héroïne avec ses amies Katie et Alice et son frère Nate. Sauf que voilà que après un étrange tremblement de terre, ils se retrouvent transporté dans le monde de la danse des Pendus ! Et comme vous vous en doutez, l'immersion ne sera pas une partie de plaisir... J'avoue que si j'ai pris ce livre c'était l'idée de base alléchante : imaginez si vous vous êtes téléporté dans votre ouvrage favori. En plus, pour appâter le lecteur, Fandom prend comme exemple Hunger Games. Bien que ce n'est pas dans ce dernier qu'on est immergé, on est tout de même dans un univers dystopique. Je remercie Masse Critique de m'avoir proposé cet étrange OLNI (Objet Littéraire Non Identité , bizarre par son principe. Le livre a le mérite d'aborder un des composant essentiels de la pop culture et que tout le monde connaît sur Internet tant ils sont devenus omniprésents : les fans, les fandom, les fanfiction. Qui n'a jamais été adoré une oeuvre à tel point qu'on s'habille comme ses personnages et écrivent des histoires sur eux ? Eh ben Anna Day illustre savoureusement toutes les facettes. Violet est une héroine un poil plus réaliste que les autres. Altruiste, faisant bien des erreurs, peu débrouialrde et courageuse comme elle l'admet elle-même un moment donné. Bien que naïve, elle est attachante et j'aimais bien qu'elle avance dans son chemin même après les déconvenues qu'elle se prend en longueur des routes. Les personnages, bien que simple, sont variés, ayant chacune leurs motivations. J'ai particulièrement apprécié Nate, très intelligent et faisant des blagues sur les romans YA, qui m'ont fait sourire vu que j'ai grandie avec. De même, bien que les thèmes abordés sont communs (l'adolescence, l'amour, la famille), cela m'a plu de voir aussi sur l’imperfection (nos héros sont décidément peu doué pour survivre !) et surtout que les apparences sont trompeuses : les personnages adulés par Violet et vus comme positifs se révèlent affreux, détestables et bien plus négatifs qu'on ne le croit. Et la plupart d'entre eux qui sont sensés être les gentils peuvent retourner leurs vestes de la pire des manières. Il y a une sorte de sarcasme selon moi que [masquer] le beau Willow aimé par Rose et Violet est en fait un pourri gâté insensible aux autres [/masquer], je pense que Anna Day tout en rendant hommage aux dystopies, montrent aussi que le monde n'est pas aussi noir et blanc qu'ils veulent nous montrer. Y compris pour l'histoire d'amour qui va s’avérer plus compliqué que dans le roman original et dont ce ne sera pas celle que vous pensez ! Et pour rajouter une couche, elle se moque un peu de nos protagonistes, qui se voient comme des Rambos mais qui plongé dans l'action sont ridicules et aussi peureux que des poulets, pour confronter leur idéal de la réalité brute. En contraste cependant, le monde de la Danse des Pendus est bien sombre. La société des Ingas et Impas est bien cauchemardesque. Racisme, eugénisme, agrémenté de quelques tentatives de viols et même d'une maison close avec ses prostituées, voilà un cadre bien mature. Certes, ça reste une dystopie bien "Young Adult" fortement inspiré de Hunger Games, de Divergent et ses clones mais tout de même, le cadre est rude, la plupart des personnages de la Danse des Pendus sont bien cruels y compris chez les "gentils" et les trahisons sont constantes . Dommage qu'il ne soit pas totalement exploité, il y a tellement d'idées à creuser dans le livre mais cela reste léger. En revanche, le livre n'est pas épargné de défauts. Comme déjà dit, les personnages sont simples et parfois bien creux. Alice en particulier, le cliché parfait de la blonde parfaite dont on sent tout de suite qu'elle va jouer un rôle pas très bénéfique durant l'aventure. Pourtant elle est déterminante dans l'oeuvre pour une raison que je ne dévoilerais pas mais qui est assez surprenante, bien qu'en accord avec le principe du fandom. Certains "rebondissements" sont visibles à dix kilomètres tant on les voit venir. [masquer] La trahison de l'amie de Violet, tellement prévisible sur ce coup ![/masquer] Quant à l'écriture, hélas, elle n'est pas exceptionnelle. C'est fluide, lisible et bien mené mais rien de marquant et de palpitant. Fandom est un roman intéressant mais pas inoubliable, idéal pour se détendre un peu et s'amuser sur le thème des fans. Je lirais cependant la suite pour voir comment cela va évoluer.
              Lire la suite
              En lire moins
            • atouchofbluemarine Posté le 15 Décembre 2018
              Si vous avez aimé Hunger Games, Divergente et autres romans dystopiques parus ces dernières années, ce livre est fait pour vous. C’est un trésor de littérature young-adult et on voit que l’auteur est également une fan du genre. La mise en abîme est splendide et c’était vraiment original de découvrir une histoire dans une histoire de cette façon. Je ne comprends pas trop le lien entre la couverture et le récit mais le titre est parfait. Vous le comprenez d’ailleurs qu’à la fin du livre ce qui laisse planer du mystère tout le long. Dans la version FR, on parle de Fan-Club mais j’ose imagine que la version originale réfère au titre dans son contenu. Personnellement, je comprends tout à fait que les éditeurs aient gardés le titre original « Fandom » parce que voir « Fan-Club » sur une première de couverture, ça ne le fait pas vraiment … :p Mais revenons en à ce récit. Tout commence lors du Comic-Con où trois amies (+ le petit frère de l’héroïne) se rendent à ce festival de culture pop déguisées en personnages de leur roman favori : « la danse des pendus ». Alors, je vous rassure tout de suite,... Si vous avez aimé Hunger Games, Divergente et autres romans dystopiques parus ces dernières années, ce livre est fait pour vous. C’est un trésor de littérature young-adult et on voit que l’auteur est également une fan du genre. La mise en abîme est splendide et c’était vraiment original de découvrir une histoire dans une histoire de cette façon. Je ne comprends pas trop le lien entre la couverture et le récit mais le titre est parfait. Vous le comprenez d’ailleurs qu’à la fin du livre ce qui laisse planer du mystère tout le long. Dans la version FR, on parle de Fan-Club mais j’ose imagine que la version originale réfère au titre dans son contenu. Personnellement, je comprends tout à fait que les éditeurs aient gardés le titre original « Fandom » parce que voir « Fan-Club » sur une première de couverture, ça ne le fait pas vraiment … :p Mais revenons en à ce récit. Tout commence lors du Comic-Con où trois amies (+ le petit frère de l’héroïne) se rendent à ce festival de culture pop déguisées en personnages de leur roman favori : « la danse des pendus ». Alors, je vous rassure tout de suite, le roman dont l’auteur parle dans ce livre n’existe pas, c’est une fiction inventée pour l’histoire mais on pourrait tout à fait y croire. En gros, le livre de « La danse des pendus » est, dans le livre, un roman YA où co-existent des humains ayant été améliorés pour devenir ‘la race parfaite’ et les IMPAS qui sont les humains imparfaits (comme nous maintenant) et qui sont traités en esclaves et rebuts de la société. La danse des pendus, elle-même, fait référence à ce moment où l’on pend les gens (noeux coulant en place publique hein, vous voyez le genre) et où les pieds se balancent telle une dernière danse, lorsqu’ils sont au bout de la corde. Pas joli joli l’histoire, n’est-ce pas ?! Pourtant, dans cet univers, ce roman est ZE phénomène (un peu comme Hunger Games chez nous le fut) et notre héroïne, Violet, en est totalement fan. Elle a choisi de présenter ce livre à l’école lors d’une exposé oral et elle a vu le film au moins 46 fois donc elle connait toutes les répliques par coeur. Lorsqu’elle se rend au comic-con pour rencontrer les acteurs dont elle est absolument fan, elle et ses amies sont victimes d’un accident. Ils se retrouvent donc à 4 dans un endroit qui ne leur est que moyennement inconnu puisqu’il s’agit de la scène d’ouverture du film que Violet connait si bien… Voilà donc 4 ados envoyés dans ce monde impitoyable où les IMPAS (eux!) sont pendus au bout d’une corde. On ne peut pas dire que l’auteur n’a pas d’imagination ! Ce livre m’a totalement emballé et j’ai adoré le récit. Tant l’histoire de la danse des pendus que l’histoire de Violet et ses amis étaient très originales. On retrouve de nombreuses références à la littérature Young-Adult ce qui m’a fait sourire à plus d’une occasion. Et puis, l’intrigue en elle-même est concentrée sur une semaine ce qui ne laisse pas le temps de s’ennuyer. Cerise sur le cadeau, l’auteur a prévu d’écrire une suite et j’ai vraiment très envie de la découvrir. La fin était satisfaisante et a répondu à de nombreuses questions mais Anna Day nous a réservé une petite porte de sortie qui permet à son univers de continuer à évoluer. Je peux donc vous confirmer que ce roman vaut la peine !!!! Et j’espère que la suite sera aussi bien écrite que ce premier tome qui place la barre bien haut. Original et surprenant, ce livre est une dystopie unique et moderne qu’il est difficile de lâcher une fois commencé !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Annelodie Posté le 8 Décembre 2018
              Il est clair que dès lors que ça parle Dystopie, je fonce ! J’ai adoré découvrir cette double histoire car oui, ce n’est pas une mais 2 histoires qui s’entremêlent dans ce roman. Une partie concerne Violet et ses amis, une autre concerne son roman favori : La danse des pendus qui est une pure dystopie. J’ai beaucoup aimé suivre ces 2 histoires qui sont intimement liées étant donné que Violet et ses amis « tombent » dans ce roman d’une façon étrange. Ce que j’ai aimé c’est que, bien que la dystopie soit au cœur du roman, l’histoire de la vraie vie de Violet n’est pas négligée. Concernant la dystopie, j’aime beaucoup ce que l’auteur a créé avec les Impas et les Ingas. Certes il s’agit là d’un schéma classique pour ce genre littéraire, mais tout de même, j’ai aimé les personnages créés et la tournure des évènements. Le monde en lui-même est absolument effrayant avec un peuple Impas absolument terrorisé qui se retrouve avec des membres en moins pour un vol par exemple et qui finissent très souvent pendus… Il y a également beaucoup d’humour dans ce roman et pas mal de petites piques de nos héros envers les... Il est clair que dès lors que ça parle Dystopie, je fonce ! J’ai adoré découvrir cette double histoire car oui, ce n’est pas une mais 2 histoires qui s’entremêlent dans ce roman. Une partie concerne Violet et ses amis, une autre concerne son roman favori : La danse des pendus qui est une pure dystopie. J’ai beaucoup aimé suivre ces 2 histoires qui sont intimement liées étant donné que Violet et ses amis « tombent » dans ce roman d’une façon étrange. Ce que j’ai aimé c’est que, bien que la dystopie soit au cœur du roman, l’histoire de la vraie vie de Violet n’est pas négligée. Concernant la dystopie, j’aime beaucoup ce que l’auteur a créé avec les Impas et les Ingas. Certes il s’agit là d’un schéma classique pour ce genre littéraire, mais tout de même, j’ai aimé les personnages créés et la tournure des évènements. Le monde en lui-même est absolument effrayant avec un peuple Impas absolument terrorisé qui se retrouve avec des membres en moins pour un vol par exemple et qui finissent très souvent pendus… Il y a également beaucoup d’humour dans ce roman et pas mal de petites piques de nos héros envers les autres dystopies connues telles que Hunger Games et Divergente. Cette mise en abyme de la dystopie en est d’autant plus intéressante. J’ai également apprécié que les personnages secondaires de La danse des pendues soient représentés et ait leurs propres histoires. Je trouve que l’auteur a essayé de nous montrer que l’on est trop souvent accaparé par les héros des histoires qu’on en oublie la laideur des mondes dystopiques mais également qu’on oublie les personnages secondaires. En effet, ces histoires se focalisent toujours sur les héros quitte à laisser royalement de côté les autres personnages avec leurs histoires personnelles, leurs désirs, leurs avenirs… J’ai vraiment beaucoup aimé cette dimension. Ce roman possède évidemment une histoire d’amour mais pas que. En effet, on a également l’amour absolu d’un frère et d’une sœur mais surtout l’amitié. Plusieurs types d’amitiés sont présentes dans ce roman : passionnelle, éternelle, conflictuelle… J’ai beaucoup aimé que Violet soit tiraillée entre ses amies qui n’ont pas toutes la vie facile dans ce monde parallèle et qui doivent faire des choix parfois au détriment de Violet. Une partie de la fin est prévisible dès la moitié du roman tandis que l’autre est inédite. En effet, cette seconde facette de l’histoire m’a surprise et m’a beaucoup plu. Je trouve que cela rajoute une troisième dimension à ce roman déjà bien riche ce qui rend les univers créés par l’autrice encore plus intéressant. En bref, un roman fort plaisant à lire avec 2 histoires mêlées en 1 dans un univers dystopique absolument effrayant. Les personnages ont beaucoup de caractère et la fin est vraiment une pépite tant elle est plus que surprenante. Je vous conseille vivement ce roman si, comme moi, vous êtes fans de dystopies.
              Lire la suite
              En lire moins
            • linoa03 Posté le 28 Novembre 2018
              Au début j ai eu du mal a accroché car j avais du mal a me plonger dans l'univers de la danse des pendues , mais plus j avance dans cette univers , j ai envie de savoir comment les personnages vont faire pour s en sortir car ils sont vraiment pris au pièges d un monde parallèles , c est ce qui rend ce roman prenant , une fois qu'on est pris nous même dans cette univers , on en sors pas indemne . je le recommande ^^
            • jardinlitteraire Posté le 25 Novembre 2018
              Je lis de moins en moins de dystopie afin de diversifier mes lectures, mais je ne pouvais pas passer à côté de celle-ci. J’ai trouvé le concept assez original pour que cela m’intrigue. Qu’est ce que j’en ai pensé ? Je vous laisse découvrir mon avis… Violet, sa meilleure amie Alice et son frère Nate sont fans du livre « La danse des pendus » et de son adaptation cinématographique. Ne cherchez pas, cette œuvre est une pure invention de l’auteure (oui oui j’ai cherché). Ils entrainent Katie (qui ne connait pas du tout l’histoire) au Comic Con où leur vie va basculer. Ils vont être aspirés dans cet univers pour le moins… glaçant ! Sans vous en révéler trop vu que la 4ème de couverture ne dévoile rien, sachez que j’ai été révoltée par toutes ces injustices et cette barbarie. On est dans de la dystopie, il n’y a aucun doute. D’ailleurs j’ai été agréablement surprise de voir un roman créé de toute pièce. Je pensais que l’auteure se contenterait d’envoyer ses héros dans un roman réel que nous connaissons tous : Hunger Games par exemple comme cela est suggéré dans le résumé. Anna Day n’a donc pas choisi la... Je lis de moins en moins de dystopie afin de diversifier mes lectures, mais je ne pouvais pas passer à côté de celle-ci. J’ai trouvé le concept assez original pour que cela m’intrigue. Qu’est ce que j’en ai pensé ? Je vous laisse découvrir mon avis… Violet, sa meilleure amie Alice et son frère Nate sont fans du livre « La danse des pendus » et de son adaptation cinématographique. Ne cherchez pas, cette œuvre est une pure invention de l’auteure (oui oui j’ai cherché). Ils entrainent Katie (qui ne connait pas du tout l’histoire) au Comic Con où leur vie va basculer. Ils vont être aspirés dans cet univers pour le moins… glaçant ! Sans vous en révéler trop vu que la 4ème de couverture ne dévoile rien, sachez que j’ai été révoltée par toutes ces injustices et cette barbarie. On est dans de la dystopie, il n’y a aucun doute. D’ailleurs j’ai été agréablement surprise de voir un roman créé de toute pièce. Je pensais que l’auteure se contenterait d’envoyer ses héros dans un roman réel que nous connaissons tous : Hunger Games par exemple comme cela est suggéré dans le résumé. Anna Day n’a donc pas choisi la facilité et je trouve cela génial et original. L’intrigue est riche en rebondissements et retournements de situation et même si Violet et ses amis essaient de coller au canon, rien ne va se passer comme prévu. Pour nous lecteurs, il est très intéressant de découvrir ce fameux roman au fur et à mesure des péripéties. Comme Katie, nous sommes novices en la matière et nous découvrons cet univers avec elle. Il y a une histoire dans l’histoire en quelque sorte. J’ai cependant noté quelques problèmes de rythme. Parfois on s’attarde sur Violet qui s’apitoie sur elle-même alors que par moment j’ai regretté la rapidité de l’action… Je n’ai pas compris toutes les réactions des personnages. Personnages d’ailleurs qui n’ont pas de réelle profondeur. Il a été très difficile de m’attacher à eux. Heureusement, la plume de l’auteure reste agréable quoique un peu répétitive (je ne compte plus l’utilisation du mot canon). Elle a juste tendance à tomber dans tous les clichés de la dystopie ( triangle amoureux notamment) ce qui rend cette lecture prévisible. Un second tome est annoncé, celui ci se suffit pourtant à lui même. Du coup, malgré une bonne lecture je ne sais pas si je le lirai. Je crois malheureusement ne plus être la cible visée par ce genre d’ouvrage. Une bonne lecture tout de même dont je retiendrai surtout l’originalité. L’idée de départ était prometteuse. Malheureusement les personnages ne dégageant pas grand chose et les stéréotypes étant trop nombreux, je n’ai pas vibré pour cette lecture qui m’aura tout de même tenu en haleine.
              Lire la suite
              En lire moins
            Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
            À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.