Lisez! icon: Search engine
Slalom
EAN : 9782375543009
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 145 x 225 mm
À Paraître

Felix ever after - Roman - Transgenre - Identité - Amour - Dès 14 ans

Collection : Romans ados
Date de parution : 12/08/2021
Le récit vibrant d’émotion d’un adolescent en quête d’amour, d’identité et de reconnaissance.
Felix cumule les étiquettes — noir, queer, trans — mais son identité reste trouble. Comment avancer dans la vie quand on n’arrive pas même à savoir qui l’on est ?
Alors qu’il lutte pour s’affirmer, le jeune homme va devoir faire face aux critiques et aux jalousies. Mais dans l’épreuve vont éclore les plus grandes amitiés… et la...
Felix cumule les étiquettes — noir, queer, trans — mais son identité reste trouble. Comment avancer dans la vie quand on n’arrive pas même à savoir qui l’on est ?
Alors qu’il lutte pour s’affirmer, le jeune homme va devoir faire face aux critiques et aux jalousies. Mais dans l’épreuve vont éclore les plus grandes amitiés… et la plus belle des histoires d’amour.
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782375543009
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 145 x 225 mm
Slalom
17.95 €
À paraître le 12/08/2021

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nikouette Posté le 14 Juillet 2021
    J’avais très envie de lire ce livre dont le sujet m’intéressait, aussi merci à Netgalley et aux éditions Slalom de m’avoir permis de le découvrir. Felix est plutôt privilégié selon lui car grâce aux sacrifices de son père il n’a jamais manqué de rien et il est maintenant dans une école privée d’art bien cotée qui lui permettra peut-être d’intégrer la prestigieuse université de Brown s’il réussit à obtenir une bourse. Mais pour celle-ci il est en concurrence avec un élève avec lequel il est en guerre ouverte depuis qu’il leur a brusquement tourné le dos à lui et son pote Ezra avec lequel il est pourtant sorti 7 mois. Garçon qu’il soupçonne maintenant d’avoir piraté son compte Instagram afin de récupérer des vieilles photos d’avant sa transition pour les afficher dans le hall de son école accompagnées de son deadname. Violemment secoué par cet acte, physiquement et psychologiquement, il décide de se venger en découvrant à son tour un secret sur Declan pour l’afficher. Plein de doutes sur lui-même sur son identité de genre, sur le fait qu’il mérite d’être aimé, sur son avenir et sur son talent artistique. Sa maman les a abandonné lui et son père quand il avait... J’avais très envie de lire ce livre dont le sujet m’intéressait, aussi merci à Netgalley et aux éditions Slalom de m’avoir permis de le découvrir. Felix est plutôt privilégié selon lui car grâce aux sacrifices de son père il n’a jamais manqué de rien et il est maintenant dans une école privée d’art bien cotée qui lui permettra peut-être d’intégrer la prestigieuse université de Brown s’il réussit à obtenir une bourse. Mais pour celle-ci il est en concurrence avec un élève avec lequel il est en guerre ouverte depuis qu’il leur a brusquement tourné le dos à lui et son pote Ezra avec lequel il est pourtant sorti 7 mois. Garçon qu’il soupçonne maintenant d’avoir piraté son compte Instagram afin de récupérer des vieilles photos d’avant sa transition pour les afficher dans le hall de son école accompagnées de son deadname. Violemment secoué par cet acte, physiquement et psychologiquement, il décide de se venger en découvrant à son tour un secret sur Declan pour l’afficher. Plein de doutes sur lui-même sur son identité de genre, sur le fait qu’il mérite d’être aimé, sur son avenir et sur son talent artistique. Sa maman les a abandonné lui et son père quand il avait dix ans, a refait sa vie ailleurs et ne lui donne plus de nouvelles, ce qui ne fait que renforcer cette impression de ne pas mériter d’être aimé. Son père le soutient psychologiquement et matériellement, même si pour lui la transition est toujours un peu dure à encaisser, il l’appelle encore parfois par son deadname et surtout jamais Felix. Mais ce dernier, même si cela le met en colère, se sent surtout redevable auprès de son père qui cumule les petits boulots pour pouvoir payer ses études et sa transition, et coupable de lui en vouloir de ne pas l’accepter tel qu’il est. Felix vit donc des tiraillements assez forts, se sentant à la fois chanceux et incompris, pas complètement accepté et surtout il a lui-même du mal à définir son identité et il se sent parfois spectateur de la vie des autres en attendant de pouvoir vivre pleinement la sienne. Mais au cours de l’été celle-ci va connaître de nombreux bouleversements et cela va aider Felix à mieux savoir qui il est et ce qu'il veut. Malheureusement je n’ai pas vraiment été séduite par l’écriture, que j’ai trouvé assez banale et très orale, mais c’est sûrement parce qu’il y a beaucoup de dialogues dans ce récit. J’ai aussi eu du mal à vraiment rentrer dans l’histoire, un peu comme ce fut le cas pour « Qui es-tu Alaska ?» de John Green, je dois être trop loin de mon adolescence pour entrer en empathie avec les personnages, tout ce drama des relations de groupes ou inter personnelles, ainsi que la façon dont on se pose sans cesse des questions à ce moment-là de nos vies et j’y ai donc trouvé des longueurs. Et ce notamment quand l’histoire d’amour a commencé à prendre de plus en plus de place au détriment de tout le reste. La thématique de l’intersectionnalité et toute la question autour de l’identité m’a intéressé mais tout cela se trouve naturellement dilué par tous les questionnements et chamboulements qu’on vit à ce moment de l’adolescence. Ce moment où on réfléchit à ce qu’on veut faire de sa vie, mais aussi où l’on a envie de relations amoureuses et surtout d’être aimé. Ce n’est déjà pas évident en tant qu’ado lambda, mais ces réflexions sont d’autant plus difficiles pour Felix qu’il sent qu’on lui renvoie qu’il est trans et noir, ainsi que parce qu’il est toujours en pleine interrogation sur son identité de genre. Tout cela est très juste mais je n’ai malgré tout pas du tout réussi à accrocher vraiment aux personnages (qui ont le mérite de montrer plus de diversité qu’habituellement dans les romans) et au récit en général. Je pense vraiment que c’est les relations amoureuses et amicales qui m’ont gonflé, ainsi qu’avoir vu venir le truc à la moitié du roman. Mais j’achèterai quand même le roman pour la médiathèque parce que je pense que les ados peuvent se retrouver dans ces histoires et interrogations-là, mais aussi parce que je trouve important que le maximum de diversité possible soit représentée dans nos structures et que ce roman fait entendre beaucoup de réflexions autour des questionnements sur l’identité en général.  
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés