Lisez! icon: Search engine
Slalom
EAN : 9782375543009
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 145 x 225 mm

Felix ever after - Roman - Transgenre - Identité - Amour - Dès 14 ans

Manu Causse (traduit par)
Collection : Romans ados
Date de parution : 12/08/2021
Le récit vibrant d’émotion d’un adolescent en quête d’amour, d’identité et de reconnaissance.
Felix cumule les étiquettes — noir, queer, trans — mais son identité reste trouble. Comment avancer dans la vie quand on n’arrive pas même à savoir qui l’on est ?
Alors qu’il lutte pour s’affirmer, le jeune homme va devoir faire face aux critiques et aux jalousies. Mais dans l’épreuve vont éclore les plus grandes amitiés… et la...
Felix cumule les étiquettes — noir, queer, trans — mais son identité reste trouble. Comment avancer dans la vie quand on n’arrive pas même à savoir qui l’on est ?
Alors qu’il lutte pour s’affirmer, le jeune homme va devoir faire face aux critiques et aux jalousies. Mais dans l’épreuve vont éclore les plus grandes amitiés… et la plus belle des histoires d’amour.
 
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782375543009
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 145 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • misslitleblues Posté le 14 Novembre 2021
    Félix a tout pour être heureux un père attentionné, un groupe d’amis génial… Félix a aussi ses secrets et cumule les étiquettes. jeune homme trans, queer, noir et artiste pas toujours évident pour lui de trouver sa place et de se révéler au monde. Félix ever after est un roman prenant, touchant. les thématiques abordées sont universelles et parlent au plus grand nombre. jeune homme en quête de réponses et d’identité c’est juste l’histoire de quelqu’un qui cherche à être qui il est. Bravo aux éditions slalom pour cette remarquable traduction du roman de Kacen Callender et pour cette parution engagée ! pour découvrir mon avis détaillé sur ce roman vous pouvez retrouver ma chronique directement sur ma chaîne YouTube Les chroniques d’in quarto
  • DerriereMesBinocles Posté le 10 Novembre 2021
    Pour commencer, je salue la démarche. Kacen Callender, né femme, a commencé sa transition à 25 ans. Il connait son sujet, et offre au lecteur concerné, comme au lecteur curieux, un témoignage sincère. C’est probablement grâce à ce genre de lecture que le dialogue peut s’ouvrir, que les personnalités peuvent se révéler. C’est aussi la première fois que j’entends parler d’un récit où la personne transgenre est perdue, où, sans remettre en question sa démarche, elle avoue ne pas savoir qui elle est avec certitude. D’habitude, on est plutôt sur un ton revendicatif. Ici, on est en pleine introspection. Un bon point donc pour la démarche. La palette de personnages est touchante. Felix, dans ses doutes, dans son insécurité, dans sa recherche presque désespérée de sa personnalité. Son meilleur ami Ezra, fort, fragile, tendre. Et leur bande de potes imparfaits, jaloux, compréhensifs. On plonge la tête la première dans une génération en quête de reconnaissance et d’amour, et franchement, c’est chouette. Alors oui, stylistiquement, j’ai déjà lu mieux (le ton est très enfantin parfois), et quelques retournements sont un peu faciles, mais c’est pas non plus la cata, et le roman a vite fait de t’embarquer. Mention spéciale aux ressources que Kacen... Pour commencer, je salue la démarche. Kacen Callender, né femme, a commencé sa transition à 25 ans. Il connait son sujet, et offre au lecteur concerné, comme au lecteur curieux, un témoignage sincère. C’est probablement grâce à ce genre de lecture que le dialogue peut s’ouvrir, que les personnalités peuvent se révéler. C’est aussi la première fois que j’entends parler d’un récit où la personne transgenre est perdue, où, sans remettre en question sa démarche, elle avoue ne pas savoir qui elle est avec certitude. D’habitude, on est plutôt sur un ton revendicatif. Ici, on est en pleine introspection. Un bon point donc pour la démarche. La palette de personnages est touchante. Felix, dans ses doutes, dans son insécurité, dans sa recherche presque désespérée de sa personnalité. Son meilleur ami Ezra, fort, fragile, tendre. Et leur bande de potes imparfaits, jaloux, compréhensifs. On plonge la tête la première dans une génération en quête de reconnaissance et d’amour, et franchement, c’est chouette. Alors oui, stylistiquement, j’ai déjà lu mieux (le ton est très enfantin parfois), et quelques retournements sont un peu faciles, mais c’est pas non plus la cata, et le roman a vite fait de t’embarquer. Mention spéciale aux ressources que Kacen Callender nous propose (en anglais), accompagnées par celles, en français, d’Anakin Ponchon (activiste des minorités) chargé de ce qu’on appelle la relecture sensible, pour s’assurer qu’aucune maladresse ou erreur ne subsiste dans le roman. Un roman réfléchi donc, dans son écriture comme dans sa traduction, touchant et libérateur, que je conseille à tous.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Shaynning Posté le 8 Novembre 2021
    J'attendais, depuis quelques temps déjà, la parution de ce livre sur nos tablettes du québec ce livre à la jolie couverture orange, j'en ai même fait une demande de service de presse, qui n'est jamais venue. Ça ne m'a pas empêché de sauter dessus une fois arrivé d'outre-Atlantique et comme je le pressentais, j'ai beaucoup aimé, malgré quelques petits anicroches. Ce roman est le premier de l'auteur, ce qui peut expliquer certains points sur le plan de l'écriture, mais globalement, difficile de ne pas aimer ce trop rare roman qui met en lumière un personnage transgenre. Avec le roman "Birthday" de M.Russo, c'est donc mon deuxième roman sur le sujet. Je précise que l'autrice.eur est trangenre, iel parle donc en connaissance de cause. Nous suivons Félix Love, 17 ans, né fille, en voie de devenir garçon, mais au en pleins requestionnement identitaire. Élève possédant un certains talent en art, surtout dans les portrait, Félix aspire à entrer dans une prestigieuse école où un cursus double en design lui semble la meilleure option, d'autant plus qu'une bourse est octroyée à un étudiant méritant. Pourtant, bien loin de travailler sur son "book" ( on appel ça un "portfolio" ici au Québec), Félix semble... J'attendais, depuis quelques temps déjà, la parution de ce livre sur nos tablettes du québec ce livre à la jolie couverture orange, j'en ai même fait une demande de service de presse, qui n'est jamais venue. Ça ne m'a pas empêché de sauter dessus une fois arrivé d'outre-Atlantique et comme je le pressentais, j'ai beaucoup aimé, malgré quelques petits anicroches. Ce roman est le premier de l'auteur, ce qui peut expliquer certains points sur le plan de l'écriture, mais globalement, difficile de ne pas aimer ce trop rare roman qui met en lumière un personnage transgenre. Avec le roman "Birthday" de M.Russo, c'est donc mon deuxième roman sur le sujet. Je précise que l'autrice.eur est trangenre, iel parle donc en connaissance de cause. Nous suivons Félix Love, 17 ans, né fille, en voie de devenir garçon, mais au en pleins requestionnement identitaire. Élève possédant un certains talent en art, surtout dans les portrait, Félix aspire à entrer dans une prestigieuse école où un cursus double en design lui semble la meilleure option, d'autant plus qu'une bourse est octroyée à un étudiant méritant. Pourtant, bien loin de travailler sur son "book" ( on appel ça un "portfolio" ici au Québec), Félix semble démotivé, veillant aux petites heures du matin, enchainant les joints, les soirées arrosées et les grandes questions existentielles. Il ne quitte pratiquement jamais son meilleur ami Ezra, qui malgré son statut de fils de riches privilégié, a lu aussi des griefs contre ses parents. En effet, le père de Félix a bien du mal avec la transformation physique de son enfant, et sa bonne volonté ponctuée d'erreurs de pronom et de noms semble ne pas être assez pour le jeune homme. Un jour, en entrant dans son école dont il suit un cursus d'été, Félix est confronté a une exposition de photos dont il est le sujet. Des photos agrandies de lui, plus jeune, alors qu'il était une fille. Cet attaque à sa vie privée est accompagnée de textos d'un "troll" anonyme qui s'attaque à son identité de genre. Blessé et humilié, Félix ne songe alors qu'à se venger et met ce exposition et ce troll sur le dos de Declan, ancien petit-ami d'Erza sont il tiens rancune pour son attitude. Il cré un faux compte Instagram dans le but de se rapprocher de lui et trouver un élément susceptible de lui nuire. Néanmoins, ce n'est pas la personne responsable de l'expo et Félix, le premier surpris, réalise qu'en fait, c'est agréable de converser avec Declan. S'ensuit alors une sorte de triangle amoureux entre Erza, Félix et ce dernier. En parallèle, Félix est en pleine quête identitaire, papillonnant entre ses amis, un groupe de soutient LGBTQIA+, son père et sa classe d'art en espérant trouver à la fois des réponses sur son identité et un moyen de surmonter le blocage créatif pour amorcer un portfolio digne d'entrer dans sa prestigieuse école. Comme je l'expliquais plus haut, le fait de n'avoir pratiquement pas de romans sur le sujet tend à me faire dire que ce roman mérite une plus grande attention. Nous avons peu de romans qui questionne l'identité de genre transgenre, non-binaire et, comme je l'ai découvert ici, l'identité "demiboy", un terme que je connaissais pas du tout. Il en existe déjà plusieurs pour l'homosexualité, mais pour le transgenre, je n'en ai vu que cinq, dont deux sont de la même autrice. Ce roman-ci couvre large sur les identités, en cela, il est assez unique - du moins pour le moment. Je pense que malgré ses petits travers de forme et son côté "américain sensationnel" , ça reste une oeuvre notable et utile. En outre, on fait aussi la connaissance du vocabulaire de la communauté, comme le "iel". Que veux-je dire par "Sensationnel américain"? Je constate une sorte de constante dans les histoires qui nous viennent des auteurs et autrices états-uniens.iennes, et c'est cette manie de faire dans le "gros, grand, wow"! On dirait qu'ils ont du mal avec la notion de "terre-à-terre". C'est souvent plus grand que nature et ça perd en crédibilité. Difficile alors de se projeter complètement quand ça semble si invraisemblable et grandiloquent. Mais bon, c'est peut-être un genre qu'ils se donnent, en harmonie avec leur tendance à faire dans le "rêve américain". Dans le roman, c'est encore cette fin grandiose, cette façon de faire un "happy ending" en apothéose qui me donne surtout cette impression de trop en faire. Aussi, c'est très "dramatique" quand aux relations entre les personnages. Sur l'écriture, comme certains autres l'ont mentionné, c'est un peu trop "oral", mais ce qui ajoute un peu au problème est cette façon des traducteurs de France de mettre leur jargon de "jeunes" plutôt que d'opter pour des termes plus internationaux. du coup, ça contraste beaucoup. On coupe beaucoup certains mots en deux, "putain" revient souvent, ça jargonne allègrement. Ce n'est pas illisible, mais ça donne encore l'impression que les jeunes ne savent pas parler, encore une fois. Néanmoins, à d'autres moment, les descriptions des émotions sont jolies, on a pas de difficulté à suivre le ressenti de Félix et c'est tant mieux, parce qu'à mon sens, c'est ce qu'on s'attend à avoir avec une histoire comme la sienne: être capable d'avoir de l'empathie pour lui. Aussi, il manque des espaces entre les dialogues et les paragraphes et les textos auraient pu être mit dans des bulles de texte, pour plus de clarté. Je note cependant que les textos sont bien écrits et les mots complets, dieu merci. Côté personnages, j'ai eu un coup de coeur pour Tully, le grand-père de Declan, qui malgré ses deux courtes apparitions, est l'un des personnages les plus adorables du roman et on en souhaiterait des millions des comme lui, de part le monde. Il est ouvert d'esprit, chaleureux et a de meilleurs compétences parentales que bien des gens. le personnage de Leah est également notable, un super personnage féminin qui a une bonne tête et un grand coeur. Félix , pour sa part, rentre un peu dans le standard de personnages principaux américains: beau ( mais il ne le sait pas), désirable ( mais il ne le sait pas), au centre d'un triangle amoureux ( encore une fois), rempli de talent ( qui ne demande qu'être révélé aux autres) et différent ( mais ça fait de lui un être exceptionnel). Assez typiquement américaine comme formule. Mais il reste attachant, sensible et tout compte fait, on a pas beaucoup de personnages queer à la fois afro-américain et transgenre. Sur le plan de la psychologie, comme mentionné, on a pas tant de représentants personnages pour cette catégorie de gens et c'est là que ça détonne. le côté "drama" adolescent USA , on connait, mais l'aspect d'identité de genre, on en a beaucoup moins. J'aime la façon que les autres personnages ont teinté la perception de Félix vis-à-vis de lui-même, mais aussi de l'adolescence en général. Tous les ados se cherchent, c'est une vérité universelle. C'est même ça qui distingue cette période où l'on découvre qu'on est une personne distincte et unique. En cela, Félix n'est donc pas le seul. Ce qui est différent, c'est qu'il cherche très précisément "l'étiquette" de genre qui lui convient. Là, je dois dire que le débat est ouvert: a-t-on vraiment besoin d'avoir des étiquettes? Bref, je dois dire que c'est tout un pan de questions et d'identités de genre que je ne connaissais pas qui se sont matérialisées dans le roman, et pour ça je trouve que ça vaut la peine de le lire. Ce n'est pas simple de concevoir quels sont les questions et les tracas des ados qui ont des identités de genre autre que celles qui sont connues. Bon nombre de débats sont ouverts juste en lisant cette histoire, puisque bon nombre de personnages soulève des questions pertinentes , mais au final sans réponses. Petit constat: Je souhaite vraiment que les maisons d'édition française cessent de ne pas traduire leur titres. Ça porte à confusion et en plus, ça ne valorise pas la langue française. En somme, c'est un bon roman, différend à certains égards, typiquement américains sur d'autres, le tout peuplé de beaux personnages en nuances, sur des thèmes comme la famille, la différence, l'Art visuel, les relations amicales et amoureuses, ainsi que la découverte et l'émancipation de soi. J'aimerais voir ce roman rejoindre les étagères des bibliothèques et servir les professeurs, particulièrement pour servir l'éducation sexuelle et promouvoir la diversité de genre. Ce roman ne contient pas de contenu sexuel explicite ni violence outrancière, mais il y a certaines violences psychologique ( le harcèlement que vit Félix, par exemple) et sociales ( le rejet parental d'adolescent(e)s queer notamment). Il y aussi beaucoup de jurons français. Ce peut donc être une bonne lecture pour le second cycle secondaire (15-17 ans), avec accompagnent professoral ou d'intervenants, mais demeure un roman classé "Jeune adulte", 17 ans+. PS: Il y a une erreur à la page 363, dans les quatrièmes de couvertures de livre suggérés. On y présente "Jemima Small" avec le descriptif du roman "Filles Uniques".
    Lire la suite
    En lire moins
  • Leboobooker Posté le 7 Novembre 2021
    J’avoue ne pas avoir été super emballée au début du roman… J’avais hâte de rencontrer Felix, j’étais curieuse d’en savoir plus sur lui. Felix, c’est un garçon, né dans un corps de fille, qui essaye de rentrer dans une école d’art. Qui continue de chercher son identité, qui veut absolument mettre un mot sur ce qu’il est. Bref, c’est un ado en quête d’identité 🌈 Sur le papier tout était là pour me plaire. #9674; C’est surtout au début que j’ai eu du mal finalement, c’était sûrement voulu mais Felix est un personnage un peu pénible à mon sens durant les premiers chapitres que j’ai trouvés un peu longs 😅 Mais vers le milieu du roman ça s’est un peu bousculé, Felix l’est également beaucoup dans cette histoire, et j’ai eu un regain d’intérêt nécessaire à la poursuite de cette lecture ! #9674; Je suis très contente de l’avoir lu car on explore pas mal de sujets, à travers les yeux d’un jeune homme qui n’a pas envie qu’on lui dicte ce qu’il doit être, qui il doit être, avec qui il doit être. J’ai finalement été très touchée par cette histoire et je suis ravie de l’avoir découverte ✨ #9674; Je vous invite à lire... J’avoue ne pas avoir été super emballée au début du roman… J’avais hâte de rencontrer Felix, j’étais curieuse d’en savoir plus sur lui. Felix, c’est un garçon, né dans un corps de fille, qui essaye de rentrer dans une école d’art. Qui continue de chercher son identité, qui veut absolument mettre un mot sur ce qu’il est. Bref, c’est un ado en quête d’identité 🌈 Sur le papier tout était là pour me plaire. #9674; C’est surtout au début que j’ai eu du mal finalement, c’était sûrement voulu mais Felix est un personnage un peu pénible à mon sens durant les premiers chapitres que j’ai trouvés un peu longs 😅 Mais vers le milieu du roman ça s’est un peu bousculé, Felix l’est également beaucoup dans cette histoire, et j’ai eu un regain d’intérêt nécessaire à la poursuite de cette lecture ! #9674; Je suis très contente de l’avoir lu car on explore pas mal de sujets, à travers les yeux d’un jeune homme qui n’a pas envie qu’on lui dicte ce qu’il doit être, qui il doit être, avec qui il doit être. J’ai finalement été très touchée par cette histoire et je suis ravie de l’avoir découverte ✨ #9674; Je vous invite à lire des romans comme celui-ci de temps en temps si le cœur vous en dit, ça fait un bien fou, ça redonne du baume au cœur et le sourire aux lèvres 😌
    Lire la suite
    En lire moins
  • madisonM23 Posté le 4 Novembre 2021
    Woaw :) Ce livre est à mettre dans toutes les mains, le personnage est super attachant et j’ai vraiment adoré. Je l’ai lu en anglais mais il a été traduit récemment en anglais. Une agréable lecture que je recommande complètement. La romance est super mignonne et l’histoire est bien construite. La dénonciation de l’harcèlement est également abordée.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Sujets de société : 14 romans young adult qui ont trouvé les mots justes

    Transidentité, racisme, immigration, maltraitance... Certains sujets sont difficiles à aborder avec les plus jeunes. Si vous n'arrivez pas à expliquer certaines choses à votre enfant, les auteurs de notre sélection ont su trouver les mots justes. Grâce à ces 14 romans, découvrez les sujets de société d'aujourd'hui à travers le prisme de la littérature young adult.

    Lire l'article