Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258103870
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 125 x 195 mm

Florine

Date de parution : 21/08/2014

Suite des Dames de Clermont où se révèle une fois de plus la passion d’Anne Courtillé pour le Moyen Age.
 

Au début du XIVe siècle, sous le règne de Philippe V, fils de Philippe le Bel.
Entre Paris, Venise et Clermont, joies et drames s’enchaînent autour de belles héroïnes telle Anne, la lumineuse épouse de Martin, conseiller du roi, bientôt frappée par la lèpre, et Florine, la secrète orpheline, qui fait battre...
Au début du XIVe siècle, sous le règne de Philippe V, fils de Philippe le Bel.
Entre Paris, Venise et Clermont, joies et drames s’enchaînent autour de belles héroïnes telle Anne, la lumineuse épouse de Martin, conseiller du roi, bientôt frappée par la lèpre, et Florine, la secrète orpheline, qui fait battre le cœur du peintre Matthieu et de Pierre le marchand.
 
Autour d’elles et des grands de la cour et du clergé gravite un peuple de bourgeois, boutiquiers, artisans, faiseurs d’oublies, herboristes, banquiers qui font la vie et l’âme de ce Moyen Age passionnant.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258103870
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 125 x 195 mm
Presses de la cité

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meknes56 Posté le 4 Octobre 2019
    Même critique que pour le premier tome même si l'évolution du caractère de Florine m'avait troublé.
  • mamanou Posté le 17 Octobre 2014
    Même plaisir que pour le premier tome.
  • soleil Posté le 28 Septembre 2014
    Ce roman se déroule au début du XIVème siècle et comme la peinture est présente en filigrane, on aurait pu représenter l'histoire sur une toile. On y aurait retrouvé au centre Anne, mariée à Martin (conseiller du roi). A leurs côtés, leurs frères respectifs amoureux des mêmes femmes. Il aurait suffi d'ajouter en fond de toile le roi, des peintres, la lèpre. Cet ensemble résumerait très bien le cours de cette histoire. Mon avis : ça commençait bien. Je trouvais la couverture très jolie, délicate et j'avais déjà lu un roman du même auteur, que j'avais trouvé divertissant (pas prise de tête du tout-un roman pour les vacances) et qui m'avait plu. Or là, je me suis plutôt ennuyée bien que j'aie pu terminer la lecture du roman. Je n'ai pas aimé le personnage de Florine dont le caractère change après qu'elle ne soit pas allée au bout de l'engagement d'un mariage. Je n'ai surtout pas compris ce revirement de caractère. Je n'ai pas aimé le passage où elle disparaît, tout comme Matthieu, puis reparaît. J'ai trouvé ce passage de leur disparition de trop, n'ayant pas sa place, comme si l'auteur l'avait mis comme quand vous n'êtes pas sûr de... Ce roman se déroule au début du XIVème siècle et comme la peinture est présente en filigrane, on aurait pu représenter l'histoire sur une toile. On y aurait retrouvé au centre Anne, mariée à Martin (conseiller du roi). A leurs côtés, leurs frères respectifs amoureux des mêmes femmes. Il aurait suffi d'ajouter en fond de toile le roi, des peintres, la lèpre. Cet ensemble résumerait très bien le cours de cette histoire. Mon avis : ça commençait bien. Je trouvais la couverture très jolie, délicate et j'avais déjà lu un roman du même auteur, que j'avais trouvé divertissant (pas prise de tête du tout-un roman pour les vacances) et qui m'avait plu. Or là, je me suis plutôt ennuyée bien que j'aie pu terminer la lecture du roman. Je n'ai pas aimé le personnage de Florine dont le caractère change après qu'elle ne soit pas allée au bout de l'engagement d'un mariage. Je n'ai surtout pas compris ce revirement de caractère. Je n'ai pas aimé le passage où elle disparaît, tout comme Matthieu, puis reparaît. J'ai trouvé ce passage de leur disparition de trop, n'ayant pas sa place, comme si l'auteur l'avait mis comme quand vous n'êtes pas sûr de ce que vous écrivez et que vous voulez remettre une couche de peur que le lecteur trouve votre roman trop fade. Je trouve que cela n'apporte strictement rien au roman voire y ajoute un objet de critique supplémentaire. Enfin, le personnage du roman n'est pour moi pas FLorine, mais Anne. Le roman aurait dû avoir pour titre son nom.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.