Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368529928
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 148 x 207 mm

Fullmetal Alchemist Perfect T03

Fabien Vautrin (traduit par)
Collection : Fullmetal Alchemist
Date de parution : 04/06/2020
Avec son subtil mélange d'action, d'humour, de suspense et de tragédie, Fullmetal Alchemist est le titre incontournable pour toute mangathèque !
Découvrez ou redécouvrez cette série culte dans une édition de luxe entièrement remasterisée avec une nouvelle couverture, des pages couleurs, des croquis des personnages, une traduction mise à jour et un nouveau lettrage. Une occasion unique de partir à l’aventure aux côtés des frères Elric pour ceux qui ne connaissent... Découvrez ou redécouvrez cette série culte dans une édition de luxe entièrement remasterisée avec une nouvelle couverture, des pages couleurs, des croquis des personnages, une traduction mise à jour et un nouveau lettrage. Une occasion unique de partir à l’aventure aux côtés des frères Elric pour ceux qui ne connaissent pas encore ce manga de légende !

Après un combat dévastateur contre l'énigmatique Scar, Edward et Alphonse se rendent dans leur village natal afin de réparer leurs corps meurtris. C'est l'occasion pour les frères Elrics de retrouver Winry Rockbell, leur amie d'enfance ainsi que sa grand-mère Pinako Rockbell qui sont les mécaniciennes les plus réputées de la région. Mais le repos est de courte durée et nos alchimistes partent rapidement pour la capitale, Central, afin de percer le secret de la pierre philosophale et du Laboratoire N°5…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368529928
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 148 x 207 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ewylyn Posté le 17 Août 2021
    Je connaissais la licence de nom, avait entendu les opening ou ending des animés, je connaissais quelques noms de personnages, le grossomodo de l’histoire via l’excellent résumé parodique du collectif Re-Take sur YouTube… C’est tout. C’est réellement la découverte totale et je ne suis absolument pas déçue ! Un très gros coup de cœur pour cette série que je me suis empressée d’ajouter à ma longue liste des mangas à acheter pour ma bibliothèque personnelle. Et puis ces éditions Perfect sont de toute beauté, les pages sont glacées, il y a des effets métallisés sur les jaquettes, ça brille et c’est très beau, le format est maniable, plus grand qu’un manga classique, avec de jolies esquisses quand on retire la jaquette… Bref, l’objet en lui-même vaut clairement le détour ! Même les planches colorées sont très chouettes à regarder. C’est un excellent travail de la part des éditions Kurokawa, en espérant que tout le manga sera adapté avec ce format. En plus de ça, pour rester sur un volet purement esthétique, le manga est très beau à regarder. Les expressions, le character design pour les personnages, les décors, les actions, l’univers très steampunk, le cadrage et la mise en scène, les vêtements... Je connaissais la licence de nom, avait entendu les opening ou ending des animés, je connaissais quelques noms de personnages, le grossomodo de l’histoire via l’excellent résumé parodique du collectif Re-Take sur YouTube… C’est tout. C’est réellement la découverte totale et je ne suis absolument pas déçue ! Un très gros coup de cœur pour cette série que je me suis empressée d’ajouter à ma longue liste des mangas à acheter pour ma bibliothèque personnelle. Et puis ces éditions Perfect sont de toute beauté, les pages sont glacées, il y a des effets métallisés sur les jaquettes, ça brille et c’est très beau, le format est maniable, plus grand qu’un manga classique, avec de jolies esquisses quand on retire la jaquette… Bref, l’objet en lui-même vaut clairement le détour ! Même les planches colorées sont très chouettes à regarder. C’est un excellent travail de la part des éditions Kurokawa, en espérant que tout le manga sera adapté avec ce format. En plus de ça, pour rester sur un volet purement esthétique, le manga est très beau à regarder. Les expressions, le character design pour les personnages, les décors, les actions, l’univers très steampunk, le cadrage et la mise en scène, les vêtements ou encore les objets… Tout est super bien dessiné, le texte ne mange pas les illustrations et les actions sont lisibles, c’est super fluide à regarder. J’adore les actions des alchimistes, le design des personnages, l’armure d’Al… c’est sincèrement du super travail, soigné, précis sans en faire des tonnes sur les détails, je suis très fan du travail d’Arakawa. L’univers m’a de suite intriguée, on explore un monde entre fantasy et science-fiction, avec une pierre philosophale ou d’autres références à l’alchimie, des armures et des inventions mécaniques de type steampunk, avec un côté oriental par moment. Je suis très fan des notions, des trouvailles de la mangaka pour construire son univers, l’étoffer et le complexifier, pour le mettre en scène, pour le maintenir dans un épais brouillard ou au contraire l’exposer. C’est d’une très grande maîtrise. L’histoire est très riche en 3 tomes, j’ai apprécié rencontrer Edward, le Fullmetal Alchemist, son frère Al et tous leurs compagnons, qu’ils soient bienveillants ou machiavéliques, qu’on les connaisse un peu ou qu’on les côtoie plus longuement. Nos deux alchimistes parcourent leur monde d’un bout à l’autre, ils sont alchimistes, ils vont tout faire pour récupérer leurs corps d’origine et pour cela, ils vont vivre des aventures incroyables. Le fil rouge nous transporte sur des questions autour de la mort et de la vie, sur la famille, l’amour ou l’amitié, sur les souvenirs, sur la transgression des interdits, la recherche scientifique et technologique, sur l’armée et le pouvoir. C’est très riche en messages et ça donne toujours matière à réfléchir. Sans oublier de petites choses placées çà et là pour piquer notre curiosité, la maintenir éveillée et continuer de s’interroger. En trois tomes, il s’en passe des événements, mais nous restons tout de même au début des aventures des frères Elric. Les ambiances sont très variées, j’aime ce mélange entre absurde et burlesque, avec des passages légers et drôles avant une tempête apportant son lot de violences, de tragédies et d’horreurs. Il y a de l’humour, de l’action, des réflexions, des enquêtes, de la tristesse, de la colère, c’est un ascenseur émotionnel, le premier tome donne le ton et j’avoue que le troisième, avec une certaine scène, remet le couvert. Ce n’est pas un manga facile, en dépit des belles blagues, il y a beaucoup de passages terrifiants, angoissants et marquants. Quant au texte, il est moderne et accessible, tout en étant intéressant ou poignant, il permet aussi d’identifier rapidement les personnages avec les tics de langages. Je terminerai cet avis avec les personnages, une véritable force pour le manga. Ils sont variés, captivants, ils ont bien des défauts et de qualités, sont humains, attachants dans bien des cas. Même les personnages secondaires ou tertiaires offrent de grandes émotions. J’adore les frères Elric, Edward est super génial, intelligent, j’aime sa personnalité et sa manière d’être, derrière son apparence nonchalante et assurée, il y a une belle sensibilité. Al est super cool également, l’armure le rend très costaud, on pourrait croire qu’il serait bourrin et pourtant, il est très mature, drôle et sympathique, élégant. Les deux ont une très belle complicité. Après, j’adore les personnages de Roy Mustang, de Maes Hughes ou d’Armstrong, ce dernier m’amuse énormément d’ailleurs. J’ai beaucoup de sympathie pour Riza Hawkeye, Winry, Sheska. En tout cas, certains m’intriguent au plus haut point et j’ai hâte d’en apprendre plus !
    Lire la suite
    En lire moins
  • SunRead26 Posté le 27 Octobre 2020
    Extrait : On se retrouve pour la suite des aventures des frères Elric, toujours avec la perfect édition de Kurokawa (si seulement d’autres éditeurs pouvaient faire de tels formats…). On reprend l’histoire dans le laboratoire n°5 où Edward rencontre pour la première fois des homonculus (sans savoir ce qu’ils sont), tandis qu’Alphonse continue son combat et est en proie à des doutes sur sa propre existence. La destruction du laboratoire n°5 permet d’introduire un autre personnage, qui semble cette fois-ci être un ancien alchimiste d’état, désormais emprisonné… Quant aux homonculus, ils semblent avoir besoin d‘Edward en vie, afin de réaliser un « sacrifice » raison pour laquelle ils le sortent du labo avant l’explosion, mais pour le moment aucune info supplémentaire, mais les engrenages sont lancés… Comme à son habitude, Ed à encore cassé son Automail, et appel donc Winry qui vient à Central le réparer. On peut avoir un aperçu (en fond) , lors de l’arrivée de Winry à la gare, de deux autres personnages qui seront présentés un peu plus tard. [...] En bref, les différentes intrigues se mettent doucement en place, donnant encore plus envie de lire la suite, et enfin, le tome se termine sur une note positive !
  • LadyNephtys Posté le 17 Juillet 2020
    L'histoire continue de s'installer progressivement (avec une pointe d'humour), mais la route vers la vérité et vers la Pierre philosophale est compliquée. Mortelle même : j'avais eu du mal à me remettre la première fois que j'ai lu cette scène, et cette seconde fois m'a autant bouleversée. Winry est mise en avant dans ce tome et j'en suis ravie : ce personnage est géniale et attachante !
  • pommerouge Posté le 27 Juin 2020
    Je remercie les Éditions Kurokawa pour cette lecture. Je continue sur ma découverte de FMA avec la version perfect, qui je le redis, est vraiment magnifique 🙂 !! Dans le dernier tome Edward et Alphonse étaient allés dans une prison. Ils avaient des doutes et pensaient que la société secrète qui cherche à faire la pierre philosophale devait sans doute se trouver ici. Ce qui était totalement vrai, sauf qu’Edward est tombé sur plus fort que lui. La personne l’a malgré tout épargné, mais aller savoir pourquoi ? Le souci, c’est qu’Edward ne sait toujours pas pourquoi cette société cherche à créer la pierre. L’histoire avance à son rythme et même si je le lis des années plus tard, je prends plaisir à découvrir son histoire. Décidément, en ce moment, j’ai découvrir de vieille série (car oui, je me suis mise à regarder one piece, des années après tout le monde ^^’). Il y a beaucoup d’émotions dans ce tome et des petites larmes viendront sur vos joues. Il y a un personnage qui m’a particulièrement touché et ceux qui l’ont lu comprendront directement de qui je parle ! En bref, l’histoire avance, les personnages sont toujours aussi prenants et les mystères toujours aussi nombreux.... Je remercie les Éditions Kurokawa pour cette lecture. Je continue sur ma découverte de FMA avec la version perfect, qui je le redis, est vraiment magnifique 🙂 !! Dans le dernier tome Edward et Alphonse étaient allés dans une prison. Ils avaient des doutes et pensaient que la société secrète qui cherche à faire la pierre philosophale devait sans doute se trouver ici. Ce qui était totalement vrai, sauf qu’Edward est tombé sur plus fort que lui. La personne l’a malgré tout épargné, mais aller savoir pourquoi ? Le souci, c’est qu’Edward ne sait toujours pas pourquoi cette société cherche à créer la pierre. L’histoire avance à son rythme et même si je le lis des années plus tard, je prends plaisir à découvrir son histoire. Décidément, en ce moment, j’ai découvrir de vieille série (car oui, je me suis mise à regarder one piece, des années après tout le monde ^^’). Il y a beaucoup d’émotions dans ce tome et des petites larmes viendront sur vos joues. Il y a un personnage qui m’a particulièrement touché et ceux qui l’ont lu comprendront directement de qui je parle ! En bref, l’histoire avance, les personnages sont toujours aussi prenants et les mystères toujours aussi nombreux. On a peu de réponse une fois ce tome terminée, mais par compte, on a augmenté le nombre de questions ^^’. Vivement que la suite version perfect paraissent ! 😀
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.

Lisez maintenant, tout de suite !