Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368529935
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 148 x 207 mm

Fullmetal Alchemist Perfect T04

Vautrin Fabien (traduit par)
Collection : Fullmetal Alchemist
Date de parution : 20/08/2020
Avec son subtil mélange d'action, d'humour, de suspense et de tragédie, Fullmetal Alchemist est le titre incontournable pour toute mangathèque !
Après quelques péripéties dans la région de Rush Valley, Edward et Alphonse quittent leur amie Winry, qui veut se perfectionner en mécanique, pour continuer leur voyage vers le sud du pays. Toujours en quête d’informations concernant la transmutation humaine, nos deux alchimistes se rendent chez leur maître, la terrible Izumi... Après quelques péripéties dans la région de Rush Valley, Edward et Alphonse quittent leur amie Winry, qui veut se perfectionner en mécanique, pour continuer leur voyage vers le sud du pays. Toujours en quête d’informations concernant la transmutation humaine, nos deux alchimistes se rendent chez leur maître, la terrible Izumi Curtis. C’est l’occasion de se remémorer les conditions de leur rencontre et le terrible entraînement qu’elle leur a fait subir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368529935
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 148 x 207 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Catilina38 Posté le 15 Décembre 2020
    Après deux premiers tomes plutôt engageants ma découverte a été freinée par un tome trois que j’ai trouvé assez faible en se cantonnant à de l’humour très nippon et en laissant complètement de côté tout antagonisme liés à l’assassin Ishval ou à la mystérieuse méchante alchimiste déjà entrevue plusieurs fois subrepticement. Hormis une séquence en mode thriller avec l’un des officiers de l’armée, on a un rythme assez lent très axé sur les relations entre personnages, les bons sentiments un peu mièvres, avec toujours ces arrière-plans très dépouillés… avant le départ des frères Elric vers leur maître. Alors que je m’interrogeais sérieusement sur ma volonté de continuer une aventure plutôt axée humour et vers de jeunes lecteurs, le quatrième volume m’a complètement remis le pied à l’étrier en donnant le sentiment d’un véritable départ pour cette série. A la fois graphiquement et scénaristiquement, ce long flash-back narrant les événements qui ont conduit les frères à devenir de puissants alchimistes crée un sacré saut qualitatif et fait dérouler la lecture jusqu’à cette séquence très puissante de la tentative dramatique pour retrouver leur mère. Si l’humour reste très efficace (on rit sans forcer), la tension dramatique est sans commune mesure avec les précédents... Après deux premiers tomes plutôt engageants ma découverte a été freinée par un tome trois que j’ai trouvé assez faible en se cantonnant à de l’humour très nippon et en laissant complètement de côté tout antagonisme liés à l’assassin Ishval ou à la mystérieuse méchante alchimiste déjà entrevue plusieurs fois subrepticement. Hormis une séquence en mode thriller avec l’un des officiers de l’armée, on a un rythme assez lent très axé sur les relations entre personnages, les bons sentiments un peu mièvres, avec toujours ces arrière-plans très dépouillés… avant le départ des frères Elric vers leur maître. Alors que je m’interrogeais sérieusement sur ma volonté de continuer une aventure plutôt axée humour et vers de jeunes lecteurs, le quatrième volume m’a complètement remis le pied à l’étrier en donnant le sentiment d’un véritable départ pour cette série. A la fois graphiquement et scénaristiquement, ce long flash-back narrant les événements qui ont conduit les frères à devenir de puissants alchimistes crée un sacré saut qualitatif et fait dérouler la lecture jusqu’à cette séquence très puissante de la tentative dramatique pour retrouver leur mère. Si l’humour reste très efficace (on rit sans forcer), la tension dramatique est sans commune mesure avec les précédents chapitres et l’on se dit qu’avec cette galerie de personnages maintenant posée et intéressante, ce background de guerre civile encore assez mystérieux et l’origin story des frères Elric résolue on va pouvoir passer aux choses sérieuses et affronter ces méchants dont on ne sait encore rien. Surtout, on comprend mieux le cheminement narratif précédent visant à aborder discrètement les questions de la Vie et de l’humain dans une quête alchimique qui était jusque là totalement assimilée à de la magie mais qui soudain se raccroche à la mythologie historique autour de ce concept et de la symbolique de l’ésotérisme en général. Ce démarrage inégal confirme la dimension shonen jeunesse d’un manga avec une absence de linéarité narrative qui peut ennuyer sur certains chapitres. On saisis pourtant le potentiel de cet univers et pour peu que Hiromu Arakawa passe résolument la seconde on risque de partir pour une excellente aventure dans une édition de grande qualité matérielle. Lire sur le blog:
    Lire la suite
    En lire moins
  • SunRead26 Posté le 15 Décembre 2020
    Extrait : On se retrouve pour la suite des aventures des frères Elric, très clairement, ce tome est plus calme que les précédents, et cela fait du bien, une petite pause de temps en temps ne fait jamais de mal. Il permet également de raconter, plus clairement le passé des deux frères, afin de pouvoir placer chronologiquement leur rencontre avec leur cher et tendre maître (oui, c’est une vanne…). Le début commence bien avec la naissance d’un petit nouveau, qui permet de commencer, très doucement, à parler du passé de Winry, qui comme pour Edward et Alphonse, est loin d’être tout rose… Mais sans entrer dans le sujet plus que ça pour le moment, on garde alors encore un peu de mystère. Cette première et courte partie, permet quelque petit moment de joie et de tristesse, mais montre également à quel point Winry est proche des deux frères et souhaite plus que tout les aider (un peu comme le personnage que je présente par la suite). Evidemment, comme la plupart des femmes du manga (ayant au moins un rôle secondaire) elle est loin de se laisser marcher sur les pieds, et je ne pense que lui chercher des noises soit la meilleure... Extrait : On se retrouve pour la suite des aventures des frères Elric, très clairement, ce tome est plus calme que les précédents, et cela fait du bien, une petite pause de temps en temps ne fait jamais de mal. Il permet également de raconter, plus clairement le passé des deux frères, afin de pouvoir placer chronologiquement leur rencontre avec leur cher et tendre maître (oui, c’est une vanne…). Le début commence bien avec la naissance d’un petit nouveau, qui permet de commencer, très doucement, à parler du passé de Winry, qui comme pour Edward et Alphonse, est loin d’être tout rose… Mais sans entrer dans le sujet plus que ça pour le moment, on garde alors encore un peu de mystère. Cette première et courte partie, permet quelque petit moment de joie et de tristesse, mais montre également à quel point Winry est proche des deux frères et souhaite plus que tout les aider (un peu comme le personnage que je présente par la suite). Evidemment, comme la plupart des femmes du manga (ayant au moins un rôle secondaire) elle est loin de se laisser marcher sur les pieds, et je ne pense que lui chercher des noises soit la meilleure des idées pour rester vivant… [...] En bref, ce tome ne fait pas spécialement avancer les choses, mais permet de poser un peu plus les bases sur les origines des deux frères et de leur entourage, et ainsi élargir dans le temps l’histoire. Un bon petit tome, j’ai hâte de recevoir le prochain à Noël (oui, j’ai réussie a deviner l’un de mes cadeaux, l’autre c’est une figurine, mais je ne suis pas arrivé à trouver XD).
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 16 Novembre 2020
    Je remercie les Éditions Kurokawa pour l’envoi de cette lecture. Un classique que je prends de plus en plus de plaisir à lire ! Al et Ed vont retrouver leur ancien maître. Celle qui leur a enseigné beaucoup enseigné avant que le grand drame n’arrive. C’est ainsi que dans ce tome nous allons nous plonger dans le passé des deux personnages. Nous allons voir l’entraînement qu’ils ont vécu, comment ils ont été recrutés par l’armée, etc. Ce tome était vraiment très plaisant. C’était intéressant de découvrir le passé de nos deux personnages principaux. Cela nous apporte notre dose d’émotions nécessaires pour nous attacher encore un peu plus à eux. De plus, nous allons entendre parler d’une certaine « vérité » qui va directement m’intriguer. Autant vous dire, ce tome est une belle mine d’information pour la suite ! 😉 En bref, un tome extrêmement plaisant qui nous plonge au plus profond du passé de nos deux personnages. Votre cœur va se balancer entre émotions et intrigues et vous en ressortirez plus curieux encore !
  • Songedunenuitdete Posté le 9 Novembre 2020
    J’ai été happée du début jusqu’à la fin de ce tome terriblement sombre et ô combien addictif. Pour alléger le tout, Hiromu Arakawa n’hésite pas à user et abuser de moments comiques. Ainsi, régulièrement ce pauvre Ed est tourné en ridicule. La mangaka joue sur les mots et sur les situations pour faire retomber la pression qui parfois est à son paroxysme. Toutefois, derrière cette légèreté, se cache bien l’histoire d’un jeune homme qui n’accepte pas la fatalité de la mort et qui est prêt à tout voire au pire pour réussir l’impensable.
  • LadyNephtys Posté le 12 Septembre 2020
    Le passé des deux frères alchimistes est au centre de ce tome, et une fois de plus j'ai adoré cette lecture riche en émotions. La vie et la mort s'entremêlent, et les enfants vont affronter bien des obstacles avant de trouver une solution à leur condition actuelle. J'aime leur relation avec leur maître, Izumi, tout comme Riza et son but personnel. J'ai hâte de (re)découvrir la suite !
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.

Lisez maintenant, tout de suite !