Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221102572
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 656
Format : 153 x 240 mm

Gabin

Dominique GABIN (Préface)
Date de parution : 06/05/2004
De Quai des brumes à Touchez pas au grisbi de La Grande illusion au Clan des Siciliens, la vie du plus célèbre acteur français.

De 1952 à 1976, André Brunelin et Jean Gabin ne se sont pratiquement pas quittés ; entre eux, le métier, la confiance, la fidélité. Pour ce livre, Jean Gabin, si avare de confidences, a évoqué devant son ami, ses parents, son enfance, ses débuts hésitants et cent épisodes de sa...

De 1952 à 1976, André Brunelin et Jean Gabin ne se sont pratiquement pas quittés ; entre eux, le métier, la confiance, la fidélité. Pour ce livre, Jean Gabin, si avare de confidences, a évoqué devant son ami, ses parents, son enfance, ses débuts hésitants et cent épisodes de sa carrière, jamais racontés - et, ainsi, tout au long de ce livre, on entend sa voix, sa manière de dire, inimitables. S'entendent aussi, à travers leurs témoignages, toutes les voix de celles et de ceux qui ont tenu une place dans sa vie, et c'est tout le monde du music-hall et du cinéma qui, depuis les années 1920, revit à travers ces pages. Un ouvrage de référence.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221102572
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 656
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tristantristan Posté le 26 Décembre 2018
    La biographie est très complète et passionnante. Elle présente le quadruple avantage d'avoir été publiée bien après le décès de Jean Gabin, de ne pas être le fait d'un membre de sa famille ou de l'intéressé lui-même mais d'être l'oeuvre de quelqu'un qui a connu et fréquenté Jean Gabin.
  • alberthenri Posté le 13 Octobre 2016
    Ooooh bin ! Il parait que les jeunes ne savent pas qui était Gabin. Moi si. J'y vois un signe de l'avancée de l'âge. Comme les premiers cheveux blancs, la vue qui baisse, le fait de connaître un acteur inconnu de la nouvelle génération, nous rappelle que tous les jours, on fait un petit pas vers la décrépitude, puis la tombe, puis l'oubli... C'est comme ça, tant pis, tant mieux.... Revenons à Gabin. Né natif de Paris département de la Seine le 17 mai 1904, Jean Alexis Moncorgé de son vrai blaze, nait dans une famille de gens du spectacle, le jeune Gabin débute-un peu forcé par le daron- en 1922 aux "Folies bergères" où il pousse la chansonnette et lève la jambe. Puis, il se lance dans le cinoche. Et attention, pas dans le navet, du lourd, du classique :"pépé le Moko", "la grande illusion", "Quai des brumes"... Jean Gabin devient la "gueule d'amour" du cinéma français. Arrive la guerre, alors que la France se déculotte et apprend l'allemand, Gabin s'expatrie aux Etats-Unis en 1941 parce qu'il refuse de tourner pour les boches. Un p'tit tour par Hollywood, et il revient au pays dans la prestigieuse 2 ème Division Blindée de Leclerc, avec laquelle il ira jusqu'au "Nid... Ooooh bin ! Il parait que les jeunes ne savent pas qui était Gabin. Moi si. J'y vois un signe de l'avancée de l'âge. Comme les premiers cheveux blancs, la vue qui baisse, le fait de connaître un acteur inconnu de la nouvelle génération, nous rappelle que tous les jours, on fait un petit pas vers la décrépitude, puis la tombe, puis l'oubli... C'est comme ça, tant pis, tant mieux.... Revenons à Gabin. Né natif de Paris département de la Seine le 17 mai 1904, Jean Alexis Moncorgé de son vrai blaze, nait dans une famille de gens du spectacle, le jeune Gabin débute-un peu forcé par le daron- en 1922 aux "Folies bergères" où il pousse la chansonnette et lève la jambe. Puis, il se lance dans le cinoche. Et attention, pas dans le navet, du lourd, du classique :"pépé le Moko", "la grande illusion", "Quai des brumes"... Jean Gabin devient la "gueule d'amour" du cinéma français. Arrive la guerre, alors que la France se déculotte et apprend l'allemand, Gabin s'expatrie aux Etats-Unis en 1941 parce qu'il refuse de tourner pour les boches. Un p'tit tour par Hollywood, et il revient au pays dans la prestigieuse 2 ème Division Blindée de Leclerc, avec laquelle il ira jusqu'au "Nid d'aigle" d'Adolf. Seulement voilà, le beau gosse est maintenant quadra, et il connaît une petite traversée du désert, en tournant des rôles de truand, d'entraineur de boxe (son tarin écrasé, est d'ailleurs le résultat d'un match de boxe datant de 1914). Rien de très folichon, et puis en 1955 la rencontre qui fait date ; Gabin rencontre Michel Audiard, et trouve son second souffle. Audiard lui écrit des dialogues sur mesures :"Le cave se rebiffe", "Mélodie en sous-sol", "Archimède le clochard", "un singe en hiver" ou encore "Le pacha". Gabin retrouve le succès et les faveurs du public. Hélas, la leucémie nous prive du "vieux" en 1976. Ne cherchez pas sa tombe au Père Lachaise, il y fut incinéré, et ses cendres dispersées dans l'océan au large de Brest. Voilà, qui était "le Dabe" jeunes blancs-becs !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Dariadgille Posté le 2 Juin 2015
    C'est un magnifique cadeau que nous a offert André Brunelin avec cet ouvrage. Fruits des confidences de l'acteur lui-même et de l'expérience d'André Brunelin à ses côtés, c'est un portrait brut, sans concession mais plein de d'amitié. Coups de gueule, colères, générosité, maladresse, états d'âme, angoisses, fidélité dans ses amitiés, humour, appétit, loin d'écorner la légende de Gabin, cette biographie la fait vivre plus encore et plus fort. Que ce soit à travers les témoignages de son entourage proche ou dans les paroles de l'acteur lui-même on touche à l'humain du mythe Gabin et la fragilité révélée de l'acteur ne fait que le rendre plus touchant et plus admirable. C'est aussi une merveilleuse plongée dans la carrière de Jean Gabin d'un point de vue intimiste. On bascule au cœur des coulisses du cinéma pour suivre son évolution. Fascinant, impressionnant, touchant. Gabin en somme !
  • Tostaky61 Posté le 25 Janvier 2015
    Quelle vie ! Jean Gabin, monstre sacré du cinéma français à eu une vie exceptionnelle et cette biographie nous le rappel. De son enfance avec un père chanteur de cabaret qui lui mettra le pied à l'étrier, sa rencontre avec Mistinguett, ses femmes, ses aventures (Marlène...) la guerre, son talent reconnu au cinéma, sa propriété avec ses chevaux (sa passion). Indispensable pour en savoir plus sur "le vieux"...
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.