Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259229876
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 228
Format : 140 x 225 mm

Geneviève de Gaulle Anthonioz

Nouvelle édition

Date de parution : 23/04/2015
Pour son entrée au Panthéon en mai 2015, une nouvelle édition de cette très belle biographie de Geneviève de Gaulle Anthonioz (1920-2002), résistante, déportée, présidente d’ATD Quart Monde, qui toute sa vie mena le même combat : lutter pour la dignité de l’homme, refuser la misère qu’elle considérait comme une insulte à la démocratie.
« L’héroïsme, je n’aime pas ce mot. Les peuples ont besoin d’avoir des modèles, alors on leur invente des héros… Mais la vie, ce n’est pas cela. Je ne crois pas qu’il faille chercher à avoir une grande vie ou un grand destin… il faut essayer d’être juste. »
Geneviève de Gaulle élevait...
« L’héroïsme, je n’aime pas ce mot. Les peuples ont besoin d’avoir des modèles, alors on leur invente des héros… Mais la vie, ce n’est pas cela. Je ne crois pas qu’il faille chercher à avoir une grande vie ou un grand destin… il faut essayer d’être juste. »
Geneviève de Gaulle élevait rarement la voix, mais elle n’hésitait pas, avec une ferme détermination, à se faire entendre dans le débat politique. Dans ce livre, elle accepta de lever le voile sur ce qu’étaient ses convictions, ses engagements. Toute sa vie, elle mena le même combat : lutter pour la dignité de l’homme, refuser la misère qu’elle considérait comme une insulte à la démocratie.
Nièce du général de Gaulle, elle entra dans la résistance à dix-huit ans. Déportée au camp de Ravensbrück, elle lutta sans relâche contre l’anéantissement. C’est ce même « refus de l’inacceptable » qui la conduisit au sein d’ATD Quart Monde, dès 1958, à lutter contre la grande pauvreté.
« Résistante » est le seul adjectif que Geneviève de Gaulle Anthonioz accepta que l’on accole à son nom.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259229876
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 228
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Une biographie bien documentée qui fait revivre la petite dame frêle à la détermination sans faille. »
Véronique Soule / Feuille de route Quart Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Vermeer Posté le 14 Juin 2017
    Témoignage plus que biographie de la nièce du Général de Gaulle. Née en 1920, résistante, déportée à Ravensbruck et engagée auprès du créateur d'ATD Quart Monde, le Père Joseph Wresinski. le livre alterne les propos de Geneviève de Gaulle avec des explications biographiques. Le point commun de ses engagements dans la Résistance et contre la misère est un engagement pour la dignité humaine, une foi en l'Homme qui ne l'a jamais quittée. ("A Ravensbruck, j'ai connu le pire, j'ai aussi connu le meilleur, la fraternité absolue et la solidarité"). La rencontre avec le Père Wresinski qui vit au milieu des très pauvres dans le bidonville de Noisy le Grand en ces périodes de Trente Glorieuses sera déterminante. La grande pauvreté détruit les hommes, elle constitue une atteinte aux droits de l'homme. Elle s'engage faisant bénéficier le prêtre de son réseau politique. le Père Wresinski réclame un engagement total et non un assistanat, la charité. Il faut rendre à ces hommes leur dignité et pas seulement s'émouvoir, être sensible à leur misère, leur apporter une aide matérielle. Dans les villages dont il d'occupe, il crée des bibliothèques, les lieux de rencontre et des salons d'esthétique. Les hommes doivent être responsabilisés, être en possession... Témoignage plus que biographie de la nièce du Général de Gaulle. Née en 1920, résistante, déportée à Ravensbruck et engagée auprès du créateur d'ATD Quart Monde, le Père Joseph Wresinski. le livre alterne les propos de Geneviève de Gaulle avec des explications biographiques. Le point commun de ses engagements dans la Résistance et contre la misère est un engagement pour la dignité humaine, une foi en l'Homme qui ne l'a jamais quittée. ("A Ravensbruck, j'ai connu le pire, j'ai aussi connu le meilleur, la fraternité absolue et la solidarité"). La rencontre avec le Père Wresinski qui vit au milieu des très pauvres dans le bidonville de Noisy le Grand en ces périodes de Trente Glorieuses sera déterminante. La grande pauvreté détruit les hommes, elle constitue une atteinte aux droits de l'homme. Elle s'engage faisant bénéficier le prêtre de son réseau politique. le Père Wresinski réclame un engagement total et non un assistanat, la charité. Il faut rendre à ces hommes leur dignité et pas seulement s'émouvoir, être sensible à leur misère, leur apporter une aide matérielle. Dans les villages dont il d'occupe, il crée des bibliothèques, les lieux de rencontre et des salons d'esthétique. Les hommes doivent être responsabilisés, être en possession de leur destin, c'est le sens de l'engagement du Père Wresinski jusqu'à sa mort en 1988 et celui de Geneviève de Gaulle. Le livre insiste surtout sur cette partie de sa vie et on peut regretter que d'autres aspects soient moins évoqués. La vie d'une femme placée sous le signe de l'engagement total et du refus de l'inacceptable, du combat pour la dignité.
    Lire la suite
    En lire moins
  • musy Posté le 17 Juillet 2015
    Le livre : Geneviève de Gaulle est la nièce du général. Très vite, elle s’engage dans la Résistance. Déportée au camp de Ravensbrück, elle utilise toute son humanité pour survivre dans ce sombre univers . Peu après son mariage, elle s’engage pour lutter contre la pauvreté avec l’association ATD Quart Monde dont elle devient bientôt la présidente… Autour du Livre : J’ai beaucoup aimé découvrir le parcours de cette femme d’exception, forte et si humble. Caroline Glorion est une journaliste et écrivain française née en 1964.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…