En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Gens d'Auvergne

        Omnibus
        EAN : 9782258106628
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 1376
        Format : 132 x 198 mm
        Gens d'Auvergne

        Date de parution : 12/06/2014
        Sept romans qui plongent dans le passé d'une région austère, par le plus universel des écrivains régionalistes.
        Une pomme oubliée - Le Tilleul du soir - Le Tour du doigt - Les Ventres jaunes - La Bonne Rosée - Les Permissions de mai - Les Bons Dieux

        Jean Anglade est indissociable de sa région, l'Auvergne, dont il est le peintre et le mémorialiste depuis 1969 et Une pomme...
        Une pomme oubliée - Le Tilleul du soir - Le Tour du doigt - Les Ventres jaunes - La Bonne Rosée - Les Permissions de mai - Les Bons Dieux

        Jean Anglade est indissociable de sa région, l'Auvergne, dont il est le peintre et le mémorialiste depuis 1969 et Une pomme oubliée, même s'il le clame lui-même : "Ma seule région véritable, c'est l'homme." Nul passéisme dans son oeuvre, pas d'exaltation des temps révolu, mais une peinture de la campagne française sans occulter ce qu'elle avait de dur : ignorance, chômage sans recours, misère, guerres, occupation. Et chaque lecteur, quelle que soit son origine, pourra retrouver dans ces histoires du temps jadis quelque chose d'une France rurale désormais révolue, avec l'Auvergne comme témoin exemplaire, ce qui explique la reconnaissance nationale que Jean Anglade a obtenue.
        Comment peut-on vivre quand on est la seule habitante d'un village déserté (Une pomme oubliée, Le Tilleul du soir) ? Comment d'anciens poilus, revenus décorés et mutilés, peuvent-ils reprendre leurs études et être traités comme des enfants (Le Tour du doigt) ?Comment les habitants de Thiers vivaient du couteau, par le couteai, pour le couteau (Les Ventres jaunes, La Bonne Rosée, Les Permissions de mai) ? Comment les communautés agricoles du IXe siècle anonçaient les kolkhozes et les kibboutz (Les Bons Dieux) ?

        Préface de l'auteur.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258106628
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 1376
        Format : 132 x 198 mm
        Omnibus
        29.00 €
        Acheter
        Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
        Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.