Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262034757
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 154 x 240 mm

Gloires et impostures de la médecine

,

Date de parution : 06/01/2011

Vingt récits, vingt portraits, forment la trame de cette histoire inédite de la médecine racontée à travers des événements fondateurs ou dramatiques.

L'histoire de la médecine est riche d'épisodes hors du commun, admirables ou scandaleux. En témoignent ces vingt récits, choisis parmi les plus extraordinaires péripéties que connut la médecine au fil des siècles : des savants grecs qui autopsièrent pour la première fois des cadavres afin d'explorer les mystères du corps...

L'histoire de la médecine est riche d'épisodes hors du commun, admirables ou scandaleux. En témoignent ces vingt récits, choisis parmi les plus extraordinaires péripéties que connut la médecine au fil des siècles : des savants grecs qui autopsièrent pour la première fois des cadavres afin d'explorer les mystères du corps humain au docteur Laennec qui inventa le stéthoscope en regardant des enfants jouer avec un morceau de bois, en passant par ce virologue, qui séjourna parmi des cannibales pour identifier une maladie mystérieuse, ou parce neurologue qui, pendant la Première Guerre mondiale, voulut démontrer la supériorité physique et physiologique du Français sur l'Allemand en comparant le poids de leurs selles. Et que penser de ce Semmelweis qui sauva des milliers de femmes à l'accouchement par une prophylaxie simple et qui finit dans la folie, dénigré par ses confrères ? Que penser aussi de cet étrange Brown-Séquard qui tenta de régénérer la virilité de ses contemporains par des injectionsd'extraits testiculaires de cochon d'Inde ?
Nombre de ces innovations médicales n'ont pu aboutir qu'à force d'énergie, de curiosité, d'invention, voire de bricolage. Tous les acteurs, cependant, ne furent pas animés par un idéal philanthropique. Des dérives impardonnables ont donné lieu à des drames et à des scandales, comme les bébés du thalidomide, le sang contaminé, et cette épouvantable enquête de Tuskegee, aux Etats-Unis, sur la syphilis chez une population noire que l'on regardait mourir sans la soigner. Cetteconspiration du silence et du racisme, qui survint en plein XXe siècle, doit rester dans les mémoires pour conforter cette certitude : science et conscience sont indissociables.
Ces vingt aventures ayant jalonné l'histoire de la médecine serrent au plus près la réalité des événements et des personnes, bannissent toute légende, tout mythe, toute affabulation. Certaines apparaîtront exaltantes et admirables, d'autres terribles ou grotesques. La plupart ont été de véritables épopées humaines, mettant en scène des personnalités singulières et à même de susciter, selon les cas, le respect ou l'opprobre.

Patrick Berche, professeur de microbiologie, doyen de la faculté de médecine Paris-Descartes, a publié Une histoire des microbes, L'Histoire secrète des guerres biologiques, Les Menaces biologiques (avec H. Korn et P. Binder).
Jean-Jacques Lefrère, professeur d'hématologie, a publié des ouvrages de médecine, des essais d'histoire littéraire et des biographies (Rimbaud, Lautréamont, Jules Laforgue).

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262034757
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 154 x 240 mm
Perrin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sl972 Posté le 16 Juin 2016
    « Gloires et impostures de la médecine » nous propose vingt épisodes de la longue histoire de la médecine. Avec un titre pareil, on se doute bien que nous allons perdre très vite nos lunettes roses et nos œillères. Ça ne traîne pas d’ailleurs, vu que l’on commence par les vivisections de prisonniers à Alexandrie. Mais cet ouvrage n’a pas pour but de détruire tous nos idéaux. Même si les choix les plus critiquables restent facilement en tête – je n’oublierais sans doute jamais la tentative d’inoculation de la lèpre dans l’œil d’une patiente, sans même informer celle-ci (Hansen aurait-il oublié la définition du mot « consentement » ?) – certaines histoires sont bien plus belles et moins tragiques. Pour moi, ce livre sert surtout à nous rappeler qu’aucune science ne s’est construite en un jour et la médecine ne déroge pas à cette règle. Nos connaissances sur le corps humain et son fonctionnement sont le fruit de siècles d’études et d’expériences. Cependant, même si on voudrait parfois l’occulter, une science qui s’attache à l’étude du vivant ne peut pas avoir une histoire toujours très belle. C’est justement ce que « Gloires et impostures de la médecine » réussit – avec brio... « Gloires et impostures de la médecine » nous propose vingt épisodes de la longue histoire de la médecine. Avec un titre pareil, on se doute bien que nous allons perdre très vite nos lunettes roses et nos œillères. Ça ne traîne pas d’ailleurs, vu que l’on commence par les vivisections de prisonniers à Alexandrie. Mais cet ouvrage n’a pas pour but de détruire tous nos idéaux. Même si les choix les plus critiquables restent facilement en tête – je n’oublierais sans doute jamais la tentative d’inoculation de la lèpre dans l’œil d’une patiente, sans même informer celle-ci (Hansen aurait-il oublié la définition du mot « consentement » ?) – certaines histoires sont bien plus belles et moins tragiques. Pour moi, ce livre sert surtout à nous rappeler qu’aucune science ne s’est construite en un jour et la médecine ne déroge pas à cette règle. Nos connaissances sur le corps humain et son fonctionnement sont le fruit de siècles d’études et d’expériences. Cependant, même si on voudrait parfois l’occulter, une science qui s’attache à l’étude du vivant ne peut pas avoir une histoire toujours très belle. C’est justement ce que « Gloires et impostures de la médecine » réussit – avec brio – à nous faire voir, sans commettre l’erreur de noircir entièrement le tableau. Les deux auteurs, Patrick Berche et Jean-Jacques Lefrère, ont de plus un style agréable qui se laisse lire facilement, ce qui fait de ce livre un "must read" à mettre entre toutes les mains.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lirio Posté le 4 Avril 2013
    Ils sont à l'origine de grandes découvertes médicales qui ont largement contribué à l'amélioration de la santé publique et privée, mais l'homme de la rue connaît rarement leurs noms. Qui connaît Laennec, inventeur du stéthoscope, qui révolutionna la consultation médicale ? Ou Semmelweis, qui le premier découvrit les germes des maladies infectieuses et posa les bases de l'asepsie ? Ou encore Banting, qui en découvrant les effets de l'insuline sur les patients diabétiques contribua à gérer le mieux possible cette maladie si courante de nos jours ? Malheureusement, d'autres hommes de science ont à travers les siècles abusé de leurs connaissances et de leur autorité pour manipuler ou maltraiter leurs patients, parfois jusqu'à la mort. Comme avec la sinistre « enquête de Tuskegee », où des médecins américains laissèrent sciemment mourir des malades de la syphillis afin d'étudier cette pathologie durant des décennies. Ou encore avec l'horrible affaire des « bébés Thalidomide » en Allemagne, ou « l'affaire du sang contaminé » en France, de sinistre mémoire. Ce livre très documenté montre bien que la science est capable du meilleur comme du pire.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…