Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694599
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

Glory

Emmanuelle ARONSON (Traducteur)
Collection : Domaine étranger
Date de parution : 27/08/2020
Roman choral puissant et envoûtant, Glory met en scène les retombées d’une terrible agression dans une petite ville du Texas et donne la parole à celles que l’on n’a pas l’habitude d’entendre.
14 février 1976, jour de la Saint-Valentin. Dans la ville pétrolière d’Odessa, à l’ouest du Texas, Gloria Ramirez, quatorze ans, apparaît sur le pas de la porte de Mary Rose Whitehead.
L’adolescente vient d’échapper de justesse à un crime brutal. Dans la petite ville, c’est dans les bars et dans les...
14 février 1976, jour de la Saint-Valentin. Dans la ville pétrolière d’Odessa, à l’ouest du Texas, Gloria Ramirez, quatorze ans, apparaît sur le pas de la porte de Mary Rose Whitehead.
L’adolescente vient d’échapper de justesse à un crime brutal. Dans la petite ville, c’est dans les bars et dans les églises que l’on juge d’un crime avant qu’il ne soit porté devant un tribunal. Et quand la justice se dérobe, une des habitantes va prendre les choses en main, peu importe les conséquences.
Elizabeth Wetmore n’hésite pas à sonder les tréfonds de l’âme humaine et livre un roman dur et âpre à la beauté mordante.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694599
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Glory est l'une des petites merveilles de la rentrée littéraire."
Karen Lajon / Le JDD.fr

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bazart Posté le 15 Septembre 2020
    Gloria, à peine quinze ans a été battue et violée le soir de la Saint Valentin. Elle est recueillie au matin par une jeune mère de famille, le shérif du comté est alerté et son agresseur, un garçon tout juste sorti de l’adolescence qui travaille dans les champs de pétrole, est arrêté le jour même. Mais nous sommes au Texas en 1976 et rien n’est simple. « Pourquoi Dieu a-t-il donné du pétrole au Texas ? Pour se faire pardonner le paysage. » Une jeune fille qui monte de son plein gré dans le pick-up d’un inconnu ne le fait-elle pas à ses risques et périls ? Surtout que dans la région ont le sait bien, même très jeunes, les filles latinos ont le sang chaud. Les hommes n’ont jamais tort dans une société raciste, sexiste et patriarcale. Plusieurs voix de femmes pour nous raconter la terrible histoire de Glory. Des femmes fortes, des voix puissantes, qui se battent et se débattent au quotidien pour simplement exister. On ne peut s'empecher de penser au film - (au CHEF D’ŒUVRE on pourrait même dire) de Kelly Reichardt* "Certain Women" , et on imagine, tout le long de la lecture, le... Gloria, à peine quinze ans a été battue et violée le soir de la Saint Valentin. Elle est recueillie au matin par une jeune mère de famille, le shérif du comté est alerté et son agresseur, un garçon tout juste sorti de l’adolescence qui travaille dans les champs de pétrole, est arrêté le jour même. Mais nous sommes au Texas en 1976 et rien n’est simple. « Pourquoi Dieu a-t-il donné du pétrole au Texas ? Pour se faire pardonner le paysage. » Une jeune fille qui monte de son plein gré dans le pick-up d’un inconnu ne le fait-elle pas à ses risques et périls ? Surtout que dans la région ont le sait bien, même très jeunes, les filles latinos ont le sang chaud. Les hommes n’ont jamais tort dans une société raciste, sexiste et patriarcale. Plusieurs voix de femmes pour nous raconter la terrible histoire de Glory. Des femmes fortes, des voix puissantes, qui se battent et se débattent au quotidien pour simplement exister. On ne peut s'empecher de penser au film - (au CHEF D’ŒUVRE on pourrait même dire) de Kelly Reichardt* "Certain Women" , et on imagine, tout le long de la lecture, le beau film qu’elle pourrait en faire*.. « A Odessa, comment appelle-t-on une mère célibataire qui doit se réveiller de bonne heure matin ? Une élève de seconde. » Gloria, Marie- Rose, Corrine, Ginny, Karla, Suzanne, Debra Ann, prennent vie sous la plume tendre et violente d’Elisabeth Wetmore, et nous ne sommes pas prêts de les oublier. Une histoire de l’Amérique profonde des laissées pour compte. Il y a vraiment une école du roman américain, c’est quand même incroyable qu’en quelques pages seulement, on ne puisse plus lâcher leurs bouquins, ce qui est encore le cas avec ce grand roman d’une force incroyable
    Lire la suite
    En lire moins
  • Waterlyly Posté le 8 Septembre 2020
    1976, Odessa. Alors que le boom pétrolier bat son plein dans cette ville du Texas, les préjugés ont la dent dure. Gloria, une jeune mexicaine de quatorze ans, frappe à la porte de Mary Rose le lendemain de la Saint-Valentin. La jeune fille a été agressée et violée. Mary Rose fera tout pour venir en aide à l’adolescente, malgré les menaces qu’elle subit de la part des habitants de la ville. C’est une expérience de lecture immersive et servie par un schéma narratif fort et original. Je préfère vous prévenir d’emblée. Il ne faut surtout par appréhender ce roman comme un thriller avec un mystère ou une enquête à résoudre sous peine d’etre très déçus. C’est un peu ce qui m’est arrivé au départ, m’attendant réellement à cela durant ma lecture. Malgré tout, une fois la petite déconvenue passée, je dois reconnaître que ce roman ne laissera pas son lecteur indifférent. L’agression de Gloria n’est qu’un prétexte pour l’auteure afin de dérouler son intrigue. Elizabeth abordera ainsi des thématiques très dures, telles que le racisme et la place de la femme dans une société foncièrement misogyne à l’époque. Je suis passée par beaucoup de sentiments et j’ai souvent été révoltée. Elizabeth propose une... 1976, Odessa. Alors que le boom pétrolier bat son plein dans cette ville du Texas, les préjugés ont la dent dure. Gloria, une jeune mexicaine de quatorze ans, frappe à la porte de Mary Rose le lendemain de la Saint-Valentin. La jeune fille a été agressée et violée. Mary Rose fera tout pour venir en aide à l’adolescente, malgré les menaces qu’elle subit de la part des habitants de la ville. C’est une expérience de lecture immersive et servie par un schéma narratif fort et original. Je préfère vous prévenir d’emblée. Il ne faut surtout par appréhender ce roman comme un thriller avec un mystère ou une enquête à résoudre sous peine d’etre très déçus. C’est un peu ce qui m’est arrivé au départ, m’attendant réellement à cela durant ma lecture. Malgré tout, une fois la petite déconvenue passée, je dois reconnaître que ce roman ne laissera pas son lecteur indifférent. L’agression de Gloria n’est qu’un prétexte pour l’auteure afin de dérouler son intrigue. Elizabeth abordera ainsi des thématiques très dures, telles que le racisme et la place de la femme dans une société foncièrement misogyne à l’époque. Je suis passée par beaucoup de sentiments et j’ai souvent été révoltée. Elizabeth propose une intrigue purement psychologique et le fait sous un schéma narratif très judicieux. Elle donnera à tour de rôle la parole aux diverses femmes qui composent cette histoire. C’est une histoire féminine du début à la fin, et cela rend l’intrigue forte et puisssante. Chacune des femmes a su me toucher de par son histoire personnelle, mais il est vrai que Mary Rose m’a conquise au travers du courage dont elle fait preuve pour défendre Gloria et témoigner en sa faveur lors du procès. La plume de l’auteure est enivrante. Sous un style fort et poétique à la fois, Elizabeth va sonder les pensées de chacune de ses protagonistes. Il ne faut pas s’attendre à retrouver un roman où le rythme est effréné, bien au contraire. Quelques longueurs sont parfois à dénoter et surtout, beaucoup de digressions viennent parsemer le texte. Ce sera mon seul bémol. Avec ce roman, l’auteure nous livre une véritable peinture sociétale livrée sans fards et sous le regard de femmes charismatiques et fortes. Malgré quelques longueurs, ce roman ne peut laisser indifférent. À lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Root Posté le 5 Septembre 2020
    15 février 1976. Elle ignore où elle se trouve. La plaine aride du Texas s’étend à perte de vue. L’alcool a eu raison de lui, sans quoi elle serait sûrement morte à l’heure qu’il est. Il y a une route. Les contours d’une ferme. Son seul salut. Elle rassemble ses vêtements déchirés, redresse son corps ankylosé et s’éloigne du pick-up. Sous son chapeau de cow-boy, il cuve toujours. Elle doit partir. Maintenant. Mary Rose Whitehead n’a pas envie d’ouvrir sa porte. La gamine a deux coquards, des écorchures partout. On pourrait la croire ivre. La carabine à la main, Mary Rose consent à la mettre à l’abri. Elle est enceinte jusqu’au cou et a d’autres priorités que cette petite Mexicaine sortie de nulle part, mais c’est plus fort qu’elle, on n’ignore pas son prochain. En acceptant d’aider Gloria Ramirez, elle ne sait pas encore à quoi elle s’expose. Corrine Shepard, quant à elle, sombre doucement depuis la mort de son mari – un suicide en phase terminale de cancer, officiellement un accident de chasse. Imbibée d’alcool du matin au soir, Corrine survit dans le capharnaüm qu’est devenue sa maison tout en détestant cordialement ses voisins. Sa dérive émeut, tant on s’imagine à... 15 février 1976. Elle ignore où elle se trouve. La plaine aride du Texas s’étend à perte de vue. L’alcool a eu raison de lui, sans quoi elle serait sûrement morte à l’heure qu’il est. Il y a une route. Les contours d’une ferme. Son seul salut. Elle rassemble ses vêtements déchirés, redresse son corps ankylosé et s’éloigne du pick-up. Sous son chapeau de cow-boy, il cuve toujours. Elle doit partir. Maintenant. Mary Rose Whitehead n’a pas envie d’ouvrir sa porte. La gamine a deux coquards, des écorchures partout. On pourrait la croire ivre. La carabine à la main, Mary Rose consent à la mettre à l’abri. Elle est enceinte jusqu’au cou et a d’autres priorités que cette petite Mexicaine sortie de nulle part, mais c’est plus fort qu’elle, on n’ignore pas son prochain. En acceptant d’aider Gloria Ramirez, elle ne sait pas encore à quoi elle s’expose. Corrine Shepard, quant à elle, sombre doucement depuis la mort de son mari – un suicide en phase terminale de cancer, officiellement un accident de chasse. Imbibée d’alcool du matin au soir, Corrine survit dans le capharnaüm qu’est devenue sa maison tout en détestant cordialement ses voisins. Sa dérive émeut, tant on s’imagine à la place de cette femme qui ignore comment vivre sans l’homme qu’elle aime. D’un jardin à l’autre, le long des rues, erre Debra Ann Pierce, dont la mère a disparu avec pour seule explication un mot épinglé à l’oreiller de la fillette. Debra Ann attend patiemment le retour de Ginny, et se convainc de l’accueillir chaleureusement. Glory. Autopsie d’une petite ville texane, où l’on se garde bien d’écouter les ragots, mais… Tu sais ce qui se dit sur Untel#8201;? C’est Machin qui me l’a dit, tu sais, celui qui… Oui, j’ai aussi entendu dire que sa femme… Vous voyez le tableau. La parole de l’un contre celle de l’autre, et mieux vaut avoir les bonnes origines et un statut social convenable pour peser sur la balance. Gloria Ramirez, 14 ans, n’a rien de tout ça. Elle est montée de son plein gré dans la voiture de Dale Strickland. Qu’elle ait été violée ou pas, tout le monde s’en moque. Qu’elle ne vienne pas ternir l’image de ces braves gens d’Odessa. Le père Strickland est pasteur, tout de même, alors si ce n’est pour le faire chanter, pourquoi Gloria accuserait-elle Dale#8201;? Jugée par le tribunal de la rue, qui officie au zinc et sur les bancs de l’église, Gloria Ramirez est la seule coupable, de la graine de catin au teint trop mat venue débaucher un bon petit gars qui voulait juste s’amuser, elle ne demandait que ça. Alternant les personnages au fil des chapitres, Elizabeth Wetmore met toute une communauté face à un crime contre lequel on n’ose se révolter par peur des représailles. Pire encore : la vérité n’est pas admise, et ceux qui malgré les menaces font le choix de défendre Gloria n’ont aucun crédit aux yeux des influents d’Odessa. Pourtant, Mary Rose – à la porte de qui a toqué Gloria en ce sinistre lendemain de Saint-Valentin –, écœurée par tant d’injustice, tente de se faire entendre. Son devoir de citoyenne#8201;? Non, du courage. Car il en faut pour se confronter à la toute-puissance patriarcale de la ville. Corrine elle, n’a plus rien à perdre et exècre le consensuel. Elle méprise les bigots qui la saluent chaque matin et celui qui l’empêchera de cracher toute la souffrance qui la ronge devra frapper plus fort que la vie. Toutes deux m’ont beaucoup touchée. J’ai éprouvé pour elles une sympathie instantanée et le besoin de partager leurs maux. J’ai donc su, dès les premiers chapitres, que le pacte de lecture était signé : l’auteur m’a prise dans ses filets, et je serais du voyage, où qu’on me conduise. J’ai serré les dents plus d’une fois, de rage, de honte pour ce que les hommes sont capables de faire. Les hommes, et les femmes, ce roman n’épargne personne, Odessa est un fruit pourri. L’histoire de Gloria est scandaleuse, révoltante. Comment peut-on, au nom de la prétendue suprématie blanche, balayer d’un revers de la main les atrocités commises sur une adolescente#8201;? Parce que le politiquement correct défend d’accuser un fils de bonne famille#8201;? Mais le politiquement correct permet à un fils de bonne famille d’agresser sexuellement une gamine et de la laisser pour morte#8201;? Hélas, tout ça n’est pas le fruit d’une imagination débordante. Elizabeth Wetmore a les deux pieds dans la réalité, une réalité bien laide. Elle a également le talent d’amener les choses avec subtilité, et d’avoir construit, autour de sa jeune héroïne meurtrie, des histoires à part entière qui apportent beaucoup d’humanité à ce drame immonde. L’évolution des personnages contribue à vous tenir en haleine jusqu’à la fin, et la sincérité, la justesse des plus fortes têtes vous serre le cœur. Un premier roman épatant de maîtrise, à l’atmosphère poisseuse, que l’on referme avec un goût amer dans la bouche.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zephyrine Posté le 3 Septembre 2020
    Glory, c'est le nouveau nom que se choisit Gloria, cette jeune mexicaine de 14 ans qui ne supporte plus d'entendre le sien après avoir été violé. Glory, c'est aussi le nom de ce roman chorale avec un effet domino, où à partir du drame de Gloria, un peu moins d'une dizaine de femmes deviennent les héroïnes et l'on comprend comment ce drame impacte la vie de chacune. Cette histoire, c'est celle de minorité (mexicains, femmes) qui vivent dans un Texas très macho des années 75, en plein boom pétrolier. Le jour un homme s'en prend à une jeune fille de la double minorité, c'est toute la communauté qui est impactée. La femme qui ose aider la jeune fille devient elle aussi une femme à abattre. Et pour avoir ouvert sa porte, c'est toute sa vie qui est menacée. C'est aussi l'histoire de la veuve, qui s'en veut de ne pas avoir aider cette jeune fille, mais encore tout à son deuil, elle n'arrive déjà pas à s'aider elle-même. J'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce livre. Il est assez dur, mais très très prenant. Merci aux éditions Les Escales et à Netgalley pour ce livre.
  • Sushi_and_books Posté le 2 Septembre 2020
    GLORY, Ô GLORY ❤️ . Coup de foudre de cette rentrée littéraire. Ce roman choral est PRODIGIEUX. Il est somptueux, sublime, sombre et lumineux. Glory, cette jeune fille puissante, remarquable, forte, résiliente. Glory, cette claque, cet uppercut, ce roman bouleversant. Aride et froid. Brulant et glaçant. Captivant, enivrant, poétique. Odessa-Texas, site pétrolier, St Valentin 1976, un viol d’une violence inouïe, l’élévation des voix féminines tout au long du récit. Et Glory (Gloria), cette force de la nature, jeune fille de 14 ans qui a vécu le pire mais dotée d’une force redoutable. Je suis encore bouleversée par la beauté et la dureté de ce roman. Lisez-le. Découvrez-le. Imprégnez-vous. La plume intense, incisive, hors du commun de l’auteure. Je rarement lu quelque chose d’aussi considérable. Il est bien rare d’avoir autant de mal à écrire un avis de lecture mais ce livre est juste divin, puissant, prodigieux. Je ne parviendrai pas à dire à quel point il est nécessaire que vous découvriez une plume si magique, l’auteure est impressionnante. Je suis marquée au fer rouge, sous le choc. Glory, ma plus belle lecture depuis « Le gang des rêves ».

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !