RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Grant

            Perrin
            EAN : 9782262050351
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 154 x 240 mm
            Grant
            L'étoile du Nord

            Date de parution : 04/01/2018
            La première biographie en français du plus grand général de la guerre de Sécession et du 18e président des Etats-Unis, Ulysses S. Grant.
            Si Ulysses S. Grant est demeuré profondément ancré dans la mémoire collective, c’est bien plus au titre de général en chef de l’Union victorieuse en 1865 qu’à celui de président américain de 1869 à 1877. Et pourtant, à l’inverse d’un Robert E. Lee, vaincu magnifique devenu l’icône du Sud, Ulysses S. Grant n’a joui, ni alors ni aujourd’hui,... Si Ulysses S. Grant est demeuré profondément ancré dans la mémoire collective, c’est bien plus au titre de général en chef de l’Union victorieuse en 1865 qu’à celui de président américain de 1869 à 1877. Et pourtant, à l’inverse d’un Robert E. Lee, vaincu magnifique devenu l’icône du Sud, Ulysses S. Grant n’a joui, ni alors ni aujourd’hui, de l’aura inaltérée du héros national qu’aurait pu et sans doute dû mériter son rôle.
            L’homme né, à l’instar de Lincoln, dans une modeste masure de rondins, ballotté par la vie comme peu d’autres, à la personnalité à la fois ordinaire et extraordinaire, ne se livre que par ses actes et échappe à tout archétype creux. Il faut suivre « ses » vies, celles de l’enfant timide et effacé de l’Ohio, du fermier malhabile du Missouri, de l’employé obscur de l’Illinois. Mais aussi celles du cavalier émérite de West Point, du soldat courageux du Mexique, du reconstructeur de l’Union, étoile du Nord et Némésis du Sud. Et que dire du fiancé transi, du mari fidèle et père aimant, de l’ami indéfectible quand s’oppose à lui le Grant indolent, dépressif et alcoolique ?
            Naviguant entre les plus sombres doutes de l’échec et les plus glorieux sommets du succès, entre la notoriété héroïque et les tréfonds de l’opprobre, le destin d’exception du général Grant constitue une trace profonde et unique dans l’histoire des États-Unis, dont il incarne la destinée singulière.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782262050351
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 154 x 240 mm

            Ils en parlent

            L'auteur, d'une plume précise, s'interroge sur la "personnalité à la fois ordinnaire et extraordinaire" d'un soldat au destin légendaire.
            Le Figaro Histoire

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • sweetie Posté le 9 Août 2019
              Figure emblématique de la guerre de Sécession, le général Ulysses S. Grant, commandant les troupes de l'Union, me semblait être dans l'ombre d'Abraham Lincoln et de ce fait, j'ai voulu en savoir un peu plus sur cet homme d'apparence taciturne et flegmatique. Cette biographie de Vincent Bernard est construite de façon linéaire et chronologique; de sa naissance en 1822 jusqu'à sa mort en 1885, l'auteur s'attarde surtout sur sa carrière militaire (probablement plus documentée), particulièrement son parcours durant la guerre civile américaine opposant le Nord et le Sud. Ses deux mandats présidentiels (1869-1877) sont aussi évoqués, sur fond de népotisme et de corruption, même si ses contemporains le décrivent comme un homme intègre et foncièrement honnête. Au-delà des événements connus sur cette période de la vie politique des États-Unis, Vincent Bernard nous apprend quelques faits étonnants : - au début de sa présidence, Ulysses S. Grant a évoqué l'acquisition possible de l'île Saint-Domingue (Haïti) afin d'y créer un refuge sûr pour les Noirs américains, à la manière des réserves amérindiennes; - il aurait aussi exigé de la Grande-Bretagne un dédommagement (15 milliards de dollars ou la cession du Canada) pour avoir soutenu les États confédérés durant la guerre de Sécession en leur vendant... Figure emblématique de la guerre de Sécession, le général Ulysses S. Grant, commandant les troupes de l'Union, me semblait être dans l'ombre d'Abraham Lincoln et de ce fait, j'ai voulu en savoir un peu plus sur cet homme d'apparence taciturne et flegmatique. Cette biographie de Vincent Bernard est construite de façon linéaire et chronologique; de sa naissance en 1822 jusqu'à sa mort en 1885, l'auteur s'attarde surtout sur sa carrière militaire (probablement plus documentée), particulièrement son parcours durant la guerre civile américaine opposant le Nord et le Sud. Ses deux mandats présidentiels (1869-1877) sont aussi évoqués, sur fond de népotisme et de corruption, même si ses contemporains le décrivent comme un homme intègre et foncièrement honnête. Au-delà des événements connus sur cette période de la vie politique des États-Unis, Vincent Bernard nous apprend quelques faits étonnants : - au début de sa présidence, Ulysses S. Grant a évoqué l'acquisition possible de l'île Saint-Domingue (Haïti) afin d'y créer un refuge sûr pour les Noirs américains, à la manière des réserves amérindiennes; - il aurait aussi exigé de la Grande-Bretagne un dédommagement (15 milliards de dollars ou la cession du Canada) pour avoir soutenu les États confédérés durant la guerre de Sécession en leur vendant des navires de combat; un tribunal de droit international a plutôt tranché pour une somme moindre. Un portrait fort d'un homme dont on soulignait « l'abnégation personnelle », qui savait « souffrir sans se plaindre, » d'« un patriotisme dénué d'ambition » et d'« une inébranlable résolution ». Bref, une lecture instructive, dont l'intérêt ne fléchit pas du début à la fin.
              Lire la suite
              En lire moins
            • sweetie Posté le 9 Août 2019
              Figure emblématique de la guerre de Sécession, le général Ulysses S. Grant, commandant les troupes de l'Union, me semblait être dans l'ombre d'Abraham Lincoln et de ce fait, j'ai voulu en savoir un peu plus sur cet homme d'apparence taciturne et flegmatique. Cette biographie de Vincent Bernard est construite de façon linéaire et chronologique; de sa naissance en 1822 jusqu'à sa mort en 1885, l'auteur s'attarde surtout sur sa carrière militaire (probablement plus documentée), particulièrement son parcours durant la guerre civile américaine opposant le Nord et le Sud. Ses deux mandats présidentiels (1869-1877) sont aussi évoqués, sur fond de népotisme et de corruption, même si ses contemporains le décrivent comme un homme intègre et foncièrement honnête. Au-delà des événements connus sur cette période de la vie politique des États-Unis, Vincent Bernard nous apprend quelques faits étonnants : - au début de sa présidence, Ulysses S. Grant a évoqué l'acquisition possible de l'île Saint-Domingue (Haïti) afin d'y créer un refuge sûr pour les Noirs américains, à la manière des réserves amérindiennes; - il aurait aussi exigé de la Grande-Bretagne un dédommagement (15 milliards de dollars ou la cession du Canada) pour avoir soutenu les États confédérés durant la guerre de Sécession en leur vendant... Figure emblématique de la guerre de Sécession, le général Ulysses S. Grant, commandant les troupes de l'Union, me semblait être dans l'ombre d'Abraham Lincoln et de ce fait, j'ai voulu en savoir un peu plus sur cet homme d'apparence taciturne et flegmatique. Cette biographie de Vincent Bernard est construite de façon linéaire et chronologique; de sa naissance en 1822 jusqu'à sa mort en 1885, l'auteur s'attarde surtout sur sa carrière militaire (probablement plus documentée), particulièrement son parcours durant la guerre civile américaine opposant le Nord et le Sud. Ses deux mandats présidentiels (1869-1877) sont aussi évoqués, sur fond de népotisme et de corruption, même si ses contemporains le décrivent comme un homme intègre et foncièrement honnête. Au-delà des événements connus sur cette période de la vie politique des États-Unis, Vincent Bernard nous apprend quelques faits étonnants : - au début de sa présidence, Ulysses S. Grant a évoqué l'acquisition possible de l'île Saint-Domingue (Haïti) afin d'y créer un refuge sûr pour les Noirs américains, à la manière des réserves amérindiennes; - il aurait aussi exigé de la Grande-Bretagne un dédommagement (15 milliards de dollars ou la cession du Canada) pour avoir soutenu les États confédérés durant la guerre de Sécession en leur vendant des navires de combat; un tribunal de droit international a plutôt tranché pour une somme moindre. Un portrait fort d'un homme dont on soulignait « l'abnégation personnelle », qui savait « souffrir sans se plaindre, » d'« un patriotisme dénué d'ambition » et d'« une inébranlable résolution ». Bref, une lecture instructive, dont l'intérêt ne fléchit pas du début à la fin.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…