Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258107960
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 130 x 200 mm

Hanayoi - la chambre des kimonos

Jean-Baptiste FLAMIN (Traducteur)
Date de parution : 26/03/2015
« De toute sa vie, jamais elle n’avait pensé que le sexe pouvait être aussi exquis. »
 
Asako est l’héritière d’une boutique de kimonos, une maison très renommée installée à Tokyo depuis trois générations. Fière de sa famille, toujours pleine d'idées, elle lance sa propre affaire avec une collection de kimonos anciens que son grand-père lui a léguée. A ses côtés, Seiji, son mari, souffre à la... Asako est l’héritière d’une boutique de kimonos, une maison très renommée installée à Tokyo depuis trois générations. Fière de sa famille, toujours pleine d'idées, elle lance sa propre affaire avec une collection de kimonos anciens que son grand-père lui a léguée. A ses côtés, Seiji, son mari, souffre à la fois d'un complexe d’infériorité et d'un profond mal-être. Depuis longtemps, il ressent secrètement le désir d’une soumission totale qui lui permettrait de se libérer de toutes les pressions qui pèsent sur lui. Ils vont bientôt découvrir tous deux des plaisirs charnels qu’ils n’avaient jamais connus, mais avec d’autres partenaires…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258107960
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 130 x 200 mm

Ils en parlent

"La chambre des kimonos" ouvre une porte sur la culture nippone. Entre passé et présent, extrâme modernité et valeurs shintoïste
.
Le Tarn Libre

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Seijoliver Posté le 21 Décembre 2018
    Malgré ce qui m'a semblé quelques maladresses (comme par exemple de trop en dire surtout au début ; cela manque un peu de mystère sur ce qui va se passer. Et aussi des répétitions dans l'écriture) ce double couple mal-marié qui se découvre était plutôt intéressant. Cette chambre des kimonos, petite pièce - six tatamis -, mais ô combien révélatrice des désirs et fantasmes de ces quatre personnages dont on suivra les évolutions à tour de rôle puisque chaque chapitre est consacré à l'un d'eux.
  • manujean137 Posté le 19 Mai 2016
    Voilà un roman qui aura au moins le mérite de présenter et développer plusieurs thèmes sans trop de lourdeurs ni de superficialités. Entre Tokyo et Kyoto l'auteure nous immerge dans les traditions japonaises centrées sur les kimonos et autres obis avec de jolies descriptions des motifs et de la texture des tissus, mais aussi nous confronte au mode de pensée au pays du soleil levant, entre apparences et ressentis profonds. Le thème principal est l'adultère, ou plus précisément le désir qui saisit et qui submerge sans prévenir. Pschologie des personnages relativement à leur culture et conditions sociales couplée à l'art japonais des noeuds, on laissera chacun se faire sa propre idée, sachant que certains passages n'étant point faciles les âmes particulièrement sensibles éviteront sans trop de regret cette lecture.
  • Shan_Ze Posté le 20 Mai 2015
    Merci à Babelio et aux Editions Presse de la Cité de m’avoir proposer ce roman car j’apprécie beaucoup la littérature japonaise. J’aime découvrir et redécouvrir leurs traditions, leurs fêtes, leurs habitudes qui me fascinent toujours autant. Dans Hanayoi, j’ai découvert le vêtement nippon dans toutes ses nuances, subtilités et couleurs. J’ai été ravie de suivre l’importance que les japonais accordent à l’harmonie des tons, des saisons et autres détails qui m’échappent sur le moment. Mais bon, en fait, les kimonos ne sont qu’un prétexte pour parler de la rencontre de deux couples : Asako et Seiji font la connaissance de Chisa et Masataka. Asako a hérité de la collection de kimonos anciens de son grand-père et décide d’ouvrir un magasin. A la recherche de nouveaux habits, elle rencontre Masataka. A partir de là, on parle surtout de sexe, de fantasmes et secrets. L’auteur va habilement parler des différentes rencontres entre les protagonistes, le désir qui pointe entre chacun, les envies secrètes et …autres moments un peu émoustillants. L’érotisme devient alors très présent même si certaines descriptions m’ont un peu incommodée. Le jeu d’amour entre les deux couples est fort captivant et amusant à suivre à travers les quatre personnages, chaque chapitre... Merci à Babelio et aux Editions Presse de la Cité de m’avoir proposer ce roman car j’apprécie beaucoup la littérature japonaise. J’aime découvrir et redécouvrir leurs traditions, leurs fêtes, leurs habitudes qui me fascinent toujours autant. Dans Hanayoi, j’ai découvert le vêtement nippon dans toutes ses nuances, subtilités et couleurs. J’ai été ravie de suivre l’importance que les japonais accordent à l’harmonie des tons, des saisons et autres détails qui m’échappent sur le moment. Mais bon, en fait, les kimonos ne sont qu’un prétexte pour parler de la rencontre de deux couples : Asako et Seiji font la connaissance de Chisa et Masataka. Asako a hérité de la collection de kimonos anciens de son grand-père et décide d’ouvrir un magasin. A la recherche de nouveaux habits, elle rencontre Masataka. A partir de là, on parle surtout de sexe, de fantasmes et secrets. L’auteur va habilement parler des différentes rencontres entre les protagonistes, le désir qui pointe entre chacun, les envies secrètes et …autres moments un peu émoustillants. L’érotisme devient alors très présent même si certaines descriptions m’ont un peu incommodée. Le jeu d’amour entre les deux couples est fort captivant et amusant à suivre à travers les quatre personnages, chaque chapitre permet de mettre une personne dans une nouvelle situation. Murayama installe une curiosité qui donne envie de poursuivre la lecture pour connaitre la suite : un véritable page turner érotique ! Parfois, un peu perdue dans la narration relativement peu chronologique de l’histoire, j’ai quand même appréciée de suivre les traditions nippones ainsi de réfléchir sur l’amour, les sentiments et sexe dans le couple. Je guetterai les prochaines parutions de l’auteur… (Petite question : je ne sais pas si j’ai loupé la référence mais que signifie Hanayoi ?)
    Lire la suite
    En lire moins
  • vechcade Posté le 12 Mai 2015
    . J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre. Bravo à son auteure. .
  • Mariloup Posté le 3 Mai 2015
    Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les Éditions Presses de la Cité pour cette lecture. C'est le premier livre que je lis d'un auteur japonais (auteur de roman et pas de mangas, j'entends). #Spoilers# Asako est gérante d'un magasin de vente de kimonos anciens, métier qui se transmet de génération en génération, or la mode du kimono se perd, on ne s'en vêtit que pour les grandes occasions alors comment rendre les affaires florissantes? C'est grâce à son défunt grand-père qui lui aura laissé des centaines de kimonos, qu'elle retrouvera le goût du travail, qu'elle décidera de tout recommencer à zéro. Seiji est le mari d'Asako et il en a assez de vivre dans l'ombre de sa femme à qui tout réussit, et désire secrètement à se faire soumettre par une femme qui serait sa déesse. Chisa est une belle jeune femme, qui a été abusée dans son enfance par son oncle et cela a profondément affecté sa vie de femme. Elle est mariée à Masataka et ils tiennent une entreprise de pompes funèbres. Ce n'est pas un mariage d'amour, loin de là même s'ils ont un fils ensemble, c'est plus par intérêts communs. Masataka profite de la douleur des gens... Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les Éditions Presses de la Cité pour cette lecture. C'est le premier livre que je lis d'un auteur japonais (auteur de roman et pas de mangas, j'entends). #Spoilers# Asako est gérante d'un magasin de vente de kimonos anciens, métier qui se transmet de génération en génération, or la mode du kimono se perd, on ne s'en vêtit que pour les grandes occasions alors comment rendre les affaires florissantes? C'est grâce à son défunt grand-père qui lui aura laissé des centaines de kimonos, qu'elle retrouvera le goût du travail, qu'elle décidera de tout recommencer à zéro. Seiji est le mari d'Asako et il en a assez de vivre dans l'ombre de sa femme à qui tout réussit, et désire secrètement à se faire soumettre par une femme qui serait sa déesse. Chisa est une belle jeune femme, qui a été abusée dans son enfance par son oncle et cela a profondément affecté sa vie de femme. Elle est mariée à Masataka et ils tiennent une entreprise de pompes funèbres. Ce n'est pas un mariage d'amour, loin de là même s'ils ont un fils ensemble, c'est plus par intérêts communs. Masataka profite de la douleur des gens qui perdent leurs proches pour se faire plus d'argent, pour que son entreprise prenne du galon; il est insatisfait de sa vie conjugale, car il trouve sa femme trop passive et soumise naturellement. Les chemins de ces deux couples vont se croiser de part les kimonos. L'étincelle dans chaque couple a disparu et rien n'est pareil. Et nous voilà, plongés dans les affres de l'adultère ou chacun y trouve son compte; les partenaires sont échangés dans le secret ou non; et chaque conjoint notera les changements survenus chez leur compagnon en bien ou en mal au fil du temps. Et c'est à ce moment-là qu'on se rend compte que leurs vies auraient pu être toutes autres si les deux couples avaient été inversés: Chisa avec Seiji et Masataka avec Asako. La plume de l'auteur est vraiment très agréable, avec une certaine pointe de poésie. L'écriture est fluide malgré les thèmes lourds présents dans l'histoire. Ce fut un plaisir de plonger dans le Japon d'antan, de découvrir le Japon traditionnel, la culture etc... Et fut l'occasion pour moi de m'intéresser plus au kimono: ce beau vêtement que portent les Japonais, aperçus dans les films et mangas, de savoir comment le porter, de quoi il se compose (obi, nœud-tambour...), d'imaginer tous les motifs et couleurs possibles. Les descriptions étaient tellement précises que j'avais l'impression de voir les kimonos réellement, comme s'ils s'étalaient sous mes yeux. Je ne m'attendais pas à ce que les personnages aient chacun leur point de vue par chapitre mais cela est mieux en un sens. Certains passages, certains thèmes m'ont dérangé comme l'inceste, l'adultère en général... enfin, beaucoup de problèmes de mœurs mais cela fait partie de l'histoire bien sûr. En fait, comme je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire en lisant le résumé du livre, j'ai été assez déçue lors de ma lecture et je n'ai pas été très emballée par l'histoire mais néanmoins, comme dit précédemment, j'ai apprécié ma plongée dans le Japon et la plume de l'auteure.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.