Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221108918
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 135 x 215 mm

Helliconia l'été

Jacques CHAMBON (Traducteur)
Collection : Ailleurs et Demain
Date de parution : 15/03/2007

Helliconia ressemble par certains côtés à la Terre. Elle possède des montagnes et des plaines, des fleuves, des océans, des forêts et des déserts. Des quasi-humains la partagent avec des phagors, une espèce intelligente, dotée de cornes, d'une épaisse toison, familière du froid et qui semble descendre de sortes de...

Helliconia ressemble par certains côtés à la Terre. Elle possède des montagnes et des plaines, des fleuves, des océans, des forêts et des déserts. Des quasi-humains la partagent avec des phagors, une espèce intelligente, dotée de cornes, d'une épaisse toison, familière du froid et qui semble descendre de sortes de bisons.
Mais Helliconia connaît un terrible climat. Lorsqu'elle s'éloigne de l'étoile géante Freyr, c'est l'hiver ; une petite ère glaciaire de cinq cents ans. Lorsqu'elle s'approche de Freyr, c'est un insupportable été de deux cent trente-huit ans. La faune, la flore et les sociétés d'Helliconia doivent trouver les moyens de survivre. Les peuples, durement éprouvés, perdent presque le souvenir des grandes saisons et, à l'issue de chaque hiver, il leur faut réinventer la civilisation. Le Printemps d'Helliconia, premier volume de la trilogie, contait, sur bien des générations, la fonte des glaces, le réveil de la nature et l'épanouissement progressif de cultures entières.
Dans Helliconia l'été, Brian Aldiss décrit, sur moins d'une petite année et à travers toute la planète, l'histoire de la chute du roi de Borlien, Jandol Anganol, dont les voisins ont été rendus turbulents par l'ardeur écrasante de l'été. Les peuples sont agités par des prophéties selon lesquelles Helliconia finira dans le feu. Le roi, mystique et paillard, rusé et indécis, y perdra sa reine, son trône et sa vie.
Helliconia est une œuvre unique où l'histoire, les transformations de l'environnement et les lois de l'évolution s'entrelacent en une trame qui échappe à tout précédent terrestre. C'est une fable et un exploit, un livre-univers comparable au célèbre Dune de Frank Herbert. Le Printemps d'Helliconia a obtenu le prix de la British Science-Fiction Association et celui du J. W. Campbell Memorial, décerné en souvenir d'un des fondateurs de la science-fiction américaine

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221108918
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 3 Janvier 2020
    Retour sur la planète Helliconia soumise , rappelons-le au cycle cosmique par son double soleil , à un cycle biologique , le virus qui permet l’adaptation des humains aux conditions estivales et hivernales et donc à des cycles de civilisations -phénix qui ,périodiquement, renaissent de leurs cendres. C’est l’été , de plus en plus brûlant , les humains dominent les Phagors autochtones, et ont atteint un niveau de civilisation équivalent au XVI ème siècle terrien. Ce volume est centré sur un royaume , le Borlien , son roi JandolAnganol , sa géopolitique , et la montée en puissance de sectes et religions millénaristes. Sans oublier la présence des témoins de la Terre (le satellite Avernus) qui cette fois interviennent directement (au moins l’un d’entre eux). C’est toujours passionnant.
  • ZeroJanvier79 Posté le 8 Octobre 2019
    Je crois que j'ai trouvé ce deuxième tome de la trilogie Helliconia encore meilleur que le premier. Malgré quelques longueurs dans certains chapitres, l'ensemble est fascinant. Si le récit au premier degré est déjà intéressant, il prend toute sa saveur quand on le place dans la grande histoire d'Helliconia et de ses saisons longues de plusieurs siècles au cours desquelles des civilisations naissent et tombent. On retrouve ainsi avec plaisir des références à des lieux ou des personnages présents dans le premier volume, mais évoqués ici comme des légendes, des mythes aux noms parfois déformés par le passage du temps. Le résultat est passionnant et montre le talent de l'auteur pour créer, décrire et faire vivre un écosystème cohérent et finement pensé, avec une richesse incroyable. J'espère que le troisième et dernier tome, que je lirai très prochainement, sera à la hauteur et parachèvera ce qui est pour le moment une trilogie de très grande qualité.
  • finitysend Posté le 30 Octobre 2017
    Apres le printemps et avant l'hiver : L'été ... Perso c'est l'hiver que je préfère dans ce cycle .. Ce qui est époustouflant dans ces trois récits , c'est la minutie des détails . le grand nombre de personnages soignés et surtout l'indéniable présence solide de l'univers . C'est un superbe voyage au sens propre et ce cycle a très certainement demandé un travail fabuleux à l'auteur mais quelle réussite ! Une planète où les saisons durent mille ans .. Une durée bien trop longue pour les civilisations d'héliconia et de ce fait les civilisations qui sont mortelles , sont vouées à un éternel recommencement et à un oubli des règles de fonctionnement de cet univers , sauf peut-être dans le nord. Les aspects climatiques ne sont pas les seuls en jeux et l'exobiologie s'invite dans les débats aussi , avec la politique sur le continent le plus chaud de ce monde . La question tient principalement dans le pourquoi et le comment les individus et les sociétés survivent , ou pas , a des chamboulements majeurs , avec la question de la mémoire ! Le tout avec une bonne dose de rythme et de suspens . Les femmes ont la part belle dans ce roman et... Apres le printemps et avant l'hiver : L'été ... Perso c'est l'hiver que je préfère dans ce cycle .. Ce qui est époustouflant dans ces trois récits , c'est la minutie des détails . le grand nombre de personnages soignés et surtout l'indéniable présence solide de l'univers . C'est un superbe voyage au sens propre et ce cycle a très certainement demandé un travail fabuleux à l'auteur mais quelle réussite ! Une planète où les saisons durent mille ans .. Une durée bien trop longue pour les civilisations d'héliconia et de ce fait les civilisations qui sont mortelles , sont vouées à un éternel recommencement et à un oubli des règles de fonctionnement de cet univers , sauf peut-être dans le nord. Les aspects climatiques ne sont pas les seuls en jeux et l'exobiologie s'invite dans les débats aussi , avec la politique sur le continent le plus chaud de ce monde . La question tient principalement dans le pourquoi et le comment les individus et les sociétés survivent , ou pas , a des chamboulements majeurs , avec la question de la mémoire ! Le tout avec une bonne dose de rythme et de suspens . Les femmes ont la part belle dans ce roman et c'est d'elles que vient le salut ... souvent ... C'est un must du genre planète opéra . Plein de questions et de personnages qui foisonnent ... Une réflexion sur l'histoire et les limites de la mémoire humaine . Une réflexion sur la fragilité des civilisations et des individus ainsi que sur la force des contraintes naturelles . Adaptation .. non adaptation , de vastes questions très solidement et joliment posées , bien que un peu trop noyées dans une vie trépidante et foisonnante . Je préfère les premier et second tome de cycle , parce que l'environnement est grandiose et qu'il s'impose fortement dans le récit .
    Lire la suite
    En lire moins
  • Henri-l-oiseleur Posté le 16 Décembre 2015
    Le second volume de la trilogie, consacré au grand été de plusieurs siècles où Helliconia est le plus proche de sa seconde étoile, est consacré à une science-fiction plus politique, à des intrigues centrées autour d'un roi et de ses guerres et tourments. L'été, en effet, marque l'apogée de la race humaine, tandis que la seconde race de la planète, celle des Phagors, est parallèlement en récession et tombe en servitude. Tandis que les habitants progressent et approchent de la compréhension scientifique de leur système et de leur univers, la station d'observation terrienne, dont les membres ne peuvent pas descendre sur la planète pour des raisons sanitaires, vit son propre destin d'univers en vase clos et en décadence. Enfin, l'histoire d'Helliconia affecte profondément la Terre qui la suit de loin et c'est une grande originalité d'Aldiss de rappeler que l'observateur n'est jamais neutre, mais toujours affecté par ce qu'il observe. J'ai moins aimé ce roman en raison de la trop grande place accordée à la politique et aux déboires d'un royaume.
  • Cacha Posté le 5 Septembre 2015
    Suite de la trilogie. L'été les habitants d'Helliconia maigrissent... J'ai lu ces romans il y a déjà plusieurs années, mais je m'en souviens encore à peu près. Et j'ai enfin pu retrouver le titre de cette trilogie qui me hante. L'auteur a fait preuve d'une grande imagination pour créer ce monde où les deux saisons principales durent aussi longtemps.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.