Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368526903
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 128 x 182 mm

Helvetica - tome 2

Collection : Helvetica
Date de parution : 04/07/2019
Parmi la population vivent en secret de jeunes femmes dotées de pouvoirs mystérieux. On les appelle "les sorcières"...
Parmi la population vivent en secret de jeunes femmes dotées de pouvoirs mystérieux. On les appelle "les sorcières"...

Celles-ci aspirent à une seule chose : vivre paisiblement, mais hélas, leur existence n'est pas du goût de tout le monde ! Une violente organisation nommée "Daruma" les pourchasse et les assassine impitoyablement.

Un...
Parmi la population vivent en secret de jeunes femmes dotées de pouvoirs mystérieux. On les appelle "les sorcières"...

Celles-ci aspirent à une seule chose : vivre paisiblement, mais hélas, leur existence n'est pas du goût de tout le monde ! Une violente organisation nommée "Daruma" les pourchasse et les assassine impitoyablement.

Un jour, cette organisation décide de s'en prendre à Asahi Mayuzumi, un étudiant en apparence ordinaire. Mortellement blessé, il est sauvé par un groupe de quatre sorcières. C'est alors que commence pour le jeune homme une nouvelle vie. Une vie faite de surprises, où résonnent en permanence, dans le lointain, d'inquiétants bruits de bottes...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368526903
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 128 x 182 mm

Ils en parlent

"Helvetica détourne les codezs du harem manga, du thriller pur et dur et du manga d'initiation de fantasy pour donner une oeuvre bien à part."
SéL / Canal BD (Juillet-Août)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Hiromichi Posté le 15 Mars 2020
    Le premier tome mettait en place le décor, ce deuxième volume nous donne enfin les enjeux. La fameuse organisation Daruma se sait investie d’une mission divine : elle doit exterminer les Sorcières. Les membres de l’organisation ont tous une haine féroce de ces dernières, et même si on nous montre leur perversion et travers, ce sont les Sorcières les mauvaises, le mal, la tentation. Ces femmes provoquent et jouent de leurs pouvoirs, elles profitent des hommes, elles tuent et blessent pour leur bon plaisir. Pour eux, il n’y a aucune distinction à faire. De l’autre côté, Asahi se fait de plus en plus à l’idée de cette colocation avec les autres sorcières. Il apprend à les connaître et essaye de comprendre un peu mieux comment fonctionne son pouvoir. Ce dernier semble incontrôlable, mais il est puissant, il est donc nécessaire qu’il le maîtrise. Entre ces deux groupes, on découvre un club de lycéen avec un curieux personnage lié aux membres de Daruma. Ce volume nous montre les différentes parties de cette histoire, les groupes annexes qui aident Daruma ou les Sorcières. Les personnages sont plus développés et on commence à mieux les comprendre, eux et leurs motivations. Il marque aussi un tournant, car... Le premier tome mettait en place le décor, ce deuxième volume nous donne enfin les enjeux. La fameuse organisation Daruma se sait investie d’une mission divine : elle doit exterminer les Sorcières. Les membres de l’organisation ont tous une haine féroce de ces dernières, et même si on nous montre leur perversion et travers, ce sont les Sorcières les mauvaises, le mal, la tentation. Ces femmes provoquent et jouent de leurs pouvoirs, elles profitent des hommes, elles tuent et blessent pour leur bon plaisir. Pour eux, il n’y a aucune distinction à faire. De l’autre côté, Asahi se fait de plus en plus à l’idée de cette colocation avec les autres sorcières. Il apprend à les connaître et essaye de comprendre un peu mieux comment fonctionne son pouvoir. Ce dernier semble incontrôlable, mais il est puissant, il est donc nécessaire qu’il le maîtrise. Entre ces deux groupes, on découvre un club de lycéen avec un curieux personnage lié aux membres de Daruma. Ce volume nous montre les différentes parties de cette histoire, les groupes annexes qui aident Daruma ou les Sorcières. Les personnages sont plus développés et on commence à mieux les comprendre, eux et leurs motivations. Il marque aussi un tournant, car la chasse est officiellement ouverte et la petite tranquillité qu’il y avait au début du tome va définitivement disparaître. Helvetica est une série courte en quatre tomes et nous offre pour l’instant une histoire bien construite. Le développement est appuyé par un style graphique qui se marie terriblement bien avec le genre. Le désespoir, la tristesse ou le sadisme des personnages se reflètent parfaitement. Il y a bien sûr quelques passages qui peuvent se montrer moins subtils, mais cela n’est pas rebutant. La série est à suivre, en espérant que l’histoire se développe correctement jusqu’au bout.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pommerouge Posté le 14 Novembre 2019
    Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Même si ce second tome, m’emballe moins que le premier, l’histoire reste intrigante et prenante ! Asahi vit désormais avec les autres sorcières, car retourner chez lui est devenu trop dangereux. Du coup, il se retrouve à être éloigné de ses amis et des gens qu’il apprécie, tout ça pour se cacher, afin de survivre. Dans ce second tome, on ne voit pas énormément Asahi, car ce dernier est surtout concentré sur ses cours ayant pour but de lui apprendre à mieux maîtriser son feu. On va ici, se concentrer beaucoup plus sur le groupe des hommes aux masques à gaz, voulant chasser les sorcières. On va y découvrir les attentions de ses derniers et surtout le plan qu’il commence à mettre en place. Ils connaissent l’existence d’Asahi, un homme sorcière, ce qui est plutôt rare, voire inexistant. Mais en réalité, ils mettent surtout en place un plan pour l’éliminer lui et les quatre jeunes filles avec qui il vit. Je dirais que ce second tome est un peu moins prenant que le premier, mais comme cette saga ne contient que quatre tome au total, je pense que ce tome est une mise en bouche pour... Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Même si ce second tome, m’emballe moins que le premier, l’histoire reste intrigante et prenante ! Asahi vit désormais avec les autres sorcières, car retourner chez lui est devenu trop dangereux. Du coup, il se retrouve à être éloigné de ses amis et des gens qu’il apprécie, tout ça pour se cacher, afin de survivre. Dans ce second tome, on ne voit pas énormément Asahi, car ce dernier est surtout concentré sur ses cours ayant pour but de lui apprendre à mieux maîtriser son feu. On va ici, se concentrer beaucoup plus sur le groupe des hommes aux masques à gaz, voulant chasser les sorcières. On va y découvrir les attentions de ses derniers et surtout le plan qu’il commence à mettre en place. Ils connaissent l’existence d’Asahi, un homme sorcière, ce qui est plutôt rare, voire inexistant. Mais en réalité, ils mettent surtout en place un plan pour l’éliminer lui et les quatre jeunes filles avec qui il vit. Je dirais que ce second tome est un peu moins prenant que le premier, mais comme cette saga ne contient que quatre tome au total, je pense que ce tome est une mise en bouche pour l’explosion qui arrivera par la suite. En bref, un tome un peu plus calme que le premier, même si intéressant. J’ai hâte de voir ce que la suite peut nous réserver et comment toute cette histoire va se terminer.
    Lire la suite
    En lire moins
  • TheBohemianWriter Posté le 2 Août 2019
    L'histoire et l'implication d'Asahi aux côtés des "sorcières" avancent d'un bond ! Ce tome nous offre une plongée terrifiante au sein de l'Organisation qui traque nos héroïnes... Le personnage de Miura m'a clairement glacé le sang ! J'attends avec impatience la sortie du troisième et avant-dernier tome, afin de voir ce qu'il va advenir de nos héros !
  • MassLunar Posté le 31 Juillet 2019
    Les mangakas Shizuka Tsukiba et Tsumugi Somei poursuivent la traque infâme aux sorcières dans ce second volume de la mini-série Helvetica, série qui s'achève en quatre volumes. Pour ce second opus, la noirceur, la cruauté, l'intensité autour de cette "traque aux sorcières" augmentent d'un cran. Attention ce second volume prouve que ce manga n'est pas pour tout le monde. Nous avons en effet droit à des passages assez haineux en raccord avec la cruauté de l'intrigue. Cette dernière est focalisée autour de certaines sorcières comme la sensuelle Rinko et surtout de leurs ennemis, l'impitoyable organisation Daruma avec notamment le sadique Miura. Encore une fois, derrière la figure des sorcières, Helvetica est avant une peinture acide et sans concession d'une certaine misogynie, d'une certaine discrimination qui peu à peu se matérialise en haine pure comme le figure Miura. Cependant, le manga parvint aussi à éviter un manichéisme trop radical en montrant légèrement les engrenages qui mènent à cette haine. Ainsi ce second volume possède son lot de flash-backs plutôt bien emmenés et surtout ces derniers se focalisent sur des personnages secondaires ce qui permet d'apporter davantage d'épaisseur à ce titre. De ce fait, on perd aussi... Les mangakas Shizuka Tsukiba et Tsumugi Somei poursuivent la traque infâme aux sorcières dans ce second volume de la mini-série Helvetica, série qui s'achève en quatre volumes. Pour ce second opus, la noirceur, la cruauté, l'intensité autour de cette "traque aux sorcières" augmentent d'un cran. Attention ce second volume prouve que ce manga n'est pas pour tout le monde. Nous avons en effet droit à des passages assez haineux en raccord avec la cruauté de l'intrigue. Cette dernière est focalisée autour de certaines sorcières comme la sensuelle Rinko et surtout de leurs ennemis, l'impitoyable organisation Daruma avec notamment le sadique Miura. Encore une fois, derrière la figure des sorcières, Helvetica est avant une peinture acide et sans concession d'une certaine misogynie, d'une certaine discrimination qui peu à peu se matérialise en haine pure comme le figure Miura. Cependant, le manga parvint aussi à éviter un manichéisme trop radical en montrant légèrement les engrenages qui mènent à cette haine. Ainsi ce second volume possède son lot de flash-backs plutôt bien emmenés et surtout ces derniers se focalisent sur des personnages secondaires ce qui permet d'apporter davantage d'épaisseur à ce titre. De ce fait, on perd aussi un peu de vue l'intrigue principal qui peine à avancer. L'intrigue s'élargit mais ne progresse pas des masses. Nous pouvons nous demander comment les auteurs vont réussir à apporter une conclusion satisfaisante avec tous ces personnages en seulement quatre tomes mais ne soyons pas trop pessimistes car ce second volume reste de qualité avec un final qui laisse tout de même présager un affrontement immédiat avec la terrible organisation. Graphiquement, le manga est toujours bon avec beaucoup plus de sensualité qui se dégage de certaines sorcières. Les visages grimaçants de certains bad guy sont justes effroyables. Le dessin, tantôt expressif, tantôt finement sensuel est toujours réussi. Je lève toutefois un sourcil face à quelques petits visages assez laids comme le client moustachu du bar dont les traits sont très accentués comme si la dessinatrice voulait imposer une déformation sans aucune raison apparente . Graphiquement, il y'a quelques visages qui sont inutilement enlaidis mais, mise à part ça, nous restons plongés dans cette atmosphère glauque et prenante d'Helvetica . Un second volume réussi au sujet maîtrisé malgré quelques "écarts" graphiques et une intrigue principale un peu laissée de côté.
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.