Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262026172
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 816
Format : 154 x 240 mm

Hermann Goering

Le dauphin d'Hitler

Date de parution : 05/11/2009

Il n’existe aucune biographie française de Hermann Goering, qui est pourtant le deuxième homme du Troisième Reich. Voici donc, grâce à une abondante documentation allemande, anglaise, américaine et suédoise, ainsi qu’à des témoignages comme celui de l’aide de camp d’Adolf Hitler, le régime national-socialiste revisité au travers d’un personnage démesuré - dans tous les sens du terme.

Au début des années vingt, le capitaine Goering est un authentiquehéros de guerre, abondamment décoré et extrêmement populaire, patriote,entreprenant, doté d’une grande intelligence et d’un charisme indéniable.Il va chercher fortune en Suède, où il trouvera un emploi de pilote de ligneet l’amour de sa vie.
Le début d’un conte de fées...

Au début des années vingt, le capitaine Goering est un authentiquehéros de guerre, abondamment décoré et extrêmement populaire, patriote,entreprenant, doté d’une grande intelligence et d’un charisme indéniable.Il va chercher fortune en Suède, où il trouvera un emploi de pilote de ligneet l’amour de sa vie.
Le début d’un conte de fées ? Non : le commencement d’un long cauchemar,car ce vétéran orgueilleux, ambitieux, influençable et cyclothymique estattiré par la politique et impatient d’y jouer un rôle. Or, à l’automne 1922,il rencontre Adolf Hitler et, dans son ombre, il va cumuler les emplois :comploteur de taverne, putschiste improvisé, militant errant, chômeurmorphinomane, homme d’affaires talentueux, dandy corpulent, orateurtonitruant, député mercenaire, président du Reichstag conquérant,ministre de l’Intérieur sans scrupules, président du Conseil arriviste,truand confirmé, criminel d’occasion, ministre de l’Air étincelant, parvenumillionnaire, chasseur d’élite, stratège de salon, économiste amateur,écologiste avant l’heure, collectionneur d’art compulsif et complice de tousles crimes commis par son maître…
C’est comme maréchal, commandant en chef de l’aviation allemande etsuccesseur désigné du Führer que Goering entre à reculons dans la grandetourmente de la Seconde Guerre mondiale. Dès lors, depuis Dunkerquejusqu’à Stalingrad, il ne cessera de multiplier les erreurs et jouera un rôlede premier plan dans la chute du régime nazi. Tel est ce monument decontradictions que François Kersaudy nous invite à visiter.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262026172
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 816
Format : 154 x 240 mm
Perrin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mikaelunvoas Posté le 6 Juillet 2020
    Je ne suis pas un fan du IIIème Reich, mais je souhaitais m'intéresser aux dirigeants politique, afin de comprendre ce qui avait conduit au carnage de la seconde guerre mondiale. Le livre, ce travail colossal effectué par François Kersaudy nous donne une leçon d'histoire très complète sur le personnage du Maréchal GOERING. Plusieurs étapes marquent la vie de Herman GOERING, la première et la plus étonnante, celle de l'enfant élevé avec l'esprit chevaleresque et aventureux dans des chateaux allemands. Intrépide, il devient un pilote émérite lors de la première guerre mondiale et dans les années qui suivirent. Menant une vie aventureuse, il rencontre alors son égérie en Suède. Contrit par les difficultés et les restrictions imposées à son pays, il se tourne alors à cette époque vers un homme charismatique, Adolph HITLER. A ce moment débute sa période sombre, relatée avec détails par l'auteur. Je ne vais résumer la vie de ce monstre d'ego et monstre tout court d'ailleurs, mais l'objectivité de l'historien nous permet de lire cette biographie précise. Au terme de ma lecture, je pense avoir compris beaucoup sur ces années noires et appris également énormément de faits qui m'étaient jusqu'alors inconnus.
  • mickey76 Posté le 4 Juin 2020
    Excellent livre, montrant un personnage doué d'une intelligence peu commune, mais n'ayant jamais essayé de contredire son mentor, A. Hitler. Amateur d'art boulimique, héroïnomane patenté devenu un personnage caricatural et grotesque de ce régime, il s'est révélé au procès de Nuremberg, après son sevrage sévère, un accusé très provocateur, doté d'une intelligence peu commune, capable de déstabiliser ces accusateurs russes et le procureur Robert Houghwout Jackson. A lire absolument !!!
  • axelreaute Posté le 26 Janvier 2019
    Goering : un héros de la Première Guerre mondiale que son goût illimité pour les honneurs et sa dévotion pour Hitler ont transformé en potentat d'un des régimes les plus dévastateurs de l'histoire. C'est le portrait qui se dégage de la biographie que François Kersaudy consacre à celui qui, devenu le deuxième personnage du Reich, sombra avec lui, en se suicidant avec du cyanure après avoir été condamné à mort à Nuremberg. Comment devient-on Goering ? Telle est la question à laquelle Kersaudy tente de répondre dans ce livre passionnant. Aviateur téméraire qui obtint la plus haute distinction de l'armée allemande, la médaille de l'ordre pour le Mérite, à la tête de l'escadrille Richthofen, Goering serait devenu une légende s'il était mort à la guerre. Moins élevé par son père, qui eut un rôle non négligeable en Afrique dans la colonisation allemande, que par un parrain fantasque propriétaire d'un château près de Nuremberg, le jeune Goering s'est promis un destin romantique : celui du chevalier qui ne se soumet qu'à un seigneur digne de lui. Il imagine le rencontrer en la personne de Hitler. Celui-ci a besoin d'un allié qui ne soit pas effrayant dans les salons, au contraire de Röhm,... Goering : un héros de la Première Guerre mondiale que son goût illimité pour les honneurs et sa dévotion pour Hitler ont transformé en potentat d'un des régimes les plus dévastateurs de l'histoire. C'est le portrait qui se dégage de la biographie que François Kersaudy consacre à celui qui, devenu le deuxième personnage du Reich, sombra avec lui, en se suicidant avec du cyanure après avoir été condamné à mort à Nuremberg. Comment devient-on Goering ? Telle est la question à laquelle Kersaudy tente de répondre dans ce livre passionnant. Aviateur téméraire qui obtint la plus haute distinction de l'armée allemande, la médaille de l'ordre pour le Mérite, à la tête de l'escadrille Richthofen, Goering serait devenu une légende s'il était mort à la guerre. Moins élevé par son père, qui eut un rôle non négligeable en Afrique dans la colonisation allemande, que par un parrain fantasque propriétaire d'un château près de Nuremberg, le jeune Goering s'est promis un destin romantique : celui du chevalier qui ne se soumet qu'à un seigneur digne de lui. Il imagine le rencontrer en la personne de Hitler. Celui-ci a besoin d'un allié qui ne soit pas effrayant dans les salons, au contraire de Röhm, le patron des SA, qui aime la violence pour la violence. Goering, qui fait des démonstrations de voltige dans les meetings aériens, est déjà célèbre, il plaît aux femmes et rassure la bourgeoisie. Le voilà promu second du parti nazi. Il devient ministre de l'Intérieur de la Prusse en 1933 et développe la Luftwaffe en tant que ministre de l'Air. C'est lui qui, par sa réputation de « modéré », rend le régime « fréquentable » avant que celui-ci n'exprime, à travers la guerre, tout son potentiel criminel. L'ambassadeur de France Robert Coulondre le décrit en novembre 1938 : « Avec sa figure plate et ses yeux obliques, il a un peu l'air d'un faux témoin, mais sa bonne grâce, sa jovialité, son embonpoint et son teint rosé effacent rapidement cette première impression. Sa tenue me fascine : il brille de mille feux comme un miroir aux alouettes : il y a des brillants sur sa cravate, sur ses manchettes, sur les décorations dont sa vareuse est constellée. » S'il accumule les attributs du pouvoir, Goering en esquive les responsabilités et Hitler ne va pas tarder à mépriser celui qui avait promis que la Luftwaffe écraserait en quelques jours la RAF en 1940, mépris qui ira croissant au fur et à mesure que la guerre tourne mal pour le Reich. Tout au long du livre, Kersaudy insiste sur le lien de soumission primitif entre lui et Hitler et sur son incapacité à le contredire. « Vous savez, je me promets toujours de dire à Hitler exactement ce que je pense, mais quand j'entre dans son bureau, mon cœur descend invariablement dans mes bottes », avoue-t-il, fin 1938, à Hjalmar Schacht, le président de la Reichsbank, alors qu'il commence à comprendre qu'Hitler risque d'entraîner son pays dans une aventure funeste. Énigme pour les psychiatres, Goering illustre « cette conception pervertie du sens de l'honneur » que l'historien anglais Richard Evans considère comme emblématique du régime nazi dans son histoire du Troisième Reich. Inaccessible au remords, il s'affirmera toujours innocent des crimes contre l'humanité commis par un État dont il fut à la fois l'acteur et le serviteur zélé. Jusqu'au bout, il sera fidèle à son pacte avec Hitler.
    Lire la suite
    En lire moins
  • beauscoop Posté le 9 Décembre 2018
    Bon livre de référence sur le nazisme et la biographie de ce personnage qui était aussi dangereux que Hitler.
  • akhesa Posté le 16 Mai 2016
    Enfin,voila termine cet important ouvrage concernant un personnage haut en couleur!Un personnage qui se pensait être un homme dont l'importance historique n'aurait de cesse! Que dire?J'ai appris qui etait Hermann Goering;homme politique,heros de la grande guerre;paladin;sybarite;grand amateur d'art et collectionneur;dandy ;morphinomane;un homme ayant besoin de reconnaissance;mari et pere aimant! Cet homme a aussi ete subjugue par Hitler et ses discours ;il a ete manipule et n'a jamais trahi son serment de fidelite! Cet ouvrage laisse une grande place à la guerre et à la Luftwaffe,aux décisions bonnes et mauvaises qui ont ete malgré le bon sens Ouvrage long à lire mais tres enrichissant sur ce personnage qui a su tirer sa reverance au dernier moment de sa vie!Un homme qui aurait pu changer la destinee de l'Allemagne si seulement il avait ose...
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…