Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348058936
Code sériel : 759
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Histoire des révoltes populaires en France

XIIIe-XXIe siècle

Collection : Repères
Date de parution : 22/04/2021
Les révoltes populaires du passé peuvent-elles contribuer à éclairer celles d’aujourd’hui ? La question s’est posée lors du mouvement des Gilets jaunes, qui n’entrait dans aucune grille d’analyse préétablie. Les Gilets jaunes sont-ils des Jacques, des sans-culottes, des poujadistes ? Aller au-delà de ces raccourcis, étudier les apports de l’historiographie... Les révoltes populaires du passé peuvent-elles contribuer à éclairer celles d’aujourd’hui ? La question s’est posée lors du mouvement des Gilets jaunes, qui n’entrait dans aucune grille d’analyse préétablie. Les Gilets jaunes sont-ils des Jacques, des sans-culottes, des poujadistes ? Aller au-delà de ces raccourcis, étudier les apports de l’historiographie des révoltes sur huit cents ans, au fil de l’affermissement et des transformations de l’État moderne, ont paru nécessaire. Des grandes études fondatrices aux recherches récentes des historiens et des sociologues, les approches ont été renouvelées avec l’apparition de mouvements sociaux de milieux populaires en marge ou en rupture avec les corps intermédiaires tels que les syndicats.
Contre qui et contre quoi se lèvent les révoltés ? Qui sont-ils, qui sont-elles ? Comment s’exprime leur révolte ? Face à la révolte, quelles sont les réactions de la société, des autorités ? Les révoltes des Gilets jaunes comme celles des jeunes des quartiers populaires s’inscrivent, avec leurs spécificités, dans une histoire longue des révoltes en France.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348058936
Code sériel : 759
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Dans ce petit livre dense assorti de précieuses annexes (chronologie, bibliographie), Gérard Vindt propose une synthèse enlevée de sept cents ans de révoltes et mouvements contestataires en France, depuis l’émeute locale, éphémère, jusqu’aux troubles plus larges et prolongés, parfois plus violents, en passant par les mouvements sociaux plus durablement structurés. […] Intégrant pleinement la dimension coloniale et les facteurs de genre et d’âge, il nous offre une relecture de l’histoire de France « par en bas », du point de vue des dominés et des « subalternes ». 
Philippe Minard / Alternatives économiques
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !