RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Hors piste

            Slalom
            EAN : 9782375540947
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 128
            Format : 14 x 20 mm
            Hors piste

            Date de parution : 18/01/2018
            Marion, l’héroïne des Grandes jambes, a grandi et se retrouve en colonie de vacances dans une station de ski. La particularité de cette colo : interdiction d’utiliser son portable. Ce qui s’annonce comme une punition pour l’adolescente va lui permettre de se connecter à la « vraie vie » et d'élargir son horizon à travers des rencontres aussi étonnantes qu’enrichissantes.
            Une semaine de colo de ski sans téléphone portable ! Voilà ce qui attend Marion. Comment survivre à cette épreuve ? Impossible de tenir une semaine sans contact avec ses amis !
            À moins de rencontrer une étonnante camarade, des garçons mystérieux, des animateurs survoltés et de vivre la colo de toutes les expériences,...
            Une semaine de colo de ski sans téléphone portable ! Voilà ce qui attend Marion. Comment survivre à cette épreuve ? Impossible de tenir une semaine sans contact avec ses amis !
            À moins de rencontrer une étonnante camarade, des garçons mystérieux, des animateurs survoltés et de vivre la colo de toutes les expériences, en dehors des sentiers balisés…
            Et si un tel programme parvenait à lui faire oublier totalement le collège… et même Grégory ?
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782375540947
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 128
            Format : 14 x 20 mm
            Slalom
            10.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Chrisbookine Posté le 26 Janvier 2019
              Ce que je retiens de cette lecture... Un petit journal de bord de vacances en colonie au ski dans les Alpes, tenu par Marion, une collégienne de 14 ans très vivant et frais. Elle nous fait part de ses préoccupations d'adolescente : les copains, les complexes, les petits béguins et les gadins sur les pistes. C'est une nouvelle aventure de Marion déjà découverte dans Les grandes jambes.
            • 19chantal Posté le 18 Juin 2018
              Roman jeunesse où l'on suit une adolescente en colonie de sports d'hiver. Les portables y sont interdits. Après avoir pensé un très court moment que tout irait mal, nous sommes rassurés. Marion apprend à connaitre les autres, elle ne se débrouille plutôt bien et elle est comme toutes les ados : elle rêve de connaître l'amour dans les bras du plus beau garçon à sa portée. C'est gentil mais ça ne va pas loin. Le personnage de Jordane est plus intéressant en fille délurée et décomplexée. Le texte se lit facilement et plaira aux jeunes dès 10 ans.
            • Lena_Juste_le_temps_d_un_instant Posté le 7 Juin 2018
              L’origine de ma lecture. Je tiens à remercier NetGalley et les éditions Slalom. J’avais déjà « rencontré » l’auteure avec son livre : Les grandes jambes. C’était d’ailleurs ma première chronique du blog (vous pouvez la retrouver ICI, soyez indulgent :p ). J’avais aussi lu et chroniqué Quart de frère, quart de sœur. Pour une fois, j’ai débuté ma lecture sans trop de crainte. J’aime beaucoup la plume de Sophie Adriansen. Nous retrouvons une héroïne connue (mais rassurez-vous, il n’y a aucune obligation de lire Les Grandes Jambes). Le thème principal de l’histoire, la déconnexion au téléphone portable, est très intéressant car il ne tombe pas dans le stéréotype « Bouhouhou le téléphone c’est le diable ! ». Personnages Marion, le personnage principal, est une adolescente envoyée dans une colonie de vacances où le téléphone est totalement interdit. Quelle horreur quand la vie d’une ado de 14 ans tourne autour des garçons et du téléphone (connecté évidemment). Elle est plutôt sage, respecte les règles. Elle est, à présent, séparée de Gregory depuis les vacances précédentes. Mais ça va, ils le vivent bien, enfin surtout lui. Marion est une adolescente comme les autres qui aime les bonbons, est en conflit (un peu) avec les... L’origine de ma lecture. Je tiens à remercier NetGalley et les éditions Slalom. J’avais déjà « rencontré » l’auteure avec son livre : Les grandes jambes. C’était d’ailleurs ma première chronique du blog (vous pouvez la retrouver ICI, soyez indulgent :p ). J’avais aussi lu et chroniqué Quart de frère, quart de sœur. Pour une fois, j’ai débuté ma lecture sans trop de crainte. J’aime beaucoup la plume de Sophie Adriansen. Nous retrouvons une héroïne connue (mais rassurez-vous, il n’y a aucune obligation de lire Les Grandes Jambes). Le thème principal de l’histoire, la déconnexion au téléphone portable, est très intéressant car il ne tombe pas dans le stéréotype « Bouhouhou le téléphone c’est le diable ! ». Personnages Marion, le personnage principal, est une adolescente envoyée dans une colonie de vacances où le téléphone est totalement interdit. Quelle horreur quand la vie d’une ado de 14 ans tourne autour des garçons et du téléphone (connecté évidemment). Elle est plutôt sage, respecte les règles. Elle est, à présent, séparée de Gregory depuis les vacances précédentes. Mais ça va, ils le vivent bien, enfin surtout lui. Marion est une adolescente comme les autres qui aime les bonbons, est en conflit (un peu) avec les parents, pense à ses amis, a des aprioris… Bon au niveau autres personnages , il y a des stéréotypes, mais au final, ça correspond aux attitudes des adolescents actuels. Ce n’est pas désagréable. Le style de Sophie Adriansen est simple et accessible. L’histoire est racontée à la première personne sous forme de journal intime, ce qui nous plonge directement dans son quotidien et ses soucis. Ainsi, le vocabulaire employé est bien celui d’une adolescente. Je me suis plongée dans cette lecture et je l’ai dévoré très rapidement. [Pour lire la suite de la chronique, rendez-vous sur le blog]
              Lire la suite
              En lire moins
            • LeaneBelaqua Posté le 7 Juin 2018
              Dans Hors piste, on retrouve Marion, l'héroïne des Grandes jambes. Cette fois, le problème ne vient pas de ses jambes mais de la colonie de vacances à laquelle ses parents l'obligent à participer. Le pire, c'est qu'elle n'aura pas le droit d'avoir son portable avec elle. Heureusement qu'il y a le bel Anthony qui lui plaît beaucoup, la gentille et original Jordane et Kenny, le bad boy clown de service. C'était un plaisir de retrouver la plume de Sophie Adriansen et ses personnages. J'avais beaucoup aimé Les grandes jambes et je suis ravie d'avoir retrouvé tout ce que j'avais aimé dans cette suite. J'apprécie beaucoup le réalisme de cette histoire. Il n'est pas difficile d'imaginer qu'il existe partout des Marion, vivant à peu près les mêmes situations que cette héroïne. Le roman est proche des préoccupations des jeunes adolescents. Il y a des béguins, des amitiés, des râleries contre les parents, des bêtises de colonie, bref uniquement des choses possibles et qui sont importantes pour des ados dans la situation de l'héroïne. Les personnages m'ont beaucoup plu. Marion reste égale à elle-même, en moins complexée quand même. C'est une adolescente normale, avec une confiance en elle vacillante, un coeur d'artichaut... Dans Hors piste, on retrouve Marion, l'héroïne des Grandes jambes. Cette fois, le problème ne vient pas de ses jambes mais de la colonie de vacances à laquelle ses parents l'obligent à participer. Le pire, c'est qu'elle n'aura pas le droit d'avoir son portable avec elle. Heureusement qu'il y a le bel Anthony qui lui plaît beaucoup, la gentille et original Jordane et Kenny, le bad boy clown de service. C'était un plaisir de retrouver la plume de Sophie Adriansen et ses personnages. J'avais beaucoup aimé Les grandes jambes et je suis ravie d'avoir retrouvé tout ce que j'avais aimé dans cette suite. J'apprécie beaucoup le réalisme de cette histoire. Il n'est pas difficile d'imaginer qu'il existe partout des Marion, vivant à peu près les mêmes situations que cette héroïne. Le roman est proche des préoccupations des jeunes adolescents. Il y a des béguins, des amitiés, des râleries contre les parents, des bêtises de colonie, bref uniquement des choses possibles et qui sont importantes pour des ados dans la situation de l'héroïne. Les personnages m'ont beaucoup plu. Marion reste égale à elle-même, en moins complexée quand même. C'est une adolescente normale, avec une confiance en elle vacillante, un coeur d'artichaut et une addiction au téléphone portable. Il y a autour d'elle la panoplie de personnalités qu'on peut rencontrer au collège. Des bimbos croqueuses de beaux garçons, des garçons ténébreux croqueurs de bimbos, des filles qui se fichent de la mode, un garçon qui vient d'un milieu défavorisé, ... Bien que venant de milieux différents, tous ces adolescents cohabitent et se découvrent des points communs, ou des animosités. L'un des thèmes de Hors piste concerne les différences sociales. Le personnage de Kenny est probablement mon préféré. C'est un bon garçon qui vit des choses difficiles et habite dans un quartier pauvre. Il fume et boit mais c'est il n'est pas méchant. Lui aussi, il pourrait être bon nombre d'adolescents. Il me fait d'ailleurs penser à d'anciens élèves. Il est très attachant, et j'aime sa relation avec Marion. Il n'est pas paternaliste, il ne veut pas sortir avec elle, il veut juste passer de bons moments, en toute amitié. C'est agréable pour une fois. Honnêtement, j'aurais adoré pouvoir lire cette histoire quand j'étais adolescente. J'ai toujours eu du mal avec le romans réalistes à cet âge pour la simple et bonne raison que je ne pouvais m'identifier à aucun personnage. Les histoires comme celles-ci sont importantes pour permettre aux lecteurs d'avoir des modèles réalistes. Conclusion : #9829;#9829;#9829;#9829;#9829; Hors piste raconte une belle histoire mettant en scène des personnages réalistes dans des situations normales. Cette normalité n'a rien d'ennuyeux, au contraire, elle est plaisante. Elle raconte l'amitié et les béguins adolescents, mais aussi les difficultés que peuvent connaître ces ados catalogués par rapport au quartier dans lequel ils vivent. A mettre sans hésiter entre les mains des adolescents.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sami33 Posté le 10 Mai 2018
              La mère de Marion aime bien le sport mais pas d'hiver tandis que son père aime l'hiver, le froid mais pas le sport. En ce qui concerne Marion, elle n'aime ni l'un ni l'autre ! Donc quand elle apprend que ses parents l'envoie faire du sport d'hiver, c'est la douche froide pour elle. En effet, cette pauvre Marion a été inscrite bien malgré elle en colo, dans les Alpes pour aller faire du ski. On pourrait se dire qu'il y a pire comme destination et comme punition car c'est comme cela qu'elle le ressent. Il faut dire qu'elle va être privé de son téléphone portable, de ce fait, elle n'aura plus aucun contact avec ses amis dont Charlotte qui est sa BFF et sa famille ! Il faut relativiser un peu, après tout, elle ne part qu'une semaine ! Une très longue semaine... Pourra-t-elle survivre sans son smartphone pendant cette semaine de torture où elle sera dans un endroit où elle connaît personne ? J'ai bien aimé ma lecture, il y a quelques rebondissements intéressant qui relance l'histoire. J'ai apprécié le fait que Sophie nous donne le titre des chansons qu'écoute Marion. La plume de l'auteur est moins fluide et addictive que pour... La mère de Marion aime bien le sport mais pas d'hiver tandis que son père aime l'hiver, le froid mais pas le sport. En ce qui concerne Marion, elle n'aime ni l'un ni l'autre ! Donc quand elle apprend que ses parents l'envoie faire du sport d'hiver, c'est la douche froide pour elle. En effet, cette pauvre Marion a été inscrite bien malgré elle en colo, dans les Alpes pour aller faire du ski. On pourrait se dire qu'il y a pire comme destination et comme punition car c'est comme cela qu'elle le ressent. Il faut dire qu'elle va être privé de son téléphone portable, de ce fait, elle n'aura plus aucun contact avec ses amis dont Charlotte qui est sa BFF et sa famille ! Il faut relativiser un peu, après tout, elle ne part qu'une semaine ! Une très longue semaine... Pourra-t-elle survivre sans son smartphone pendant cette semaine de torture où elle sera dans un endroit où elle connaît personne ? J'ai bien aimé ma lecture, il y a quelques rebondissements intéressant qui relance l'histoire. J'ai apprécié le fait que Sophie nous donne le titre des chansons qu'écoute Marion. La plume de l'auteur est moins fluide et addictive que pour le premier tome que j'avais énormément aimé. C'est fort dommage car l'histoire de départ était vraiment pas mal. Malgré tout, j'ai passé un bon moment livresque. Si vous aviez aimé le premier tome, il n'y a pas de raison pour que vous n'aimiez pas le second, tout en sachant, que les livres peuvent être lus indépendamment de l'un de l'autre.
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez! La newsletter qui vous inspire !
            Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.