En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Images fantômes

        Super 8
        EAN : 9782370560650
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Images fantômes

        Brigitte MARIOT (Traducteur)
        Date de parution : 25/08/2016
        « Je voyais des choses que les autres ne voyaient pas. »
        Photographe punk expérimentale, Cass Neary a connu son quart d’heure de gloire warholien dans le New York des années 1970. Ce qui n’était pas prévu, c’est qu’elle y survive. Vingt ans plus tard, c’est une quadragénaire has been ayant gardé de sa folle jeunesse, outre un penchant prononcé pour les... Photographe punk expérimentale, Cass Neary a connu son quart d’heure de gloire warholien dans le New York des années 1970. Ce qui n’était pas prévu, c’est qu’elle y survive. Vingt ans plus tard, c’est une quadragénaire has been ayant gardé de sa folle jeunesse, outre un penchant prononcé pour les paradis artificiels, une profonde et incurable nostalgie.

        Aussi, quand son vieil ami Phil lui propose d’aller interviewer Aphrodite Kamestos, artiste culte des années 1960 vivant désormais recluse sur une petite île perdue au large du Maine, Cass n’hésite pas très longtemps ; d’autant que Kamestos, dont l’œuvre a inspiré son propre travail, a apparemment demandé à la voir personnellement.

        Mais le Maine en novembre est un monde en soi : grise, glacée, peuplée de figures inquiétantes, la région baigne dans une atmosphère quasi onirique, et l’esprit embrumé de la visiteuse n’arrange rien à l’affaire.
        Avant de s’embarquer pour Paswegas Island, Cass apprend que des disparitions ont été signalées dans le secteur. L’accueil glacial que lui réserve Aphrodite, et l’étrange comportement du fils de cette dernière, ne font rien pour dissiper ses angoisses. Et si l’expression « artiste maudite » était à prendre au sens littéral ? Cass est-elle prête à affronter ses propres démons ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782370560650
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 432
        Format : 140 x 210 mm
        Super 8
        19.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • MarcM77 Posté le 17 Février 2017
          Un thriller à la fois sombre et passionnant, avec une héroïne punk peu habituelle et une belle immersion dans la photo artistique, mais qui connaît hélas aussi certaines longueurs et par moment l'intrigue se perd un peu.
        • doveextra Posté le 19 Octobre 2016
          En cours...impossible d'interrompre sa lecture, j'ai failli louper mon arrêt lors de mon trajet en train ;-) La suite de ma critique suivra mais, d'ores et déjà, je peux affirmer que l'on se trouve fasse à une petite pépite...en même temps, vu la qualité de la maison d'édition ce n'est pas surprenant .
        • LuckySophie Posté le 12 Octobre 2016
          Cassandra Neary est une drôle d'anti-héroïne : une espèce de loque humaine qui vivote, en dormant depuis vingt ans sur une planche au-dessus d'une baignoire, aime boire et consommer de la drogue, peut être violente et se contente d'un travail alimentaire à la réserve d'une librairie. Elle a pourtant connu son quart d'heure de gloire en éditant un livre de photos underground : son truc c'était de prendre en photo les camés tout juste morts. Depuis 20 ans elle n'a plus rien fait, même si elle reste passionnée par la photo, toujours argentique car elle refuse obstinément de passer au numérique. Et voilà qu'un ami lui confie un boulot : aller interviewer Aphrodite Kamestos, photographe culte des années 60, vivant recluse sur une île inquiétante au large du Maine. Un livre à l'imagination férocément débridée, parfois un peu glauque et qui fait froid dans le dos !
        • sonfiljuliesuit Posté le 6 Octobre 2016
          Voilà une lecture qui me laisse un goût amer!! Je me suis ennuyée sur plus de la moitié du livre ! Autant dire que ça été dur dur de ne pas laisser tomber ! Si on est mordu de photo il y a des références à foison et c’est vraiment bien en terme de culture photographique, par contre en terme d’intrigue ça laisse à désirer, limite chiant ! Désolée d’être si radicale, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti. Rien ne se passe avant le dernier 1/4 du livre ! Pour les fans de photo, on entre dans l’esprit du photographe, avec des aspects techniques des prises, des appareils et l’évolution entre l’argentique et le numérique (l’héroïne est réfractaire au numérique et développe elle-même ses photos). « L’œil » du photographe est bien expliqué et j’ai trouvé cela intéressant. L’ambiance du livre est très bien posée. L’auteur, a pour cela bien du talent, car on s’imagine assez bien la beauté des paysages du Maine, l’humidité, le froid et l’hostilité de la nature, mais des gens surtout ! Elle a du talent pour nous donner froid et surtout l’envie de mettre une bonne veste bien chaude. L’incursion dans le Maine est somme toute... Voilà une lecture qui me laisse un goût amer!! Je me suis ennuyée sur plus de la moitié du livre ! Autant dire que ça été dur dur de ne pas laisser tomber ! Si on est mordu de photo il y a des références à foison et c’est vraiment bien en terme de culture photographique, par contre en terme d’intrigue ça laisse à désirer, limite chiant ! Désolée d’être si radicale, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti. Rien ne se passe avant le dernier 1/4 du livre ! Pour les fans de photo, on entre dans l’esprit du photographe, avec des aspects techniques des prises, des appareils et l’évolution entre l’argentique et le numérique (l’héroïne est réfractaire au numérique et développe elle-même ses photos). « L’œil » du photographe est bien expliqué et j’ai trouvé cela intéressant. L’ambiance du livre est très bien posée. L’auteur, a pour cela bien du talent, car on s’imagine assez bien la beauté des paysages du Maine, l’humidité, le froid et l’hostilité de la nature, mais des gens surtout ! Elle a du talent pour nous donner froid et surtout l’envie de mettre une bonne veste bien chaude. L’incursion dans le Maine est somme toute assez proche du regard que Stephen King a pu transmettre dans ses livres. L’héroïne, Photographe punk, droguée, a eu son heure de gloire en immortalisant des cadavres ou des personnes en train de mourir. Vingt ans plus tard, elle n’a pas grandi et reste égale à elle-même, elle se comporte comme une ado de 40 ans, carbure aux médocs et au Jack Daniels. Antipathique, cleptomane et sans gêne, bref un comportement d’ado coincé dans un corps d’adulte. Fouineuse à souhait, une écorchée vive dont le portrait n’est pas sympathique mais qui le devient vers la fin. Elle est glauque, morbide et malsaine. L’auteur a bien réussi à dépeindre son personnage principal. Les autres personnages sont parfois bienveillants mais surtout plein d’animosité pour la plupart ! On les sens frustrés, coincés dans cette région qui n’a rien à leur offrir que du lugubre… Une atmosphère assez dérangeante se dégage, appuyée par ce rythme d’une lenteur soporifique, qui ne décolle légèrement qu’au dernier 1/4 du livre alors que l’auteur avait un fil conducteur intéressant avec les disparitions inquiétantes d’ado, l’enquête finalement occupe très peu de place. Images fantômes aurait pu être un roman totalement atypique grâce à la culture photographique évoquée, des paysages bien campés, une atmosphère glauque et lugubre, mais qui est un flop total avec une intrigue manquant totalement de rythme et ne décollant que légèrement au dernier quart du livre. Un livre qui peut certainement plaire, pour ma part je me suis vraiment ennuyée. Le premier tome d’une trilogie que je n’ai du coup pas envie de poursuivre mais qui peut se lire comme un One-Shot.
          Lire la suite
          En lire moins
        • pupucing Posté le 3 Septembre 2016
          Cassandra Neary, photographe morbide, nourrie à coup de picoles et drogues diverses, a connu son heure de gloire avec la parution d'un livre. Vingt ans plus tard, elle survie tant bien que mal, entre petits boulots et drogues, son talent de photographe est en stand-by. Son ami Phil lui a dégotté le job du siècle : interviewer Aphrodite Kamestos, LA photographe qui a inspiré Cass !!! Elle vit sur une petite île au large du Maine, île qui l'a rendu célèbre, tant les photos qu'elle en a faite que par la communauté hippie qu'elle y avait fondé. Aller se perdre sur une île en plein mois de novembre n'est certes pas le meilleur plan du monde, surtout quand votre hôte vous fait un accueil plus glacial que la température extérieure, ajouté à cela le fils de Aphrodite dont le peu de sympathie n'est pas d'un grand secours, sans oublier les disparitions inexpliquées de certains jeunes du coin... Les romans publiés chez Super 8 sont du genre inclassables, et c'est ce qui me plaît chez eux ! J'en ai lu de très bons, voire excellents, colle de mauvais, ou juste passables. Je ne sais pas plus quel effet a eu ce dernier sur... Cassandra Neary, photographe morbide, nourrie à coup de picoles et drogues diverses, a connu son heure de gloire avec la parution d'un livre. Vingt ans plus tard, elle survie tant bien que mal, entre petits boulots et drogues, son talent de photographe est en stand-by. Son ami Phil lui a dégotté le job du siècle : interviewer Aphrodite Kamestos, LA photographe qui a inspiré Cass !!! Elle vit sur une petite île au large du Maine, île qui l'a rendu célèbre, tant les photos qu'elle en a faite que par la communauté hippie qu'elle y avait fondé. Aller se perdre sur une île en plein mois de novembre n'est certes pas le meilleur plan du monde, surtout quand votre hôte vous fait un accueil plus glacial que la température extérieure, ajouté à cela le fils de Aphrodite dont le peu de sympathie n'est pas d'un grand secours, sans oublier les disparitions inexpliquées de certains jeunes du coin... Les romans publiés chez Super 8 sont du genre inclassables, et c'est ce qui me plaît chez eux ! J'en ai lu de très bons, voire excellents, colle de mauvais, ou juste passables. Je ne sais pas plus quel effet a eu ce dernier sur moi, j'ai aimé mais, je n'ai pas vraiment accroché avec Cass, pourtant la protagoniste... Les premières pages ont été laborieuses, je ne me projetais pas dans l'histoire, mais peu à peu ma curiosité a été la plus forte :) Cette île mystérieuse et glauque, cette ambiance un peu gothique, une Aphrodite au cœur de l'intrigue mais si peu présente, et surtout ces histoires de photos (et point ultra positifs: ces trucs et techniques de photographes, OMG !! Qui donnent envie d'avoir son propre labo !!), tous ces éléments dont de ce roman atypique un bon roman, ils sont les faire-valoir de Cass ... Cependant, comme pour mon Antoine, la fin me laisse septique, elle ne s'inscrit pas dans la continuité du roman, c'est un poil Happy end, qui aurait eu parfaitement sa place ailleurs, pas ici, pas dans ce Maine glacial, mais bon, ce n'est qu'un détail qui ne gâche pas (trop) la lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com