RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Immobile

            Julliard
            EAN : 9782260016403
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 108
            Format : 130 x 205 mm
            Immobile

            Date de parution : 19/08/2004

            Elles s'aiment et s'évadent d'un quotidien pesant pour une échappée belle de quelques jours. Elles s'arrêtent au bord d'un lac et, comme premier plaisir, elles décident de prendre un bain. Anna court vers l'eau fraîche sans voir la pancarte qui prévient les promeneurs que l'endroit est dangereux. Elle plonge et...

            Elles s'aiment et s'évadent d'un quotidien pesant pour une échappée belle de quelques jours. Elles s'arrêtent au bord d'un lac et, comme premier plaisir, elles décident de prendre un bain. Anna court vers l'eau fraîche sans voir la pancarte qui prévient les promeneurs que l'endroit est dangereux. Elle plonge et sa nuque heurte de plein fouet un rocher qui affleure. Elle se brise une vertèbre. Quand le système nerveux se rompt, la vie ne s'arrête pas. La victime entre immédiatement dans une autre dimension, un autre univers.Avec une simplicité et une précision bouleversantes, Valérie Sigward raconte ici les premiers jours de cette effroyable aventure. Au désastre, elle oppose la clarté de son regard, son absolue compassion et l'implacable nudité des mots. Un chant désespéré et magnifique.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260016403
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 108
            Format : 130 x 205 mm
            Julliard
            16.00 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • LeManegeDePsylook Posté le 22 Juillet 2013
              Il ne m’a pas fallu plus d’une journée pour lire ce livre en raison du peu de pages qui le compose. Il est écrit à la première personne: c’est la sœur de la copine d’Anna qui raconte l’avant et l’après accident, sachant que c’est ce dernier point qui a la part la plus importante du récit. J’ai trouvé que le résumé extrapolait drôlement l’histoire: l’accompagnement d’Anna dans ce monde de glace et de silence est pour le moins traité de très loin. On a, d’un côté, l’histoire de ceux qui attendent que les choses s’améliorent, qui errent dans les couloirs de l’hôpital espérant un changement, côtoyant ou croisant d’autres patients et leur famille et de l’autre; la vision d’Anna qui s’intercale entre chaque chapitre le temps d’une ou deux pages maximum. L’histoire en elle-même est loin d’être originale, un après-fait divers vue du côté des proches, pourtant, un sujet traité avec beaucoup de justesse à mon sens. Une seule chose m’a posé problème: la narration. Je suis de la vieille école, j’aime les ponctuations et les sauts à la ligne. Là, le récit et les conversations se suivent sans points, sans tirets, seulement séparés par des virgules. Ça rend les phrases relativement... Il ne m’a pas fallu plus d’une journée pour lire ce livre en raison du peu de pages qui le compose. Il est écrit à la première personne: c’est la sœur de la copine d’Anna qui raconte l’avant et l’après accident, sachant que c’est ce dernier point qui a la part la plus importante du récit. J’ai trouvé que le résumé extrapolait drôlement l’histoire: l’accompagnement d’Anna dans ce monde de glace et de silence est pour le moins traité de très loin. On a, d’un côté, l’histoire de ceux qui attendent que les choses s’améliorent, qui errent dans les couloirs de l’hôpital espérant un changement, côtoyant ou croisant d’autres patients et leur famille et de l’autre; la vision d’Anna qui s’intercale entre chaque chapitre le temps d’une ou deux pages maximum. L’histoire en elle-même est loin d’être originale, un après-fait divers vue du côté des proches, pourtant, un sujet traité avec beaucoup de justesse à mon sens. Une seule chose m’a posé problème: la narration. Je suis de la vieille école, j’aime les ponctuations et les sauts à la ligne. Là, le récit et les conversations se suivent sans points, sans tirets, seulement séparés par des virgules. Ça rend les phrases relativement longues, ça donne la sensation de ne pas avoir le temps de respirer, d’être pris au piège par la rapidité de pensée des protagonistes, par la panique qu’un tel accident peut provoquer chez ceux qui attendent et se sentent coupables. Ça oblige le lecteur à rester attentif à sa lecture, sinon, on est quitte pour reprendre le paragraphe pour mieux comprendre le déroulé des conversations. J’ai relativement bien apprécié cette lecture, autant par sa rapidité que par la pertinence du récit. De plus, le thème est de saison, un point positif de plus.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.