Lisez! icon: Search engine
Super 8
EAN : 9782370560629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 200 mm

Impact - Dernier meurtre avant la fin du monde 3

Valérie LE PLOUHINEC (Traducteur)
Date de parution : 08/09/2016
« This is the end. »

Tragique, superbe et sans concession, la conclusion magistrale d’une série apocalyptique unique en son genre.
Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d’anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n’est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler,... Les derniers jours sont arrivés. Ancien agent des forces de police de Concord (New Hampshire), Hank Palace a trouvé refuge dans les bois de Nouvelle-Angleterre, où d’anciens collègues se sont rassemblés pour attendre la fin. Mais son esprit n’est pas encore en paix. Il lui reste une affaire à régler, la plus importante peut-être : celle de la disparition de sa sœur Nico, qui semble liée aux activités d’un énigmatique culte pseudo-survivaliste qui entend encore sauver le monde, envers et contre tout.

L’humanité entre maintenant dans ses derniers soubresauts. En route pour l’Ohio, où l’attend manifestement une révélation tragique, l’inoxydable Hank, accompagné du chien Houdini et de son ami Cortez, découvre à bicyclette ce qui reste de l’Amérique : un monde en ruine et déserté par la technologie, un territoire hostile peuplé de gangs fanatiques, d’immigrants illégaux, de groupuscules religieux… et d’une communauté amish qui pourrait bien l’amener à reconsidérer toute sa perception des choses.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782370560629
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • niny7 Posté le 25 Octobre 2020
    Dans ce dernier tome, comme le titre l’indique, on suit Hank lors des toutes dernières heures de notre planète Terre avant l’impact de l’astéroïde. Ce dernier est sur le point de terminer ce qu’il a déjà commencé insidieusement au fil des mois qui se sont écoulés depuis sa découverte : la destruction parfaite de l’humanité. Car s’il n’a pas encore rendu la surface de notre planète inhabitable physiquement, la vie y est d’ors et déjà devenue plus qu’instable. Le monde est devenu fou, courant inexorablement à sa perte de la manière la plus théâtrale qui soit. De son côté, Hank Palace a trouvé refuge à l’écart de tout avec ses anciens collègues et amis. Mais les remords saisissent notre protagoniste et le poussent à partir. Il s’en veut d’avoir abandonné sa sœur et de ne pas avoir cherché à la revoir depuis sa dernière enquête, depuis qu’elle l’a aidé. Il est pris de cours lorsque la date butoir approche, et, ne tenant plus en place, il quitte l’abri pour se lancer à sa recherche. Il s’embarque cette fois dans l’aventure avec un drôle de gars, un peu perché il faut le dire, mais aucune aide n’est de refus pour cette dernière... Dans ce dernier tome, comme le titre l’indique, on suit Hank lors des toutes dernières heures de notre planète Terre avant l’impact de l’astéroïde. Ce dernier est sur le point de terminer ce qu’il a déjà commencé insidieusement au fil des mois qui se sont écoulés depuis sa découverte : la destruction parfaite de l’humanité. Car s’il n’a pas encore rendu la surface de notre planète inhabitable physiquement, la vie y est d’ors et déjà devenue plus qu’instable. Le monde est devenu fou, courant inexorablement à sa perte de la manière la plus théâtrale qui soit. De son côté, Hank Palace a trouvé refuge à l’écart de tout avec ses anciens collègues et amis. Mais les remords saisissent notre protagoniste et le poussent à partir. Il s’en veut d’avoir abandonné sa sœur et de ne pas avoir cherché à la revoir depuis sa dernière enquête, depuis qu’elle l’a aidé. Il est pris de cours lorsque la date butoir approche, et, ne tenant plus en place, il quitte l’abri pour se lancer à sa recherche. Il s’embarque cette fois dans l’aventure avec un drôle de gars, un peu perché il faut le dire, mais aucune aide n’est de refus pour cette dernière mission, et de toute façon, Hank n’a rien à perdre de plus. C’est donc à trois, avec Houdini, le fidèle bichon qui ne le quitte plus d’une semelle, qu’ils s’embarquent sur une piste qui pourrait s’être déjà refroidie depuis longtemps. J’ai préféré ce tome au précédent parce que j’ai retrouvé l’action et le rythme que j’avais appréciés dans le premier tome. Le temps est compté et le lecteur le sent. L’univers semble s’être ligué contre Hank lorsque contretemps sur contretemps s’enchaînent et l’obligent à prendre son mal en patience. Cependant, on remonte la piste de Nico à ses côtés (presque) sans s’éparpiller dans d’interminables divagations. Et notre ami semble beaucoup plus investi dans ses recherches. Sa sœur occupe toutes ses pensées, et il n’a qu’une crainte : ne pas la retrouver vivante avant la dernière minute. Elle occupe d’ailleurs tellement son esprit qu’il semble la retrouver partout. Lui qui sait pourtant d’ordinaire repérer les détails importants semble se laisser charmer bien facilement, une fois encore. Autant dans le premier tome, il manquait des informations parce qu’il était attiré par une suspecte, autant ici il semble retrouver sa sœur dans chaque fille de son âge qui croise son chemin. Ainsi, comme lors de sa première enquête, il y a des détails cruciaux que j’avais repérés avant lui. Hank veut tellement croire qu’il peut encore sauver Nico qu’il refuse de voir les preuves les plus évidentes. Si sur ce point, on peut s’agacer d’avoir compris la mécanique du roman un peu trop tôt, c’est peut-être grâce à ce côté affectif qui prend parfois le dessus sur le rationnel du personnage que le lecteur peut se sentir plus impliqué dans l’histoire. En effet, l’ex-policier nous laisse entrer dans sa tête encore plus intimement que précédemment, et nous invite à le suivre une toute dernière fois. Comme pour une tournée d’adieux à ce monde en proie aux flammes. L’acolyte de Palace ajoute de son côté une touche d’humour à leur périple, et malgré leurs différences notables de caractère, il est amusant de voir qu’ils s’entendent et se complètent relativement bien. On pourrait presque croire qu’ils sont collègues et travaillent ensemble sur une affaire. En résumé, c’est encore une fois une lecture plutôt agréable. L’enquête n’a toujours rien de très innovant, mais de nombreuses petite intrigues secondaires viennent effleurer l’enquête principale, et le suspense est à son comble sur l’issue de cette histoire. Hank va-t-il retrouver sa sœur vivante ou arrive-t-il trop tard ? L’astéroïde va-t-il s’abattre sur la Terre ou des scientifiques ont-ils vraiment une solution ? En somme, l’espoir a-t-il encore une raison d’exister ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pietro38 Posté le 15 Mai 2020
    Le roman le plus émouvant de Ben H. Winters. "J'ai raison et elle a tort, cela n'a pas changé, mais je ne peux pas l'abandonner dans la nature. Quoi qu'elle ait en tête, quoi qu'elle soit en train de faire, elle est encore ma petite soeur, et moi, je suis la seule perosnne qui se préoccupe encore de son bien-être. Et je ne supporte pas l'idée que notre dernière conversation, pleine d'amertume, soit l'ultime échange entre elle et moi - les deux derniers membres de notre famille qui existeront jamais. Ce qu'il faut, maintenant, c'est que je la retrouve, que je la revoie avant la fin, avant les tremblements de terre, la montée des eaux et tout ce qui nous attend." Henry Palace ne dispose que de quelques jours pour retrouver sa soeur. Après ce sera trop tard, trop tard pour tout le monde. Un astéroïde géant va percuter la terre. Mais que c'est difficile de rechercher sa soeur disparue dans un monde désemparé, chaotique, au seuil de l'apocalypse. Mais Henry Palace, ancien policier, est un enquêteur chevronné. "L'agent McConnell le savait. Elle me l'avait dit, que je poursuivais une chimère. "Tu as quoi ? Le nom d'un bled ?" Voilà ce... Le roman le plus émouvant de Ben H. Winters. "J'ai raison et elle a tort, cela n'a pas changé, mais je ne peux pas l'abandonner dans la nature. Quoi qu'elle ait en tête, quoi qu'elle soit en train de faire, elle est encore ma petite soeur, et moi, je suis la seule perosnne qui se préoccupe encore de son bien-être. Et je ne supporte pas l'idée que notre dernière conversation, pleine d'amertume, soit l'ultime échange entre elle et moi - les deux derniers membres de notre famille qui existeront jamais. Ce qu'il faut, maintenant, c'est que je la retrouve, que je la revoie avant la fin, avant les tremblements de terre, la montée des eaux et tout ce qui nous attend." Henry Palace ne dispose que de quelques jours pour retrouver sa soeur. Après ce sera trop tard, trop tard pour tout le monde. Un astéroïde géant va percuter la terre. Mais que c'est difficile de rechercher sa soeur disparue dans un monde désemparé, chaotique, au seuil de l'apocalypse. Mais Henry Palace, ancien policier, est un enquêteur chevronné. "L'agent McConnell le savait. Elle me l'avait dit, que je poursuivais une chimère. "Tu as quoi ? Le nom d'un bled ?" Voilà ce qu'elle m'a dit. "Un bâtiment. Le commissariat. Dans un petit bled de l'Ohio. - L'Ohio ," Sceptique. Les bras croisés. Renfrognée." Tu ne la retrouveras jamais. Et même si tu la retrouves ? Alors ?" Mais rien ne fera changer d'avis Palace, qui se rendra dans le commissariat perdu d'un bled perdu au fin fond du Midwest. Non seulement Palace souhaite si possible vivre ses derniers instants sur terre en compagnie de sa soeur, mais aussi le dernier policier sur terre a besoin de donner un sens à sa fin de vie brutale. Il s'agit de faire face à l'intélorable. Chaque être humain a sa propre méthode... ou pas. La méthode de Palace consiste à résoudre des crimes, à découvrir la vérité, à mettre un peu d'ordre dans le désordre ambiant. Mais malheureusement ce n'est pas toujours possible, surtout quand la fin du monde approche. Impact est le dernier volet de la trilogie pré-apocalyptique de Ben H. Winters. C'est surtout le meilleur opus de la trilogie, et de très loin. Chargé d'émotion et d'atmosphère. Un polar intense, fiévreux, tragiquement réaliste, aussi passionnant dans sa mécanique purement policière que dans son arrière-fond pré-apocalyptique. Les multiples rebondissements de cette enquête singulière se doublent d'un portrait crédible de cette Amérique qui vit ses derniers instants. Impact est la peinture réaliste d'un monde à l'agonie. Un mélange mélancolique de polar et de thriller d'anticipation. Enfin, avec Impact, Ben H. Winters clôt une trilogie portée par son personnage central, le narrateur, l'ancien inspecteur Henry Palace. Peut-être l'un des personnages les plus attachants de la littérature policière. Un enquêteur hors pair, mais surtout un homme pétri d'humanité qui cherchera à garder sa dignité et son intégrité jusqu'au bout, malgré les circonstances terrifiantes. Ce sera quand même difficile dans ce dernier roman pour Palace de toujours garder le cap, de ne pas perdre son sang-froid. Une évolution psychologique normale, crédible au regard des évènements qui attendent notre pauvre inspecteur. Je ne vous en dis pas plus. Je vous conseille de lire cette trilogie hors norme dans l'ordre. De formidables heures de lecture vous attendent. Et c'est très bien écrit dans un style limpide et alerte. On aimerait tellement une suite, mais je ne crois pas que ce soit d'actualité, malheuresement. Tu vas beaucoup me manquer Henry Palace !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mamy_Poppins Posté le 27 Décembre 2019
    Après Dernier meurtre avant la fin du monde et J-77, Impact vient clôturer brillamment cette trilogie apocalyptique que j’ai trouvée excellente. La terre va être percutée par Maïa, astéroïde geant. La date exacte est connue et la civilisation se délite peu à peu, à mesure de l’approche de la catastrophe. Le héros, Henry Palace, apprivoise cette mort annoncée en s’accrochant désespérément à la résolution d’une affaire précise dans chaque tome. C’est mélancolique, triste, bourré de considérations sur la mort et l’humanité. Mais ce n’est pas déprimant pour autant, loin de là. Je ressors de la lecture du dernier tome avec un certain apaisement, car tout est dit et très bien dit. Un vrai plaisir de lecture ! Du même auteur, l’uchronie Underground Airlines est également très bonne.
  • Jeffx Posté le 10 Juillet 2019
    J'ai beaucoup aimé ce dernier tome. Il est centré sur la dernière semaine avant la fin du monde. Hank décide de quitter Police House pour trouver sa sœur. Le roman sera entièrement centré là dessus. Il finira pour cela à 1500 km de son point de départ, très affaibli. Le dernier tome est en gros en 2 parties. Un huis clos assez terrible dans un ancien commissariat et une dernière visite du comté autour du commissariat qui nous montre encore comment certains américains gèrent cette fin du monde. Comme toujours l'auteur est très bon dans cette thématique et c'est une des forces de ce roman. La personnalité d'Hank prend encore plus de place, et sa détresse est vraiment touchante. Le roman est court et se lit d'une traite. Pour moi sans doute le meilleur tome des 3, même si le coté novateur du premier tome l'avait aussi rendu très intéressant.
  • patriciafrancke Posté le 8 Juin 2019
    Troisième et dernier tome. Hank Palace accepte la fin du monde, mais il a une dernière enquête a mener qui consiste à retrouver sa soeur Nico. La fin du monde pèse sur la trame de l'histoire. Alors je ne vais pas vous dire si il réussit, mais dans l'atmosphère pesante de cette fin du monde, les sentiments et ressentis sont exacerbés. La peur, la faim et la tristesse infini de l'inéluctable fin sont racontés de façon tellement crédible qu'il ne pas difficile de se projeter dans l'histoire. Un livre, une trilogie efficaces
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés