Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809824780
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 364
Format : 153 x 240 mm

Incontrôlable

David ELLIS (Collaborateur), Philippe Reilly (Traducteur)
Collection : Suspense
Date de parution : 22/08/2018
Quand Diana, employée de la CIA, tombe du sixième étage, son ami Ben, journaliste, ne peut croire à l'hypothèse du suicide. Diana semblait cacher bien des secrets... et nombreux, au sommet du pouvoir, seraient prêts à tout pour qu'ils ne soient pas révélés. Même à tuer.
Le cadavre d’une très belle femme  Ben Casper n’aurait jamais imaginé retrouver le corps de Diana, sa meilleure amie, une agente de la CIA, au pied de son immeuble. Elle se serait jetée par la fenêtre de son appartement. Suicide. Affaire classée.  Retrouvé au bas de son immeuble  Pourtant, Diana,... Le cadavre d’une très belle femme  Ben Casper n’aurait jamais imaginé retrouver le corps de Diana, sa meilleure amie, une agente de la CIA, au pied de son immeuble. Elle se serait jetée par la fenêtre de son appartement. Suicide. Affaire classée.  Retrouvé au bas de son immeuble  Pourtant, Diana, dont Ben était secrètement amoureux, n’avait a priori aucun motif d’en finir avec la vie... Journaliste d’investigation, Ben pressent qu’on a cherché à la faire taire.Peut-il mettre La maison blanche en danger ?  Bientôt, il va mettre au jour un complot qui pourrait impliquer les plus hautes instances du pouvoir. Mais, à trop approcher la vérité, c’est sa propre vie que Ben met en danger. Certains secrets ne doivent pas être ébruités...  « Un roman qui vous tient en haleine. Puissant, démarrant à toute allure : une vraie Porsche de compétition ! »Publishers Weekly
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809824780
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 364
Format : 153 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • galyalain Posté le 11 Octobre 2020
    Je ne vous fais pas, comme beaucoup, le coup de vous raconter l'histoire, ou une partie... Non, soyons sérieux : il s'agit, dans une critique, de donner son ressenti, et non de déflorer l'histoire ! Dès le début, j'ai senti que je n'aurais pas le temps de m'ennuyer ! le récit est enlevé, les paragraphes sont courts, le style est efficace : très vivant, donc, même s'il y a beaucoup de morts... Il y a de l'humour ; le narrateur, Ben, a une façon détachée de voir les situations auxquelles il est confronté. C'est aussi un gars qui est plein de films: il en évoque souvent, trop peut-être : "le fugitif", "la ligne de mire", et beaucoup, beaucoup d'autres ; des répliques, et des situations, qui permettent de mieux visualiser. Des invraisemblances, mais je crois qu'il faut prendre ce livre pour ce qu'il est : un polar récréatif. Pas de prise de tête ; un maximum d'action...
  • Charliebbtl Posté le 4 Juillet 2019
    Du polar à la Grisham Je vais être très clair d’entrée : j’ai beaucoup aimé ce roman. C’est d’une clarté et d’une efficacité sans faille. Vous ouvrez le roman, vous n’en sortez plus tant que vous n’êtes pas arrivé à la dernière page. C’est addictif comme un bonne série ! Je le déconseille donc à toute personne ayant prévu d’aller en soirée parce que ses amis vont l’attendre très longtemps. Tout d’abord, le personnage de Ben Casper. Il n’a rien d’un super héros au début du roman, si ce n’est sa moto de ouf qu’on ne voit que dans des films comme Batman ou Daredevil (Il est riche, ça aide aussi !). Il est amoureux tout simplement et puis, petit à petit, on le voit évoluer à la vitesse de l’éclair car il comprend que sa vie dépend de sa réactivité et de sa capacité à s’adapter aux diverses situations qu’il rencontre. Propriétaire d’un journal en ligne, c’est surtout un cinéphile émérite qui semble s’inspirer des héros de films d’action pour se sortir des pires situations auxquelles il est confronté. Cela pourrait sembler étrange de voir un quidam se transformer en agent spécial du jour au lendemain, mais cette culture cinématographique qui... Du polar à la Grisham Je vais être très clair d’entrée : j’ai beaucoup aimé ce roman. C’est d’une clarté et d’une efficacité sans faille. Vous ouvrez le roman, vous n’en sortez plus tant que vous n’êtes pas arrivé à la dernière page. C’est addictif comme un bonne série ! Je le déconseille donc à toute personne ayant prévu d’aller en soirée parce que ses amis vont l’attendre très longtemps. Tout d’abord, le personnage de Ben Casper. Il n’a rien d’un super héros au début du roman, si ce n’est sa moto de ouf qu’on ne voit que dans des films comme Batman ou Daredevil (Il est riche, ça aide aussi !). Il est amoureux tout simplement et puis, petit à petit, on le voit évoluer à la vitesse de l’éclair car il comprend que sa vie dépend de sa réactivité et de sa capacité à s’adapter aux diverses situations qu’il rencontre. Propriétaire d’un journal en ligne, c’est surtout un cinéphile émérite qui semble s’inspirer des héros de films d’action pour se sortir des pires situations auxquelles il est confronté. Cela pourrait sembler étrange de voir un quidam se transformer en agent spécial du jour au lendemain, mais cette culture cinématographique qui est la sienne justifie parfaitement cette évolution et rend le personnage tout à fait crédible. Patterson et Ellis nous offrent également une description au vitriol de ce qu’est le monde politique et de ce que sont capables les puissants afin de sauver leur peau ou leur job au mépris des conséquences que cela peut impliquer pour le monde entier. On découvre ainsi que la guerre froide qu’on imaginait balayée depuis bien longtemps par la Pérestroïka est toujours bien active même si elle se veut agir en coulisses. Tous les coups sont permis (chantage, intimidation, élimination) du moment qu’on peut satisfaire les volontés politiques de quelques-uns. En somme, à la lecture de ce roman, on imagine un peu mieux ce que doit être actuellement l’ambiance à Washington avec un président complètement soumis aux volontés de la Russie et de la Corée du Nord, tant qu’il peut encore twitter et parler d’histoire de fesses et de golf à qui veut l’entendre. Ce qui ne nous rassure pas vraiment concernant la question de l’équilibre géopolitique de notre planète. Pour les amateurs de films d’action style "Jason Bourne" ou "Mission impossible", ce roman est pour vous. Tout d’abord, Ben Carson est un cinéphile accompli, comme je l’ai indiqué, et va vous faire réviser vos classiques tout au long du roman. Cela en devient presque un jeu (Un « Questions pour un champion spécial cinéma d’action ») car vous essayez de vous souvenir des scènes qu’il mentionne tout au long de son enquête. Bon si vous n’êtes pas adepte de ce genre de films, il vaudra mieux passer votre chemin car vous allez rapidement vous lasser. Enfin, on note des passages d’anthologie : les poursuites en plein cœur de Washington, la scène quasi finale au Lincoln Memoral, les astuces que trouvent Ben Carson pour ne pas se faire repérer par ses poursuivants et je ne vous parle pas de la scène où il se fait courser à vélo par un SUV rempli de russes armés jusqu’aux dents, c’est absolument génial. Ben Carson, en gros, c’est Tom Cruise, Matt Damon, Bruce Willis et Liam Neeson à lui tout seul. Je ne saurais donc que trop vous recommander ce roman palpitant et au rythme effréné. Du petit lait pour tout amateur de polars et de héros refusant de se résigner. Jetez-y un œil lors de votre prochain passage en librairie et foncez ! Vous ne le regretterez pas !
    Lire la suite
    En lire moins
  • JennDidi Posté le 27 Janvier 2019
    Patterson et Ellis dévoilent les indices avec parcimonie, nous laissant volontairement dans le flou, nous indiquant des fausses pistes. Mais quand tout commence à prendre sens, on reste sans voix ! C’est tout bonnement excellent. Quelques réserves néanmoins. Le personnage principal, Ben Casper, divague très souvent et qui nous donne envie de sauter des paragraphes entiers pour retourner à l’histoire principale. Les auteurs ont voulu lui donner de la profondeur, raconter l’histoire de cet homme tourmenté qui va apprendre une vérité douloureuse à la fin du roman. Cependant, cela ne prend pas. En tout cas pas pour moi. Heureusement, l’intrigue principale prend vite le dessus et, au bout du compte, on en vient à accepter les apartés de Ben, ses divagations sur les présidents américains. Même si cela n’apporte concrètement rien à l’histoire, cela reste de la culture générale.
  • lysiane31770 Posté le 4 Janvier 2019
    Je remercie les Editions de l'Archipell de m'avoir permis de lire ce beau thriller politique que j ' ai beaucoup aimé,malgré un début lent . Lorsque j' avance dans l'histoire je suis happer dans lecture tellement que cela est fantastique . L'histoire se passe en Amérique. Ben Casper est un journaliste d'investigation,son amie Diana qui est une agente de la CIA va être retrouvée morte au pied de son hôtel,elle se serait jetée par la fenêtre de son immeuble . Notre journaliste Ben Casper va faire des recherches qu'il va l amener dans une folle course car il va y avoir pas mal de gens de l Etat qui vont qui lui mettre les bâtons dans les roues Il va y avoir beaucoup de rebondissements J' ai beaucoup aimer Ben Casper le journaliste le principal acteur de se livre qui met sa vie en danger pour trouver la vérité. Il est tenace pour s'avoir enfin toute la vérité. Vraiment un très bon livre , je le recommande
  • Wyoming Posté le 6 Décembre 2018
    Doubles histoires dans ce polar au rythme effréné, la principale imaginant un espionnage chantage avec des russes, des chinois et l'implacable CIA, la deuxième, plus personnelle, celle du drame vécue par le héros, Ben Casper, dans son enfance, lors du décès de sa mère. Les deux finiront pare s'imbriquer et, malgré l'invraisemblance des situations, on finit par être emporté par ce thriller dès l'instant où il s'emballe à travers les rues de Washington. De très bonnes courses poursuites, haletantes, durant lesquelles le mental du poursuivi continue de fonctionner à grande vitesse, lui apportant des lueurs soudaines sur l'affaire de sa vie. Et puis, d'excellentes références cinématographiques et musicales très variées, toujours en adéquation parfaite avec le vécu des événements de l'instant par Ben Casper. Egalement, d'autres références à divers présidents des Etats-Unis, surtout Lincoln, mais aussi de plus récents comme Nixon ou Carter. Au global, un très bon divertissement, du Patterson plaisir.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés