En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Irrévocable

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116597
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 140 x 210 mm
        Irrévocable

        Pierre MALHERBET (Traducteur)
        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 11/01/2018
        Barcelone, il y a cinq ans : une opération tourne au cauchemar. Ce jour-là, Jenny Aaron, membre d'une unité très spéciale de la police allemande, perd tout : son amour, son honneur, sa vue. Elle survit grâce à ses autres sens et à la philosophie des samouraïs. Les arts martiaux... Barcelone, il y a cinq ans : une opération tourne au cauchemar. Ce jour-là, Jenny Aaron, membre d'une unité très spéciale de la police allemande, perd tout : son amour, son honneur, sa vue. Elle survit grâce à ses autres sens et à la philosophie des samouraïs. Les arts martiaux constituent un de ses atouts majeurs, en dépit de sa cécité.
        Mais les interventions à haut risque sont désormais remplacées par les interrogatoires les plus délicats. Écouter les silences, comprendre les non-dits, est devenu sa nouvelle spécialité. Un coup de fil de Berlin va pourtant propulser Jenny au sein de son ancienne équipe qu'elle pensait ne plus jamais revoir.
        Un détenu de la prison de la capitale se déclare prêt à parler à condition que ce soit elle qui mène l'interrogatoire. Malgré ses réticences, la spécialiste accepte.
        À peine entend-elle la voix de l'homme, que Jenny comprend : l'accident qui lui a coûté la vue n'était que le prologue. Dans les prochaines trente-six heures va se jouer sa vie...
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116597
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 544
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • KRYSALINE555 Posté le 21 Juin 2018
          Berlin, au présent: Jenny Aaron reconvertie en profileuse pour le "Service Spécial" en Allemagne est appelée pour un interrogatoire sur demande expresse même du détenu, Boenisch (prisonnier qu'elle a contribué à arrêter alors qu'elle était encore stagiaire dans la police, puisqu'il avait cherché à l'enlever et la tuer alors qu'il y avait déjà deux autres cadavres dans sa cave). En le rencontrant à nouveau, elle va ainsi être amenée à replonger cinq ans en arrière et devoir affronter ses peurs pour faire rejaillir de sa mémoire défaillante ce qui s'est effectivement passé dans cet entrepôt de Barcelone des années plus tôt et qui lui a valut sa cécité. L'intrigue a été pour moi très difficile à suivre car les actions s'imbriquent les unes dans les autres sans répit comme un véritable film d'action (on voit bien que l'écrivain est aussi scénariste car on visualise certaine scène "comme au cinéma"!!) mêlant passé et présent sans prévis, sans marques typographiques particulières ce qui génère parfois la plus grande confusion car on ne sait plus si on est à Barcelone ou à Berlin!! C'est écrit comme l'héroïne pense: on se retrouve propulsé 5 ans en arrière, d'un coup, sans sommation pour revenir au présent brutalement... Berlin, au présent: Jenny Aaron reconvertie en profileuse pour le "Service Spécial" en Allemagne est appelée pour un interrogatoire sur demande expresse même du détenu, Boenisch (prisonnier qu'elle a contribué à arrêter alors qu'elle était encore stagiaire dans la police, puisqu'il avait cherché à l'enlever et la tuer alors qu'il y avait déjà deux autres cadavres dans sa cave). En le rencontrant à nouveau, elle va ainsi être amenée à replonger cinq ans en arrière et devoir affronter ses peurs pour faire rejaillir de sa mémoire défaillante ce qui s'est effectivement passé dans cet entrepôt de Barcelone des années plus tôt et qui lui a valut sa cécité. L'intrigue a été pour moi très difficile à suivre car les actions s'imbriquent les unes dans les autres sans répit comme un véritable film d'action (on voit bien que l'écrivain est aussi scénariste car on visualise certaine scène "comme au cinéma"!!) mêlant passé et présent sans prévis, sans marques typographiques particulières ce qui génère parfois la plus grande confusion car on ne sait plus si on est à Barcelone ou à Berlin!! C'est écrit comme l'héroïne pense: on se retrouve propulsé 5 ans en arrière, d'un coup, sans sommation pour revenir au présent brutalement dans le même paragraphe. Cette écriture, je dois l'avouer, a un peu perturbé ma compréhension de l'histoire. J'ai eu un peu de mal à suivre toutes les péripéties d'Aaron et je n'ai pas vraiment réussi à dépasser cet handicap là. Mais cela n'en reste pas moins un vrai bon roman noir, mi-polar, mi-thriller, avec toute une panoplie de psychologies différentes: Niko, Pavlik, Helmet, Demirci, la patronne du Service Spécial, Holm, le tueur qui traque Aaron depuis longtemps, Boenisch le truand qui voudrait se faire passer pour un tueur, il y a aussi Sascha, le frère de Holm et bien sûr Jenny Aaron elle-même, à la fois forte et fragile et pleine de contradiction. Le fait que Jenny soit aveugle à la suite d'une opération spéciale à Barcelone qui a très mal tourné est bien sûr le "clou" du roman. Il y ajoute du piment et de l'inédit. On découvre comment elle a combattu sa cécité par des entrainements intensifs avec son père en développant ses autres sens à l'extrême, notamment celui de l'ouïe (en laissant échapper des claquements de doigts ou de langue elle est capable de se repérer dans l'espace par exemple). Sa force, Aaron la trouve dans la philosophie des samouraïs, le bushido. Sa faiblesse: celle d'avoir "abandonné" son collègue, celui qu'elle aimait; Niko, sur le terrain à Barcelone alors qu'il était blessé. Autre handicap: Elle ne se souvient pas ce qui s'est passé à Barcelone, lors de cette embuscade dans laquelle ils sont tombés ensemble, Niko et elle, et plus particulièrement dans l'entrepôt lors de "l'échange"; ce qui est pourtant la clé de toute l'histoire. Brillant thriller au rythme d'enfer, on ne souffle pas jusqu'à la toute dernière page; ça en fait un excellent page-turner dont on a du mal à se détacher pour faire les quelques pauses nécessaires: manger, dormir, boire et accessoirement aller travailler!!!! Je recommande vivement la lecture de ce roman aux adeptes des romans d'actions qui vont à 100 à l'heure, où il n'y a pas de temps mort. Trop peut-être, ce qui a fini personnellement quelques peu par m'embrouiller ce qui explique ma note de 4 (et non pas 5).
          Lire la suite
          En lire moins
        • Giraud_mm Posté le 12 Juin 2018
          Flic de choc, Jenny Aaron est devenue aveugle suite à une opération qui a mal tourné. Cinq ans plus tard, elle se retrouve confrontée à l'homme qui est à l'origine de son handicap, et qui la traque depuis longtemps, sans qu'elle le sache. Trente-six heures d'enfer l'attendent. Irrévocable est un roman noir qui cumule psychologie et action violente.Les coups pleuvent, les balles sifflent, l'hémoglobine coule à flot. Mais pour suivre l'intrigue, il faut décortiquer la psychologie des personnages : celle de la policière et du tueur qui la pourchasse, s'appuyant sur la philosophie des samouraïs ; mais aussi celle de leurs compagnons, flics ou truands, parfois flics et truands. L'écriture n'est pas si simple, mais la lecture reste aisée. L'intrigue est racontée sous différents angles de vue, apportant des éclairages multiples. Des flash back viennent compléter la compréhension des ressorts du passé qui conduisent à la situation présente. Le suspense est haletant. On pense la fin proche à plusieurs moments, mais les rebondissements s'enchaînent jusqu'au bouquet final. On sent la la patte du scénariste. J'ai vraiment beaucoup aimé !
        • Anaislectrice Posté le 23 Avril 2018
          3, 2, 1… Action ! Accrochez vos ceintures, parce que ce thriller est tout sauf une balade bucolique et reposante ! Je ne suis pas étonnée de lire en 4è de couverture qu’Andreas Pflüger est scénariste car le scénario d’Irrévocable est très fourni, très dense, ça ne s’arrête jamais et l’action est omniprésente. Si vous aimez l’action et les histoires complexes, ce livre est fait pour vous ! On se perd parfois, surtout au début du livre, dans les diverses histoires car nous n’avons aucun indice temporel et il faut être bien attentif durant notre lecture pour nous y retrouver. Vous ferez de nombreux allers-retours dans le temps, dans des lieux différents, sans que l’auteur ne vous y ait préparé, c’est déconcertant au début et on a un peu de mal à s’y retrouver, mais on comprend que c’est un prétexte pour lui de planter le décor et de nous dévoiler, au fur et à mesure où nous avancerons, les nœuds de son intrigue. L’intrigue est également très fournie en matière de personnages, là encore il vous faudra être attentifs car plusieurs histoires s’entremêlent sur plusieurs années, policiers et bandits se côtoient, nourrissent une colère mutuelle, de cette colère sourde et aveugle... 3, 2, 1… Action ! Accrochez vos ceintures, parce que ce thriller est tout sauf une balade bucolique et reposante ! Je ne suis pas étonnée de lire en 4è de couverture qu’Andreas Pflüger est scénariste car le scénario d’Irrévocable est très fourni, très dense, ça ne s’arrête jamais et l’action est omniprésente. Si vous aimez l’action et les histoires complexes, ce livre est fait pour vous ! On se perd parfois, surtout au début du livre, dans les diverses histoires car nous n’avons aucun indice temporel et il faut être bien attentif durant notre lecture pour nous y retrouver. Vous ferez de nombreux allers-retours dans le temps, dans des lieux différents, sans que l’auteur ne vous y ait préparé, c’est déconcertant au début et on a un peu de mal à s’y retrouver, mais on comprend que c’est un prétexte pour lui de planter le décor et de nous dévoiler, au fur et à mesure où nous avancerons, les nœuds de son intrigue. L’intrigue est également très fournie en matière de personnages, là encore il vous faudra être attentifs car plusieurs histoires s’entremêlent sur plusieurs années, policiers et bandits se côtoient, nourrissent une colère mutuelle, de cette colère sourde et aveugle qui entraînera même quelques dommages collatéraux sur des personnes qui se trouvaient là, au mauvais endroit au mauvais moment. Les rebondissements sont nombreux, prenez garde à être attentifs car tout va vite : l’intrigue, mais aussi l’écriture de l’auteur qui ne s’occupe pas de nous faciliter la tâche dans notre lecture. Une héroïne qui crève les pages J’ai tendance à ne pas vraiment aimer les personnages trop charismatiques, trop « tout » pour être crédibles. J’avoue avoir eu un peu peur au début avec Jenny Aaron, qui s’est très rapidement dégagée comme étant le personnage principal du livre, parce que malgré les drames qui ont conduits à sa cécité, elle est restée une personne profondément forte, combative et dotée de capacité à rebondir et à s’adapter dans des environnements parfois inconnus avec une telle facilité que ça en est déconcertant. Et puis, plus la lecture avance, et plus on ressent cette personnalité profondément humaine qui se dégage d’elle, cette envie de se battre pour continuer à vivre le plus normalement du monde malgré son handicap. Handicap qui n’en est peut-être pas un d’ailleurs, tant elle a réussi à développer ses autres sens, au service de son équipe mais aussi dans sa vie personnelle. L’auteur indique en postface s’être beaucoup documenté sur le sujet, et avoir rencontré médecins et personnes aveugles pour coller au plus à la réalité. Mission accomplie ! Le lien qui unit Jenny avec le reste du groupe est intéressant, dans le sens où personne ne lui fait ressentir cette différence, et pourtant la plupart agissent avec elle en sorte de protecteurs, voire de grands frères, de loin et sans la materner car elle ne le supporterait pas. Les liens entre eux sont forts, et cela rend l’équipe de flics attachante. Le mot de la fin Je me demande si l’auteur a écrit ce livre dans le but de le voir se réaliser à l’écran un jour… Irrévocable est indéniablement très cinématographique, et digne d’un vrai film à suspense. Il faudra vous accrocher, la lecture ne sera pas toujours évidente, mais au moins vous pourrez dire que vous ne vous êtes pas ennuyés ! Belle découverte !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Amnezik666 Posté le 12 Février 2018
          Le fait de proposer un thriller ayant pour personnage principal une jeune femme aveugle est plutôt audacieux. Même si Jenny Aaron a été une brillante agente de terrain, aussi à l’aise avec une arme à feu que dans un combat à mains nues… mais ça, c’était avant ! Donc aujourd’hui Jenny Aaron est aveugle, mais elle n’a rien perdu de ses entraînements passés, au contraire elle s’est même encore améliorée. Le plus étonnant est sa parfaite maîtrise des techniques de déplacement et de repérage dans l’espace, techniques inspirées de méthodes bien réelles développées dans le cadre de la rééducation pour les non-voyants. Et si, histoire d’enfoncer le clou, je vous disais que Aaron souffre aussi d’amnésie rétrograde depuis son retour de Barcelone. Elle ne garde des événements qui se déroulés là-bas de de son passé antérieur que des souvenirs diffus (et une énorme culpabilité liée au fait d’avoir abandonné son collègue et amant, lui aussi blessé lors de l’opération, allant ainsi à l’encontre de toutes les règles du Service). Vous l’aurez compris Andreas Pflüger nous propose un personnage central des plus atypique, un subtil mélange de force, de sagesse (elle s’efforce de suivre la voie du bushido), mais aussi avec ses failles... Le fait de proposer un thriller ayant pour personnage principal une jeune femme aveugle est plutôt audacieux. Même si Jenny Aaron a été une brillante agente de terrain, aussi à l’aise avec une arme à feu que dans un combat à mains nues… mais ça, c’était avant ! Donc aujourd’hui Jenny Aaron est aveugle, mais elle n’a rien perdu de ses entraînements passés, au contraire elle s’est même encore améliorée. Le plus étonnant est sa parfaite maîtrise des techniques de déplacement et de repérage dans l’espace, techniques inspirées de méthodes bien réelles développées dans le cadre de la rééducation pour les non-voyants. Et si, histoire d’enfoncer le clou, je vous disais que Aaron souffre aussi d’amnésie rétrograde depuis son retour de Barcelone. Elle ne garde des événements qui se déroulés là-bas de de son passé antérieur que des souvenirs diffus (et une énorme culpabilité liée au fait d’avoir abandonné son collègue et amant, lui aussi blessé lors de l’opération, allant ainsi à l’encontre de toutes les règles du Service). Vous l’aurez compris Andreas Pflüger nous propose un personnage central des plus atypique, un subtil mélange de force, de sagesse (elle s’efforce de suivre la voie du bushido), mais aussi avec ses failles et ses faiblesses. En face d’elle un tueur machiavélique qui semble dénué tout autant de faiblesses que d’empathie. Un homme froid et calculateur qui ne laisse rien au hasard et ne reculera devant rien pour mener à bien ses plans. Une machine à tuer parfaitement rodée. Mais pourquoi cet acharnement à vouloir détruire Aaron ? Et si les réponses se trouvaient justement dans ce passé oublié d’Aaron… Chic un méchant très méchant me direz-vous ! Et en effet Holm fait partie de ses salauds que vous vous plairez à détester, tout en voulant en apprendre plus sur ses motivations (il dégage malgré sa cruauté un petit quelque chose qui suscite l’intérêt). Alors que vous ne pourrez que haïr purement et simplement son frère, Sascha, un psychopathe pur et dur de la pire espèce. Heureusement Jenny ne sera pas totalement seule pour affronter ces deux adorables frangins, elle pourra compter sur le soutien sans faille de ses anciens collègues du Service, notamment celui de Pavlik, ami de toujours et tireur d’élite hors pair. Si vous souhaitez postuler pour intégrer le Service, vous pouvez oublier ; c’est une agence totalement fictive inventée pour les besoins du roman. Andreas Pflüger ne laissera aucun répit à ses personnages, il nous propose une intrigue dense, rythmée et riche en rebondissements. Bref tout ce que le lecteur attend de trouver en se plongeant dans un thriller ! Une fois happé par le bouquin, vous aurez bien du mal à décrocher. Si sur le fond le contrat est rempli avec une redoutable efficacité, la forme peut être un peu déconcertante. Il n’est en effet pas rare que l’auteur passe, sans préavis, de l’intrigue présente à un flashback. Ca peut surprendre, mais en fait c’est aussi une bonne façon de nous mettre à la place de Aaron, parfois, même dans le feu de l’action, des bribes de souvenirs lui reviennent sous forme de flashes. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, aussi bien pour son intrigue rondement menée que pour ses personnages ; comme l’auteur le laisse entendre dans sa postface, « l’histoire d’Aaron n’est pas finie », soyez assurés que je répondrai présent au(x) prochain(s) rendez-vous !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Manika Posté le 2 Février 2018
          Toute l'originalité de ce polar est l'agent Jenny Aaron aveugle ! L'auteur a fait des recherches approfondies pour rendre son personnage tout à fait réaliste, attachant et performant, au delà de l'imaginable pour une personne non handicapée. De belles actions qui pourraient inspirées des metteurs en scène et faire de ce roman un bon film dynamique et passionnant. On est tenu en haleine par ce que vont devenir les personnages, et en particulier comment les membres de ce service spécial travaillent pour mener à bien leur mission. Une petite histoire d'amour par dessus, des "criminels" bien atteints dans leur chaire. Tout est réuni pour un bon moment de lecture.

        Ils en parlent

        « Une intrigue parfaitment maîtrisée avec une héroïne aveugle, du jamais vu ! » Sandra Kegel, Frankfurter Allgemeine Zeitung

        « Andreas Pflüger a écrit un livre si ambitieux qu’il en deviendra à coup sûr le thriller de l’année. » Jochen Vogt, Westdeutsche Allgemeine

        « En un mot : grandiose ! » Joachim Scholl, Deutschlandradio Kultur

        « Irrévocable se révèle un thriller incomparable, effréné et haletant. Le lecteur est entraîné dans un suspense infernal dont il ne peut échapper. Un livre sensationnel, ingénieux. » Andreas Wallentin, WDR

        « On ressent le travail colossal qu’a fait Pflüger pour retranscrire au mieux la cécité de son personnage, et en même temps l'écriture est si entraînante qu’on retient notre souffle… Et à la fin, on se dit : J’en veux encore. » Nicola Steiner, SRF1

        « Un roman tenaille qui vous serre le cœur. » MARIE FRANCE

        « Une intrigue élaborée, un suspense irrésistible et une héroïne bien attachante. » MADAME FIGARO

        « Un polar vraiment original. » LE SOIR MAGAZINE

         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com