En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        J-77 Dernier meurtre avant la fin du monde

        Super 8
        EAN : 9782370560391
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 215 mm
        J-77 Dernier meurtre avant la fin du monde

        Valérie Le Plouhinec (Traducteur)
        Date de parution : 04/02/2016
        Le compte à rebours est enclenché.

        Deuxième tome d’une trilogie passionnante, le roman de Ben H. Winters, lauréat du prix Elgar,  nous transporte dans un monde à feu et à sang, au côté d’un personnage qui se révèle à lui-même, au moment où l’humanité sombre !
         
        La fin du monde ? Elle arrive. Dans 77 jours maintenant, l’astéroïde 2011GV1 va s’écraser sur Terre, quelque part en Indonésie, et c’en sera fini de l’humanité.
        Plutôt que de se lever le matin pour aller travailler, les  Américains – et on les comprend – préfèrent concrétiser d’urgence la liste des 100...
        La fin du monde ? Elle arrive. Dans 77 jours maintenant, l’astéroïde 2011GV1 va s’écraser sur Terre, quelque part en Indonésie, et c’en sera fini de l’humanité.
        Plutôt que de se lever le matin pour aller travailler, les  Américains – et on les comprend – préfèrent concrétiser d’urgence la liste des 100 choses qu’ils ont envie de faire avant de mourir avec, évidemment, tous les excès que cela implique. Pourtant, il reste un homme, un seul, bien décidé à faire son job jusqu’au bout : Hank Palace, ancien flic de la police de Concord.
         
        Déterminé à retrouver Brett Cavatone, le mari de sa nounou qui a mystérieusement disparu,  Hank se lance dans une quête désespérée, et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Mais son courage et sa droiture suffiront-ils ? Car rien n’est simple dans un pays livré à une anarchie sans nom, où l’électricité et les télécommunications ont rendu l’âme, où les pillages sont quotidiens et qui pourtant est synonyme de terre promise pour des milliers de personnes qui tentent de fuir la zone d’impact…
         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782370560391
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 336
        Format : 140 x 215 mm
        Super 8
        18.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • MelM Posté le 29 Août 2017
          14/20 Maïa, ce mot est sur toutes les lèvres depuis plusieurs mois et dans 77 jours, la population humaine fera sa rencontre, même si nous nous en serions bien passé. En effet, Maïa, c'est un astéroïde qui, dans 77 jours, frappera la Terre, en détruisant la plus grande partie, si ce n'est la totalité par la même occasion. Il y a plus joyeux comme évènement à attendre mais le pire est presque ce qu'il se passe avant la collision. Les pillages, les meurtres, les vols, et j'en passe sont devenus monnaie courante mais s'il y en a bien un qui résiste à cette folie humaine et qui continuera jusqu'au bout à faire ce pour quoi il est doué, c'est-à-dire résoudre des enquêtes, c'est bien Hank Palace. Et sa nouvelle enquête, il a décidé de la résoudre pour celle qui était sa nounou étant petit et dont le mari a disparu du jour au lendemain sans laisser de traces. Dans son périple pour retrouver cet homme, Hank va pouvoir se rendre compte de l'état du monde dans lequel il vit, 77 jours avant la fin de ce monde... J-77 est le deuxième tome... 14/20 Maïa, ce mot est sur toutes les lèvres depuis plusieurs mois et dans 77 jours, la population humaine fera sa rencontre, même si nous nous en serions bien passé. En effet, Maïa, c'est un astéroïde qui, dans 77 jours, frappera la Terre, en détruisant la plus grande partie, si ce n'est la totalité par la même occasion. Il y a plus joyeux comme évènement à attendre mais le pire est presque ce qu'il se passe avant la collision. Les pillages, les meurtres, les vols, et j'en passe sont devenus monnaie courante mais s'il y en a bien un qui résiste à cette folie humaine et qui continuera jusqu'au bout à faire ce pour quoi il est doué, c'est-à-dire résoudre des enquêtes, c'est bien Hank Palace. Et sa nouvelle enquête, il a décidé de la résoudre pour celle qui était sa nounou étant petit et dont le mari a disparu du jour au lendemain sans laisser de traces. Dans son périple pour retrouver cet homme, Hank va pouvoir se rendre compte de l'état du monde dans lequel il vit, 77 jours avant la fin de ce monde... J-77 est le deuxième tome de la trilogie Dernier meurtre avant la fin du monde dont j'avais vraiment adoré le premier tome. Avec cette trilogie, on sort légèrement des sentiers battus et de ce que l'on a l'habitude de voir en temps que lecteur puisque Ben H. Winters place ses romans dans un univers pré-apocalyptique angoissant et véritablement palpitant tout en ajoutant un pendant plus axé roman policier, avec des enquêtes très intéressantes en toile de fond. Néanmoins, globalement, j'avoue avoir préféré le premier tome à celui-ci. Dans J-77, je trouve que le pari est moins bien réussi. L'accent est beaucoup plus porté sur l'aspect "fin du monde imminente" et les conséquences que cela peut avoir sur les Hommes et leurs comportements, laissant vraiment trop passé au second plan l'intrigue policière de ce tome, qui sert plus de prétexte à certains déplacements. Même si je trouve du coup que la balance entre les deux axes de cette trilogie est extrêmement déséquilibrée dans ce deuxième tome, j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture et j'en redemande ! Si j'adore vraiment cette trilogie et que je veux absolument avoir le fin mot de l'histoire avec le troisième tome, c'est en grande partie parce que l'écriture de Ben H. Winters est excellente. La plume de l'auteur s'adapte parfaitement et est complètement en phase avec l'atmosphère de ces deux premiers tomes. Dans ce deuxième opus, la plume est plus sombre et rend vraiment très bien justice à l'univers que l'auteur souhaite faire vivre sous nos yeux. Les descriptions sont parfaites pour que l'on puisse se projeter dans ce monde ou plutôt s'y replonger à nouveau très facilement. J'adore toujours autant les introspections que l'auteur nous offre à foison et qui permettent d'approfondir et ses personnages et son univers tout en apportant juste ce qu'il faut d'humour pour réchauffer un peu l'ambiance. Cette petite touche d'humour très bien dosée n'est pas de trop pour alléger un peu l'atmosphère très tendue, très pesante que cet univers fait peser sur les épaules de Hank. Selon moi, cet univers c'est vraiment l'énorme point positif de ce deuxième tome. Il y est encore plus développé que dans le premier, la tension et l'angoisse montent crescendo et on sent vraiment une sorte d'oppression à la lecture tellement on est immergés dans ce paysage pré-apocalyptique. Il faut aussi avouer que l'auteur a clairement bien plus mis l'accent sur le développement de son univers que sur l'enquête policière de ce deuxième tome, ce qui plaira ou ne plaira pas en fonction des lecteurs et de leurs attentes. L'addition des genres pré-apocalyptique/policier du premier tome qui m'avait tellement plue est considérablement édulcorée ici et on se retrouve finalement presque avec seulement un roman pré-apocalyptique, l'enquête passant presque à la trappe. Alors à vous de voir ce que vous attendez de ce roman, si c'est vraiment un roman policier que vous voulez lire, vous serez déçus. Vous l'aurez donc compris, l'intrigue de J-77 est censée s'articuler autour de deux intrigues principales qui se mettent, ou se remettent, en place extrêmement rapidement dès les premières pages, ce qui n'est pas pour nous déplaire. Ben H. Winters sait comment replonger immédiatement son lecteur dans son monde en péril et je n'ai vraiment eu aucun mal à m'y immerger de nouveau, aux côtés de Hank qui se trouve très rapidement une nouvelle "occupation" en tentant de retrouver le mari de son ancienne nounou. Malheureusement, ce deuxième tome est bien en-dessous du niveau du premier et la façon dont est traitée cette enquête, quasi inexistante il faut le dire, m'a vraiment laissée dans l'expectative. Je pense que vous l'aurez compris, cet aspect du roman m'a plutôt déçue puisque l'intrigue policière sert plus de prétexte aux différents déplacements de Hank qu'autre chose, lui permettant alors de faire des découvertes sur le nouveau monde dans lequel il évolue depuis l'annonce de la collision imminente d'un astéroïde avec la Terre. Heureusement, j'ai vraiment adoré retrouver le personnage de Hank, qui m'avait déjà beaucoup plu dans le premier tome et qui a une façon de voir le monde bien à lui. En effet, Hank est un personnage très observateur mais aussi très critique sur le comportement des Hommes à l'approche de cette catastrophe et c'est vraiment un personnage auquel on peut s'identifier, avec lequel on peut réfléchir. De plus, la présence de son chien Houdini permet d'adoucir un peu ce personnage parfois dur et de le rendre encore plus humain et attachant. J'ai vraiment hâte de voir ce qu'il va décider de faire dans les derniers jours restant avant la collision ainsi que ce que l'auteur va encore faire endurer à notre personnage dans le troisième et dernier tome de cette trilogie. L'autre personnage qui m'a beaucoup plu, c'est la soeur de Hank : Nico, qui apporte une touche encore plus loufoque au récit. Elle paraît parfois un peu délurée et au final, c'est ce qui me l'a rendue attachante. Sans elle, Hank serait véritablement seul, elle représente un peu son point d'ancrage et permet de faire avancer le récit sur des points intéressants qu'il me tarde d'aborder plus en détails. Si, comme moi, vous pouvez passer outre l'intrigue policière un peu maigrichonne, vous pourrez quand même être agréablement surpris par le reste du récit. Parce que malgré ce gros point négatif, l'histoire est très intelligemment construite, le périple de Hank permettant d'entrevoir les différentes façons dont l'Homme s'est adapté à la mort imminente ou tente de l'éviter, etc. Outre cet aspect purement psychologique, le rythme est excellent et j'ai dévoré ce petit roman, qui se révèle au final assez riche en action, surtout en se rapprochant des dernières pages mai aussi en émotions, notamment grâce à la relation entre Hank et sa soeur. Malgré les points négatifs, sur lesquels j'ai peut-être beaucoup insisté, j'ai vraiment passé un bon moment de lecture en compagnie de Hank. De plus, les derniers chapitres sont vraiment très riches en action et en tension et me font espérer pouvoir lire un troisième et dernier tome qui saura me ravir au moins autant que le premier pour clore en beauté cette trilogie. Affaire à suivre donc... Les +: un univers ultra angoissant et palpitant, des personnages complexes et attachants, la facilité de lecture, le besoin de savoir ce qu'il va vraiment arriver à nos personnages Les -: l'effet de surprise est passé, une enquête policière trop sous-exploitée En conclusion, J-77, deuxième tome de la trilogie Dernier meurtre avant la fin du monde de Ben H. Winters souffre des points négatifs souvent reprochés aux tomes centraux de trilogie, à savoir qu'il est en-dessous du premier tome et qu'il sert de transition avant la fin de la trilogie. Néanmoins, j'ai passé un bon moment de lecture et ce tome possède des atouts intéressants. Il permet notamment d'approfondir toujours plus l'univers pré-apocalyptique et d'en découvrir plus sur les faits et gestes des Hommes face à la menace de l'astéroïde. J'ai beaucoup aimé la façon dont cet aspect du roman est abordé et l'implication de Nico, la soeur du personnage principal, nous permet de nous identifier et de nous attacher toujours plus à Hank. Hank est d'ailleurs un excellent personnage, à l'humour aiguisé et dont les séances d'introspection sont vraiment très intéressantes à suivre. L'univers est encore plus oppressant, sombre et angoissant et ce n'est pas pour me déplaire. Par contre, ce qui m'a déçue c'est que l'enquête policière soit vraiment trop mise en toile de fond, trop sous-exploitée pour être réellement intéressante. C'est dommage, je m'attendais à mieux vu ce que l'auteur nous a donné lors du premier tome, mais cela ne m'empêchera pas de lire le troisième et ultime tome de cette trilogie très intéressante et prenante qui change de ce qu'on peut avoir l'habitude de lire.
          Lire la suite
          En lire moins
        • sl972 Posté le 2 Février 2017
          C’est sûr, la fin du monde approche. Il ne reste que soixante-dix-sept jours avant l’arrivée de l’astéroïde 2011GV1. Hank Palace, bien que ne faisant plus partie officiellement de la police, continue à enquêter pour tous ceux qui le lui demandent. Cette fois, c’est pour venir en aide à son ancienne baby-sitter qu’il accepte de retrouver le mari de celle-ci qui est parti sans prévenir quand il lui avait promis de rester. Cette situation n’a rien d’extraordinaire quand l’humanité toute entière sait qu’elle va disparaître dans quelques semaines, mais Hank est trop obstiné pour accepter cette solution trop facile. L’ambiance est pesante mais le style est léger, faussement insouciant. L’atmosphère est très bien recréée, mais sans sombrer dans le désespoir. La fin du monde approche, mais nous sommes là pour lire un roman policier et c’est ce que nous avons entre les mains : un bon roman policier qui reprend les codes du genre en les adaptant à cet univers pré-apocalyptique. Tous les ingrédients qui m’ont fait aimer le premier volume de cette trilogie sont retrouvés sans celui-ci. Il ne me reste plus qu’à espérer que le troisième tome soit à la hauteur des précédents.
        • fac34 Posté le 16 Décembre 2016
          la suite de dernier meurtre avant la fin du monde avec une nouvelle intrigue policière alors que la fin se rapproche.. toujours aussi bien mené, je me suis attaché de plus en plus au personnage principal qui me fait poser beaucoup de questions sur l' homme face à une fin inéluctablement proche... A savourer...
        • Cacha Posté le 4 Décembre 2016
          Par le hasard des disponibilités de ma bibliothèque municipale, j'ai lu d'abord le deuxième tome de cette trilogie. Il me tarde d'en découvrir les deux autres ! C'est un roman policier apocalyptique, donc différent. Une météorite annonce la fin de la majeure partie des habitants de la terre - pourquoi dire fin du monde, alors que ceux-ci sont pluriels et ne se limitent pas seulement à notre planète bleue ? - et un ancien policier tenace et droit se met à la recherche du conjoint (ou concubin ?) de son ancienne nourrice, fidèle à la promesse qu'il lui a faite. Ce roman est plein de rebondissements, la conclusion (de ce tome J-77) inattendue. L'auteur maintient le suspense jusqu'au bout, voilà le propre de ce genre littéraire. Allez, je laisse tomber ma critique pour me mettre vite à la recherche des deux autres tomes !
        • louve Posté le 27 Septembre 2016
          Le premier tome m'avait plu, énormément même ! Et ce second volet est encore meilleur à mon sens ! L'auteur parvient à faire naître une tension palpable au fur et à mesure que le roman avance. C'était presque étouffant de vivre cette aventure de Hank parce qu'on sait que l'astéroïde approche, les jours défilent et on reste dans l'attente de voir comment l'humanité va vivre ses derniers instants. L'enquête reste dans un premier temps mis en avant, c'est le thème principal, mais peu à peu on commence à se rendre compte que non, c'est juste un leurre pour notre personnage afin de ne pas voir la réalité en face : dans 77 jours tout le monde va mourir. J'ai adoré me retrouver à nouveau dans la peau de Hank et de vivre cette enquête à 100 à l'heure, comme si notre vie en dépendant, sans qu'il n'espère recevoir quoi que ce soit en retour. Il le fait par amitié, par principe et même aussi par ennui. On sent qu'il ne sait plus quoi faire de son temps libre et du coup il tente de combler ce vide par des actes altruistes et important pour d'autres. Ainsi, il va devoir trouver... Le premier tome m'avait plu, énormément même ! Et ce second volet est encore meilleur à mon sens ! L'auteur parvient à faire naître une tension palpable au fur et à mesure que le roman avance. C'était presque étouffant de vivre cette aventure de Hank parce qu'on sait que l'astéroïde approche, les jours défilent et on reste dans l'attente de voir comment l'humanité va vivre ses derniers instants. L'enquête reste dans un premier temps mis en avant, c'est le thème principal, mais peu à peu on commence à se rendre compte que non, c'est juste un leurre pour notre personnage afin de ne pas voir la réalité en face : dans 77 jours tout le monde va mourir. J'ai adoré me retrouver à nouveau dans la peau de Hank et de vivre cette enquête à 100 à l'heure, comme si notre vie en dépendant, sans qu'il n'espère recevoir quoi que ce soit en retour. Il le fait par amitié, par principe et même aussi par ennui. On sent qu'il ne sait plus quoi faire de son temps libre et du coup il tente de combler ce vide par des actes altruistes et important pour d'autres. Ainsi, il va devoir trouver le mari de son ancienne nourrice, Brett un ancien Trooper qui a disparu du jour au lendemain veillant malgré tout à la sécurité de son épouse. D'emblée, on se demande comment il espère retrouver l'homme sans aucun outil avec lui. Plus d'ordinateur, plus de téléphone, plus de voitures (ou presque plus). L'enquête piétinera pour ensuite rebondir et j'ai été complètement séduite par les tenants et aboutissements de cette enquête qui est loin d'être ce qu'on s'imagine. Il y a encore des héros en temps apocalyptique ! Ce second opus met davantage l'accent sur les enjeux de l'astéroïde et ce qu'il risque d'arriver. On comprend que pour beaucoup, il n'y a plus d'espoir et qu'il ne sert à rien de lutter. Certains voudront mourir tout de suite, d'autres deviendront des survivalistes, prêt à tout pour avoir de quoi tenir le coup jusqu'à la dernière minute. L'auteur insiste aussi sur un autre groupe de personnes, de ceux qui croient aux complots et qui estiment qu'il existe une solution pour empêcher la collision. La soeur de Hank, Nico, fait partie de ces gens-là. Depuis le premier tome, la soeur d'Hank a des idées bien arrêtées sur cette fin du monde. Elle croit qu'il est possible de faire quelque chose et du coup, elle va côtoyer des gens qui partagent ses idées. Si au départ Hank fait la sourde oreille, même s'il adore sa soeur et veut la protéger, peu à peu il comprend qu'elle n'a peut-être pas tort et que rien ne peut l'empêcher d'espérer une fin meilleure. Comme toujours, Hank se met en danger, mais cette fois-ci j'ai eu la sensation qu'il cherchait un peu les ennuis comme s'il ne voulait pas vivre la fin du monde parce qu'il a peur. Malheureusement pour lui, des alliés surprenants vont le secourir et lui sauver la vie à de nombreuses occasions. Même son chien Houdini reste un animal fidèle du début à la fin, devenant là son plus fidèle complice. La fin est surprenante et bouleversante. Elle laisse entrevoir une infime lueur d'espoir pour Hank qui prend une fois encore une décision pour tenir une très vieille promesse faite lorsqu'il était enfant. J'ai donc terriblement hâte de lire le dernier opus, espérant malgré moi que Hank va en réchapper, que la fin du monde n'est finalement qu'un mauvais rêve... si seulement ! Ce second tome est intelligent, bien écrit et cohérent. Alors ne vous privez pas et suivez Hank dans cette fin du monde connu de tous ! Finement mené, culotté et addictif, j'en redemande !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « Cette superbe trilogie, étrange et sans complaisance est définitivement l’une de mes préférées dans le genre. »
        John Green / Auteur de Nos étoiles contraires

        Ben Winters trouve le ton et les mots justes pour nous faire partager les affres de ses héros trop conscients d'être des morts en sursis.
         
        Hervé Lagoguey / SF Magazine
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.