RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Jack Holmes et son ami

            Plon
            EAN : 9782259220064
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 440
            Format : 140 x 225 mm
            Jack Holmes et son ami

            Collection : Feux croisés
            Date de parution : 03/10/2013

            Passé maître dans l’art du puzzle romantique, Edmund White renoue avec le drame amoureux et l’invention romanesque. Et c'est avec la figure de l'amoureux éconduit qu'il déploie tout son talent ironique et sensible.

            Jack Holmes et Will Wright débarquent à New York dans les années 1960. Collègues dans un journal culturel, ils deviennent bons amis. C’est même Jack qui présente Will à sa future femme. Mais c’est une amitié compliquée : Jack est amoureux de Will. Perturbé par ses désirs subversifs, Jack consulte...

            Jack Holmes et Will Wright débarquent à New York dans les années 1960. Collègues dans un journal culturel, ils deviennent bons amis. C’est même Jack qui présente Will à sa future femme. Mais c’est une amitié compliquée : Jack est amoureux de Will. Perturbé par ses désirs subversifs, Jack consulte un psychiatre et sort avec des femmes, tout en continuant à avoir des liaisons furtives avec des hommes.
            Et pourtant, au fil des trente années que durera leur amitié, de la libération homosexuelle jusqu’à la catastrophe du sida, Jack demeurera toujours dévoué à Will. Et les deux hommes, à défaut d’en jouir ensemble, partageront un même goût pour le libertinage dans une ville en pleine libération elle aussi. Edmund White dessine avec délicatesse les contours de ses personnages. Effleurant les peaux, il déchiffre les coeurs et saisit les drames qui submergent les êtres en proie au désir. L’amitié, la sexualité, la sensibilité de ses personnages forgent un roman prenant, émouvant et plein d’esprit.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782259220064
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 440
            Format : 140 x 225 mm
            Plon
            23.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Rencontre avec Edmund White, biographe de Genet et étiqueté “écrivain homosexuel” dès ses débuts. Dans son dernier livre, il compare hétéros et homos dans leur façon de vivre l’amour et l’amitié.

            Les Inrocks

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Fromtheavenue Posté le 26 Septembre 2018
              Une fresque qui s'étale du début des années 60 jusqu'à la fin des années 90 où l'on suit une grande amitié entre deux new-yorkais. Deux personnages centraux, Jack Holmes qui aurait bien voulu être l'amant de Will Whright. Mais malheureusement pour lui, Will préfère les femmes. C'est d'ailleurs Jack qui lui présentera sa future femme. Will sera l'amour impossible de Jack. Jack sera le seul véritable ami de Will. Ils se perdront de vue pour mieux se retrouver à l'aube de chaque décennie. Même si j'ai eu de la peine à quitter le personnage de Jack à la fin de la première partie du roman, force est de reconnaître qu'il était intéressant pour la construction de l'histoire de changer de regard. Avec un point de vue différent, celui de Will que l'on retrouve dix ans plus tard (les deux hommes ont alors la trentaine). Un roman habile où Edmunt White donne à voir la différence de perception du sentiment amoureux et de la sexualité entres homos et hétéros. Il ne s'interdit rien et étudiera sans détour la question du désir et du plaisir sexuel, notamment celui des femmes. Ce qui pourra peut-être étonner les lecteurs de l'écrivain qui à ma connaissance s'est... Une fresque qui s'étale du début des années 60 jusqu'à la fin des années 90 où l'on suit une grande amitié entre deux new-yorkais. Deux personnages centraux, Jack Holmes qui aurait bien voulu être l'amant de Will Whright. Mais malheureusement pour lui, Will préfère les femmes. C'est d'ailleurs Jack qui lui présentera sa future femme. Will sera l'amour impossible de Jack. Jack sera le seul véritable ami de Will. Ils se perdront de vue pour mieux se retrouver à l'aube de chaque décennie. Même si j'ai eu de la peine à quitter le personnage de Jack à la fin de la première partie du roman, force est de reconnaître qu'il était intéressant pour la construction de l'histoire de changer de regard. Avec un point de vue différent, celui de Will que l'on retrouve dix ans plus tard (les deux hommes ont alors la trentaine). Un roman habile où Edmunt White donne à voir la différence de perception du sentiment amoureux et de la sexualité entres homos et hétéros. Il ne s'interdit rien et étudiera sans détour la question du désir et du plaisir sexuel, notamment celui des femmes. Ce qui pourra peut-être étonner les lecteurs de l'écrivain qui à ma connaissance s'est focalisé principalement sur la vie homosexuelle dans ses précédents romans. Un ôde à l'amitié avec un grand "A" entre homo et hétéro. Première fois que je lis une histoire sur ce thème. Ça fait du bien ! L'écrivain n'évite pas certains clichés côté scènes chaudes mais se rattrape par son analyse psychologique assez pertinente. Un regard aiguisé sur l'être humain, son rapport au corps, sa sexualité et ses tabous. Enfin, j'ai bien aimé son écriture intelligente, crue et tendre à la fois.
              Lire la suite
              En lire moins
            • okada Posté le 28 Août 2017
              Ce roman débute comme un tourbillon étonnant qui nous entraîne dans la vie de l’un des protagonistes. On a l’impression de rentrer dans sa peau et dans son intimité. C’est si détaillé, si malicieux dans la façon de croquer la multitude des êtres croisés par Jack Holmes, que je suis abasourdi par la puissance narrative de l’auteur. Je suis surpris, d’ailleurs, qu’on ne parle pas davantage d’Edmund White en France… Ce n’est certes pas un débutant et sa plume est comparable aux plus grands romanciers contemporains américains, parmi lesquels John Irving ? Sa liberté de parole, son audace vis-à-vis des thèmes abordés effraierait-elle les Français, pourtant souvent reconnus comme des libertins ?!!! J’avais lu plusieurs romans d’Edmund White il y a une vingtaine d’années : « La tendresse dans la peau », « Un jeune américain » m’avaient déjà fasciné par leur réalisme psychologique, par ce mélange de pure littérature et de crudité. Mais j’étais alors trop jeune pour apprécier à sa juste mesure la virtuosité du style et la pensée qui permettent au lecteur de se sentir aussi proche des personnages. Edmund White choisit un protagoniste gay, comme dans la majorité de ses ouvrages, mais il lui adjoint cette fois... Ce roman débute comme un tourbillon étonnant qui nous entraîne dans la vie de l’un des protagonistes. On a l’impression de rentrer dans sa peau et dans son intimité. C’est si détaillé, si malicieux dans la façon de croquer la multitude des êtres croisés par Jack Holmes, que je suis abasourdi par la puissance narrative de l’auteur. Je suis surpris, d’ailleurs, qu’on ne parle pas davantage d’Edmund White en France… Ce n’est certes pas un débutant et sa plume est comparable aux plus grands romanciers contemporains américains, parmi lesquels John Irving ? Sa liberté de parole, son audace vis-à-vis des thèmes abordés effraierait-elle les Français, pourtant souvent reconnus comme des libertins ?!!! J’avais lu plusieurs romans d’Edmund White il y a une vingtaine d’années : « La tendresse dans la peau », « Un jeune américain » m’avaient déjà fasciné par leur réalisme psychologique, par ce mélange de pure littérature et de crudité. Mais j’étais alors trop jeune pour apprécier à sa juste mesure la virtuosité du style et la pensée qui permettent au lecteur de se sentir aussi proche des personnages. Edmund White choisit un protagoniste gay, comme dans la majorité de ses ouvrages, mais il lui adjoint cette fois un camarade hétérosexuel. Jack Holmes et Will Wright ne se ressemblent pas, et pourtant le livre narre leur amitié, qui se construit lentement, malgré leurs différences de vie, de partenaires amoureux, malgré l’amour que Jack ne peut s’empêcher de ressentir pour Will qui n’a décidément aucun goût pour les hommes !Le livre se découpe sur plusieurs époques et en plusieurs parties racontées à tour de rôle du point de vue de l’un ou l’autre des personnages. C’est avec brio que le romancier passe d’une voix à une autre et leur donne un accent de vérité. Il explore avec verve, ironie, sagacité le labyrinthe des désirs humains et des doutes qui lui sont associés. En même temps qu’une histoire d’amitié et un panorama de l’évolution des mœurs de la société newyorkaise, « Jack Holmes et son ami » est une longue réflexion en forme d’interrogations multiples (mais sans offrir de réponse) sur la sexualité, sur ce qui peut rapprocher et éloigner un hétérosexuel… et un homosexuel. C’est toujours caustique, spirituel et cela fait mouche bien souvent, incitant le lecteur à s’interroger lui-même. C’est un grand plaisir de lecture car la prose est impeccable, le style imagé, les dialogues savoureux, et la justesse psychologique vertigineuse offrent une histoire intelligente malgré l’apparente superficialité du propos ! Car cela flirte finalement avec le badinage, le libertinage, mais avec brillant ! En brodant sur le fil ténu d’une histoire d’amitié insolite, émaillée de coucheries et de regrets, Edmund White est parvenu à me captiver, à me mettre en empathie avec des protagonistes opposés dans lesquels il se glisse tel un acteur surdoué de la Royal Shakespeare Compagnie ! Je le répète, je ressens un plaisir ambigu pour ce beau roman : je suis irrité d’avoir tant aimé ce livre qui arrive à être si profond avec un sujet si léger !!! Pour cela, je reconnais à Edmund White un immense talent : il nous offre la quintessence de l’art du romancier !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Philes67 Posté le 16 Janvier 2016
              L'auteur compare hétéros et homos dans leur façon de vivre l’amour et l’amitié dans les années 60.

            les contenus multimédias

            Chargement en cours...
            INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
            Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…