RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            J'ai égaré la lune

            Nathan
            EAN : 9782092580073
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 464
            Format : 154 x 225 mm
            J'ai égaré la lune

            Collection : Roman Grand format
            Date de parution : 15/03/2018
            Par l’auteur de J'ai avalé un arc-en-ciel !
             
            « Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait "chérie".
            Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux,...
            « Quand j’étais petite, j’imaginais ma vie à vingt ans. J’irais à la fac à New York, je partagerais une petite chambre avec une coloc râleuse, et mon copain m’appellerait "chérie".
            Je viens d’avoir vingt ans. Je vais à la fac à Tokyo, je partage une grande maison avec six colocs géniaux, et ma copine m’appelle "ma petite otarie".
            Alors oui, je suis peut-être pas très forte en imagination de vie. Mais tu sais quoi ? C’est pas grave.
            La vie, c’est comme une blague. C’est plus rigolo quand t’as pas deviné la fin. »
             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782092580073
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 464
            Format : 154 x 225 mm
            Nathan
            16.95 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Gaoulette Posté le 19 Novembre 2018
              Le nouveau bébé d'Erwan Ji est un vrai petit bijou. Il regroupe tout ce que j'adore dans un roman doudou parfait. Cette fois-ci il réussit à la perfection la carte émotion avec beaucoup de succés. Si je pouvais comparer J'ai égaré la lune à un plaisir culinaire, je le ferais à un pot de nutella dégusté dans mon pyjama pilou pilou sur mon canapé avec mon plaid pour me réchauffer les pieds. Vous ressentez l'appaisement suprème, le bien être, et bien voilà l'effet que m'a fait la plume d'Erwan Ji. Il nous fait un retour fracasant de Capucine, 20 ans, qui débarque à Tokyo pour de nouvelles aventures avec sa chérie Aiden. Une Capucine qui revient avec toute sa fraicheur, son honnêteté, sa fougue parfois un peu bancal et surtout toute son innocence. A travers son blog, Capucine nous refait partager d'autres joies, rencontres, séquences insolites,peines, doutes et surtout ce que peut ressentir une jeune fille de 20 ans qui découvre d'autres pans de la vie. Cette fois-ci Erwan Ji ne se focalisera pas sur la vie étudiante mais sur la vie en communauté, l'histoire d'amour passionnante et passionnelle entre les deux héroines, l'amitié de longue date et... Le nouveau bébé d'Erwan Ji est un vrai petit bijou. Il regroupe tout ce que j'adore dans un roman doudou parfait. Cette fois-ci il réussit à la perfection la carte émotion avec beaucoup de succés. Si je pouvais comparer J'ai égaré la lune à un plaisir culinaire, je le ferais à un pot de nutella dégusté dans mon pyjama pilou pilou sur mon canapé avec mon plaid pour me réchauffer les pieds. Vous ressentez l'appaisement suprème, le bien être, et bien voilà l'effet que m'a fait la plume d'Erwan Ji. Il nous fait un retour fracasant de Capucine, 20 ans, qui débarque à Tokyo pour de nouvelles aventures avec sa chérie Aiden. Une Capucine qui revient avec toute sa fraicheur, son honnêteté, sa fougue parfois un peu bancal et surtout toute son innocence. A travers son blog, Capucine nous refait partager d'autres joies, rencontres, séquences insolites,peines, doutes et surtout ce que peut ressentir une jeune fille de 20 ans qui découvre d'autres pans de la vie. Cette fois-ci Erwan Ji ne se focalisera pas sur la vie étudiante mais sur la vie en communauté, l'histoire d'amour passionnante et passionnelle entre les deux héroines, l'amitié de longue date et celle crée aux grés de ses aventures. On retrouve une Capucine qui est loin d'avoir perdu son mordant et nous propose une touche d'humour dans les défilés de ses aventures. Avec son petit bonbon livresque, Erwan Ji a réussi à transmettre beaucoup d'émotion, du rire aux larmes. Un roman jeunesse parfaitement maitrisé par l'auteur qui brosse le portrait d'une héroine qui prend vie sous nos yeux. On s'attache, on s'emeut, on se passionne et on flippe pour la petit Puce qui grandit. L'auteur arrive à rendre doublement heureuse avec les interventions d'Aiden à point nommé qui permet de cerner un peu plus le joli couple. J'ai adoré en long en large et en travers. Je ne suis pas tombée amoureuse, je l'ai grenouillé ce roman comme le dit si bien l'héroine. J'espère que l'auteur va nous offrir d'autres aventures de Capucine car j'adore sa plume douce qui arrive à faire passer des messages forts. J'en veux encore de l'Erwan Ji. Ce roman est parfait pour toute la famille qui peuvent intégrer les aventures de Capucine dans des discutions de table. Un roman qui donne envie de découvrir le Japon même si on est analphabète comme Capucine. Une énorme coup coeur!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Analire Posté le 10 Octobre 2018
              J’ai égaré la lune est la suite de J’ai avalé un arc-en-ciel. Néanmoins rassurez-vous : pour ceux qui n’auraient pas encore lu le premier, les deux tomes peuvent se lire séparément (même si je vous recommande fortement de lire J’ai avalé un arc-en-ciel avant de débuter celui-ci). La vie est faite d’imprévus, de surprises, de chamboulements permanents. Capucine le sait bien, puisqu’elle décide de partir poursuivre sa scolarité à l’autre bout du monde, avec pour seul point de repère : sa petite amie qui l’accompagne. Elles débarquent à Tokyo, l’une des plus grandes villes du monde. Rien ne se passe comme prévu, les galères commencent à peine le pied posé sur le sol japonais. Mais les deux jeunes filles, constamment positives, vont faire fi de ces mésaventures et vont partir à la découverte de la culture japonaise. L’histoire est racontée sous forme de journal intime par Capucine, notre protagoniste. Cette façon de narrer l’histoire permet aux lecteurs de s’immiscer plus facilement dans le récit, puisqu’on a l’impression que Capucine est une copine, qui nous raconte avec naturel ses mésaventures tokyoïtes. Et quelles mésaventures… accompagnés de Capucine, nous faisons un grand saut en plein dans un Tokyo mystérieux et immensément grand. On y découvre... J’ai égaré la lune est la suite de J’ai avalé un arc-en-ciel. Néanmoins rassurez-vous : pour ceux qui n’auraient pas encore lu le premier, les deux tomes peuvent se lire séparément (même si je vous recommande fortement de lire J’ai avalé un arc-en-ciel avant de débuter celui-ci). La vie est faite d’imprévus, de surprises, de chamboulements permanents. Capucine le sait bien, puisqu’elle décide de partir poursuivre sa scolarité à l’autre bout du monde, avec pour seul point de repère : sa petite amie qui l’accompagne. Elles débarquent à Tokyo, l’une des plus grandes villes du monde. Rien ne se passe comme prévu, les galères commencent à peine le pied posé sur le sol japonais. Mais les deux jeunes filles, constamment positives, vont faire fi de ces mésaventures et vont partir à la découverte de la culture japonaise. L’histoire est racontée sous forme de journal intime par Capucine, notre protagoniste. Cette façon de narrer l’histoire permet aux lecteurs de s’immiscer plus facilement dans le récit, puisqu’on a l’impression que Capucine est une copine, qui nous raconte avec naturel ses mésaventures tokyoïtes. Et quelles mésaventures… accompagnés de Capucine, nous faisons un grand saut en plein dans un Tokyo mystérieux et immensément grand. On y découvre des beautés architecturales, des curiosités locales, culturelles, des traditions populaires, qui nous paraissent, en tant qu’européens, bien étranges. Cette plongée au coeur de ce monde à part entière m’a ravie. Capucine m’a presque donné envie de partir à l’aventure à mon tour, découvrir toutes ces bizarreries singulières. Mais J’ai égaré la lune, ce n’est pas qu’une simple histoire de voyages et de découvertes. C’est avant tout une histoire d’amour, d’amitiés et de rencontres. D’abord perdue dans le grand Tokyo, Capucine va faire la rencontre de personnes exceptionnelles, qui vont l’aider, l’héberger, la soutenir et l’aimer. De véritables liens d’amitié vont naître entre elle et les personnes devenues ses colocataires temporaires. Même si l’acclimatation n’a pas été facile, Capucine a réussi à faire son trou parmi les personnalités singulières qui cohabitent ensemble dans cette grande maison tokyoïte. Quant au couple que forme Capucine et Aiden… il sera fragilisé. Restera-t-il inchangé ? A vous de le découvrir en lisant ce récit ! J’ai l’impression d’avoir bien plus apprécié ce deuxième tome que le premier. Cela est sans doute dû au fait que Erwan Ji maîtrise maintenant ses personnages, il est donc capable d’étoffer leurs personnalités pour les rendre plus attachants. Je ne sais pas si une suite est prévue à ce début de saga, mais si c’est le cas, je serai une des premières lectrices ! Un roman jeunesse émouvant, qui oscille entre découvertes culturelles et découvertes humaines. J’ai passé un excellent moment de lecture : je vous recommande fortement ce livre (et plus largement la saga entière).
              Lire la suite
              En lire moins
            • Paulinecture Posté le 10 Juillet 2018
              Il y a un an, j'ai décidé de m'attaquer à la lecture de "J'ai avalé un arc-en-ciel" et, malgré la couverture, je n'avais pas deviné que ce livre allait parler d'homosexualité. Non. Moi, c'était son résumé feel-good qui m'avait attiré. Et dès la première lecture, j'ai été incapable de m'arrêter. Alors me revoilà à quinze ans à lire le deuxième. Au début, je pensais avoir retrouvé la magie du premier roman puis, j'ai trouvé ça lent même si j'ai adoré le monde vu de Puce. En fait, il faut tourner les pages pour apprécier à nouveau. J'ai finalement préféré ce livre au premier. Il est tellement différent mais proche à la fois. Puce à à continué de développer un côté philosophique et un certain recul à l'égard de la vie. Mais elle est toujours aussi pétillante et joyeuse. Ce qui m'avait inquiété, c'était qu'elle s'éloigne de ses anciens amis : Sara, Soupe et Vaneck. Mais ne vous inquiétez pas, on reparlera d'eux dans ce livre. Pour le pitch : Capucine, surnommée Puce a quitté le lycée et a désormais dix-neuf ans (puis vingt ans). C'est une fille franco-américaine qui tient un blog. Elle rencontre Aiden au lycée et tombe amoureuse d'elle.... Il y a un an, j'ai décidé de m'attaquer à la lecture de "J'ai avalé un arc-en-ciel" et, malgré la couverture, je n'avais pas deviné que ce livre allait parler d'homosexualité. Non. Moi, c'était son résumé feel-good qui m'avait attiré. Et dès la première lecture, j'ai été incapable de m'arrêter. Alors me revoilà à quinze ans à lire le deuxième. Au début, je pensais avoir retrouvé la magie du premier roman puis, j'ai trouvé ça lent même si j'ai adoré le monde vu de Puce. En fait, il faut tourner les pages pour apprécier à nouveau. J'ai finalement préféré ce livre au premier. Il est tellement différent mais proche à la fois. Puce à à continué de développer un côté philosophique et un certain recul à l'égard de la vie. Mais elle est toujours aussi pétillante et joyeuse. Ce qui m'avait inquiété, c'était qu'elle s'éloigne de ses anciens amis : Sara, Soupe et Vaneck. Mais ne vous inquiétez pas, on reparlera d'eux dans ce livre. Pour le pitch : Capucine, surnommée Puce a quitté le lycée et a désormais dix-neuf ans (puis vingt ans). C'est une fille franco-américaine qui tient un blog. Elle rencontre Aiden au lycée et tombe amoureuse d'elle. À l'aube de leurs études, elles partent à Tokyo. Puce va vivre dans une gigantesque maison avec six colocataires. Pourtant, avec Aiden qui est repartie à Tokyo, Puce (surnommée désormais Chibi) va devoir affronter les dangers des relations longue distance... Le livre peut se lire indépendamment du premier même s'il y a des références. J'ai adoré le côté plus profond et philosophique de ce livre. Puce est confrontée aux malheurs de la vie (enfin !) mais garde sa fraicheur. Les multiples références à la culture nippone ont aussi fait mon bonheur. J'ai finalement préférée ce livre donc je lui donne 1000 sur 5 !
              Lire la suite
              En lire moins
            • LesPapotisdeSophie Posté le 5 Juillet 2018
              Capucine, décide de suivre son amoureuse, Aiden au Japon. A elles, une année d'études extraordinaires, riche en découvertes. "Leur but : vivre, tout de suite ! " Mais Aiden, doit retourner au pays car elle est acceptée dans une école de dessin, son rêve. Capucine, comme dans le précédent roman J'ai avalé un arc-en-ciel, rédige un blog. Elle partage avec nous ses craintes, ses découvertes et la cohabitation avec six jeunes, tous d'horizons différents, autres langues, autres cultures. Réussira-t-elle à tenir avec l'éloignement avec son amour ? Rédiger mon billet en écoutant la Play-list écoutée par l'auteur quand il écrivait ce titre est assez rigolo et intéressant, on partage de loin une petite proximité. J'ai adoré retrouver ce couple avec son histoire, ses évolutions, ces jeunes adultes croquent la vie avec bonheur, humour. On découvre le Japon de l'intérieur, c'est amusant, surprenant. Une belle galerie de personnages, même si Puce reste ma préférée pour son authenticité. J'espère un tome 3....
            • orbe Posté le 25 Juin 2018
              Puce est heureuse de partir vivre un an au Japon avec sa copine Aiden. Mais un imprévu fait qu'elle se retrouve seule et opte pour une colocation avec six jeunes. Il lui faut alors tout apprendre des japonais, leur langue, leurs coutumes et leurs codes. Mais elle espère avant tout retrouver sa petite amie très vite. Pourtant, elle va se rapprocher et s'ouvrir aux autres jusqu'à risquer de tomber amoureuse... Un roman qui décrit avec humour les tribulations d'une jeune femme étudiante à Tokyo. L'auteur nous propose une immersion totale dans un univers très particulier. De la cuisine aux moyens de transport, des toilettes aux sourires, le champ des découvertes est vaste. Sans se moquer des uns ni des autres, il tricote de véritables aventures qui deviennent vite extraordinaires pour ceux qui n'ont pas les moyens de se comprendre. Par ailleurs, tous les personnages sont uniques. Ils nous proposent chacun des choix de vie différents. Enfin, l'homosexualité est parfaitement traitée : les héroïnes sont en en réalité un couple comme les autres avec les mêmes interrogations et espoirs. Puce grandit et le lecteur avec. A lire et à offrir !
            ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
            De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail