En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Je n'avais rien compris

        Presses de la cité
        EAN : 9782258109513
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Je n'avais rien compris

        Marianne FAUROBERT (Traducteur)
        Date de parution : 04/06/2015
        « Dans le miroir, je vois un type que je connais, en costume cravate, qui n’a pas la moindre idée de la façon dont il va pouvoir s’en tirer. »
         
        Prenez la personne la plus sympathique que vous connaissez. Puis la plus intelligente. Maintenant, la plus narcissique. La plus généreuse. La plus folle. Mélangez bien. Voici, grosso modo, le protagoniste de ce livre.

        La vie de Vincenzo Malinconico est un désastre. Le jour, il fait semblant de travailler dans son minuscule cabinet d’avocat. La nuit, il lambine...
        Prenez la personne la plus sympathique que vous connaissez. Puis la plus intelligente. Maintenant, la plus narcissique. La plus généreuse. La plus folle. Mélangez bien. Voici, grosso modo, le protagoniste de ce livre.

        La vie de Vincenzo Malinconico est un désastre. Le jour, il fait semblant de travailler dans son minuscule cabinet d’avocat. La nuit, il lambine devant des émissions de téléachat, toujours dans l’attente d’un appel de son ex-épouse, Nives, qui vient de temps à autre se réfugier dans ses bras. Beau-père d’une jeune Alagia, étudiante à la fac, qu’il rencontre clandestinement au Burger King de l’aéroport (la malbouffe est proscrite, chez Nives), il est aussi le père d’un adolescent bizarre, Alfredo, journaliste en herbe, adepte de la prise de risque.
        Mais tout change le jour où l’avocate la plus séduisante du barreau de Naples jette son dévolu sur lui ; et que, à ce moment même, il est commis d’office pour défendre un homme de main de la Camorra… Les péripéties rocambolesques commencent !

        Un roman subtil et drôle, dans lequel le personnage principal, irrésistible philosophe du quotidien, parle d’amour et de Camorra avec la même énergie, à la fois lucide et railleuse. L’humour napolitain dans toute sa splendeur.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782258109513
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 400
        Format : 140 x 225 mm
        Presses de la cité
        21.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Dromdeche Posté le 29 Juin 2015
          Ce livre m'a désarçonnée très vite. Certes, il est plein d'humour, certes, il est bien écrit... mais quand je me lance dans la lecture d'un "roman", j'ai besoin de me sentir proche des personnages, ou au moins d'un... Pas besoin pour cela que ce soit un super héros, un gentil, un bon... Il existe des méchants dont on se sent proche... Ici, je me suis sentie lectrice du début à la fin, extérieure à l'histoire, sans empathie avec le personnage principal. Et cela m'a beaucoup manqué.

        Ils en parlent

        « Drôle et rocambolesque »
         
        Isabelle Raepsaet / La Voix du Nord
        "Là où le roman, son auteur et donc le narrateur tout d'un coup se réveillent. Et nous avec. Vous êtes à la page 50. les 280 à venir sont de la même et amusante eau."
        VSD
        Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
        Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.