Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694636
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Je sais que tu sais

Séverine QUELET (Traducteur)
Collection : Les Escales Noires
Date de parution : 29/05/2019
À Bristol, deux affaires de meurtres se retrouvent mystérieusement liées à plus de vingt d’écart. Un thriller électrisant.
Bristol, 19 août 1996. Les corps de deux enfants assassinés sont retrouvés au petit matin dans un terrain vague. Lorsqu’un nouveau cadavre est découvert sur le même lieu vingt ans plus tard, l’inspecteur Fletcher se voit obligé de replonger dans ses anciens dossiers. Les deux affaires pourraient-elles être liées ? L’enquête a pourtant été... Bristol, 19 août 1996. Les corps de deux enfants assassinés sont retrouvés au petit matin dans un terrain vague. Lorsqu’un nouveau cadavre est découvert sur le même lieu vingt ans plus tard, l’inspecteur Fletcher se voit obligé de replonger dans ses anciens dossiers. Les deux affaires pourraient-elles être liées ? L’enquête a pourtant été résolue par Fletcher lui-même. À moins qu’une erreur n’ait été commise ?
Pour Cody Swift, jeune homme encore hanté par la mort de ses deux meilleurs amis d’enfance, d’évidentes zones d’ombre persistent. Il lance alors un podcast dans lequel il diffuse les avancées de sa propre enquête, quitte à réveiller chez certains des traumatismes enfouis et des blessures encore vives…
Que s’est-il réellement passé en 1996 lors de cette nuit étouffante ? L’homme qui a été envoyé derrière les barreaux à l’époque était-il innocent ? Et si oui, où se trouve le meurtrier aujourd’hui ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694636
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm
Les Escales

Ils en parlent

« Un thriller captivant qui se conclut par une fin brillante. Macmillan est une auteure à suivre. »
 
Publishers Weekly
« Une écriture parfaite pour un roman complexe et saisissant. À lire. »
 
LibraryThing
« Un roman exceptionnel. Madame Macmillan est une auteure de génie. »
 
Wall Street Journal

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • amoureusedeslivres0103 Posté le 24 Février 2020
    Alors qu’il avait que dix ans, Cody perd brutalement ses deux meilleurs amis, assassiné alors alors que lui-même s’est retrouvé puni, ce qui lui a assurément sauvé la vie. Vingt ans plus tard, il décide de mener s propre enquête, persuadé que la personne qui a été reconnus coupable est innocente. Sous forme de podcasts, il va s’évertuer à rechercher la vérité. Reprenant point par point avec ce qu’il a sous la main et surtout interroger les témoins de l’époque, proches ou pas, ainsi que les policiers et le personne juridique. Bien évidement, déterrer cette affaire ne va pas plaire à tout le monde. Mais le comportement de certains d’entre eux va le pousser à chercher plus loin la vérité L’inspecteur de l’époque, toujours en fonction, m’est apparu comme un homme odieux, carriériste alors qu’il stagne toujours au même niveau depuis vingt ans et surtout incapable de reconnaître ses erreurs. La mère d’un de ses meilleurs amis décédés de Cody, parait suspecte tout au long de l’histoire, surtout avec son passé et sa manière d’élever son fils à cette époque même si vint ans plus tard elle parait comme une mère et une femme parfaite. Et bien d’autres qui auraient besoin... Alors qu’il avait que dix ans, Cody perd brutalement ses deux meilleurs amis, assassiné alors alors que lui-même s’est retrouvé puni, ce qui lui a assurément sauvé la vie. Vingt ans plus tard, il décide de mener s propre enquête, persuadé que la personne qui a été reconnus coupable est innocente. Sous forme de podcasts, il va s’évertuer à rechercher la vérité. Reprenant point par point avec ce qu’il a sous la main et surtout interroger les témoins de l’époque, proches ou pas, ainsi que les policiers et le personne juridique. Bien évidement, déterrer cette affaire ne va pas plaire à tout le monde. Mais le comportement de certains d’entre eux va le pousser à chercher plus loin la vérité L’inspecteur de l’époque, toujours en fonction, m’est apparu comme un homme odieux, carriériste alors qu’il stagne toujours au même niveau depuis vingt ans et surtout incapable de reconnaître ses erreurs. La mère d’un de ses meilleurs amis décédés de Cody, parait suspecte tout au long de l’histoire, surtout avec son passé et sa manière d’élever son fils à cette époque même si vint ans plus tard elle parait comme une mère et une femme parfaite. Et bien d’autres qui auraient besoin de se remettre en question. Et comme il fallait s’en douter quand on remue le passé, Cody comment à recevoir des menaces. Du vrai coupable ? Il est pas facile de deviner qui est le coupable dans tout ce beau monde. Surtout qu’en parallèle, une autre enquête est menée. Ont-elles un lien ? Le retour dans le passé sans aucune notification que le passage s’y passe peu être déstabilisant. Deux-trois fois j’ai du relire le début du passage avant de comprendre que je n’étais plus dans le présent. Par moment j’ai eu l’impression de tourner en rond dans ma lecture mais à côté de ça, j’ai apprécié le talent de l »auteur de brouiller les pistes. Et la fin, je ne m’en serais pas du tout doutée et je me suis demandé si la personne avait parlé est-ce que un de ses amis aurait pu être sauvé ? Un bon thriller psychologique malgré ses quelques longueurs. J’ai apprécié ma lecture et le fait que l’évidence même ne se pose pas. J’ai été baladé en soupçonnant tout le monde ou presque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pat0212 Posté le 6 Janvier 2020
    On trouve un vieux cadavre en faisant des travaux de construction sur un parking, l’inspecteur Fletcher se voit confier l’enquête sur ce meurtre qui remonte à vingt ans selon le médecin légiste. L’endroit est proche du lieu où deux enfants ont été assassinés à la même époque, le petit Charlie, dix ans, est d’ailleurs mort dans les bras de Fletcher. A l’époque l’inspecteur était un jeune policier doué et surtout très ambitieux, malheureusement prêt à tout pour se faire remarquer de ses supérieurs et monter en grade. Le commissaire Smail prend l’affaire de ce double meurtre en charge, Flechter est son adjoint et n’apprécie pas du tout sa manière de diriger l’enquête. Sid est un jeune homme mentalement déficient qui aimait jouer avec les enfants bien que ceux-ci lui fassent sans cesse des tours pendables. Fletcher est persuadé que c’est lui le coupable, qu’il a voulu se venger de la méchanceté des enfants. Il le manipule de façon à lui soutirer des aveux qui lui voudront une condamnation à perpétuité, bien qu’il clame son innocence. Après le suicide de Sid en prison, Cody, l’ami des deux garçons assassinés et seul survivant du trio, devenu journaliste d’investigation se lance dans la... On trouve un vieux cadavre en faisant des travaux de construction sur un parking, l’inspecteur Fletcher se voit confier l’enquête sur ce meurtre qui remonte à vingt ans selon le médecin légiste. L’endroit est proche du lieu où deux enfants ont été assassinés à la même époque, le petit Charlie, dix ans, est d’ailleurs mort dans les bras de Fletcher. A l’époque l’inspecteur était un jeune policier doué et surtout très ambitieux, malheureusement prêt à tout pour se faire remarquer de ses supérieurs et monter en grade. Le commissaire Smail prend l’affaire de ce double meurtre en charge, Flechter est son adjoint et n’apprécie pas du tout sa manière de diriger l’enquête. Sid est un jeune homme mentalement déficient qui aimait jouer avec les enfants bien que ceux-ci lui fassent sans cesse des tours pendables. Fletcher est persuadé que c’est lui le coupable, qu’il a voulu se venger de la méchanceté des enfants. Il le manipule de façon à lui soutirer des aveux qui lui voudront une condamnation à perpétuité, bien qu’il clame son innocence. Après le suicide de Sid en prison, Cody, l’ami des deux garçons assassinés et seul survivant du trio, devenu journaliste d’investigation se lance dans la réalisation d’un podcast intitulé L’heure de vérité. Il affirme avoir toujours cru en l’innocence de Sid et veut éclairer les nombreuses zones d’ombre qui restent autour des meurtres. Pour la justice l’affaire est classée mais Cody enquête avec son amie Maya auprès des différents protagonistes de l’époque. L’intrigue fait des allers-retour en 1996 et 2016 et se développe autour de trois axes : l’enquête de 1996 et la manière dont elle a été bâclée par la faute de Fletcher, les enquêtes actuelles de Cody et Fletcher, toujours aussi peu scrupuleux et la manière dont Jessy, la mère de Charlie gère la situation actuelle. Peu après le drame, elle a rencontré Nick qui lui a redonné des raisons d’espérer. Ils sont mariés et ont une fille de seize ans qu’ils couvent. L’histoire se met en place peu à peu, les personnages sont intéressants et très bien travaillés, leur vérité va se révéler petit à petit et le dénouement est des plus surprenant. Même si parfois on ne sait pas bien dans quelle partie de l’intrigue on se situe, ce polar est très agréable à lire et le suspense très bien entretenu. Le lecteur est manipulé à l’image du traitement de l’information sur les réseaux sociaux même si à la fin la justice triomphe, bien que ce soit trop tard pour Sid. Un thriller qu’il ne faut pas manquer et pour lequel je remercie vivement Netgaley et les Editions Les Escales. #JeSaisQueTuSais #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • ishtar76 Posté le 4 Janvier 2020
    un bon roman policier qui n'a pas grand chose d'original mais qui est bien maîtrisé et fonctionne bien. Je n'ai même pas vu venir le dénouement, ce qui est assez rare, même s'il ne m'a pas vraiment surprise non plus. Une lecture qui n'emmène pas tout de suite le lecteur/trice mais qui se révèle assez agréable au final. Je ne connaissais pas l'auteure mais je lirai avec plaisir un autre de ses romans.
  • regina55 Posté le 16 Décembre 2019
    Ce n'est pas une simple histoire de meurtre. J'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire au début, et puis je me suis faite happée par l'intrigue, les incertitudes, je me suis attachée à un des petits garçons morts, Charlie..... Je sais que tu sais, ce n'est pas un titre anodin. Personne ne s'en tire à bon compte et les innocents paient parfois chers.
  • Electra Posté le 12 Décembre 2019
    Bristol – Août 1996 – les corps de jeunes garçons sont retrouvés en matinée dans un terrain vague derrière le cynodrome. Lorsqu’inspecteur Fletcher découvre leurs corps, l’un d’eux est encore vivant, il meurt dans les bras du policier après avoir prononcé difficilement le mot “fantôme”. Fletcher est profondément marqué par cet évènement et jure de retrouver le tueur. Lorsque vingt ans plus tard, lors de travaux, on découvre un cadavre sur le même lieu, Fletcher est à nouveau chargé de l’enquête. Cette fois-ci, il s’agit d’un adulte, un homme. Seule une bague permet aux policiers de découvrir son identité. Y-a-t-il un lien avec le précédent meurtre? Fletcher n’y croit pas car il a lui-même arrêté le meurtrier des deux enfants. Un jeune homme “attardé mental”. Ce soir-là, il a été aperçu par un témoin dans la même allée que les garçons venaient d’emprunter. Son âge mental le poussait à vouloir être leur ami, mais les garçons se moquaient de lui et le repoussaient. Incarcéré depuis vingt ans, il s’est finalement pendu dans sa cellule. Au même moment, Cody Swift lance un podcast destiné à rouvrir l’enquête, et lever les diverses zones d’ombre qui restent. Cody n’est pas un inconnu,... Bristol – Août 1996 – les corps de jeunes garçons sont retrouvés en matinée dans un terrain vague derrière le cynodrome. Lorsqu’inspecteur Fletcher découvre leurs corps, l’un d’eux est encore vivant, il meurt dans les bras du policier après avoir prononcé difficilement le mot “fantôme”. Fletcher est profondément marqué par cet évènement et jure de retrouver le tueur. Lorsque vingt ans plus tard, lors de travaux, on découvre un cadavre sur le même lieu, Fletcher est à nouveau chargé de l’enquête. Cette fois-ci, il s’agit d’un adulte, un homme. Seule une bague permet aux policiers de découvrir son identité. Y-a-t-il un lien avec le précédent meurtre? Fletcher n’y croit pas car il a lui-même arrêté le meurtrier des deux enfants. Un jeune homme “attardé mental”. Ce soir-là, il a été aperçu par un témoin dans la même allée que les garçons venaient d’emprunter. Son âge mental le poussait à vouloir être leur ami, mais les garçons se moquaient de lui et le repoussaient. Incarcéré depuis vingt ans, il s’est finalement pendu dans sa cellule. Au même moment, Cody Swift lance un podcast destiné à rouvrir l’enquête, et lever les diverses zones d’ombre qui restent. Cody n’est pas un inconnu, il était le meilleur ami de Charlie et Scott. Ils passaient la journée ensemble, mais il avait été puni par sa mère pour avoir déchiré son tee-shirt et confiné à la maison. Hanté par la mort de ses deux copains, il décide d’interviewer les parents des victimes, les policiers chargés de l’enquête – dont le supérieur de Fletcher qui avait été viré pour avoir entretenu des relations inappropriées avec Jessy, la mère de Charlie, l’une des victimes. Mais Cody comprend vite que sa décision risque de ne pas plaire à tout le monde… Entre passé et présent, Gilly MacMillan nous embarque dans un jeu de pistes, du chat et de la souris. L’affaire était classée. Jessy, devenue Jess, s’est remariée et a refait sa vie loin de ce quartier populaire de Bristol. Elle a toujours caché l’existence de Charlie à sa fille. Le podcast vient soudainement tout basculer et lui rappeler qui elle était à cette époque. Jeune fille, trimballée de foyer en foyer, mère adolescente à l’âge de seize ans; elle vivait d’allocations et préférait aller noyer ses problèmes en boite de nuit, en laissant Charlie aux bons soins de ses voisins ou tout seul. Ce soir-là, elle était encore au casino et ignorait tout du sort de son propre fils. Fletcher est demeuré hanté par la mort du garçon dans ses bras. Depuis, son mariage a pris fin, et il est devenu amer. Lorsque Cody lance son podcast, l’inspecteur n’apprécie pas d’entendre son enquête remise en cause. Et l’enquête sur le cadavre fraîchement déterré n’est pas aussi facile qu’il le pensait. Je ne peux pas en dire plus sous peine de trahir l’histoire. J’ai bien aimé l’enquête, même si j’avoue, avoir deviné dès le départ qui était le fantôme que l’enfant avait désigné, et j’étais un peu déroutée par le choix ou le non choix de l’inspecteur chargé de l’enquête. Par contre, j’aime beaucoup le parti pris de l’auteure et son talent pour désarçonner le lecteur et renverser l’enquête. Le roman souffre parfois de quelques digressions, mais reste également une bonne étude de la vie à cette époque dans ces quartiers populaires, où des enfants de dix ans traînaient tard le soir, où l’on faisait confiance aux autres. Mais où, également, la loi du silence régnait. Certains s’amusaient à tirer les ficelles, de fins marionnettistes qui auront su tirer la bonne carte et quitter ce quartier. Je sais que tu sais n’est pas un titre anodin. Personne ne s’en tire à bon escient dans ce roman. L’auteure anglaise dresse un portait plutôt sombre de la société, où les innocents paient parfois le prix cher.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !