En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Je suis à l'Est !

        Plon
        EAN : 9782259218863
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 140 x 225 mm
        Je suis à l'Est !
        Savant et autiste, un témoignage unique

        Date de parution : 15/11/2012

        Le premier récit d’un autiste français qui accepte de nous ouvrir les portes de son monde intérieur. Un témoignage intense, émouvant et brillant.

        « Je vis avec l’autisme », écrit Josef Schovanec, soulignant ainsi ce qu’il considère plus comme une qualité que comme un handicap.
        Ce voyageur passionné des civilisations anciennes maîtrise une dizaine de langues, est diplômé de Sciences Po et possède un doctorat en philosophie. Il récuse pourtant les attributs qu’on lui...

        « Je vis avec l’autisme », écrit Josef Schovanec, soulignant ainsi ce qu’il considère plus comme une qualité que comme un handicap.
        Ce voyageur passionné des civilisations anciennes maîtrise une dizaine de langues, est diplômé de Sciences Po et possède un doctorat en philosophie. Il récuse pourtant les attributs qu’on lui prête – ceux d’un autiste « génial » aux capacités intellectuelles extraordinaires – pour évoquer plutôt, avec beaucoup d’humour et de sensibilité, ces « petits » problèmes qui font le quotidien d’un autiste Asperger : les longues préparations nécessaires avant de prendre le métro ou de se rendre à un rendez-vous, l’angoisse qui l’étreint lorsque le téléphone sonne, la panique face au moindre imprévu, la difficulté à comprendre les codes sociaux et à nouer des relations amicales classiques, sa passion obsessionnelle pour les bibliothèques et les livres…
        Il revient aussi sur son parcours psychiatrique aberrant : faute de diagnostic posé, il a évité de peu l’internement !

        L’autisme reste un sujet polémique dans le monde scientifique et associatif.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782259218863
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 256
        Format : 140 x 225 mm
        Plon
        18.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • mazrel Posté le 15 Novembre 2017
          https://www.youtube.com/watch?v=UfQz-9olu_g
        • Shan_Ze Posté le 20 Octobre 2017
          A l’est ou à l’ouest ? A l’ouest, les personnes semblent un peu à côté de leurs pompes. A l’est, comme c’est le cas de Josef Schovanec, il est à côté du monde, des autres. Je suis à l’est ! est le long chemin qu’a parcouru l’auteur, autiste asperger, pour se comprendre, savoir qui était mais aussi une porte ouverte sur la compréhension des autistes. Rien de mieux pour une autobiographie que de commencer par la petite enfance. Celle-ci est assez remarquable par les différentes performances qu’il affiche, déjà tout jeune. Par contre, il est souvent en décalage par rapport aux autres enfants. Le personnel enseignant n’est pas forcément compréhensif avec lui, il voit souvent en lui qu’un enfant arrogant qui essaye de montrer sa supériorité… J’ai été choquée par les paroles de « la clique à psys » qui lui prescrit quantité de médicaments pour le soigner sans arriver vraiment à essayer de comprendre ce qui fait sa différence. J’ai trouvé les mêmes difficultés que celles traversées par Gabriel dans La bécassine de Wilson, baladé de psychologue en psychiatre avec des causes diverses et variées avancées, toutes fausses évidemment. Josef Schovanec parle de ses passions comme l’Egypte ou l’astronomie,... A l’est ou à l’ouest ? A l’ouest, les personnes semblent un peu à côté de leurs pompes. A l’est, comme c’est le cas de Josef Schovanec, il est à côté du monde, des autres. Je suis à l’est ! est le long chemin qu’a parcouru l’auteur, autiste asperger, pour se comprendre, savoir qui était mais aussi une porte ouverte sur la compréhension des autistes. Rien de mieux pour une autobiographie que de commencer par la petite enfance. Celle-ci est assez remarquable par les différentes performances qu’il affiche, déjà tout jeune. Par contre, il est souvent en décalage par rapport aux autres enfants. Le personnel enseignant n’est pas forcément compréhensif avec lui, il voit souvent en lui qu’un enfant arrogant qui essaye de montrer sa supériorité… J’ai été choquée par les paroles de « la clique à psys » qui lui prescrit quantité de médicaments pour le soigner sans arriver vraiment à essayer de comprendre ce qui fait sa différence. J’ai trouvé les mêmes difficultés que celles traversées par Gabriel dans La bécassine de Wilson, baladé de psychologue en psychiatre avec des causes diverses et variées avancées, toutes fausses évidemment. Josef Schovanec parle de ses passions comme l’Egypte ou l’astronomie, des dizaines de langues apprises en mêlant quelques réflexions et caractéristiques des personnes avec autisme. Ça m’a d’ailleurs fait tiquer, évoque-t-il tous les types d’autisme ? Il répond à cette question (et à d’autres) dans la postface inédite (uniquement en version poche) après avoir eu à répondre à des lecteurs curieux et troublés par quelques points de cette autobiographie. J’ai beaucoup aimé son écriture teintée d’humour (qui m’a un peu déstabilisée au début) mais je suis restée frustrée par certains moments où j’attendais plus de détails. Un témoignage très intéressant de Schovanec qui permet de comprendre les comportements d’un autisme Asperger mais aussi les difficultés qu’il peut traverser dans leur vie. Une très belle découverte et j’ai hâte de pouvoir suivre une de ses conférences.
          Lire la suite
          En lire moins
        • XS Posté le 27 Septembre 2017
          Un témoignage fort intéressant, dans lequel Josef Schovanec nous livre sans fard sa vision sur notre société pas particulièrement autistico-friendly. Ses ressentis, ses expériences édifiantes sont racontées avec un franc parlé assez inhabituel, particulièrement frappant lorsqu’il décrit son ressenti lors de sa période « science-po », puis télévisuelle, avec un point de vue très critique. Il en ressort une vision cynique et circonstanciée, dans laquelle pointe un humour parfois un peu noir. J’ai beaucoup apprécié la façon dont il fait partager son vécu, menant à se dire que finalement, nous avons sans doute tous vécu certaines situations de la même façon. Toujours utile à se rappeler pour combattre la défiance à la différence… L’honnêteté dans son récit lors de ses périodes difficiles fait de ce livre un témoignage à part, il n’est pas évident de faire part de nos faiblesses. La deuxième partie aborde le sujet plutôt sous l’aspect sociétal : quelles aides, quelles solutions mettre en place ? J’aurai aimé avoir un peu plus d’explications sur les blocages attribués aux associations, cette partie étant sans doute compréhensible pour un connaisseur du sujet, ce que je ne suis pas : je n’ai pas toujours bien compris quels étaient les enjeux pour que... Un témoignage fort intéressant, dans lequel Josef Schovanec nous livre sans fard sa vision sur notre société pas particulièrement autistico-friendly. Ses ressentis, ses expériences édifiantes sont racontées avec un franc parlé assez inhabituel, particulièrement frappant lorsqu’il décrit son ressenti lors de sa période « science-po », puis télévisuelle, avec un point de vue très critique. Il en ressort une vision cynique et circonstanciée, dans laquelle pointe un humour parfois un peu noir. J’ai beaucoup apprécié la façon dont il fait partager son vécu, menant à se dire que finalement, nous avons sans doute tous vécu certaines situations de la même façon. Toujours utile à se rappeler pour combattre la défiance à la différence… L’honnêteté dans son récit lors de ses périodes difficiles fait de ce livre un témoignage à part, il n’est pas évident de faire part de nos faiblesses. La deuxième partie aborde le sujet plutôt sous l’aspect sociétal : quelles aides, quelles solutions mettre en place ? J’aurai aimé avoir un peu plus d’explications sur les blocages attribués aux associations, cette partie étant sans doute compréhensible pour un connaisseur du sujet, ce que je ne suis pas : je n’ai pas toujours bien compris quels étaient les enjeux pour que certaines d’entre elles soient un frein à la mise en place de nouvelles mesures. Un livre très utile qui montre la difficulté des réflexions à mener et des solutions à proposer pour aider les personnes (et notamment les adultes) qui « vivent avec l’autisme » selon la formule de l’auteur.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Peteplume Posté le 31 Août 2017
          Je n'ai pas trouvé là de la grande littérature mais un témoignage fort intéressant qui, à travers les anecdotes vécues par l'auteur, m'a fait découvrir que — probablement comme tout un chacun — je présentais quelques traits autistiques. De là à conclure que l'autisme n'est pas monolithique et que, quoique en dise le DSM, l'autisme présente un spectre continu, il n'y a qu'un pas. Les réflexions sont intéressantes aussi. Pour n'en citer que quelques unes, j'ai retenu celle sur les codes sociaux qu'il faut apprendre au même titre que les tables de multiplication mais que contrairement à celles-ci, on peut de temps à autre les transgresser et que c'est ça qui fait la difficulté de cet apprentissage. J'ai compris aussi qu'être "normal" c'était fondamentalement être conformiste et que l'exclusion des "anormaux" en est le corollaire. J'ai apprécié aussi ce que l'auteur dit de la souffrance que notre société a de la difficulté à tolérer alors qu'elle est le lot de la condition humaine... Le fait que l'auteur ait été diagnostiqué schizophrène est également édifiant à l'égard de la psychiatrie moderne; sans parler de la médication de cheval prescrite qui l'a empêché de fonctionner, c'est-à-dire d'avoir les... Je n'ai pas trouvé là de la grande littérature mais un témoignage fort intéressant qui, à travers les anecdotes vécues par l'auteur, m'a fait découvrir que — probablement comme tout un chacun — je présentais quelques traits autistiques. De là à conclure que l'autisme n'est pas monolithique et que, quoique en dise le DSM, l'autisme présente un spectre continu, il n'y a qu'un pas. Les réflexions sont intéressantes aussi. Pour n'en citer que quelques unes, j'ai retenu celle sur les codes sociaux qu'il faut apprendre au même titre que les tables de multiplication mais que contrairement à celles-ci, on peut de temps à autre les transgresser et que c'est ça qui fait la difficulté de cet apprentissage. J'ai compris aussi qu'être "normal" c'était fondamentalement être conformiste et que l'exclusion des "anormaux" en est le corollaire. J'ai apprécié aussi ce que l'auteur dit de la souffrance que notre société a de la difficulté à tolérer alors qu'elle est le lot de la condition humaine... Le fait que l'auteur ait été diagnostiqué schizophrène est également édifiant à l'égard de la psychiatrie moderne; sans parler de la médication de cheval prescrite qui l'a empêché de fonctionner, c'est-à-dire d'avoir les idées claires, pendant cette période. Tout ceci — entre autres, le pouvoir que s'arrogent les médecins et la normalisation que la civilisation occidentale impose — a de quoi effrayer. Bref, une lecture édifiante que je me hâte de recommander.
          Lire la suite
          En lire moins
        • julie-marine44 Posté le 5 Août 2017
          Ce témoignage est émouvant, intense, honnête. L'auteur nous raconte beaucoup de choses personnelles comme s'il y avait un lien profond entre lui et nous lecteurs. J'ai énormément apprécié ma lecture, j'ai l'impression de quitter un ami, une personne que je connaîtrais réellement. D'une autre part, son témoignage ne représente pas toutes les formes d'autistes puisqu'il est un autiste dit de "haut niveau" sans déficience intellectuelle. Cependant pour des personnes étant curieuses, je conseille cette lecture qui permet d'en savoir un peu plus sur la condition des personnes autistes en France.

        les contenus multimédias

        Chargement en cours...

        Ils en parlent

        L'autisme était Grande cause nationale de 2012. Et ensuite ? Entretien avec Josef Schovanec, 31 ans, docteur en philosophie, atteint du syndrome d’Asperger.

        Télérama

        Josef Schovanec, ambassadeur hors normes

        Le Monde

        Savant et autiste.
        Josef Schovanec invité de La tête au carré sur France Inter

        France Inter
        Lisez! La newsletter qui vous inspire !
        Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.