Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221124208
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 135 x 215 mm

Je vous écris du Vél' d'Hiv

Les lettres retrouvées

Karen TAÏEB (Présentation), Tatiana de ROSNAY (Préface)
Date de parution : 24/03/2011

Réunies ici pour la première fois, quinze précieuses lettres écrites du Vél' d'Hiv nous plongent avec une très forte émotion dans la réalité vécue de la déportation.

Les 16 et 17 juillet 1942, 4 500 policiers sont mobilisés pour réaliser la plus grande rafle à l'encontre des Juifs jamais organisée dans Paris et sa banlieue. 12 884 personnes sont arrêtées : 3 031 hommes, 5802 femmes et 4051 enfants. Les individus ou familles sans enfants seront dirigés...

Les 16 et 17 juillet 1942, 4 500 policiers sont mobilisés pour réaliser la plus grande rafle à l'encontre des Juifs jamais organisée dans Paris et sa banlieue. 12 884 personnes sont arrêtées : 3 031 hommes, 5802 femmes et 4051 enfants. Les individus ou familles sans enfants seront dirigés sur le camp de Drancy, les autres, avec enfants, vers le Vélodrome d'Hiver. Dans ce lieu, jusque-là temple du sport, des milliers de personnes vont tenter de survivre pendant plusieurs jours. Les 6 000 Juifs envoyés à Drancy seront déportés rapidement, ceux du Vel' d'Hiv sont transférés dans les camps du Loiret, de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Le 22 juillet, soit six jours après le début de la rafle, le Vel' d'Hiv a été entièrement évacué.
On parle beaucoup et souvent de la rafle du Vel' d'Hiv. Mais à y regarder de plus près, on ne sait pas grand chose. Seuls une photo, quelques documents et des lettres disent la violence de l'arrestation, les conditions dramatiques de l'enfermement, la faim, les maladies, le bruit, les odeurs… À travers eux on a découvert l'enfer du Vél' d'Hiv. Ces lettres, ce sont quelques mots jetés à la hâte sur un bout de papier, remis à des mains complaisantes. Pour plus de 8 000 personnes internées au Vél' d'Hiv, moins de vingt lettres ont été retrouvées.
Pour la plupart inédites, elles étaient conservées aux archives du Mémorial de la Shoah. Pour la première fois, les voici rassemblées et publiées dans cet ouvrage. Toutes sont clandestines puisque qu'aucune correspondance n'était autorisée.
Ces lettres sont terrifiantes de vérité, de détails. Mais elles constituent aussi malheureusement seulement le point de départ de l'horreur puisque, à une exception près, toutes les personnes dont nous reproduisons les lettres dans ce volume vont être assassinées dans les camps de la mort. En dehors de ces quelques mots tracés de leur main, il ne reste pas grand-chose d'eux.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221124208
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • elodielapassiondeslivres85 Posté le 11 Septembre 2021
    Ce roman, pas comme les autres, regroupe une vingtaine de lettres qui ont été écrites au sein même du Vélodrome d'Hiver lors de la rafle du 16 au 17 juillet 1942. Toutes ces lettres sont sorties clandestinement du Vel 'd'Hiv, souvent avec l'aide de la police ou avec celle des personnes venant assurer la sécurité du Vélodrome. Toutes ces missives sont extrêmement bouleversantes. Elles sont le témoin de l'horreur et de l'humiliation subies par toutes ces personnes rien qu'avant même de vivre l'atrocité des camps!! Parmi les auteurs de ces lettres, une seule femme est revenue de déportation. Ces précieuses lettres sont actuellement conservées au Mémorial de la Shoah !!!
  • Melmon Posté le 21 Septembre 2020
    Ce livre nous pre#769;sente 18 lettres ine#769;dites, qui ont pu sortir du Vel d’Hiv durant cette abominable semaine d’enfermement. Au dela#768; de ces lettres, cet ouvrage nous raconte l’histoire des personnes qui les ont e#769;crites, ou du moins, ce que nous savons d’elles. Nous retrouvons aussi des photographies et documents annexes tre#768;s inte#769;ressants. Aujourd’hui, ces e#769;crits, mais aussi les documentaires sont presque tout ce qu’il nous reste te#769;moignant des horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Parce que le 16 et 17 juillet 1942 ce sont des familles entie#768;res qui sont rafle#769;es... parce qu’elles e#769;taient juives... ce sont plus de 13 000 personnes arre#770;te#769;es, femmes hommes et enfants pour e#770;tre enferme#769;s durant quelques jours au Vel d’Hiv ou alors directement dans les camps de transit, avant d’e#770;tre envoye#769;es a#768; Auschwitz. Parce que la Seconde Guerre mondiale se sont plus de sept millions de juifs extermine#769;s venant de divers pays, des centaines de milliers d’homosexuels, de tziganes, de re#769;sistants, d’handicape#769;s, de communistes tue#769;s e#769;galement... Parce qu’il ne faut JAMAIS oublier cette sombre pe#769;riode de l’Histoire. N’oublions pas que c’est seulement en 1995 qu’il est reconnu pour la 1e#768;re fois la responsabilite#769; de la France dans la de#769;portation des personnes juives. Merci a#768; tous ceux qui e#769;crivent pour... Ce livre nous pre#769;sente 18 lettres ine#769;dites, qui ont pu sortir du Vel d’Hiv durant cette abominable semaine d’enfermement. Au dela#768; de ces lettres, cet ouvrage nous raconte l’histoire des personnes qui les ont e#769;crites, ou du moins, ce que nous savons d’elles. Nous retrouvons aussi des photographies et documents annexes tre#768;s inte#769;ressants. Aujourd’hui, ces e#769;crits, mais aussi les documentaires sont presque tout ce qu’il nous reste te#769;moignant des horreurs de la Seconde Guerre mondiale. Parce que le 16 et 17 juillet 1942 ce sont des familles entie#768;res qui sont rafle#769;es... parce qu’elles e#769;taient juives... ce sont plus de 13 000 personnes arre#770;te#769;es, femmes hommes et enfants pour e#770;tre enferme#769;s durant quelques jours au Vel d’Hiv ou alors directement dans les camps de transit, avant d’e#770;tre envoye#769;es a#768; Auschwitz. Parce que la Seconde Guerre mondiale se sont plus de sept millions de juifs extermine#769;s venant de divers pays, des centaines de milliers d’homosexuels, de tziganes, de re#769;sistants, d’handicape#769;s, de communistes tue#769;s e#769;galement... Parce qu’il ne faut JAMAIS oublier cette sombre pe#769;riode de l’Histoire. N’oublions pas que c’est seulement en 1995 qu’il est reconnu pour la 1e#768;re fois la responsabilite#769; de la France dans la de#769;portation des personnes juives. Merci a#768; tous ceux qui e#769;crivent pour ces personnes. Le devoir de me#769;moire est essentiel, pour ne jamais se laisser se reproduire les erreurs (et le mot est faible) du passe#769;.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylvilia Posté le 2 Juillet 2017
    Petit livre court, illustré, des lettres manuscrites sur une face, des lettres retapées sur l'autre. Des photos. Des situations familiales différentes, décrivant toute la même misère : les conditions dans le Vel d'hiver, le départ, la séparation avec les proches. Ce livre est touchant, dur, car le lecteur connaît la fin, sait se que veut dire " destination inconnue".On comprend aussi l'organisation implacable, méthodique, pour aller chercher tous ces juifs. Derrière ces drames, se jouent d'autres. Les protagonistes ont foi en la France, sont ébahis par ce qui leur arrive, ne peuvent et ne veulent pas croire ce qui se déroule sous leurs yeux. Ce livre est touchant, dur et mémorable.
  • Freelfe Posté le 31 Juillet 2016
    Je vous écris du Vel’D’Hiv est un documentaire publié par les Editions Le Livre de Poche et vendu à 5,60€. Ce livre de 217 pages regroupe les quelques lettres retrouvées de la rafle du Vel’D’Hiv, le 16 et 17 juillet 1942 à Paris. Ce livre est un documentaire très intéressant. Chaque lettre se découpe en plusieurs parties. Tout d’abord, un scan de la lettre originale. Ensuite, la lettre retranscrite. Puis l’histoire de la lettre ou des personnes qui l’ont écrite et ce qu’ils sont devenus, leur transfert après la rafle et leur destin ensuite, pour la plupart, fatal. Bien que très intéressant, ce livre reste assez éprouvant à lire. Très peu de ces personnes ont survécu. A travers ces lettres, on se rend compte que la plupart ne savait vraiment pas ce qui allait se passer, ce qui rend la lecture d’autant plus difficile. J’ai trouvé ce livre, que j’apparente davantage à un documentaire, très intéressant et nécessaire. Un livre à lire pour comprendre, pour ne pas oublier et pour apprendre. Je recommande de documentaire.
  • july57 Posté le 28 Avril 2016
    Un livre que je conseille fortement si vous êtes passionné par la 2ème Guerre mondiale et pour ceux et celles qui, comme moi, essaye de comprendre l'incompréhensible. "Je vous écris du Vél' d'Hiv" est un recueil de plusieurs lettres qui ont réussies à sortir du Vél' d'Hiv secrètement et qui ont été retrouvées au fil des années et remises au Mémorial de la Shoah. Dans ces lettres tout est palpable: la peur, l'incompréhension, les conditions de vie abominables. Elles sont le dernier lien fragile, une feuille de papier si légère,qui relit ces déportés à un peu d'humanité et d'espoir, parmi toute cette bestialité qui les entoure. Ces témoignages sont accompagnés de photos, de dessins, de commentaires, ce qui renforce l'émotion intense provoquée par la lecture de ces correspondances. Hommes, femmes, enfants, chacun d'entre eux écrit à ses proches afin de les rassurer ou de décrire l'enfer de leur condition de vie au Vél' d'Hiv. En lisant ces lettres, j'ai eu l'impression troublante d'entrer dans l'histoire de ces déportés pendant un instant...juste le temps de les faire revivre pour ne pas les oublier... Un livre dont vous ne sortirez pas indemne.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.