Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782355842610
Code sériel : 183
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 220 mm
Jenny
Date de parution : 10/11/2016
Éditeurs :
Sonatine

Jenny

Date de parution : 10/11/2016
Vous n’avez jamais rencontré personne comme Jenny. Heureusement pour vous.

 
Cayucos, Californie. Dans une villa au bord du Pacifique, un homme désespéré se confie. Dans la baignoire à l'étage, le cadavre d'une femme obèse. Comment est-il arrivé ici ? Le... Cayucos, Californie. Dans une villa au bord du Pacifique, un homme désespéré se confie. Dans la baignoire à l'étage, le cadavre d'une femme obèse. Comment est-il arrivé ici ? Le moment est venu pour l'homme de raconter son histoire.

Quelques mois plus tôt... Après la disparition de son épouse, le journaliste...
Cayucos, Californie. Dans une villa au bord du Pacifique, un homme désespéré se confie. Dans la baignoire à l'étage, le cadavre d'une femme obèse. Comment est-il arrivé ici ? Le moment est venu pour l'homme de raconter son histoire.

Quelques mois plus tôt... Après la disparition de son épouse, le journaliste Bradley Hayden, détruit, s'étourdit dans des liaisons sans lendemain via un site de rencontres. Un jour se présente une femme qui ne correspond en rien à la description qu'elle a faite d'elle. Jenny, 300 livres, QI redoutable, lui montre une vidéo de son épouse. April est en vie. Elle ne le restera que s'il lui obéit en tout. Dès lors, Bradley est contraint de suivre Jenny dans une épopée meurtrière.

Qui est vraiment Jenny ? A-t-elle choisi April au hasard ? Bradley pourra-t-il retrouver sa femme à temps ?

Entre passé et présent, scandales politiques et cavale meurtrière, déserts brûlants et cités labyrinthiques, un terrible compte à rebours est enclenché, aux portes de la folie.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355842610
Code sériel : 183
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

" Jenny, roman mutant qui a les Etats-Unis pour décor et ne cesse de déjouer les attentes du lecteur, mêlant les réalités et les songes avec beaucoup de maîtrise et d’efficacité. Cauchemar garanti ! "
L.B / Passion Livres
" On se croirait dans un vie de David Lynch. Seul le mot "fin" délivre de ce roman diabolique. "
Vie Pratique Féminin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Little_stranger Posté le 17 Janvier 2021
    F. COLIN : deuxième ! Toujours aussi twisté, toujours excellent, toujours les USA. Il semble que ce roman soit le dernier d'une trilogie dont fait partie "Blue Jay Way". Je vais donc lire "Ta mort sera la mienne", très prochainement pour finir l'histoire. Car effectivement, ici, on retrouve la maison Blue Jay Way comme une araignée au milieu de sa toile. Ici, c'est l'histoire d'un homme adulte qui nous est conté, Bradley Hayden : son enfance, ses études, son boulot de journaliste et son mariage avec une jeune femme, April, issue d'une famille aisée. Mariage qui se décolore et est en train de mourir sans que l'un des deux membres du couple ait le courage de prendre la décision de divorcer. L'ambiance est délétère et c'est avec l'espoir d'un redémarrage que Bradley et April partent passer quelques temps à Las Vegas, au milieu d'une ville factice, dédiée au jeu, aux lumières agressives ... Le miracle n'a pas lieu : April disparaît dés les premières heures à Vegas. Bradley signale sa disparition à la police, mais son épouse est adulte et elle peut parfaitement l'avoir quitté du jour au lendemain sans que sa vie soit en danger. Bradley va donc engager un étrange... F. COLIN : deuxième ! Toujours aussi twisté, toujours excellent, toujours les USA. Il semble que ce roman soit le dernier d'une trilogie dont fait partie "Blue Jay Way". Je vais donc lire "Ta mort sera la mienne", très prochainement pour finir l'histoire. Car effectivement, ici, on retrouve la maison Blue Jay Way comme une araignée au milieu de sa toile. Ici, c'est l'histoire d'un homme adulte qui nous est conté, Bradley Hayden : son enfance, ses études, son boulot de journaliste et son mariage avec une jeune femme, April, issue d'une famille aisée. Mariage qui se décolore et est en train de mourir sans que l'un des deux membres du couple ait le courage de prendre la décision de divorcer. L'ambiance est délétère et c'est avec l'espoir d'un redémarrage que Bradley et April partent passer quelques temps à Las Vegas, au milieu d'une ville factice, dédiée au jeu, aux lumières agressives ... Le miracle n'a pas lieu : April disparaît dés les premières heures à Vegas. Bradley signale sa disparition à la police, mais son épouse est adulte et elle peut parfaitement l'avoir quitté du jour au lendemain sans que sa vie soit en danger. Bradley va donc engager un étrange détective privé (fan du YI KING) pour tenter de trouver d'autres pistes pour retrouver April. Il va aussi plonger dans une dépression carabinée, se mettre à avoir une vie sexuelle débridée et via un site de rencontre, rencontrer Jenny, jeune femme obèse (belle comme un Botero) à l'intelligence impressionnante, qui va le soumettre (dans tous les sens du terme) à ses exigences, car elle fait voir à Bradley, une vidéo de son épouse et ceci régulièrement tout au long de leur périple commun et sanglant, en lui annonçant qu'April mourra si Bradley ne fait pas ce qu'elle lui dit de faire. Une sombre histoire de vengeance, car Jenny va se raconter dans le voyage qui mène le couple des lieux de son enfance, à son adolescence et expliquent pourquoi, elle est devenue ce qu'elle est. Bradley est le témoin, perdu et éperdu (il ne comprend pas pourquoi April et pourquoi lui ?) de Jenny et si Jenny est terrible, j'ai eu plus d'une fois envie de juste la prendre dans mes bras pour lui dire que c'était fini et qu'elle était en sécurité. Vivement le prochain F. COLIN sur un fonds de D. LYNCH.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lunatic57 Posté le 18 Juillet 2019
    Ce roman c’est l’histoire de Bradley. Tout commence avec un récit de vie assez classique. Souvenirs d’enfance, de sa famille, son boulot, ses soucis personnels puis la rencontre avec April et leur mariage. Mais lors d’un voyage à Las Vegas, elle disparaît. Elle reste introuvable. Fuite délibérée? Enlèvement? Accident? Bradley finira par tenter de combler ce manque en faisant des rencontres. C’est là qu’entre en scène Jenny qui l’amène dans une aventure un peu folle. Le roman enchaîne sur un semblant d’enquête policière puis l’auteur nous emmène vite dans un récit loin de ce qu’on pouvait imaginer avec les premiers chapitres. Jenny est bien originale, dérangeante même. L’auteur nous plonge dans un sérieux brouillard. J’ai eu beaucoup de mal à cerner la vérité, le vrai parmi la folie, le flou ambiant. C’est un livre qui triture le cerveau, qui rend fou ! L’ambiance générale du roman est assez folle, mêlée à un style que je n’ai pas l’habitude de lire. On rentre dans la tête de Bradley, avec un récit à la première personne. On prend conscience des son questionnement, de ses doutes, de sa peur… C’est fou, c’est noir, c’est violent, c’est surprenant. Un moment de lecture assez inédit pour... Ce roman c’est l’histoire de Bradley. Tout commence avec un récit de vie assez classique. Souvenirs d’enfance, de sa famille, son boulot, ses soucis personnels puis la rencontre avec April et leur mariage. Mais lors d’un voyage à Las Vegas, elle disparaît. Elle reste introuvable. Fuite délibérée? Enlèvement? Accident? Bradley finira par tenter de combler ce manque en faisant des rencontres. C’est là qu’entre en scène Jenny qui l’amène dans une aventure un peu folle. Le roman enchaîne sur un semblant d’enquête policière puis l’auteur nous emmène vite dans un récit loin de ce qu’on pouvait imaginer avec les premiers chapitres. Jenny est bien originale, dérangeante même. L’auteur nous plonge dans un sérieux brouillard. J’ai eu beaucoup de mal à cerner la vérité, le vrai parmi la folie, le flou ambiant. C’est un livre qui triture le cerveau, qui rend fou ! L’ambiance générale du roman est assez folle, mêlée à un style que je n’ai pas l’habitude de lire. On rentre dans la tête de Bradley, avec un récit à la première personne. On prend conscience des son questionnement, de ses doutes, de sa peur… C’est fou, c’est noir, c’est violent, c’est surprenant. Un moment de lecture assez inédit pour moi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Asatrufab Posté le 8 Décembre 2017
    Au commencement on retrouve l’histoire banale d’un couple en perdition, Bradley et April, jusqu’au jour ou la femme disparaît, est-elle partie parce que leur couple bats de l’aile ou a-t-elle été enlevée… Suite à cette disparition le personnage central sombre et il entraîne le lecteur dans sa chute ! Le seul défaut de ce début de livre est qu’April n’est pas très agréable et donc on a du mal a être attristé par cette disparition. Au plus le héros (même si ce terme n’est pas très adéquat :D) cherche a retrouver sa femme au plus il s’enfoncer dans les méandres de la folie. L’auteur nous manipule tout au long du roman et nous sommes clairement aussi perdu que Bradley. Ce roman est déroutant, décapant, il se joue de nous et joue avec nous, on pense à chaque fois savoir ce qui se passe puis on tombe de haut et on se reperd de plus belle. Il me fait penser un peu a des livres comme Puzzle de Thilliez ou Shutter Island de Lehane, du grand cru donc !
  • Maplumedepaon Posté le 8 Octobre 2017
    Une fois n’est pas coutume j’ai choisi cette lecture juste sur la couverture. Cette photo d’une femme de dos avec le symbole du cancer (et non un 69 😉) tatoué en bas du dos m’intriguait, j’avais envie de connaître son histoire. Le cancer est mon signe astrologique. Le début du roman fut un peu laborieux, les personnages et l’intrigue sont longs à se mettre en place. Le style et les allers-retours dans le temps n’aident vraiment pas le lecteur à se repérer. J’ai bien failli me perdre à plusieurs reprises. Certains passages sont vraiment fastidieux… « Nous avons étudié les mises en application les plus audacieuses de ce qu’on appelle désormais la thérapeutique de l’imagination matérielle dynamique. Nous nous sommes intéressés à la théorie relationnelle de la psychosomatique pour concocter notre propre système thérapeutique. Toujours avec moi ? « Ahhhhh nan là j’avoue ! Je lâche le morceau, mais bon heureusement je pense que faire abstraction de ces petits passages ne m’a pas empêché de suivre l’intrigue. Il y a également des passages violents et du sexe. Ces passages concernent d’ailleurs Jenny. Car c’est bien elle le personnage fort du roman ! Forte à tous les sens du terme, par son caractère puisqu’elle a... Une fois n’est pas coutume j’ai choisi cette lecture juste sur la couverture. Cette photo d’une femme de dos avec le symbole du cancer (et non un 69 😉) tatoué en bas du dos m’intriguait, j’avais envie de connaître son histoire. Le cancer est mon signe astrologique. Le début du roman fut un peu laborieux, les personnages et l’intrigue sont longs à se mettre en place. Le style et les allers-retours dans le temps n’aident vraiment pas le lecteur à se repérer. J’ai bien failli me perdre à plusieurs reprises. Certains passages sont vraiment fastidieux… « Nous avons étudié les mises en application les plus audacieuses de ce qu’on appelle désormais la thérapeutique de l’imagination matérielle dynamique. Nous nous sommes intéressés à la théorie relationnelle de la psychosomatique pour concocter notre propre système thérapeutique. Toujours avec moi ? « Ahhhhh nan là j’avoue ! Je lâche le morceau, mais bon heureusement je pense que faire abstraction de ces petits passages ne m’a pas empêché de suivre l’intrigue. Il y a également des passages violents et du sexe. Ces passages concernent d’ailleurs Jenny. Car c’est bien elle le personnage fort du roman ! Forte à tous les sens du terme, par son caractère puisqu’elle a une détermination et une soif de vengeance à toutes épreuves et par son physique puisqu’elle est grosse, entre parenthèse j’ai d’ailleurs souvent du mal avec les descriptions des personnes obèses et les caractéristiques stéréotypés dont les affublent les différents auteurs que j’ai eu l’occasion de lire. Jenny est tantôt un monstre, tantôt une bête, mais sous cette montagne de kilos il y a surtout un cœur humilié qui a souffert plus que ce qu’il est possible de supporter et qui pourtant n’a pas cessé de battre. Et petit à petit elle va lever le voile sur sa vie, et si au début elle paraît une femme atroce, il en va différemment lorsque l’on découvre toute son histoire. Bref vous l’aurez compris pour moi seule Jenny vaut le détour dans ce livre. Et l’énigme qui gravite autour de Bradley et de la disparition de sa femme April est restée pour moi au second plan.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Arutha Posté le 2 Avril 2017
    En cette époque où la mode est (de plus en plus) au thriller, chaque écrivaillon se sentant investit du devoir d'apporter sa pierre, souvent branlante, à l'édifice, cela fait un bien fou de lire, dans le genre, un «véritable» auteur. Je le sais (qu'il est un vrai auteur), depuis la trilogie Winterheim ou À vos souhaits ou Vengeance, autant de livres que je devrais relire pour vous en parler. Mais c'est une autre histoire. Le genre dans lequel je connaissais l'auteur était la fantasy. Je n'avais encore jamais lu un thriller issu de sa plume, mais je n'étais pas inquiet. D'abord, qu'est-ce que c'est bien écrit ! Et s'agissant d'un auteur français, on ne peut suspecter un traducteur talentueux d'avoir amélioré le style. Et qu'est-ce que c'est intelligent ! D'aucuns, grognons, diront peut-être que tout n'est pas immédiatement compréhensible... ni après coup non plus, d'ailleurs. Je ne le nie pas. Mais le narrateur n'étant lui-même plus très sûr de ses souvenirs, ni de leur réalité, le récit se trouve empreint d'une certaine confusion tout à fait justifiée. Un petit bémol dans toutes ces louanges, c'est que le personnage de Jenny, qui a tout de même donné son nom au titre même de... En cette époque où la mode est (de plus en plus) au thriller, chaque écrivaillon se sentant investit du devoir d'apporter sa pierre, souvent branlante, à l'édifice, cela fait un bien fou de lire, dans le genre, un «véritable» auteur. Je le sais (qu'il est un vrai auteur), depuis la trilogie Winterheim ou À vos souhaits ou Vengeance, autant de livres que je devrais relire pour vous en parler. Mais c'est une autre histoire. Le genre dans lequel je connaissais l'auteur était la fantasy. Je n'avais encore jamais lu un thriller issu de sa plume, mais je n'étais pas inquiet. D'abord, qu'est-ce que c'est bien écrit ! Et s'agissant d'un auteur français, on ne peut suspecter un traducteur talentueux d'avoir amélioré le style. Et qu'est-ce que c'est intelligent ! D'aucuns, grognons, diront peut-être que tout n'est pas immédiatement compréhensible... ni après coup non plus, d'ailleurs. Je ne le nie pas. Mais le narrateur n'étant lui-même plus très sûr de ses souvenirs, ni de leur réalité, le récit se trouve empreint d'une certaine confusion tout à fait justifiée. Un petit bémol dans toutes ces louanges, c'est que le personnage de Jenny, qui a tout de même donné son nom au titre même de l'ouvrage, est moins présent que je ne l'aurais pensé-voulu-souhaité. Mais qu'importe, l'ensemble est une vraie réussite et Fabrice Colin arriverait à nous faire croire qu'il est né et a toujours vécu aux États-Unis. C'est fort. Très fort.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions