Lisez! icon: Search engine

Joseph Kessel

Plon
EAN : 9782259012997
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 960
Format : 154 x 220 mm
Joseph Kessel
ou Sur la piste du lion

Date de parution : 01/06/1985

La magistrale biographie de l'auteur du Lion  et des Cavaliers, à la fois l'itinéraire d'une existence mouvementée, un roman d'amour pour l'auteur et le reflet de l'histoire politique et littéraire de ces quatre-vingt dernières années.

Naissance en Argentine par le hasard des pérégrinations paternelles ; enfance sur l'Oural asiatique et dans la France profonde des débuts du XXe siècle ; la Sorbonne, le théâtre et le journalisme à Paris ; le tour du monde à vingt et un ans ; le succès à vingt-cinq avec L'Équipage...

Naissance en Argentine par le hasard des pérégrinations paternelles ; enfance sur l'Oural asiatique et dans la France profonde des débuts du XXe siècle ; la Sorbonne, le théâtre et le journalisme à Paris ; le tour du monde à vingt et un ans ; le succès à vingt-cinq avec L'Équipage ; des voyages sans nombre au coeur de tous les points chauds du globe jusqu'à un âge où, depuis belle lurette, les êtres "normaux" ont pris leur retraite ; il faudrait plusieurs vies à un homme de modèle courant pour accumuler le tiers du patrimoine qui fut celui de Joseph Kessel. Grand reporter faisant monter le tirage de son journal de 150 000 exemplaires, best-seller international avec Le Lion et Les Les Cavaliers, scénariste et dialoguiste de cinéma, chantre de l'Aéropostale balbutiante mais aussi de la Résistance - L'Armée des Ombres, écrite à Londres en 1943, en est le premier chef-d'oeuvre et Le Chant des Partisans, composé avec son neveu Maurice Druon et Anna Marly, deviendra le troisième chant patriotique français -, romancier adulé du public et souvent jalousé par l'intelligentsia, Joseph Kessel a tout vu, tout connu, tout expérimenté d'un monde en pleine évolution. "Ma vie est plus importante que mon oeuvre mais on peut vivre et écrire à la fois..." dit-il un jour. Les quatre-vingt-cinq volumes que compte sa bibliographie en sont le miroir fidèle et passionnant.
Yves Courrière a plongé dans le maelström que fut la vie d'un homme exceptionnel dont, durant près de vingt ans, il eut la chance d'être l'ami et le confident. Loin de se vouloir hagiographe, il n'a été guidé, dans cette biographie monumentale, que par une idée, legs de Jef : "Ne pas juger, et ne rien cacher d'un sang qui est profond et pur." Itinéraire d'une existence mouvementée, roman d'amour, reflet de l'histoire politique et littéraire de ces quatre-vingts dernières années, Joseph Kessel ou Sur la piste du lion illustre, avec un rare amour des hommes et des événements, le mot de celui qui, pour Yves Courrière, fut "son frère et son père à la foi" : "L'humanité ne vaut pas cher mais je l'aime et, quoi qu'il arrive, j'aime la vie."

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259012997
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 960
Format : 154 x 220 mm
Plon

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pompimpon Posté le 9 Octobre 2018
    Une des plus belles biographies qu'il m'ait été donné de lire, si ce n'est la plus belle. Yves Courrière aimait Kessel... Il n'y a pas plus terrible que de lire une biographie par un auteur qui n'aime pas son sujet. Il n'y a pas meilleure compagnie que celle d'un auteur qui aime son sujet. Courrière aimait Kessel et cela se sent. Il nous emmène à la rencontre de cet homme plus grand que tout, qui dépasse tous les cadres, qui déborde de tout, d'énergie, de mots, de bonheurs, de tragédies, de douleurs, de vie en somme. J'ai plongé tête baissée dans cet ouvrage remarquable, bien documenté, qui se lit comme un roman tant la vie de Kessel a été riche et surprenante, tant l'homme est passionnant, attachant. Je l'ai relu deux fois ensuite en vingt ans, avec le même plaisir. Une merveilleuse rencontre.
  • thisou08 Posté le 26 Septembre 2018
    Je ne vais ni chroniquer ni commenter cette biographie. Je vais juste vous suggérer de lire la critique de enjie77 postée le 20/08/18 et qui m'a donné envie de lire ce "pavé" dont j'ai apprécié chaque ligne. Nul doute que vous serez vous aussi convaincus !!! "Dobri Tchass Zbogom" "Que l'heure nous soit favorable et que Dieu nous protège"
  • enjie77 Posté le 20 Août 2018
    « Dobri Tchass Zbogom Jef» (Que l’heure nous soit agréable et que Dieu nous accompagne) Eh oui, notre Lion superbe et généreux était superstitieux depuis son enfance ! Il n’était pas russe par hasard ! Et le 23 juillet 1979, à Avernes, son ami et biographe, Yves Courrière, répétait ces mots devant son cercueil. Cette biographie passionnante est un pavé de près de mille pages. Moi qui suis allergique aux livres épais, je me suis trouvée emportée, enchaînée à l’écriture expressive, animée, d’Yves Courrière, toujours plus avide de connaître la suite des aventures de Jef. De surcroit, Yves Courrière ne nous cache rien de la personnalité de son grand ami. De toute façon, ce qui rend fascinant un être, ce sont aussi bien ses qualités que ses défauts d’autant que notre lion est superbe et généreux surtout avec sa famille. Et pour reprendre la devise de Jef « Ce sont les hommes qui m’intéressent et non les idées ». Aventurier, bourlingueur, joueur, s’adonnant à la drogue, à l’alcool, c’est un être sulfureux au tempérament à la Dostoïevsky, une carrure de géant des steppes avec trois sillons profonds qui barrent son front. Et avec cela une vie sentimentale de macho, il aurait aimé avoir un harem !... « Dobri Tchass Zbogom Jef» (Que l’heure nous soit agréable et que Dieu nous accompagne) Eh oui, notre Lion superbe et généreux était superstitieux depuis son enfance ! Il n’était pas russe par hasard ! Et le 23 juillet 1979, à Avernes, son ami et biographe, Yves Courrière, répétait ces mots devant son cercueil. Cette biographie passionnante est un pavé de près de mille pages. Moi qui suis allergique aux livres épais, je me suis trouvée emportée, enchaînée à l’écriture expressive, animée, d’Yves Courrière, toujours plus avide de connaître la suite des aventures de Jef. De surcroit, Yves Courrière ne nous cache rien de la personnalité de son grand ami. De toute façon, ce qui rend fascinant un être, ce sont aussi bien ses qualités que ses défauts d’autant que notre lion est superbe et généreux surtout avec sa famille. Et pour reprendre la devise de Jef « Ce sont les hommes qui m’intéressent et non les idées ». Aventurier, bourlingueur, joueur, s’adonnant à la drogue, à l’alcool, c’est un être sulfureux au tempérament à la Dostoïevsky, une carrure de géant des steppes avec trois sillons profonds qui barrent son front. Et avec cela une vie sentimentale de macho, il aurait aimé avoir un harem ! Je ne suis pas certaine que je n’aurais pas succombée mais problème, je ne bois pas ! Or, il fallait tenir la route en sa compagnie sans craindre les éclats ! Mais quelle signature, quelle écriture, quelle force, un être hors du commun, ayant vécu plusieurs vies en une seule, d’une intelligence exceptionnelle, toujours à l’affût du moindre évènement, du moindre reportage dont il s’inspirera pour ses romans. De toute façon, dès son enfance, il a connu le déracinement, les voyages, toujours en transhumance. Du défilé de la Victoire au procès de Nuremberg, de la création de l’état d’Israël à l’Afghanistan, du Sinn-Fein au Chant des partisans, de l’Aéropostale à l’Amérique en crise, de la piste des esclaves à la guerre d’Espagne, des bistrots de Montmartre à la route des Indes, de la guerre d’Algérie à l’Aventure Africaine que j’aurais aimée partager avec lui, Kessel est témoin parmi les hommes, un grand reporter(re). Tout au long de cette biographie, j’ai rencontré tant de personnalités, de belles anecdotes comme celle qui a donné naissance à son livre « Le Lion » ou « Les Cavaliers » et moi qui suis une grande admiratrice de l’aviation, son « Mermoz » fut un grand moment de lecture. C’est une vie tellement riche, il y aurait tellement de choses à relater ici que je vous laisse le soin de découvrir cette biographie assez exceptionnelle d’un être non moins exceptionnel, Emmanuel d’Astier disait de lui « Kessel est une force, un appétit, un cœur…Une espèce de héros d’un temps biblique qui, quoi qu’on en dise, ne sera jamais révolu dans aucune société » « le monde est extraordinaire, regarde comme c’est beau » ce sont les derniers mots du Lion adressés à Yves Courrière ». Merci Monsieur Kessel ou mieux encore, merci Jef !
    Lire la suite
    En lire moins
  • palamede Posté le 7 Septembre 2016
    Rédigé par son meilleur biographe mais pas hagiographe, tellement il est inutile d’embellir excessivement la vie romanesque, aventureuse et riche de ce héros des temps modernes, Sur la piste du lion est le récit passionnant d’une vie. Car chez Kessel tout est superlatif, considérable, extraordinaire. Son physique, sa capacité à convaincre, sa créativité, sa vitalité, rien n’échappe au degré supérieur de ce qu’il est et met en toute chose, sauf peut-être son rapport aux femmes, pas toujours enthousiasmant. C’est ce que raconte merveilleusement (et longuement, presque mille pages) son ami, Yves Courrière : l’histoire d’un journaliste, écrivain, grand voyageur, scénariste de cinéma, bouillonnant et prolifique, un passionné enflammé par des entreprises aussi diverses que multiples, à qui tout a réussi, ou presque. A lire absolument pour découvrir et redécouvrir le formidable auteur (avec son neveu Maurice Druon) du Chant des partisans. « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines, Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu'on enchaîne, Ohé ! partisans, ouvriers et paysans, c'est l'alarme ! Ce soir l'ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes... »
  • BrunoDeverre Posté le 4 Novembre 2015
    Il n'est pas plus belle aventure ni meilleur roman qu'une vie pleinement vécue !
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…