Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782350877846
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 120 x 180 mm
Journal d'assise
Date de parution : 07/10/2021
Éditeurs :
Editions Héloïse D'Ormesson

Journal d'assise

Date de parution : 07/10/2021
« En juin prochain, la cour d’assises de Chalon-sur-Saône jugera Valérie Bacot. Elle risque la perpétuité. Valérie est accusée d’avoir tiré à bout portant sur son mari, le père de ses... « En juin prochain, la cour d’assises de Chalon-sur-Saône jugera Valérie Bacot. Elle risque la perpétuité. Valérie est accusée d’avoir tiré à bout portant sur son mari, le père de ses quatre enfants. Son mari qui était le compagnon de sa mère vingt-cinq ans plus tôt. Son mari qui l’a violée... « En juin prochain, la cour d’assises de Chalon-sur-Saône jugera Valérie Bacot. Elle risque la perpétuité. Valérie est accusée d’avoir tiré à bout portant sur son mari, le père de ses quatre enfants. Son mari qui était le compagnon de sa mère vingt-cinq ans plus tôt. Son mari qui l’a violée lorsqu’elle avait douze ans, qui la battait, la prostituait, sans qu’elle ne bronche, jusqu’à ce qu’il menace de s’en prendre à sa fille de quatorze ans. Cette nuit-là, elle l’a tuée pour ne pas mourir, pour que son cauchemar et celui de ses enfants, prenne fin. Mais ce fut le début d’un autre enfer…
L’histoire de Valérie, c’est une tragédie grecque : inceste, amour, viol, haine, mort. Une histoire vraie au cœur de la ruralité française où l’accusée est aussi, est surtout, une victime.
En juin prochain, je défendrai Valérie. Ce que vous lirez sera mon journal, rédigé tous les soirs de la semaine de procès. Je ne cacherai rien de mes doutes, de mes angoisses, de mes joies, de mes colères. Je décrirai le procès, ma plaidoirie, l’étude du dossier, les rapports des experts, des enquêteurs et des témoins, mais aussi ma réaction au verdict, quel qu’il soit. Je partagerai l’ambiance d’une cour d’assises, la spécificité de cette juridiction populaire où des citoyens tirés au sort décident du destin d’un être humain.
Mon but est d’ouvrir des pistes de réflexion sur les nombreux dysfonctionnements judiciaires, institutionnels, éducatifs, médicaux qui autorisent un drame comme celui de Valérie Bacot. Ce drame qui ne serait pas advenu dans des pays européens mieux armés dans la lutte contre les violences faites aux femmes. »  
Janine Bonaggiunta
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350877846
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 120 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • 94sophie947708 Posté le 13 Mars 2022
    Un témoignage intéressant et touchant d'une avocate spécialisée dans les drames familiaux et conjuguaux. L'auteur nous fait le récit jour par jour, de la préparation de sa plaidoirie, du déroulement d'un procès d'assises, de sa constitution, de la vie qu'y si passe, entre l'accusée, la partie civile, la défense, les jurys. C'est intéressant, dynamique, et vivant, car c'est le vécu de l'auteur.
  • laconteuse Posté le 23 Janvier 2022
    A travers ces quelques pages, Janine Bonaggiunta nous raconte, sans langue de bois, la semaine du procès de sa cliente. En effet, Valérie Bacot a tué son mari afin de protéger ses enfants. Elle a été séquestrée, battue, violée, jusqu'à être "mise sur le marché", depuis sa plus tendre enfance. Et lorsqu'elle a vu des signes que cela pourrait aussi arriver à sa fille, elle a pris les devants. Son avocate nous raconte ici la semaine qui a précédé le verdict. Les témoins à charge et à décharge, les psychologues, les psychiatres, les avocats de la défense... Car même si Valérie Bacot est la victime dans cette histoire, il y aura "une défense" de son bourreau ! On y voit l'envers du décor, la préparation du dossier, la mise en condition d'un procès, ce qu'est un réquisitoire, la composition d'un jury, comment faire la part des choses... Janine Bonaggiunta met un point d'honneur à défendre des femmes battues, violentées, même psychologique car les victimes ont osé parler, ont osé se défendre... Mais à quel prix ? J'ai été ravie de découvrir ce témoignage car on n'imagine pas le travail en amont réalisé pour un procès. Mais il faut aussi avoir les reins solides pour... A travers ces quelques pages, Janine Bonaggiunta nous raconte, sans langue de bois, la semaine du procès de sa cliente. En effet, Valérie Bacot a tué son mari afin de protéger ses enfants. Elle a été séquestrée, battue, violée, jusqu'à être "mise sur le marché", depuis sa plus tendre enfance. Et lorsqu'elle a vu des signes que cela pourrait aussi arriver à sa fille, elle a pris les devants. Son avocate nous raconte ici la semaine qui a précédé le verdict. Les témoins à charge et à décharge, les psychologues, les psychiatres, les avocats de la défense... Car même si Valérie Bacot est la victime dans cette histoire, il y aura "une défense" de son bourreau ! On y voit l'envers du décor, la préparation du dossier, la mise en condition d'un procès, ce qu'est un réquisitoire, la composition d'un jury, comment faire la part des choses... Janine Bonaggiunta met un point d'honneur à défendre des femmes battues, violentées, même psychologique car les victimes ont osé parler, ont osé se défendre... Mais à quel prix ? J'ai été ravie de découvrir ce témoignage car on n'imagine pas le travail en amont réalisé pour un procès. Mais il faut aussi avoir les reins solides pour écouter ces témoignages, prendre le temps d'analyser chaque indice ou encore les paroles des uns et des autres... Le tout pour sauver une personne qui n'a pas eu la vie facile jusque-là mais qui peut avoir un bel avenir grâce au travail d'une avocate. Un tout grand merci à Janine Bonaggiuanta pour son petit mot et aux Editions Héloïse d'Ormesson de m'avoir permis de découvrir ce récit de vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • unlivrealaplage Posté le 10 Décembre 2021
    Merci encore aux éditions Héloise d'Ormesson de me faire confiance pour l'envoi de ce service presse! Janine Bonaggiunta nous offre ici le récit du procès de sa cliente, Valérie Bacot. Vous avez peut-être entendu son nom dans les médias, elle a fait l’actualité pour avoir tué son mari, elle était victime de violences conjugales. Ce genre de récit n’est pas très réjouissant mais j’apprécie énormément m’informer sur ce sujet et lire des témoignages, des autobiographies de femmes inspirantes qui se battent pour faire évoluer la société et les mentalités. Ici, l’avocate pointe encore une fois du doigt les failles du système judiciaire français, en soulignant le fait que lors de ce genre de procès, les avocats des parties civiles ne sont pas assez formés sur le sujet des violences conjugales et posent inlassablement les mêmes questions, “pourquoi vous ne vous êtes pas défendue?”, “pourquoi vous n’avez pas porté plainte?”, ce genre de questions inutiles face à quelqu’un dans ce cas-là, sous emprise. On évoque souvent le syndrôme de la femme battue, que peu de gens comprennent. Je suis admirative de cette avocate qui fait tout pour se former sur le sujet, pour comprendre et aider au mieux ses clientes. Je suis admirative... Merci encore aux éditions Héloise d'Ormesson de me faire confiance pour l'envoi de ce service presse! Janine Bonaggiunta nous offre ici le récit du procès de sa cliente, Valérie Bacot. Vous avez peut-être entendu son nom dans les médias, elle a fait l’actualité pour avoir tué son mari, elle était victime de violences conjugales. Ce genre de récit n’est pas très réjouissant mais j’apprécie énormément m’informer sur ce sujet et lire des témoignages, des autobiographies de femmes inspirantes qui se battent pour faire évoluer la société et les mentalités. Ici, l’avocate pointe encore une fois du doigt les failles du système judiciaire français, en soulignant le fait que lors de ce genre de procès, les avocats des parties civiles ne sont pas assez formés sur le sujet des violences conjugales et posent inlassablement les mêmes questions, “pourquoi vous ne vous êtes pas défendue?”, “pourquoi vous n’avez pas porté plainte?”, ce genre de questions inutiles face à quelqu’un dans ce cas-là, sous emprise. On évoque souvent le syndrôme de la femme battue, que peu de gens comprennent. Je suis admirative de cette avocate qui fait tout pour se former sur le sujet, pour comprendre et aider au mieux ses clientes. Je suis admirative de sa cliente, Valérie Bacot, qui s’est finalement défendue pour protéger ses enfants. Je lui adresse mon soutien et beaucoup de courage pour se remettre de cette vie passée à souffrir, à s’écraser, à survivre, à craindre chaque instant. Je pourrais sincèrement en parler pendant longtemps car c’est un sujet touchant et difficile, mais aussi révoltant à bien des égards. Ce livre est très court, on ne rentre pas forcément dans les détails de la vie de la cliente, mais je peux vous conseiller l’autobiographie d’Alexandra Lange (chronique déjà sur mon compte), une autre femme victime de violences conjugales qui a tué son mari, et dont Maître Bonaggiunta était déjà l’avocate. Elle a défendu de nombreux cas comme celui-ci, notamment celui très médiatisé de Jacqueline Sauvage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Pollux246 Posté le 25 Octobre 2021
    Tout d’abord, je tenais à remercier les éditions Héloïse d’Ormesson pour la confiance qu’ils ont envers moi en m’envoyant leur SP. L’auteur qui est avocate va nous raconter le procès de Valerie Bacot suite au meurtre de son mari qui était un bourreau. Elle raconte ce procès avec beaucoup d’émotions, nos larmes viennent toute seul. Comment l’être humain peut être aussi effroyable. J’admire les avocats qui se trouve souvent face à des situations très compliquées et ne doivent pas montrer leurs émotions. Un livre à lire!!!!
  • lolo60 Posté le 7 Octobre 2021
    Janine Bonaggiunta est spécialisée dans la violence des femmes victimes. Elle les côtoient, les conseille, les guide et les connait parfaitement au point d'anticiper toutes leurs réactions lors du procès. C'est semble évidemment normal car c'est son métier mais l'on ressent à travers ses lignes et sa plume son implication et sa sensibilité de femme car lors de ces procès elle se met en vase clos, s'y consacre intégralement et laisse de côté sa vie personnelle. Une lecture très intéressante de 140 pages que je vous conseille. Un hommage à toutes les femmes victimes et à Valérie Bacot.
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés