Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266297875
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Killing November - Tome 1

Antoine PINCHOT (Traducteur)
Collection : Killing November
Date de parution : 02/01/2020
November est-elle coupable d’un crime au sein de son pensionnat ou bien sera-t-elle la prochaine victime d’un tueur effrayant ?
Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. Cours d’empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre… les élèves sont formés aux métiers d’assassin, d’espion, d’escroc. C’est un endroit cruel où les amis sont rares... Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l’ombre les destinées du monde. Cours d’empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre… les élèves sont formés aux métiers d’assassin, d’espion, d’escroc. C’est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d’étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l’a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s’y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l’échiquier des Clans…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266297875
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MinaSpirit Posté le 6 Octobre 2021
    Pour une fois, on peut dire qu'un livre ne m'aura pas charmé par sa couverture. Non, là c'est plutôt le côté larve de psychopathe en puissance qui m'a appâtée. Et je suis plutôt contente d'être aller au delà des apparences. Le pitch de KN est un mélange sympathique. Les enfants de 6 clans mystérieux sont regroupés dans une école planquée on ne sait où afin de protéger chaque nouvelle génération au moment où elle est le plus vulnérable, mais aussi le plus prometteuse. Puis on leur met entre les mains ici masse d'arme, là arsenic, et là technique de combat ou de manipulation *LOGIQUE*. Et ce histoire de les transformer non pas en parfaits petits assassins, ce n'est pas le but (nonnon), mais en influenceurs potentiels du cours de l'histoire (oui, rien que ça). Car derrière les plus grand événements, merveilleux comme tragiques, se cache peut-être l'un des membres de ces clans. Le jeu étant à qui rayonnera le plus. Mais ces éléments, tout aussi affriolants qu'ils soient, restent des éléments de fonds, des éléments de contexte. KN est essentiellement une histoire d'adolescent coincés ensemble dans un internat un peu particulier. Et chacun sait qu'une guerre entre deux ado peut prendre des... Pour une fois, on peut dire qu'un livre ne m'aura pas charmé par sa couverture. Non, là c'est plutôt le côté larve de psychopathe en puissance qui m'a appâtée. Et je suis plutôt contente d'être aller au delà des apparences. Le pitch de KN est un mélange sympathique. Les enfants de 6 clans mystérieux sont regroupés dans une école planquée on ne sait où afin de protéger chaque nouvelle génération au moment où elle est le plus vulnérable, mais aussi le plus prometteuse. Puis on leur met entre les mains ici masse d'arme, là arsenic, et là technique de combat ou de manipulation *LOGIQUE*. Et ce histoire de les transformer non pas en parfaits petits assassins, ce n'est pas le but (nonnon), mais en influenceurs potentiels du cours de l'histoire (oui, rien que ça). Car derrière les plus grand événements, merveilleux comme tragiques, se cache peut-être l'un des membres de ces clans. Le jeu étant à qui rayonnera le plus. Mais ces éléments, tout aussi affriolants qu'ils soient, restent des éléments de fonds, des éléments de contexte. KN est essentiellement une histoire d'adolescent coincés ensemble dans un internat un peu particulier. Et chacun sait qu'une guerre entre deux ado peut prendre des proportions... Sun tzu-esque. Bon, là on dirait que je démonte la bestiole, mais j'ai en fait trouvé ça très divertissant ! Je ne suis à la base pas méga adepte des histoires de couloirs de lycée. Mais je dois dire que là, il y avait de quoi titillé mon intérêt. Et ce n'est pas seulement un relent d'odeur du cadavre planqué dans le frigo de la cantine ! J'ai donc été très emballée au début, ai trouvé ça prenant au milieu mais je l'avoue, ai un peu décroché à la fin. Disons que ça manquait un peu de surprise et de travail de fond pour que j'accroche complètement. Cependant la lecture était très sympa et parfois, on n'en demande pas spécialement plus !
    Lire la suite
    En lire moins
  • sylviedoc Posté le 31 Août 2021
    Comme la rentrée se profile, je me remets un peu dans le bain, et rien de mieux pour cela qu'un bon roman Ado/jeune adulte. Ca tombe bien, celui-ci était en souffrance ici depuis de longs mois (encore un oublié de mes emprunts pré-confinement !), et une critique de @Cicou45 me l'a fort opportunément remis en mémoire. Un thriller avec un zeste de fantastique, une académie très spéciale réservée à de jeunes gens très particuliers aussi, une ambiance un peu gothique et un chouïa de romance, ce cocktail avait tout pour me plaire. Mais voilà, cela n'a qu'à moitié pris pour ma part. Oh, je ne doute pas que le public-cible y trouvera son compte, mais pour une fois je me suis sentie vraiment trop "adulte" (je ne vais quand même pas dire vieille !) pour cet univers. J'ai parfois eu l'impression qu'on prenait vraiment le lecteur pour un grand naïf, et que l'auteur ne se souciait vraiment pas de vraisemblance. Déjà, le décor : imaginez une espèce de château-fort ceint de murailles, perdu au milieu d'une forêt, et dont les élèves ne sauraient même pas dans quel pays il se situe. Cette académie, nommée Absconditi, accueille des jeunes de 15... Comme la rentrée se profile, je me remets un peu dans le bain, et rien de mieux pour cela qu'un bon roman Ado/jeune adulte. Ca tombe bien, celui-ci était en souffrance ici depuis de longs mois (encore un oublié de mes emprunts pré-confinement !), et une critique de @Cicou45 me l'a fort opportunément remis en mémoire. Un thriller avec un zeste de fantastique, une académie très spéciale réservée à de jeunes gens très particuliers aussi, une ambiance un peu gothique et un chouïa de romance, ce cocktail avait tout pour me plaire. Mais voilà, cela n'a qu'à moitié pris pour ma part. Oh, je ne doute pas que le public-cible y trouvera son compte, mais pour une fois je me suis sentie vraiment trop "adulte" (je ne vais quand même pas dire vieille !) pour cet univers. J'ai parfois eu l'impression qu'on prenait vraiment le lecteur pour un grand naïf, et que l'auteur ne se souciait vraiment pas de vraisemblance. Déjà, le décor : imaginez une espèce de château-fort ceint de murailles, perdu au milieu d'une forêt, et dont les élèves ne sauraient même pas dans quel pays il se situe. Cette académie, nommée Absconditi, accueille des jeunes de 15 à 18 ans environ issus de "clans" rivaux ou alliés qui président aux destinées du monde. Ces élèves sont logés dans des suites luxueuses, où des gouvernantes veillent à leur fournir tout le nécessaire et font le ménage. Mais on s'éclaire à la bougie, et aucun moyen de communication ne relie l'académie au monde extérieur. Par contre les 100 élèves bénéficient de repas chauds et variés, peuvent prendre des douches à leur guise et on stocke les cadavres dans une chambre froide... Ah, oui, parce que depuis que l'héroïne, November (Nova, pour les intimes) est mystérieusement arrivée en cours de dernière année, les décès violents s'accumulent... Et elle a vraiment beaucoup de chance, parce que souvent c'est elle qui est visée, mais c'est quelqu'un d'autre qui succombe. Mais au fait, qu'est-ce que cette adolescente élevée dans la campagne du Connecticut est venue faire dans cet endroit où bon nombre de personnes semblent lui en vouloir d'exister ? Et pourquoi en savent-ils plus long qu'elle-même sur sa famille ? J'avoue ne pas avoir très bien compris moi-même comment elle peut se retrouver dans cette situation, à suivre des cours de techniques de survie, de manipulation, etc, avec des élèves qui sont là depuis au moins deux ans, mais où certains cours débutent comme si c'était la première fois que les notions sont abordées. J'ai relevé de nombreuses incohérences. Par exemple, les élèves des deux premières années sont totalement inexistants, les garçons et les les filles sont censés ne pas rendre dans les dortoirs les uns des autres, mais ils passent leur temps à le faire sans encombres malgré les gardes... Quant à la romance entre November et l'un des garçons, pfff, j'avais l'impression qu'ils avaient 13 ans et non presque 18. Bref, au bout d'un moment je me suis lassée de cette histoire trop chaotique à mon goût, j'ai quand même terminé ce premier tome, mais je ne suis guère tentée par la suite. j'ai quand même été assez généreuse dans ma notation, je pense qu'il ne m'a pas plu parce que je ne suis pas du tout le bon public, du coup je me suis un peu focalisée sur les défauts au lieu de relever les qualités : l'histoire est originale, les personnages principaux sont bien campés, avec une analyse psychologique plutôt fine, November a une personnalité agréable, et les filles en général sont présentées comme des figures fortes, ce qui est à souligner dans ce genre de roman lu principalement par des adolescentes. Conclusion : un bon roman pour les ados à partir de 13 ans, mais clairement pas pour des adultes trop exigeants !
    Lire la suite
    En lire moins
  • sandysbook Posté le 30 Août 2021
    Un vrai plaisir à lire! #x1f5a4; Des étudiants, un internat, des cours hors du commun, des secrets, une quête d’identité, une enquête, des retournements de situation, il ne m’en faut pas plus pour aimer cette histoire. L’histoire est rythmée, on est pris dedans, on cherche quel jeu cache chaque étudiant, chaque professeur, bref c’est une histoire prenante ! Je le recommande!
  • cicou45 Posté le 25 Août 2021
    November (oui, tel est le prénom de notre héroïne de 17 ans, bien qu'elle soit née au mois d'août) Adley est complètement déboussolé lorsqu'elle apprend que son père lui apprend qu'elle va devoir partir de Portland pour un endroit dont elle ignore encore tout. Aussi, lorsqu'elle se retrouve dans la prestigieuse académie Absconditi, au moins se rassure-t-elle en se disant que ce n'est que pour quelques semaines, le temps pour son père de régler ses affaires - notamment le soit disant cambriolage de sa tante Jo, qui semble le préoccuper bien plus qu'il ne semble le laisser paraître - jusqu'aux prochaines vacances scolaires, o ù elle pourra retourner près des siens. Du moins, ça, c'est ce qu'elle croit mais elle est complètement dépitée lorsqu'elle apprend que dans cette académie, si l'on n'y rentre, ce n'est pas pour rien mais pour y suivre un apprentissage...pour le moins hors du commun : ici, pas de cours d'histoire ou de langues étrangères mais plutôt maniement des armes, maîtrise de l'utilisation des posions et stratagèmes manipulation dans l'art de la guerre sur le point psychologique. Ah oui, et j'allais oublier la règle numéro un : ne jamais parler de l'endroit d'où on vient,... November (oui, tel est le prénom de notre héroïne de 17 ans, bien qu'elle soit née au mois d'août) Adley est complètement déboussolé lorsqu'elle apprend que son père lui apprend qu'elle va devoir partir de Portland pour un endroit dont elle ignore encore tout. Aussi, lorsqu'elle se retrouve dans la prestigieuse académie Absconditi, au moins se rassure-t-elle en se disant que ce n'est que pour quelques semaines, le temps pour son père de régler ses affaires - notamment le soit disant cambriolage de sa tante Jo, qui semble le préoccuper bien plus qu'il ne semble le laisser paraître - jusqu'aux prochaines vacances scolaires, o ù elle pourra retourner près des siens. Du moins, ça, c'est ce qu'elle croit mais elle est complètement dépitée lorsqu'elle apprend que dans cette académie, si l'on n'y rentre, ce n'est pas pour rien mais pour y suivre un apprentissage...pour le moins hors du commun : ici, pas de cours d'histoire ou de langues étrangères mais plutôt maniement des armes, maîtrise de l'utilisation des posions et stratagèmes manipulation dans l'art de la guerre sur le point psychologique. Ah oui, et j'allais oublier la règle numéro un : ne jamais parler de l'endroit d'où on vient, de sa famille et surtout, ô grand jamais, ne laisser transparaître ou pire, dévoiler ses sentiments. Heureusement que sa colocataire dans la suite où elle résidera (oui oui, vous avez bien lu, ici, l'on ne parle pars de dortoir ou encore de petites chambres d'étudiants mais bel et bien de suite avec tout le luxe qui va avec, si l'on omet l'électricité et tout mode de communication avec le monde extérieur) , Leyla, qui lui apprendra quelques règles de base. Cependant, c'est surtout avec son frère Ash (diminutif de Ashai) que November va se lier... dans un but commun mais ne comptez pas sur moi pour vous dévoiler lequel. Très vite, November qui ignore tout de cet étrange endroit et des autres élèves, ni même de sa présence ici, va découvrir que les autres élèves savent en savoir bien plus sur elle qu'elle-même à son sujet et que tout ne lui sont pas forcément bienveillants. La preuve, certains ont déjà tenter de l'assassiner mais ont pour l'instant, échoué. Cependant, notre protagoniste est bel et bien décidée à ne pas se laisser faire car elle a bien vite compris que ce serait elle ou eux ! Mais pourquoi §? Qui est-elle pour que l'on veuille à tout prix l(éliminer ? Pour le savoir, elle va devoir se plonger dans le passé de sa propre famille et va faire des découvertes qui vont dépasser tout ce qu'elle aurait pu imaginer ! Un ouvrage qui m'a réellement beaucoup plu (j'adore ce type de lecture) où alliances et mésalliances, secrets et trahisons sont omniprésentes ! Il faudra se méfier de tout le monde et les plus loyaux ne sont pas forcément ce auxquels le lecteur (tout comme nos héros) s'attendent ! Une lecture vraiment prenante, stressante par moments, bref captivante quoi ! Une écriture agréable avec un scénario qui tient son public en haleine jusqu'à la dernière page ! A découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • coquinnette1974 Posté le 20 Juin 2021
    A la bibliothèque, j'ai emprunté Killing November de Adriana Mather. Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l'ombre les destinées du monde. Cours d'empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre... les élèves sont formés aux métiers d'assassin, d'espion, d'escroc. C'est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d'étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l'a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s'y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l'échiquier des Clans... Killing November est le premier tome d'une série pour ado. Il pose les bases et j'ai beaucoup aimé ce roman. November a 17 ans, elle arrive en cours avancé alors qu'elle ne connaît rien à l'histoire des clans. Elle a été élevé comme une enfant et adolescente normale, même si son père et sa tante ont toujours fait en sorte qu'elle ai des aptitudes telles que le combat, le lancer de couteaux.. Elle a appris de nombreuses choses surprenantes pour une fille lambda. En plus, elle... A la bibliothèque, j'ai emprunté Killing November de Adriana Mather. Absconditi est une académie secrète et ultra-élitiste réservée aux enfants des Clans, un ordre tentaculaire qui manipule dans l'ombre les destinées du monde. Cours d'empoisonnement, lancer de couteaux, vols en tout genre... les élèves sont formés aux métiers d'assassin, d'espion, d'escroc. C'est un endroit cruel où les amis sont rares et dangereux : chaque année, des pensionnaires y meurent dans d'étranges circonstances. November Adley ignore pour quelle obscure raison son père l'a placée là, tant elle semble inadaptée à cet environnement. Elle devra pourtant s'y faire, et vite. Pour survivre, il lui faudra fouiller dans son passé et trouver sa place sur l'échiquier des Clans... Killing November est le premier tome d'une série pour ado. Il pose les bases et j'ai beaucoup aimé ce roman. November a 17 ans, elle arrive en cours avancé alors qu'elle ne connaît rien à l'histoire des clans. Elle a été élevé comme une enfant et adolescente normale, même si son père et sa tante ont toujours fait en sorte qu'elle ai des aptitudes telles que le combat, le lancer de couteaux.. Elle a appris de nombreuses choses surprenantes pour une fille lambda. En plus, elle habite près d'une forêt, sait se repérer parmi les arbres.. En arrivant dans cette école pas comme les autres elle va comprendre qu'en fait on l'a préparé toute sa vie pour son entrée à l'académie ! Mais pourquoi ? Que sont ses clans ? Quelle sera sa place parmi eux ? Et puis, petite question qui n'est pas des moindres : qui veut donc la tuer ?? November est une jeune fille charmante dont j'ai aimé la personnalité et la façon d'être. Elle va faire des alliances voir créer des amitiés. Cela ne sera pas toujours évident car elle va devoir faire attention à tout instant à ne pas se faire tuer alors qu'on lit sur son visage comme sur un livre ouvert. Elle a de nombreuses capacités mais pas la même que les autres, elle est moins entraîné que ses camarades et devra faire preuve d'une vigilance de tous les instants. Il y a de très bons personnages secondaires qui trouvent leur place avec facilité autour de la jeune fille. J'ai aimé l'histoire, les personnages et l'ambiance très particulière, parfois angoissante, de ce pensionnat pas comme les autres. Killing November est un bon roman que je conseille à tous, dès 13 ans. Ma note : quatre étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !