Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809826562
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 260
Format : 142 x 226 mm

La Bande à Bébel

Collection : Art et spectacle
Date de parution : 12/06/2019
Une biographie de Jean-Paul Belmondo, et de toute la clique d'acteurs qui l'a accompagné toute sa vie durant. Pour le pire, mais surtout pour le meilleur !
Les copains d'abord  Dès le Conservatoire, au début des années 1950, Jean-Paul Belmondo, sourire charmeur et œil goguenard, fédère un groupe de copains compose de Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Claude Rich, Bruno Cremer... qui fustigent les règles imposées aux élèves de cette institution. De joyeux drilles biento t rejoints par... Les copains d'abord  Dès le Conservatoire, au début des années 1950, Jean-Paul Belmondo, sourire charmeur et œil goguenard, fédère un groupe de copains compose de Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Claude Rich, Bruno Cremer... qui fustigent les règles imposées aux élèves de cette institution. De joyeux drilles biento t rejoints par Claude Brasseur, Guy Bedos ou Philippe de Broca.  Rien ne les arrête ! Ils multiplient les plaisanteries potaches, du faux débile qui arpente les rues de Paris aux chambres interverties du grand hô tel de Rio, en passant par les batailles de yaourts et les scé narios ré invente s sous l’œil de la camé ra...  Ce livre fait revivre les aventures hors é cran de Belmondo et ses potes. Des folies dont sont victimes les copains autant que les partenaires, le temps d’une pièce ou d’un film. Certaines blagues iront si loin qu’elles provoqueront l’intervention de la police. Aucune mé chanceté , mais l’envie de rire, toujours.  La bande à Bé bel aura sé vi par tous les temps, sous toutes les latitudes, pendant plus de trente ans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809826562
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 260
Format : 142 x 226 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • SophieLesBasBleus Posté le 24 Juillet 2019
    Un grand merci à Masse critique non fiction et aux Editions de L'Archipel pour cette lecture ! Lire "La bande à Bébel" de Philippe Durant, c'est respirer une joyeuse (et un peu mélancolique aussi) bouffée de nostalgie cinématographique en bonne compagnie ! Sept garçons, très jeunes, qui fréquentent le Conservatoire d'Art dramatique à la même époque et qui très vite se fédèrent en groupe incontrôlable autour de Jean-Paul Belmondo, forment cette équipe de chenapans dont j'ai aimé suivre les frasques au fil des pages. Il y a là Michel Beaune, Pierre Vernier, Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Claude Rich, Bruno Cremer et, bien sûr, un Bébel goguenard, attachant et toujours prêt à toutes les fantaisies. Excusez du peu ! De 1949, année où Claude Rich entre au Conservatoire, jusqu'à 1956, date à laquelle Belmondo en sort, les sept apprentis-comédiens vont construire une amitié indéfectible, jouer des tours pendables, apprendre leur métier et participer au renouveau du cinéma français. Autour du noyau dur du groupe, gravitent des satellites tels que Claude Brasseur, Annie Girardot, Guy Bedos, Michel Galabru, Philippe Noiret... Dans l'univers extrêmement rigide et codifié du Conservatoire, les sept garçons bousculent les conventions tout en faisant leurs premières armes sur scène.... Un grand merci à Masse critique non fiction et aux Editions de L'Archipel pour cette lecture ! Lire "La bande à Bébel" de Philippe Durant, c'est respirer une joyeuse (et un peu mélancolique aussi) bouffée de nostalgie cinématographique en bonne compagnie ! Sept garçons, très jeunes, qui fréquentent le Conservatoire d'Art dramatique à la même époque et qui très vite se fédèrent en groupe incontrôlable autour de Jean-Paul Belmondo, forment cette équipe de chenapans dont j'ai aimé suivre les frasques au fil des pages. Il y a là Michel Beaune, Pierre Vernier, Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Claude Rich, Bruno Cremer et, bien sûr, un Bébel goguenard, attachant et toujours prêt à toutes les fantaisies. Excusez du peu ! De 1949, année où Claude Rich entre au Conservatoire, jusqu'à 1956, date à laquelle Belmondo en sort, les sept apprentis-comédiens vont construire une amitié indéfectible, jouer des tours pendables, apprendre leur métier et participer au renouveau du cinéma français. Autour du noyau dur du groupe, gravitent des satellites tels que Claude Brasseur, Annie Girardot, Guy Bedos, Michel Galabru, Philippe Noiret... Dans l'univers extrêmement rigide et codifié du Conservatoire, les sept garçons bousculent les conventions tout en faisant leurs premières armes sur scène. Et c'est probablement ce côté iconoclaste qui m'a le plus surprise et réjouie. Après une brève contextualisation, le livre se construit par chapitres thématiques qui égrènent les facéties de la bande tout en évoquant la carrière de chacun. Ce choix du thématique au détriment d'une narration chronologique se révèle judicieux car il reflète une effervescence et une énergie constantes qui correspondent à la fois à l'image publique de Belmondo et à celle d'un cinéma qui, progressivement, évolue. Très factuelle, l'écriture remplit son rôle informatif d'une manière efficace, en insérant des extraits de témoignages. Que le lecteur ne s'attende pas à des révélations, à des analyses, à des mises en perspective ou à une étude des prémices de la Nouvelle Vague ! L'ouvrage n'a pas d'autre prétention que de raconter des anecdotes savoureuses en mettant l'accent sur le charisme de Belmondo. Cette bande de joyeux drilles a donné au cinéma et au théâtre quelques-uns de leurs plus grands acteurs et les retrouver au tout début de leur carrière a quelque chose de profondément émouvant. le livre de Philippe Durant laisse entrevoir l'extraordinaire richesse de cette génération d'acteurs que l'on voit disparaître l'un après l'autre avec un gros pincement au coeur. Pour moi, ce fut une lecture très plaisante qui m'a donné envie de revoir, entre autres, "Pierrot le Fou", "Stavisky", mais aussi "Rocambole" et les films d'Yves Robert.
    Lire la suite
    En lire moins
  • maellelian Posté le 21 Juillet 2019
    Avant toute chose, je souhaite remercier chaleureusement les Éditions de l'Archipel et Masse critique pour ce très bel ouvrage. Moyennement convaincue au départ, même si ce livre faisait partie de mes choix "masse critique" (Bébel y est pour beaucoup), étant assez peu attirée par les biographies. J'ai hésité et finalement, je me suis dit que ça me changerait de mes bouquins de fiction. Mais finalement pas tant que ça... Philippe Durant nous conte une aventure ! Des aventures qui tournent autour de ces très grands noms du cinéma français, à l'époque où le grand écran était synonyme de créativité (de navets aussi parfois, il faut bien l'admettre). Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que l'auteur nous parle de cette bande de copains sans jamais verser dans le voyeurisme. Et quelle bande ! A la lecture des frasques de chacun de ses membres au conservatoire, au théâtre, lors des tournages, il m'est arrivé de plaindre les enseignants, réalisateurs et autres techniciens tant Bébel et compagnie semblaient incontrôlables ! Comme je l'ai déjà précisé lors d'un précédent billet, étant peu intéressée par la presse people, j'ignorais bien évidemment tous ces aspects de ces artistes que j'ai si souvent vus au cinéma et je dois... Avant toute chose, je souhaite remercier chaleureusement les Éditions de l'Archipel et Masse critique pour ce très bel ouvrage. Moyennement convaincue au départ, même si ce livre faisait partie de mes choix "masse critique" (Bébel y est pour beaucoup), étant assez peu attirée par les biographies. J'ai hésité et finalement, je me suis dit que ça me changerait de mes bouquins de fiction. Mais finalement pas tant que ça... Philippe Durant nous conte une aventure ! Des aventures qui tournent autour de ces très grands noms du cinéma français, à l'époque où le grand écran était synonyme de créativité (de navets aussi parfois, il faut bien l'admettre). Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est que l'auteur nous parle de cette bande de copains sans jamais verser dans le voyeurisme. Et quelle bande ! A la lecture des frasques de chacun de ses membres au conservatoire, au théâtre, lors des tournages, il m'est arrivé de plaindre les enseignants, réalisateurs et autres techniciens tant Bébel et compagnie semblaient incontrôlables ! Comme je l'ai déjà précisé lors d'un précédent billet, étant peu intéressée par la presse people, j'ignorais bien évidemment tous ces aspects de ces artistes que j'ai si souvent vus au cinéma et je dois avouer que je me suis régalée, en particulier avec la (très) longue liste de blagues qu'ils pouvaient imaginer et mettre en œuvre tout en prenant très au sérieux leur profession. La fin du livre nous rappelle que nous les voyons partir les uns après les autres, mais qu'ils ont tous (et certains le feront sans doute encore) laissé des traces de leurs passages grâce à leur art. Je reverrai sans aucun doute certains de leurs films mais avec un autre regard (pensée amicale pour certains hôtels...). Un livre bien fait, bien écrit, un bel hommage à cette génération d'acteurs qui ne peut pas laisser indifférent.
    Lire la suite
    En lire moins
  • bibiouest Posté le 14 Juillet 2019
    C'est avec délectation que je me replonge dans les souvenirs et les anecdotes de Jean-Paul, Claude, Jean, Michel, Bruno, Jean-pierre et les autres... Souvenirs de cinémas lorsque j'attendais avec avidité le cinéma du Dimanche soir. Ce livre nous permet d'appréhender la carrière de ces merveilleux acteurs par l'intermédiaire de l'amitié. Sentiment sacré à cette bande de copains issus du conservatoire. Un livre pour les nostalgiques mais aussi pour ceux qui aime le cinéma, et même si de nombreuses anecdotes m'étaient connues. C'est avec plaisir que j'ai lu ce livre.
  • 3Moopydelfy Posté le 11 Juillet 2019
    En bref, La bande à Bébel est un merveilleux roman sur l’amitié. Il se voile d’une larme de la voir brisée par la mort. Car seul la fin a séparé les copains. Philippe Durant offre un magnifique écrit qui donne envie de replonger dans la filmographie de tous ceux que nous croisons.
  • Sevlipp Posté le 7 Juillet 2019
    Ce livre n'est pas un biographie de Belmondo ; vous ne connaitrez ni son enfance, ni ses amours, ni sa famille. En plus, autant vous le dire tout de suite, cela finit mal, on voit disparaitre Rochefort, Marielle, Galabru, Noiret, Rich, Girardot, Cremer... Mais en attendant qu'est-ce qu'ils en ont profité. La bande à Bébél n'a eu de cesse que de croquer la vie et faire des pitreries ; tellement énormes parfois qu'on a du mal à croire certaines anecdotes et qu'ils ne soient pas passés par la case prison. Il faut croire que la célébrité à ses avantages avec la loi. Quand commence ce livre, ils ne sont pas connus. On va suivre leur amitié (parfois avec des chamailleries et des périodes de froid) de l'époque des galères, à la gloire puis jusqu'à la maladie et la mort. C'est agrèable de retrouver ces grands comédiens, leurs blagues de potache, leur solidarité et leurs relations avec le cinéma, le théâtre puis l'arrivée de la télévision. Le parti pris de les suivre par le biais de leur bande est intéressant. On suit Bébél, bien sur, mais les autres aussi surtout Rochefort et ça c'est bien. J'ai vraiment apprécié cette lecture. Merci à Babélio et aux éditions l'archipel pour... Ce livre n'est pas un biographie de Belmondo ; vous ne connaitrez ni son enfance, ni ses amours, ni sa famille. En plus, autant vous le dire tout de suite, cela finit mal, on voit disparaitre Rochefort, Marielle, Galabru, Noiret, Rich, Girardot, Cremer... Mais en attendant qu'est-ce qu'ils en ont profité. La bande à Bébél n'a eu de cesse que de croquer la vie et faire des pitreries ; tellement énormes parfois qu'on a du mal à croire certaines anecdotes et qu'ils ne soient pas passés par la case prison. Il faut croire que la célébrité à ses avantages avec la loi. Quand commence ce livre, ils ne sont pas connus. On va suivre leur amitié (parfois avec des chamailleries et des périodes de froid) de l'époque des galères, à la gloire puis jusqu'à la maladie et la mort. C'est agrèable de retrouver ces grands comédiens, leurs blagues de potache, leur solidarité et leurs relations avec le cinéma, le théâtre puis l'arrivée de la télévision. Le parti pris de les suivre par le biais de leur bande est intéressant. On suit Bébél, bien sur, mais les autres aussi surtout Rochefort et ça c'est bien. J'ai vraiment apprécié cette lecture. Merci à Babélio et aux éditions l'archipel pour cette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.