Lisez! icon: Search engine
Tana
EAN : 9791030103632
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 145 x 220 mm

La banlieue du TURFU - Du chaos naît la création. Une contre-histoire de la banlieue par le design fiction, la philosophie, la mythologie. Répondre à la crise des quartiers par de nouveaux imaginaires

Du chaos naît la création

Date de parution : 18/02/2021
En passant par le cinéma et les grands mythes fondateurs de la cité, une critique sociale incisive et drôle.
Il était une fois, au onzième étage d’une tour embrumée par des contes, un adolescent solitaire dans sa petite chambre de banlieue. Au cours d’une nuit poussiéreuse en étoiles, il eut une vision merveilleuse. Dès lors s’incrusta, telle une émeraude en son cœur, le sentiment que se cachait sous ce... Il était une fois, au onzième étage d’une tour embrumée par des contes, un adolescent solitaire dans sa petite chambre de banlieue. Au cours d’une nuit poussiéreuse en étoiles, il eut une vision merveilleuse. Dès lors s’incrusta, telle une émeraude en son cœur, le sentiment que se cachait sous ce bâtiment un trésor : la banlieue du turfu.

Pour suivre la quête de cette métamorphose, suivons les storys Snapchat et le lapin aux yeux rouges qui nous entraîne vers l’entrée d’un terrier, là où tout commença ! Cette histoire, inspirée par Peter Pan, Nietzsche et quelques autres, est si fabuleuse que vous ne la croirez peut-être pas. Tout dépendra précisément, cher banlieus’art, de votre capacité à rêver !

À partir du terme « turfu », popularisé par Booba, Makan Fofana retrace son parcours et invite son lecteur à métisser les mondes, de la magie de J.K. Rowling à la culture quartier, en passant par le cinéma et les grands mythes fondateurs de la banlieue. Son récit initiatique, une critique sociale incisive et drôle, procède par vastes envolées lyriques et spéculatives du design fiction. Il enjoint chacun d’entre nous à dépasser l’âge classique de la « crise des banlieues » pour aller vers un âge d’or. Sous sa plume, la banlieue du turfu a tous les traits d’un space opéra.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791030103632
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 145 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lena_Juste_le_temps_d_un_instant Posté le 6 Avril 2021
    Je tiens à remercier l'opération masse critique et les éditions pour l'envoi de cet essai. J'ai mis beaucoup de temps à lire cet essai car ce n'est pas un genre avec lequel je suis à l'aise. C'est d'ailleurs la raison de mon 3 étoiles... C'était une lecture intéressante et je ne regrette pas du tout de l'avoir choisi. L'approche est intéressante et donne envie de se renseigner un peu plus sur ce sujet. Ce que je ferais sûrement plus tard. Cet essai donne à réfléchir et je le recommande sans hésiter si vous êtes prêt à lire un essai ! À vous de jouer.
  • LiliDansLesEtoiles Posté le 28 Mars 2021
    J’ai reçu cet essai dans le cadre d’une Masse Critique, attirée par un titre et une quatrième de couverture mettant fortement en avant les notions d’imaginaire, les références à la pop culture et un projet créatif m’apparaissant comme particulièrement stimulant. Aussi, je dois avouer avoir été un peu surprise en en commençant la lecture, car j’avais en tête quelque chose de plus… accessible. La complexité n’est évidemment pas une problématique en soi ; mais je m’attendais à quelque chose de différent, et il m’a fallu m’adapter pour entrer dans ce récit mêlant J.K Rowling et Nietzche, Booba et Sartre, space opera et considérations sur l’Islam (dans la première partie notamment, où l’auteur retrace son parcours). Ce fut dense et – parfois – difficile. Néanmoins, j’ai trouvé particulièrement intéressante – et stimulante ! comme quoi, j’y ai aussi trouvé mon compte – la partie centrale, qui interroge l’horizon (ou le manque d’horizon) créatif de la « banlieue du turfu » qui est « hors d’atteinte, angle mort chez les artistes, oxymore chez les jeunes du quartier ». La façon dont les dystopies ou le rap nihiliste condamnent un futur avant même qu’il ne soit imaginé. Dont la révolte est devenue une... J’ai reçu cet essai dans le cadre d’une Masse Critique, attirée par un titre et une quatrième de couverture mettant fortement en avant les notions d’imaginaire, les références à la pop culture et un projet créatif m’apparaissant comme particulièrement stimulant. Aussi, je dois avouer avoir été un peu surprise en en commençant la lecture, car j’avais en tête quelque chose de plus… accessible. La complexité n’est évidemment pas une problématique en soi ; mais je m’attendais à quelque chose de différent, et il m’a fallu m’adapter pour entrer dans ce récit mêlant J.K Rowling et Nietzche, Booba et Sartre, space opera et considérations sur l’Islam (dans la première partie notamment, où l’auteur retrace son parcours). Ce fut dense et – parfois – difficile. Néanmoins, j’ai trouvé particulièrement intéressante – et stimulante ! comme quoi, j’y ai aussi trouvé mon compte – la partie centrale, qui interroge l’horizon (ou le manque d’horizon) créatif de la « banlieue du turfu » qui est « hors d’atteinte, angle mort chez les artistes, oxymore chez les jeunes du quartier ». La façon dont les dystopies ou le rap nihiliste condamnent un futur avant même qu’il ne soit imaginé. Dont la révolte est devenue une habitude et une posture, voire une imposture conservatrice. Dans tous les cas, cette lecture a été une porte d’entrée sur le travail de Makan Fofana, et sur l’Hypercube, laboratoire qu’il a fondé, « qui explore le turfu par la science-fiction et la culture pop ». Et parce que l’idée de « rencontres participatives » m’intéresse aussi bien à titre personnel que professionnel, plutôt que de m’arrêter là, il est maintenant temps de creuser…
    Lire la suite
    En lire moins
  • camille1993 Posté le 6 Mars 2021
    Merci à babelio et aux éditions Tana pour l'envoi de ce livre qui m'a fait découvrir une notion que je ne connaissais pas. Makan Fofane sait de quoi il parle, il a écrit plusieurs articles sur la vie de quartier, que je suis allée survoler par curiosité. Sous forme de récit initiatique, l'auteur propose une alternative aux banlieues décrépies et un nouveau regard sur ses habitants et son architecture. Je n'ai mis que trois car ce n'est pas le genre de lecture que je préfère, mais cela se lit très bien et offre une vision moderne de la banlieue, pleine de couleurs et d'espoir.
  • Bazart Posté le 23 Février 2021
    Le livre de Makan Fofana "La banlieue du Turfu" vient de sortir chez Tana éditions. Fondateur de l’Hypercube, laboratoire qui explore le "Turfu" par la science-fiction et la culture pop, Makan Fofana cherche à briser les stéréotypes de la banlieue de manière inédite et créative. Pour ce faire , il imagine la banlieue du TURFU est un espace de connexion, producteur d’une culture hybride entre banlieue et monde, qui explore la banlieue comme une contrée lointaine et le monde comme une banlieue et trace une multiplicité de lignes de fuite possibles. Makan Fofana a créé ce projet pour créer une rupture avec une certaine philosophie de la banlieue souvent triste et sans espoir . A la place il élabore une vision personnelle et artistique mélant plusieurs imaginaires, pour d’ouvrir les possibilités de l' environnement,de la banlieue et réenchanter mentalement l' existence des habitants . Partant du terme TURFU, popularisé par Booba au monde féérique de JK Rowling, Fofana propose une contre histoire de la banlieue et un nouvel espace à défricher. L'occasion de questionner avec intelligence le pouvoir des imaginaires au sens large, et d’entraîner l’incroyable capacité de l’humain à en fabuler de nouveaux. Un texte... Le livre de Makan Fofana "La banlieue du Turfu" vient de sortir chez Tana éditions. Fondateur de l’Hypercube, laboratoire qui explore le "Turfu" par la science-fiction et la culture pop, Makan Fofana cherche à briser les stéréotypes de la banlieue de manière inédite et créative. Pour ce faire , il imagine la banlieue du TURFU est un espace de connexion, producteur d’une culture hybride entre banlieue et monde, qui explore la banlieue comme une contrée lointaine et le monde comme une banlieue et trace une multiplicité de lignes de fuite possibles. Makan Fofana a créé ce projet pour créer une rupture avec une certaine philosophie de la banlieue souvent triste et sans espoir . A la place il élabore une vision personnelle et artistique mélant plusieurs imaginaires, pour d’ouvrir les possibilités de l' environnement,de la banlieue et réenchanter mentalement l' existence des habitants . Partant du terme TURFU, popularisé par Booba au monde féérique de JK Rowling, Fofana propose une contre histoire de la banlieue et un nouvel espace à défricher. L'occasion de questionner avec intelligence le pouvoir des imaginaires au sens large, et d’entraîner l’incroyable capacité de l’humain à en fabuler de nouveaux. Un texte érudit ( aux références très fouillées), parfois un peu ardu, mais toujours passionnant et stimulant!
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER TANA
Mettez un souffle de green dans votre vie !