Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377420643
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 140 x 210 mm

La Bataille du Triple-Buse

Date de parution : 09/05/2019
Embarquez avec les Coquins pour un voyage plein de rebondissements !
Il existe une île sans nom, qui n’est répertoriée sur aucune carte et sert de repaire à une terrible bande de pirates. En plus de leur trésor, elle abrite depuis toujours leurs enfants, surnommés les Coquins. Problème : suite à une attaque ennemie, le secret de l’île est compromis. Il est... Il existe une île sans nom, qui n’est répertoriée sur aucune carte et sert de repaire à une terrible bande de pirates. En plus de leur trésor, elle abrite depuis toujours leurs enfants, surnommés les Coquins. Problème : suite à une attaque ennemie, le secret de l’île est compromis. Il est donc temps d’abandonner cette cachette et d’installer richesses et Coquins ailleurs… mais le chemin vers le nouvel abri, le lointain Comptoir de la Fesse Plate, ne sera pas de tout repos ! Entre tempête, attaque de corsaire et trahison, les Coquins devront faire preuve d’ingéniosité pour survivre à la traversée !
 
#systèmeD #enrouteverslaventure #àlabordage
 
Retrouvez comment l’histoire des Coquins a commencé dans une autre aventure, Le Trésor de l’île sans nom !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377420643
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 216
Format : 140 x 210 mm

Ils en parlent


"Tu adores la mer et tu as l’âme d'un aventurier ? Plonge dans La bataille du Triple-Buse !"

 
Wapiti
"As-tu déjà entendu parler des Coquins, les enfants pirates? Ce sont les héros de cette série de livres, 100 % corsaires ! Leurs aventures entre terre et mer sont documentées et très divertissantes!"
J’aime lire max

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jangelis Posté le 25 Octobre 2019
    Encore une belle aventure de nos attachants petits pirates. Après que L'Île sans nom ait été découverte par Gonzalo de la Rabida et son équipage, il est urgent de mettre en lieu sûr le trésor, mais surtout les enfants des pirates. Et les voilà donc partis sur différents bateaux. Ce tome se passe essentiellement sur l’eau, mais comme le précédent, on s'amuse beaucoup et on ne s'ennuie pas une seconde. Précisons que même s'il s'agit de pirates, les filles ont un rôle important, elles n'ont pas froid aux yeux et savent commander et agir aussi bien que les garçons (voire mieux ...) Un texte facile à lire et très agréable. La plume de Gilles Abier est toujours un régal, même si ses sujets sont très variés. Le vocabulaire s’adapte aux divers personnages, et j'ai particulièrement aimé le perroquet, qui suite à un coup sur la tète, abandonne ses expressions plutôt triviales pour un langage fort châtié !! Ce roman n'est pas présenté comme une suite du trésor de l'île sans nom mais simplement comme un autre épisode (une note en bas de page 58 donne le titre du précédent, c'est tout). Il peut donc se lire seul. D’autant qu'en plus de la présentation des personnages, le prologue... Encore une belle aventure de nos attachants petits pirates. Après que L'Île sans nom ait été découverte par Gonzalo de la Rabida et son équipage, il est urgent de mettre en lieu sûr le trésor, mais surtout les enfants des pirates. Et les voilà donc partis sur différents bateaux. Ce tome se passe essentiellement sur l’eau, mais comme le précédent, on s'amuse beaucoup et on ne s'ennuie pas une seconde. Précisons que même s'il s'agit de pirates, les filles ont un rôle important, elles n'ont pas froid aux yeux et savent commander et agir aussi bien que les garçons (voire mieux ...) Un texte facile à lire et très agréable. La plume de Gilles Abier est toujours un régal, même si ses sujets sont très variés. Le vocabulaire s’adapte aux divers personnages, et j'ai particulièrement aimé le perroquet, qui suite à un coup sur la tète, abandonne ses expressions plutôt triviales pour un langage fort châtié !! Ce roman n'est pas présenté comme une suite du trésor de l'île sans nom mais simplement comme un autre épisode (une note en bas de page 58 donne le titre du précédent, c'est tout). Il peut donc se lire seul. D’autant qu'en plus de la présentation des personnages, le prologue nous résume l'aventure précédente. Je trouve cependant qu'il est plus agréable de le lire à la suite du premier. Les personnages sont nombreux et bien typés, on a donc appris à les connaître dans le volume précédent.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sami33 Posté le 25 Septembre 2019
    Je vous faisais découvrir il y a un peu plus d'un ans "Le trésor de l'île sans nom". Me voici de retour avec ce tome 2. Les coquins sont de retour dans une nouvelle aventure pour mon plus grand bonheur ! Depuis que l'île a été découverte, les pirates qui y ont déposé leurs trésors et leurs enfants en pension n'ont pas d'autre choix que de changer de cachette secrète. Dans cette nouvelle traversée, les coquins seront de la partie pour aller au Comptoir de la Fesse Plate sauf que voilà, la traversée des trois navires ne sera pas de tout repos. En effet, entre les attaques, les catastrophes naturelles, les coquins auront de quoi faire carburer leur méninge. Dans cette nouvelle aventure, d'autres moussaillons vont venir enrichir la palette de personnages. Pour ma part, je trouve qu'ils sont un poil nombreux mais heureusement qu'il y a une description de chacun d'eux pour mieux les appréhender et faire leur connaissance. J'ai beaucoup aimé voir les coquins faire preuve d'imagination pour nous faire rire ! Mais surtout, j'ai aimé voir que l'amitié qui est présente au sein du livre est toujours autant présente. Dans ce second opus, on suit plusieurs petites histoires dans l'histoire... Je vous faisais découvrir il y a un peu plus d'un ans "Le trésor de l'île sans nom". Me voici de retour avec ce tome 2. Les coquins sont de retour dans une nouvelle aventure pour mon plus grand bonheur ! Depuis que l'île a été découverte, les pirates qui y ont déposé leurs trésors et leurs enfants en pension n'ont pas d'autre choix que de changer de cachette secrète. Dans cette nouvelle traversée, les coquins seront de la partie pour aller au Comptoir de la Fesse Plate sauf que voilà, la traversée des trois navires ne sera pas de tout repos. En effet, entre les attaques, les catastrophes naturelles, les coquins auront de quoi faire carburer leur méninge. Dans cette nouvelle aventure, d'autres moussaillons vont venir enrichir la palette de personnages. Pour ma part, je trouve qu'ils sont un poil nombreux mais heureusement qu'il y a une description de chacun d'eux pour mieux les appréhender et faire leur connaissance. J'ai beaucoup aimé voir les coquins faire preuve d'imagination pour nous faire rire ! Mais surtout, j'ai aimé voir que l'amitié qui est présente au sein du livre est toujours autant présente. Dans ce second opus, on suit plusieurs petites histoires dans l'histoire ce qui nous ramène à nos premiers pirates et à la découverte d'un pirate aussi fourbe que drôle... Ce roman riche en rebondissements et en aventures est une nouvelle fois une réussite à mes yeux. La plume de l'auteur est belle, fluide, humoristique et très agréable à lire. Quand aux illustrations, elles sont toujours aussi jolies. Tout ça pour vous dire qu'il me tarde de pouvoir me plonger dans le tome 3 où j'espère que l'aventure et l'humour seront les maîtres mots comme ici...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Felina Posté le 15 Juillet 2019
    "La bataille du triple-buse" est le second tome des aventures des "Coquins", écrites par Gilles Abier. Il est précédé par "Le trésor de l'île sans nom" où le lecteur fait la connaissance de Morbleue, Fantine, Flibuste et son perroquet, les jumeaux Babord et Tribord ainsi que de Cayenne. L'ouvrage en lui-même est de belle qualité, avec une couverture superbement illustrée et des rabats - pour marquer sa page, entre autres utilités. La cachette des pirates sise sur l'île sans nom semble compromise, et va obliger toute la clique a lever l'ancre pour aller aborder dans un autre lieu plus discret. L'équipage emporte trésor, armes et marmaille vers le comptoir de la Fesse Plate, mais le périple ne va pas être de tout repos pour les trois navires que sont la Tornade, le Régal et le Triple-Buse, et les miles à parcourir sont nombreux. Les corsaires parviendront-ils à se mettre à l'abri? Gilles Abier doit être un lecteur averti, car il pense au petit cerveau de celui qui se plongera dans son univers de flibusterie, en rappelant dès les premières pages, le nom de ses personnages et leurs liens de parenté, mais également il reprend les principaux événements qui ont ponctué les... "La bataille du triple-buse" est le second tome des aventures des "Coquins", écrites par Gilles Abier. Il est précédé par "Le trésor de l'île sans nom" où le lecteur fait la connaissance de Morbleue, Fantine, Flibuste et son perroquet, les jumeaux Babord et Tribord ainsi que de Cayenne. L'ouvrage en lui-même est de belle qualité, avec une couverture superbement illustrée et des rabats - pour marquer sa page, entre autres utilités. La cachette des pirates sise sur l'île sans nom semble compromise, et va obliger toute la clique a lever l'ancre pour aller aborder dans un autre lieu plus discret. L'équipage emporte trésor, armes et marmaille vers le comptoir de la Fesse Plate, mais le périple ne va pas être de tout repos pour les trois navires que sont la Tornade, le Régal et le Triple-Buse, et les miles à parcourir sont nombreux. Les corsaires parviendront-ils à se mettre à l'abri? Gilles Abier doit être un lecteur averti, car il pense au petit cerveau de celui qui se plongera dans son univers de flibusterie, en rappelant dès les premières pages, le nom de ses personnages et leurs liens de parenté, mais également il reprend les principaux événements qui ont ponctué les aventures précédentes. C'est heureux pour celui qui a une mémoire de poisson rouge, où le malheureux qui n'a pas eu l'occasion de découvrir "Le trésor de l'île sans nom". Avec l'auteur, le monde de la piraterie n'est pas réservé aux mâles mal lavés, batailleurs et égocentriques. Les femmes et même les enfants ont leur mot à dire. Et c'est avec plaisir que le lecteur va voguer aux côtés de ces six adorables coquins. Les enfants vont d'ailleurs être le centre de l'histoire, les héros de ce périple en pleine mer. Chacun d'eux a d'ailleurs une personnalité particulière et attachante. Tout au long de l'histoire, les illustrations monochromes de Mini Ludvin apportent une dimension supplémentaire au récit. La plume de l'auteur est fluide, et vive comme un poisson volant, avec une touche d'humour qui met bien en avant le côté chenapans de ces petits corsaires en herbe. Le récit est d'autant plus dynamique que pour davantage de sécurité, les petits coquins sont répartis sur les trois navires, ainsi la narration saute de l'un à l'autre. Gilles Aubier se veut un brin pédagogique - normal pour un roman jeunesse - en proposant à la fin du livre la reproduction d'une frégate, sur laquelle est préciser tout le lexique maritime s'y rattachant. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lunartic Posté le 23 Juin 2019
    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vais vous parler du titre La Bataille du Triple-Buse paru tout récemment aux éditions Poulpe Fictions et écrit par Gilles Abier. Je remercie sincèrement la maison d'éditions pour ce superbe envoi et je tenais par ailleurs à souligner leur fabuleux travail éditorial avant d'entrer dans le vif du sujet. En effet, non seulement leurs objets-livres sont extrêmement pratiques car suffisamment petits et légers pour être transportés sans encombre mais en plus, qu'ils sont beaux ! J'en ai des étoiles pleins les yeux comme un petit enfant devant un sapin de Noël à chaque fois. Surtout que, dans le cas présent et vous ne pouvez malheureusement pas le voir, la tranche et la quatrième de couverture de l'ouvrage sont jaunes ! La couleur du soleil étant ma préférée, il n'en fallait pas plus pour me séduire ! Je remercie également du fond du cœur l'auteur pour son adorable dédicace, j'ai littéralement fondu en découvrant cette jolie surprise. Sur ce, place à mon avis très favorable sur ce roman ! Comme vous avez pu le constater, même si ce n'est pas évident au premier abord, La Bataille du Triple-Buse est la suite d'un autre livre paru... Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vais vous parler du titre La Bataille du Triple-Buse paru tout récemment aux éditions Poulpe Fictions et écrit par Gilles Abier. Je remercie sincèrement la maison d'éditions pour ce superbe envoi et je tenais par ailleurs à souligner leur fabuleux travail éditorial avant d'entrer dans le vif du sujet. En effet, non seulement leurs objets-livres sont extrêmement pratiques car suffisamment petits et légers pour être transportés sans encombre mais en plus, qu'ils sont beaux ! J'en ai des étoiles pleins les yeux comme un petit enfant devant un sapin de Noël à chaque fois. Surtout que, dans le cas présent et vous ne pouvez malheureusement pas le voir, la tranche et la quatrième de couverture de l'ouvrage sont jaunes ! La couleur du soleil étant ma préférée, il n'en fallait pas plus pour me séduire ! Je remercie également du fond du cœur l'auteur pour son adorable dédicace, j'ai littéralement fondu en découvrant cette jolie surprise. Sur ce, place à mon avis très favorable sur ce roman ! Comme vous avez pu le constater, même si ce n'est pas évident au premier abord, La Bataille du Triple-Buse est la suite d'un autre livre paru l'an dernier chez Poulpe Fictions que j'avais tout simplement adoré, Le Trésor de l'île sans nom (vous pourrez trouver le lien de ma chronique plus haut dans cet article). Quel plaisir ce fut pour moi d'apprendre que le second volet des aventures de mes Coquins d'amour allait paraître aussi vite ! J'étais juste impatiente que mes six intrépides jeunes pirates en herbe et moi soyons réunis de nouveau et je n'ai pas été déçue par leurs nouvelles aventures ! Pour commencer, ce fut un véritable régal pour moi que de retrouver la plume de Gilles Abier. En effet, cette dernière est accrocheuse, dynamique, enthousiaste, rafraîchissante et pleine d'allant. Vous l'aurez remarqué, les qualificatifs mélioratifs me manquent pour la décrire. S'ajoute à cela que cette écriture si délicieuse confère au récit une réelle fluidité, ce qui fait que tout s'enchaîne sans anicroche et qu'on ne voit tout simplement pas les pages défiler. On est embarqués à une autre époque, probablement le quinzième siècle, période des grandes découvertes espagnoles et portugaises, et on savoure pleinement ce voyage exotique qui fait aussi monter l'adrénaline ! Au talent indéniable d'écrivain de Gilles Abier s'allie une fois encore, et ce pour mon plus grand bonheur, le don pour l'illustration de Mini Ludvin. Ses somptueux dessins en noir et blanc, qui prennent parfois une page entière, correspondent à merveille à la vivacité du récit et au côté enfantin juste adorable et si entraînant de la plume de l'auteur. Ils apportent également une solide authenticité au récit car on a véritablement l'impression de voir les événements se dérouler sous nos yeux et les personnages prendre vie grâce à la touche reconnaissable entre mille de Mini Ludvin. L'écriture et les illustrations combinées nous embarquent carrément dans un autre univers et nous font faire l'expérience de fascinantes péripéties. Pour ce qui est des personnages, ils sont toujours aussi attachants et intéressants. Comme pour le premier tome, j'ai été ravie de pouvoir à nouveau les suivre dans leurs aventures mouvementées et de me sentir faire partie de cette famille de bric et de broc si attendrissante. Les adultes comme les enfants nous semblent si humains, si réels que ce fut, comme avec Le Trésor de l'île sans nom, extrêmement dur de les quitter une fois la lecture terminée. Cependant, ce sont bien nos petits Coquins au cœur vaillant qui, une fois n'est pas coutume, volent la vedette aux plus grands ! J'aurais adoré croiser la route de jeunes héros aussi formidables au fil de mes lectures quand j'étais fillette mais il n'est jamais trop tard pour faire d'extraordinaires rencontres, même fictives (mais qui a dit que ce n'était pas réel pour autant ?) et Gilles Abier me l'a par deux fois prouvé ! J'aimerais faire une petite mention spéciale à ma Cayenne adorée car son évolution est sans aucun doute la plus belle parmi celles vécues par tous les protagonistes de cette histoire. De petite fille apeurée et manquant de confiance en elle, ma petite blonde vénitienne est devenue un mignon petit bout de femme ne manquant pas de cran et de répartie mais qui a su conserver sa désarmante douceur et sensibilité, ainsi que son grand cœur en or massif. Je pense qu'elle pourrait devenir un vrai modèle pour de nombreuses petites filles ! C'est ce qu'elle représente pour moi en tout cas. Probablement sans le vouloir, Gilles Abier m'a aussi appris à ne pas rester sur mes premières impressions avec le personnage de Fantine, que j'ai beaucoup plus apprécié à sa juste valeur dans ce tome-ci que dans le premier. Comme quoi, les apparences sont trompeuses... Et puis, cette dernière et Morbleue forment un duo de choc improbable que je me suis surprise à chérir d'une force ! Qui l'eut cru ? Histoire de consacrer un court paragraphe aux personnages inédits introduits dans La Bataille du Triple-Buse, j'ai tout simplement adoré le fait que l'auteur nous propose un équipage entièrement constituée de jeunes adolescentes. Ce girl power assumé fait franchement du bien ! Almeida, la capitaine de leur bateau et nouvelle antagoniste de l'histoire, est tout bonnement sublime (merci à Mini Ludvin de l'avoir si bien dessinée du coup) et captivante. Il m'a manqué un petit quelque chose pour véritablement l'apprécier (en même temps, elle est censée être du mauvais côté) mais j'ai trouvé que cette figure féminine forte et insoumise faisait passer aux petites filles comme aux petits garçons un message nécessaire concernant l'affirmation de soi et l'importance de croire en ses rêves. Devenir qui l'on veut être est à portée de main, il suffit de faire preuve de malice, d'impertinence et d'un grand courage ! En tout cas, j'ai grandement apprécié le fait que Gilles Abier brise les codes préétablis avec autant de naturel, de simplicité et nous démontre ainsi que tout est possible et imaginable. Il faut juste y croire. Pour ce qui est de l'humour omniprésent dans ce récit comme dans Le Trésor de l'île sans nom, je n'ai rien à redire. Cela fonctionne à merveille, même si je n'ai pas eu autant de fous rires qu'avec le tome un. Cependant, je n'ai pas ressenti cela comme un mal car on reconnaît toujours bien la marque de fabrique de l'auteur avec cette légèreté savamment mesurée, ce trait d'esprit et cette gaieté qui contribuent à leur façon à rendre le récit addictif et unique en son genre. Pour conclure, je ne peux que vous recommander la lecture de La Bataille du Triple-Buse. J'ai vécu un salvateur moment de détente et de dépaysement grâce à ce livre dans lequel il est si agréable et facile de se plonger et de dévorer jusqu'à la dernière miette. La belle leçon d'ingéniosité et d'entraide qu'il nous donne également m'a redonné du baume du cœur et fait l'effet d'une véritable bouffée d'air frais. Il me tarde désormais d'apprendre ce qu'il est advenu du père de mon irremplaçable Morbleue, le fameux Bouffeur d'oreilles. Réponse au prochain épisode ! COUP DE CŒUR #9829;
    Lire la suite
    En lire moins
  • MellysBook Posté le 8 Juin 2019
    L'avis de Mathis: J'ai bien aimé ce livre, car c'est une histoire de pirates et qu'il n'y a presque que des filles pirates. J'ai pris le temps de lire ce livre, car il était très passionnant. Je l'ai donc lu lentement pour apprécier cette belle aventure. Les personnages sont presque toutes des filles et j'ai bien aimé ça, car je n'avais jamais lu de livre avec des filles pirates. Ma pirate préférée est Morbleue, car elle est très maline et courageuse. Les illustrations sont amusantes et quand dans l'histoire on change d'endroit le paragraphe est séparé par un petit bateau, j'ai trouvé ça très sympa. La couverture est rigolote, car il y a l'équipage de Triple-Buse et leur navire. A la fin, j'ai trouvé un lexique sur les bateaux et c'était très intéressant et au début un descriptif sur les personnages. Je conseille ce livre pour les 8-10 ans, car cette aventure de pirates est vraiment génial.
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !