Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266277532
Code sériel : 7234
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 896
Format : 130 x 185 mm

La Belgariade - Intégrale 1

Dominique HAAS (Traducteur)
Date de parution : 24/09/2020
Le monde était jeune alors, les dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le Dieu Jaloux, s’en empara, plongeant l’univers dans le chaos. Sa félonie fut punie : le joyau lui brûla visage et... Le monde était jeune alors, les dieux vivaient en harmonie et les hommes ne formaient qu’un seul peuple. Aldur le Sage façonna un globe au pouvoir immense, l’Orbe. Mais Torak, le Dieu Jaloux, s’en empara, plongeant l’univers dans le chaos. Sa félonie fut punie : le joyau lui brûla visage et main, et il fut jeté dans un sommeil tourmenté. Ainsi les hommes se divisèrent, les dieux se retirèrent et l’Orbe fut caché.
Les siècles ont passé sur les royaumes du Ponant et l’histoire est devenue légende. Mais les présages l’annoncent : Torak va se réveiller. Et l’Orbe a disparu pour la seconde fois. Belagrath le Sorcier sait, lui, que l’avenir repose sur un unique - et si vulnérable - pion, le jeune Garion, un valet de ferme ignorant que son Destin l'entraînera dans la plus dangereuse et la plus palpitante des quêtes.
 
Cycle majeur de fantasy qui trouve sa place aux côtés du Seigneur des Anneaux, La Belgariade de David Eddings a émerveillé des millions de lecteurs de par le monde.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266277532
Code sériel : 7234
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 896
Format : 130 x 185 mm

Ils en parlent

« Cette saga est un ouvrage de fantasy d’une grande qualité littéraire, particulièrement détaillée, qui pourrait bien subir avec succès l’épreuve du temps pour devenir un autre classique du genre. C’est une de ces séries rares qui changent pour toujours votre perception du monde. Elle devrait avoir sa place dans les bibliothèques entre Tolkien et Jordan. On peut comparer cet ouvrage avec Le Seigneur des anneaux, car il combine des passages d’intense effroi et d’émouvante sensibilité. »
Elbakin

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Carolinehb Posté le 8 Novembre 2020
    J'ai voulu lire la Belgariade car c'est le livre préféré de l'un de mes proches. Je n'avais plus lus de fantastique depuis des années ayant préféré me tourner vers une lecture plus engagée. Je ne m'attendais pas à tomber aussi facilement dans un univers que je pensais inaccessible pour moi. Dabord Eddings a capté mon attention avec un langage propre aux contes de fées de mon enfance. Des descriptions des paysages faisant appels à tous les sens et qui vous fait plonger dans une ambiance, un univers riche. Un côté humoristique et de nombreuses péripéties ne laissent pas le temps de se lasser. Et des personnages assez variés pour qu'au moins un d'entre eux laisse leur marque sur le lecteur. Les points négatifs selon moi : une écriture marquée par l'écrivain en tant homme avec des remarques sur les femmes ou des personnages féminins disont... jouant de leurs charmes. Le côté émotions des personnages n'est pas assez développé. Et enfin, j'ai eu parfois un peu de mal avec cette légèreté avec laquelle les personnages avait envie de tuer pour s'amuser ou pour détruire tout une race. Je ne sais pas si je lirais la suite, car j'ai fini par me... J'ai voulu lire la Belgariade car c'est le livre préféré de l'un de mes proches. Je n'avais plus lus de fantastique depuis des années ayant préféré me tourner vers une lecture plus engagée. Je ne m'attendais pas à tomber aussi facilement dans un univers que je pensais inaccessible pour moi. Dabord Eddings a capté mon attention avec un langage propre aux contes de fées de mon enfance. Des descriptions des paysages faisant appels à tous les sens et qui vous fait plonger dans une ambiance, un univers riche. Un côté humoristique et de nombreuses péripéties ne laissent pas le temps de se lasser. Et des personnages assez variés pour qu'au moins un d'entre eux laisse leur marque sur le lecteur. Les points négatifs selon moi : une écriture marquée par l'écrivain en tant homme avec des remarques sur les femmes ou des personnages féminins disont... jouant de leurs charmes. Le côté émotions des personnages n'est pas assez développé. Et enfin, j'ai eu parfois un peu de mal avec cette légèreté avec laquelle les personnages avait envie de tuer pour s'amuser ou pour détruire tout une race. Je ne sais pas si je lirais la suite, car j'ai fini par me lasser dans les dernières pages. A voir. En soi, quand j'étais occupée à autre chose, je ne pensais qu'à retourner à la lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sarah0510 Posté le 3 Novembre 2020
    L auteur nous offre un univers riche de divers territoires aux paysages et aux cultures bien distinctes. Un vrai tour du monde nous ait livré tout au long cette magnifique quête. Le lecteur accompagnera un bande de personnages atypiques auxquels il est facile de s’accrocher /s’identifier. Un groupe qui fonctionne bien quelque soit la situation. La plume de l auteur est simple et efficace, les pages se tournent d elles mêmes. Une quête s étendant sur plusieurs tomes, prends donc son temps pour se mettre en place/se dévoiler sans pour autant souffrir de longueurs. Ainsi, à travers ces 3 volumes, le lecteur vivra toutes une série d aventures, l intrigue se dévoilera, de l humour sera disséminé dans le récit , les personnages acquerront en maturité/sagesse. Un très bon cycle de fantasy qui ne demande qu à être poursuivi par la lecture des tomes suivants.
  • culturevsnews Posté le 21 Octobre 2020
    Eddings a vraiment créé une série de livres bien-aimés qui peuvent être recommandés aux jeunes et aux moins jeunes. Il ne s’agit pas d’un livre profond ou provoquant la réflexion à l’infini, mais simplement d’une combinaison agréable d’aventure, d’humour et de plaisir. Garion, un garçon de ferme naïf, découvre qu’il n’est pas du tout ordinaire. En découvrant ses pouvoirs, il atteint l’âge adulte grâce aux dix livres qui composent la Belgariade et le Mallorean. Les critiques trouveront peut-être certains éléments un peu stéréotypés, mais rares sont ceux qui nieront qu’il s’agit d’une série amusante à lire. Pour moi, c’était ma première introduction à la fantaisie après Tolkien, et c’était très rafraîchissant. Elle a été écrite dans les années 1980, à une époque où il n’y avait pas beaucoup de nouveautés. Nous avions Anne McCaffrey et ses dragons, et Terry Brooks est arrivé. Je suppose qu’il y avait aussi Ursula LeGuin et CS Lewis sur qui se reposer, mais Eddings a vraiment mis au point une histoire fascinante avec des dialogues mémorables que ma femme et moi citons fréquemment. Je pense que beaucoup de critiques de la Belgariade sont trop sévères. C’est un livre que vous pouvez remettre à vos enfants sans... Eddings a vraiment créé une série de livres bien-aimés qui peuvent être recommandés aux jeunes et aux moins jeunes. Il ne s’agit pas d’un livre profond ou provoquant la réflexion à l’infini, mais simplement d’une combinaison agréable d’aventure, d’humour et de plaisir. Garion, un garçon de ferme naïf, découvre qu’il n’est pas du tout ordinaire. En découvrant ses pouvoirs, il atteint l’âge adulte grâce aux dix livres qui composent la Belgariade et le Mallorean. Les critiques trouveront peut-être certains éléments un peu stéréotypés, mais rares sont ceux qui nieront qu’il s’agit d’une série amusante à lire. Pour moi, c’était ma première introduction à la fantaisie après Tolkien, et c’était très rafraîchissant. Elle a été écrite dans les années 1980, à une époque où il n’y avait pas beaucoup de nouveautés. Nous avions Anne McCaffrey et ses dragons, et Terry Brooks est arrivé. Je suppose qu’il y avait aussi Ursula LeGuin et CS Lewis sur qui se reposer, mais Eddings a vraiment mis au point une histoire fascinante avec des dialogues mémorables que ma femme et moi citons fréquemment. Je pense que beaucoup de critiques de la Belgariade sont trop sévères. C’est un livre que vous pouvez remettre à vos enfants sans vous soucier des idées étranges qu’ils pourraient avoir. Quelqu’un a qualifié les livres de xénophobes. Quelles conneries ! Si vous créez un pays comme Cthol Murgos où les gens ont un dirigeant malfaisant qui encourage la cruauté, ou un pays comme Nyissa qui craint constamment d’être empoisonné et qui a des manières étranges qui imitent leur dieu-serpent, est-ce que c’est si xénophobe ? Non, c’est faire ce que tout auteur doit faire. Ils créent un monde dans lequel nous pouvons nous échapper et des gens avec lesquels nous pouvons nous identifier. Si vous devez superposer notre monde sur la toile de la Belgariad, vous regardez trop profondément. Les écrits d’Eddings ne sont pas des commentaires sociaux ou trop symboliques. Ce n’est pas CS Lewis ou George Orwell. Il s’agit de s’amuser ! Désolé pour la tirade, mais je suis dérangé par les critiques qui sont tellement imbus d’eux-mêmes qu’ils ne peuvent pas admettre qu’un livre est une bonne lecture parce que quelqu’un pourrait les considérer comme juvéniles ou peu sophistiqués et cette intégrale le prouve David EDDINGS est juste un superbe auteur et hâte de lire la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Midgesse Posté le 16 Octobre 2020
    Bonjour a tous, avec la serie Dune et les Dragons de Pern, La Belgariade a fait parti de mes premiers romans Fantasy lus. Je n'ai pas pu m'arrêter. J'ai tout aimé : l'histoire, les héros et la formation d'une "communauté" pour vivre ces aventures qui n'est pas sans rappeler le seigneur des anneaux mais différente : un vrai voleur au doux nom de Silk, prince Drasnien, un Chevalier Mandorallen qui parle d'honneur, ... J'ai eu des vrais crises de fou rire (scène entre Silk et la Chesseresse), les différents entre Belgarath et sa fille,... Bref, une vrai série coup de coeur. Le seul petit bémol : Belgarion est un peu trop "gentil" naïf"... Il n'est pas sans rappeler Bilbo ou Frodo... Vous pouvez lire cette série les yeux fermés. Mais Davind Eddings est un incontournable à mes yeux même si la suite de la Belgariade est moins réussie. La ere ne vous décevra pas.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.