Lisez! icon: Search engine
Presses de la Renaissance
EAN : 9782750902018
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 150 x 240 mm

La Catin

Frédéric WEINMANN (Traducteur)
Date de parution : 03/01/2008

Une fresque médiévale envoûtante, l'histoire d'une héroïne inoubliable usant de ses charmes pour assouvir ses désirs de vengeance dans l'Allemagne du XVe siècle. Un best-seller de plus d'1 million d'exemplaires en Allemagne.

Constance, 1410. La belle et pure Marie est promise à Ruppertus, riche avocat peu scrupuleux, en échange d'une dot conséquente. Mais à quelques jours du mariage, son avenir s'effondre : victime d'un horrible complot, elle est accusée de dévergondage et jetée en prison. Alors qu'elle attend dans sa cellule d'être...

Constance, 1410. La belle et pure Marie est promise à Ruppertus, riche avocat peu scrupuleux, en échange d'une dot conséquente. Mais à quelques jours du mariage, son avenir s'effondre : victime d'un horrible complot, elle est accusée de dévergondage et jetée en prison. Alors qu'elle attend dans sa cellule d'être innocentée par un examen, trois brutes la violent sauvagement. Inculpée du péché de chair, Marie est torturée et bannie de la ville pendant que Ruppertus s'approprie tous ses biens. Blessée, répudiée, elle est recueillie et soignée par des femmes de petite vertu. N'ayant plus rien à perdre, Marie est désormais prête à tout pour survivre… et n'a plus qu'un objectif : se venger.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782750902018
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 504
Format : 150 x 240 mm
Presses de la Renaissance

Ils en parlent

« Il y a des livres pour lesquels chaque besoin naturel devient un supplice : on préfère laisser son estomac crier famine que de lâcher son livre même pour un instant. Ce livre est de ceux-là. Un livre captivant jusqu'à la dernière page. » (Allgemeine Zeitung)

« Aventure et intigues, assaisonnées d'un peu de sensualité et d'une pincée d'humour, sont les ingrédients de cet excellent roman.» (Der Spiegel)

« Un magnifique et piquant tableau du Moyen Âge qui vous garantit une lecture captivante. » (Schweriner Volkszeitung)

« Un livre qui se prêterait parfaitement à une adaptation cinématographique à grand spectacle. » (Offenbach Post)

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BurggraeveDidier Posté le 27 Mars 2018
    C'est la première épopée médiévale que je lis qui aborde la partie germaine et pas française/italienne. J'ai été très agréablement surpris, j'avais pris ce livre un peu par hasard, parce qu'il se trouvait dans le rayon de la bibliothèque à coté des nouveautés. Dans le résumé, j'ai lu que c'était écrit par une informaticienne allemande qui travaillait dans le milieu des assurances et donc je l'ai pris étant moi même un ex-informaticien des assurances mais en Belgique. Je me suis dis que la façon de pensée de l'auteure devrait probablement me convenir et cela s'est vérifié. C'est bien écrit, intéressant, on ne s'ennuie pas. Comme j'ai vu qu'il y avait deux tomes qui suivent, je vais rapidement passer à la bibliothèque rapporter le tome 1 et prendre le tome 2.
  • TipiPichoux Posté le 22 Août 2017
    Une lecture très "agréable", qui se lit facilement et très vite. J'ai été immergé dans l'histoire dès les 2 premières pages. Par contre je ne m'attendais pas vraiment à ça. Je pensais avoir une histoire de vengence, mais en fin de compte, c'est surtout la vie et les difficultés de Marie qui sont racontées. Je ne lirais probablement pas le tome 2 parce que je trouve que l'histoire se boucle très bien et je préfère en rester là :)
  • Iguanette Posté le 7 Avril 2017
    Belle fresque historique en Allemagne qui décrit la vie des prostituées au Moyen-Age et des femmes qui n'ont pas grand chose pour s'en sortir. Toujours utiles, mais personne n'en veut.
  • boubou35730 Posté le 12 Février 2017
    superbe!
  • latina Posté le 11 Décembre 2016
    « Espèce de catin » ! Quelle injure, n’est-ce pas ? Et bien, c’est comme cela que les prostituées étaient appelées de façon courante et naturelle au 15e siècle. Mises au ban de la société, obligées de porter des rubans jaunes pour se signaler en tant que telles – car malheur si des dames vertueuses et des beaux messieurs croisent ces femmes dépravées et promises aux feux de l’enfer -, elles sont très souvent humiliées, battues, violées. Et pourtant, ces messieurs du Moyen-Age en ont tellement besoin... La jeune, très jolie et très vierge Marie, elle, n’était pas promise à ce destin infamant. Mais elle y a été obligée ! Humiliée, battue, violée...AVANT de devenir « catin », par la force des choses. Victime d’un riche prétendant (avocat !) malhonnête et cupide, sa vie a basculé la veille de ses noces, car les complices de son promis l’ont accusée de prostitution, et elle a été conduite par la force des choses en prison, où, toujours par la force des choses, elle a été violée. Et puis jugée, flagellée, bannie de sa ville, Constance, obligée de se prostituer puisqu’elle n’avait plus le droit de vivre comme une femme honnête. Mais... « Espèce de catin » ! Quelle injure, n’est-ce pas ? Et bien, c’est comme cela que les prostituées étaient appelées de façon courante et naturelle au 15e siècle. Mises au ban de la société, obligées de porter des rubans jaunes pour se signaler en tant que telles – car malheur si des dames vertueuses et des beaux messieurs croisent ces femmes dépravées et promises aux feux de l’enfer -, elles sont très souvent humiliées, battues, violées. Et pourtant, ces messieurs du Moyen-Age en ont tellement besoin... La jeune, très jolie et très vierge Marie, elle, n’était pas promise à ce destin infamant. Mais elle y a été obligée ! Humiliée, battue, violée...AVANT de devenir « catin », par la force des choses. Victime d’un riche prétendant (avocat !) malhonnête et cupide, sa vie a basculé la veille de ses noces, car les complices de son promis l’ont accusée de prostitution, et elle a été conduite par la force des choses en prison, où, toujours par la force des choses, elle a été violée. Et puis jugée, flagellée, bannie de sa ville, Constance, obligée de se prostituer puisqu’elle n’avait plus le droit de vivre comme une femme honnête. Mais immense est la force de son caractère, immense est son désir de vengeance ! Recueillie par une autre prostituée itinérante, elle s’en ira de ville en ville à la recherche d’hommes qui pourront au fil des années lui procurer un petit pactole dans le but de faire assassiner ses tourmenteurs. Les rencontres diverses, heureuses ou malheureuses, émailleront sa vie et la redirigeront tout doucement vers Constance et son destin. En toile de fond : - la chrétienté, incontournable, avec le concile de Constance, les trois papes, Jan Hus ...mais aussi une foule de moines dépravés qui ne pensent qu’à ce qu’ils ont entre les jambes - Les batailles pour la conquête de territoires dans ce saint empire romain de la nation germanique, donc des soldats et des mercenaires qui ne pensent qu’à ce qu’ils ont entre les jambes - Le statut des femmes, qui n’ont rien à dire, qui doivent se comporter de façon vertueuse sous peine d’être flagellées, ne pas sortir seules en ville, et obéir à leur père, seigneur et maitre ; et le statut de ces femmes qui justement ne se comportent pas de façon vertueuse, qui ouvrent les jambes pour ne pas mourir de faim, obligées de supporter l’hygiène déplorable de la plupart de ces hommes du 15e siècle Des bords du Rhin à la Forêt-Noire, des maisons bourgeoises aux châteaux-forts en passant par les cabanes pour les porcs, Iny Lorentz nous promène dans cette Allemagne en devenir, ballottée par les rivalités de toutes sortes, entre personnes de toutes conditions, avec toujours, comme trait d’union, la « catin ». Dégoûtée par le viol collectif du 1er chapitre, j’ai quand même suivi les aventures de Marie et me suis, non pas passionnée pour son sort, mais intéressée par le sort de ces femmes rejetées officiellement mais dont tout homme de l’époque ne peut se passer officieusement. La psychologie n’est pas très fouillée, et le récit parfois tourne en rond, mais il nous renseigne assez bien sur la vie de ces gens si lointains de nous et pourtant si proches à bien des égards... Il y a une suite à ce premier volume, je compte sur les babéliotes pour la présenter, parce que moi, je m’arrête là.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.